08/07/2015

Challenger 300 & 350 certifiés en Colombie !

DSC_453.jpg

 

 

Bombardier a annoncé qu’elle avait reçu la certification de type de ses avions Challenger 300 et Challenger 350 de l’Unidad Administrativa Especial de Aviación Civil (UAEAC) de Colombie, l’autorité de l’aviation civile de ce pays.

 

« Notre portefeuille d’avions Challenger connaît un solide élan en Amérique latine », a déclaré Stéphane Leroy, vice-président régional des Ventes en Amérique latine de Bombardier Avions d’affaires. « La Colombie étant un marché en plein essor dans la région, nous sommes tout naturellement fiers de cette étape de certification marquante qui permettra aux exploitants de toute la région de vivre l’expérience de notre avion Challenger et nous permettre de générer un intérêt accru pour ces biréacteurs d’affaires novateurs et éprouvés. »

 

Cette nouvelle certification vient renforcer la position de chef de file des avions Challenger 300 et Challenger 350 dans la flotte grandissante des avions d’affaires de catégorie intermédiaire qui opèrent dans la région. Avec des performances accrues, une fiabilité optimale et une valeur inégalée, les avions Challenger 300 et Challenger 350 ont un brillant avenir. L’Amérique latine demeure un facteur clé de la croissance future sur le marché des avions d’affaires; en effet, dans ses prévisions de marché, Bombardier estime que 850 avions devraient être livrés dans la région d’ici 2024. Avec plus de 1 900 appareils dans la région, Bombardier est actuellement le chef de file en termes de parts de marché.  

 

Le Challenger 300 : 

 

challenger-300_123456789.jpg

 

Le biréacteur Challenger 300 offre une véritable autonomie transcontinentale et une vitesse de croisière optimale supérieure, avec de huit à dix passagers à bord. Grâce à une autonomie de 3 065 milles marins (5 646 km), il peut relier Toronto à Bogotá sans escale et ses performances supérieures sur piste lui permettent d’atterrir et de décoller facilement de pistes à 5 000 pi (1 524 m) d’altitude. Le biréacteur Challenger 300 dépasse les attentes des clients depuis son entrée en service en 2004.

 

Le  Challenger 350 

 

Bénéficiant de l’héritage légendaire du biréacteur Challenger 300, produit phare de son segment, le très fiable Challenger 350 est doté de systèmes avioniques de dernière génération. De plus, il présente la cabine la plus évoluée de son segment de marché, qui maximise l’éclairage naturel et redéfinit l’interface entre l’être humain et la machine, tout en maintenant des caractéristiques de performance devenues synonymes de la gamme d’avions Challenger. Ce biréacteur offre des performances emblématiques de sa catégorie, ainsi qu’une autonomie à pleine charge (passagers et carburant) de 3 200 milles marins (5 926 km), permettant de relier Bogotá à Montevideo sans escale.

DSC_5910.jpg

 

Photos : 1 & 3 Challenger 350 P.Kummerling 2 Challenger 300@ Kelly Whegston

 

02/01/2014

Bombardier engendre 58 commandes !

challenger_02.jpg

 

Montréal, le constructeur canadien a engendré plusieurs commandes entre le 23 et le 31 décembre pour divers appareils de sa gamme de jets privés. Le total de ses commandes avoisine les 2,8 milliards de dollars$.

Ces commandes sont réparties entre trois clients qui désirent pour l’instant garder l’anonymat et se déclinent de manière suivante : 5 Challenger 300, 10 Challenger 350, 15 Challenger 605 et 28 Global jet.

