20/06/2015

50 avions Bombardier pour VistaJet !

2097687286.JPG

 

 

Bombardier Avions d’affaires et VistaJet ont annoncé l’expansion de la flotte de VistaJet en service à 50 avions comprenant exclusivement des biréacteurs d’affaires Bombardier. Cette étape clé sera franchie au cours du mois de juin, lorsque la société prendra livraison d’un avion Global 6000.

 

« Nous sommes enchantés de célébrer cette importante étape avec VistaJet et nous sommes fiers que cette société exploite une flotte composée exclusivement d’avions d’affaires Bombardier », a déclaré Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier Inc. « VistaJet a nettement sélectionné les meilleurs avions pour ses activités. »

« La croissance de notre flotte d’avions d’affaires témoigne de l’expansion mondiale soutenue de VistaJet », a affirmé Thomas Flohr, fondateur et président de VistaJet. « L’avion Global 6000 est un ajout à notre flotte qui continue de connaître une grande popularité, offrant le confort, la technologie et l’autonomie sur lesquels nos clients peuvent compter lorsqu’ils volent avec VistaJet. Avec la poursuite de notre croissance mondiale, nous sommes impatients d’ajouter d’autres avions d’affaires Bombardier à notre flotte. »

VistaJet relie tous les points du globe par des liaisons directes sur mesure, offrant des solutions d’aviation d’affaires révolutionnaires par son programme Flight Solutions unique en son genre. L’entreprise exploite la plus grande flotte à capital privé d’avions d’affaires Bombardier dans le monde, avec 21 biréacteurs Global et 28 biréacteurs Challenger, comprenant les modèles d’avions Challenger 350, Challenger 605, Challenger 850, Global 5000 et Global 6000.

 

Le Global 6000 : 

 

Le biréacteur Global 6000 offre en cabine plus de volume et plus de superficie au plancher que tout autre avion dans sa catégorie. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers d’aujourd’hui n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Proposant un confort ultime en cabine, cet impressionnant biréacteur peut franchir 6 000 milles marins (11 112 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers et quatre membres d’équipage, reliant Paris à Tokyo sans escale.

 

VistaJet :

 

Fondée en 2004 par Thomas Flohr, VistaJet s’est établie comme chef de file mondial en transport long-courrier de premier ordre par avion privé en fournissant de l’excellent service et une qualité inégalée à sa clientèle en croissance rapide, la reliant à tous les coins du monde par vols directs. VistaJet exploite une flotte jeune – l’âge moyen de l’ensemble de la flotte est de moins de deux ans – de 49 avions d’affaires Global et Challenger de Bombardier et offre la plus grande zone de couverture du secteur du transport aérien, sur tous les principaux marchés. Le modèle d’affaires unique et performant de cette société assure tous les avantages de posséder un avion privé sans les responsabilités ni les risques de la propriété. Une croissance des revenus forte et résiliente, une marge en expansion et une structure de financement de flotte très élaborée comptent parmi les facteurs qui permettent à VistaJet de surclasser constamment le marché sur ce segment à forte croissance du secteur de l’aviation privée.

Les avions de VistaJet ont visité à ce jour plus de 180 pays, atterri à 1 320 aéroports du monde entier, enregistré plus de 70 000 vols et transporté plus de 165 000 passagers. Pour plus d’information, consultez le site www.vistajet.com.

 

 

cq5dam.web.750.750.jpeg

Photos: 1 Global jet 6000 VistaJet à EBACE @ P.Kummerling 2 Cérémonie de remise @Bombardier

 

 

09/01/2013

Les Jets d’affaires, la colonne vertébrale de Bombardier !

1338587865623.jpg


MONTREAL, le constructeur canadien livre ses chiffres pour l’année 2012 avec comme principale élément porteur la très bonne santé de sa famille d’avions d’affaires. En effet,  Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui avoir livré 233 avions au cours de l’année civile 2012. En comparaison, elle avait livré 245 avions au cours de l’exercice précédent, soit la période de 11 mois close le 31 décembre 2011. La société a également reçu des commandes de 481 avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes de 249 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent. Cet afflux de nouvelles commandes de Bombardier a notamment bénéficié de quelques commandes de gros volume tant pour les avions d’affaires que pour les avions commerciaux, dont les commandes passées par Delta Air Lines Inc.; NetJets Inc.; Nordic Aviation Capital et PT. Garuda Indonesia (Persero) Tbk; VistaJet et WestJet. De plus, le total des livraisons correspond à l’objectif de livraison de 235 avions d’affaires et commerciaux fixé en mars 2012.

 

global-jet.jpg


« L’année 2012 était axée sur l’exécution et nos employés ont fait preuve de résilience et d’engagement en se serrant les coudes dans un contexte économique difficile pour atteindre nos objectifs de livraison », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique.