La gamme Challenger :

Le Challenger 300 permet le transport de  Huit passagers sans escale sur des distances de 3’065 miles marins (5 646 km) à une vitesse de croisière de Mach 0,80. Disposant d’une large cabine au sol plat elle permet aux passagers puissent de se tenir debout. Le poste de pilotage du Challenger 300 dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line 21 totalement intégrée

3957008655.jpg

 

Le Bombardier Challenger 605 est doté de la cabine la plus large chez tous les gros biréacteurs d’affaires sur le marché  8 pieds et 2 pouces de largeur (2,49 m)  et permet de se tenir debout grâce à une hauteur confortable de 6 pieds et 1 pouce (1,85m). Sa cabine inégalée rendent le Challenger bien adapté pour des missions diversifiées, dont l’inspection de vol, la formation aux systèmes électroniques et la surveillance maritime. Il atteint une vitesse de croisière maximale de Mach 0,82 (470 nœuds; 541 mi/h; 870 km/h).

Le poste de pilotage du Challenger 605 est équipé de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21 qui supporte les affichages de graphiques météo par satellite en temps réel et de tableaux électroniques pour améliorer la conscience situationnelle et réduire la charge de travail des pilotes. L’ensemble avionique intégré comprend quatre écrans à cristaux liquides de 10 pouces par 12 pouces (25,4 cm par 30,5 cm) à alignement vertical de dernière génération, accroissant la surface d’affichage de 55 % par rapport au poste de pilotage du Bombardier Challenger 604. Le poste de pilotage est également doté d’un écran tactile du côté du copilote, fournissant une seconde copie des tableaux électroniques et permettant un environnement de pilotage « sans papier ».

 

1209421487.jpg

Outre le poste de pilotage modernisé, la cabine du Bombardier Challenger 605 offre un choix de plusieurs configurations aux exploitants dans le but de sélectionner un intérieur qui répond à leurs exigences. Le Challenger 605 est doté d’un système électronique de cabine (CES) à la fine pointe de la technologie, dont est aussi équipé la gamme des Global 5000. Ce système numérique révolutionnaire propose des options de bureautique et de divertissement, dont des écrans de cabine de 18 pouces montés sur les cloisons, des blocs de contrôle passagers avec écran tactile à cristaux liquides, un lecteur double DVD/CD, une connexion Interne haute vitesse et un réseau local de bord qui supporte le partage de fichiers.

La gamme Global :

 

cq5dam_web_920_270.jpg

La gamme Global, soit le haut de gamme chez Bombardier est dotée d’ailes transsoniques à grande vitesse entièrement nouvelles, conçues pour optimiser de façon importante l’efficacité aérodynamique combinée à des moteurs GE TechX de dernière génération d’une poussée de 16 500 lb offrant une grande puissance et divers avantages sur le plan des émissions , réduction des émissions de CO2 (de 50  inférieures aux prochaines exigences de la réglementation sur les émissions de l’aviation civile internationale CAEP/6 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale), et un gain d’efficacité carburant global de huit pour cent par rapport au Global Express XRS,  en tête de l’industrie. Affichant un régime de croisière rapide de Mach 0,90.

Confort et polyvalence ultimes :

Les caractéristiques de cabine communes aux différents modèles de la gamme comprennent : éclairage naturel maximisé par nouveaux hublots plus larges, assurant quelque 80% de surface supplémentaire par hublot que les avions Global existants; une généreuse soute à bagages accessible pendant le vol, une aire de repos de l’équipage dotée de fauteuils convertibles en couchettes, un office spacieux aux possibilités optimisées de préparation et de stockage de repas, une conception novatrice des zones de cabine offrant aux clients plus de souplesse et de choix dans la définition de la configuration; et des options de design originales intégrant le confort du foyer à l’environnement d’un avion.

 

3864600425.jpg

 

Photos : 1 Challenger 300 2 Challenger 605 3 Cabine Challenger 605 4 Global 6000 @ Bombardier 5 Cabine Global 6000@ PK

 

 

 

 

 

 

27/06/2013

Bombardier livre le 400e Challenger 300 !

 

Challenger_02.jpg

 

Bombardier Aéronautique a annoncé qu’elle avait récemment livré le 400e biréacteur superintermédaire Challenger 300, lors d’une cérémonie tenue aux installations de Bombardier à Montréal. L’avion sera exploité par BJET.

Alexey Butrimov, président-directeur général de BJET, a déclaré : « Nous sommes enchantés de voir cet avion se joindre à la flotte de BJET qui comprend des avions Global 5000, Global 6000, Challenger 605, Challenger 850 et Learjet 60. L’avion Challenger 300 est un biréacteur réputé qui procure de véritables performances. Nous sommes enthousiastes à l’idée de commencer à transporter des clients à bord de notre tout nouveau biréacteur Challenger 300. »

 

Le Challenger 300 :

 

0525700.jpg

Le biréacteur Challenger 300 offre une véritable autonomie transcontinentale et une vitesse de croisière optimale supérieure, avec de huit à dix passagers à bord. Son autonomie de 3 065 NM (5 646 km) permet de relier Montréal à Los Angeles sans escale. Ses performances supérieures sur piste lui permettent d’atterrir et de décoller facilement sur des pistes de 1 524 m (5 000 pi) de longueur. Le biréacteur Challenger 300 offre d’excellentes performances en ce qui concerne sa catégorie, avec une fiabilité de la disponibilité technique constamment supérieure à 99,7%.

 

Photos : 1 Challlenger 300 @ Bombardier  2 Cockpit @ Pascal Kümmerling

12/06/2012

Jet privés : grosse commande pour Bombardier & Cessna !

 

BA-NetJets_Challenger-HR.jpg


 

La compagnie NetJets spécialisée en matière d’avions privés vient de passer la plus grande commande de l’histoire auprès des constructeurs Bombardier et Cessna. Au total se ne sont pas moins de 425 appareils qui sont concernés pour un montant estimé au prix catalogue de 9,6 milliards de dollars.

NetJets prévoit de commander 275 avions d'affaires Bombardier et jusqu’à 125 Cessna Citation.

La commande auprès de Bombardier Aerospace:

Bombardier Aéronautique confirme la commande ferme de NetJets Inc. de 100 biréacteurs d’affaires Challenger avec options sur 175 autres avions. Bombardier a également annoncé qu’elle a conclu une entente à long terme de services de soutien après-vente avec NetJets. Aux prix courants de 2012, la transaction relative aux commandes fermes est évaluée à quelque 2,6 milliards $ US. La valeur totale de la commande, si toutes les options sont exercées, est évaluée à quelque 7,3 milliards $ US, également selon les prix courants. L’entente de soutien après-vente couvre une période allant jusqu’à 15 ans. Selon certaines projections sur l’utilisation des avions et selon l’hypothèse d’une durée de l’entente de 15 ans par avion en commande ferme, la valeur de l’entente pourrait atteindre jusqu’à 820 millions $ US. Si toutes les options sont exercées, l’entente de soutien après-vente pourrait valoir jusqu’à 2,3 milliards $ US. L’entente combinée pour la vente et le soutien après-vente est évaluée à près de 9,6 milliards $ US si toutes les options sont exercées.

La commande ferme porte sur 75 biréacteurs de la série Challenger 300, dont les livraisons doivent commencer en 2014 et 25 avions de la série Challenger 605, dont les livraisons doivent commencer en 2015. Les options visent 125 appareils de la série Challenger 300 et 50 biréacteurs de la série Challenger 605. Les nouveaux biréacteurs Challenger de NetJets présenteront une configuration propre à NetJets et seront exploités en Amérique du Nord et en Europe. Livraison prévue pour 2014.

Challenger 300 :

Le biréacteur de la série Challenger 300 offre une autonomie transcontinentale et une vitesse de croisière optimale supérieure, avec neuf passagers à bord. Il peut relier Los Angeles à New York avec une pleine charge utile et ses performances supérieures sur piste lui permettent d’atterrir et de décoller facilement de pistes à 5 000 pi (1 524 m) d’altitude. Cet avion offre les meilleures performances et la plus grande valeur comparativement à tous ses concurrents et a constamment dépassé les attentes des clients. Avec plus de 340 biréacteurs Challenger 300 en service, c’est le chef de file du marché parmi ses pairs.

 

BA-Challenger_605_cabin_3.jpg

 

 

Challenger 605 :

Le biréacteur de la série Challenger 605 bénéficie de l’héritage de qualité et de fiabilité de son prédécesseur acclamé, l’avion Challenger 604, et arrive en tête de file de son segment de marché partout dans le monde. Le biréacteur de la série Challenger 605 peut transporter rapidement douze passagers et trois membres d’équipage entre New York et Londres, sans escale, offrant la plus large cabine où l’on peut se tenir debout dans la catégorie des biréacteurs d’affaires à large fuselage sur le marché aujourd’hui. Plus de 850 avions de la série des Challenger.

La commande auprès de Cessna :

1557151003.jpg


 

Cessna confirme également de son côté la commande de NetJet avec le Citation Latitude (prix catalogue milliards $ US ) obtient 25 commandes fermes et des options pour 125 exemplaires supplémentaires. Ce contrat est estimé à 372 milliards $ US, options non incluses et pourrait atteindre les 2,3 si là milliards $ US encore toutes les options sont exercées. La livraison de ces avions doit débuter en 2016.

Chez Cessna, le directeur général Scott Ernest a relevé pour sa part que l'appareil sélectionné, le Citation Latitude, apporterait "sophistication, modernité de la technologie, et un niveau tout différent de confort et de style dans la cabine".

La nouvelle gamme de Cessna, le Latitude :

Le Citation «Latitude» viendra s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citations «XLS+» et le Citation «Sovereign», il pourra transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 1.000 livres (454 kg), une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres par heure) et une distance franchissable de 2000 nautiques miles (3704 km). L'avion sera proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. Selon les spécifications préliminaires du projet,  l'avion pourra être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3900 pieds (1189 mètres) aura une altitude maximale de 45.000 pieds (13716 mètres) et grimpera directement à 43 000 pieds (13 106 mètres) en 23 minutes.

S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le «Latitude» sera néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large.

Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le «Sovereign», soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui pourra fournir jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation «Latitude» sera construit majoritairement en aluminium et ne devrait pas être équipé de commandes de vol électriques.

1663030323.jpg

 

 

A propos de NetJets Inc :

NetJets Inc., société de Berkshire Hathaway, est le chef de file mondial de l’aviation privée avec la flotte d’avions privés la plus grande et la plus diversifiée du monde. NetJets a commencé ses activités en 1964 comme première société de nolisement et de gestion d’avions du monde. En 1986, NetJets a été à l’avant-garde du concept des avions en multipropriété – offrant aux particuliers et aux entreprises tous les avantages de la propriété d’un avion complet, et plus encore, à une fraction du coût. Aujourd’hui, NetJets offre une gamme complète de solutions d’aviation privée par ses programmes en Amérique du Nord et en Europe, dont NetJets Share, NetJets Leases et la carte Marquis Jet CardMD, qui donne accès aux avions NetJets à raison de « 25 heures à la fois ». Le programme nord-américain est géré et exploité par NetJets Aviation Inc., filiale de NetJets, et le programme européen est géré et exploité par NetJets Transportes Aéreos, SA, transporteur aérien du Portugal/de l’Union européenne. Aux États-Unis, NetJets Inc. offre aussi des services de gestion d’avions, de gestion de vols nolisés à la demande par sa filiale Executive JetMD Management, Inc. Sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires pertinentes, NetJets offrira également des services de gestion d’avions et de vols nolisés en Chine par l’intermédiaire de NetJets China Business Aviation Limited, entreprise en participation de NetJets et d’un consortium d’investisseurs chinois. Les sociétés de NetJets offrent des services de transport aérien dans le monde entier.

Photos : 1 Challenger 605 2 Intérieur Challenger 605 @ Bombardier Aerospace 3 Image du futur Cessna Citation Latitude 4 intérieur du Latitude @ Cessna.