« Plusieurs de nos clients existants ont réaffirmé leur confiance en les avions de Bombardier en 2012 par des commandes visant à accroître leur flotte ou à la regarnir, et nous avons accueilli fièrement de nouveaux clients sur des marchés émergents et traditionnels. Nous sommes les chefs de file du marché des avions d’affaires et la restructuration de notre équipe de ventes des avions commerciaux porte des fruits. Dans l’ensemble, tout notre portefeuille de produits connaît un élan positif », a ajouté M. Hachey.


 

cq5dam.web.1280.1280.jpeg


Avions d’affaires :

Pendant l’année civile 2012, Bombardier a livré 179 avions d’affaires, comparativement à 163 pendant l’exercice précédent de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Pendant la même période, l’entreprise a reçu 343 commandes nettes d’avions d’affaires, comparativement à 191 pour l’exercice précédent.

Avions commerciaux :

Pendant l’année civile 2012, Bombardier a livré 50 avions commerciaux, comparativement à 78 pendant l’exercice précédent de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Pendant la même période, l’entreprise a reçu 138 commandes nettes d’avions commerciaux, comparativement à 54 pour l’exercice précédent.

 

Airbaltic_CS300F_72DPI.jpg


Photos :  1 Global 5000 2 Intérieur Global Express 3 Challenger 605 4 Le futur CSeries 300 @ Bombardier Aerospace


25/06/2012

Les prévisions aéronautiques de Bombardier Aerospace :

 

DSC_1901.jpg


 

Bombardier Aéronautique a publié aujourd’hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d’affaires et commerciaux sur 20 ans, durant son événement médias pré-salon de Farnborough, tenu à son siège à Dorval (Québec).

Pendant que les marchés des avions d’affaires et commerciaux continuent de se remettre du ralentissement de l’industrie, les indicateurs sont mixtes, mais la tendance est positive. Les nouvelles commandes d’avions bénéficient d’une demande soutenue des marchés développés et du potentiel de croissance sur les marchés émergents, qui devraient jouer un rôle sans cesse plus important sur le marché mondial de l’aviation. Tous les exploitants dans l’ensemble de l’industrie demeurent axés sur l’optimisation de leur flotte et sur l’efficacité des avions, devant la montée des prix du carburant et des préoccupations environnementales.

DSC_1809.jpg

 

 

Prévisions du marché des avions d’affaires :

Bombardier a confiance dans le solide potentiel à long terme du secteur des avions d’affaires et prévoit un total de 24 000 livraisons d’avions d’affaires de 2012 à 2031 sur tous les segments où Bombardier livre concurrence, ce qui représente quelque 648 milliards $ US en revenus de l’industrie. Les prévisions de marché de Bombardier Avions d’affaires font état de 9 800 livraisons d’avions, estimées à 266 milliards $ US, de 2012 à 2021, et de 14 200 livraisons, estimées à 382 milliards $ US, de 2022 à 2031.

Pendant que le marché de l’aviation d’affaires poursuit sa reprise, les indicateurs de marché actuels sont mixtes. La confiance du marché doit se rétablir entièrement pour que les livraisons d’avions d’affaires augmentent solidement et permettent à l’industrie de réaliser son plein potentiel. Les livraisons devraient avoir du retard sur les nouvelles commandes, car les constructeurs s’efforcent de maintenir des niveaux de carnet de commandes acceptables, et les livraisons du secteur des avions d’affaires pour 2012 devraient être comparables à celles de 2011. Bombardier estime que les livraisons du secteur des avions d’affaires devraient revenir à une croissance soutenue à compter de 2013, la catégorie des avions à large fuselage étant destinée à connaître la croissance la plus rapide.

Pour l’horizon prévisionnel, Bombardier prévoit que l’Amérique du Nord recevra le plus grand nombre de livraisons de nouveaux avions d’affaires entre 2012 et 2031, avec 9 500 avions, suivie par l’Europe, avec 3 920 avions. Il est à noter que la Chine deviendra le troisième marché en importance pour les livraisons d’avions d’affaires, avec 2 420 livraisons de 2012 à 2031. Bombardier prévoit également que les marchés de croissance clés, dont le Brésil, l’Inde, la Russie et la Communauté des États indépendants (CÉI), l’Indonésie, le Mexique, la Corée du Sud et la Turquie, recevront une part significative des livraisons d’avions d’affaires d’ici 20 ans.

Par ses investissements dans des solutions de transport novatrices, Bombardier continue de faire évoluer l’industrie de l’aviation d’affaires. Des programmes de développement de nouveaux avions, dont les biréacteurs Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85, Global 7000 et Global 8000, placent Bombardier en position de chef de file du marché à long terme et la Société entend fermement poursuivre l’expansion internationale de son portefeuille de services pour mieux répondre aux besoins de ses clients.

 

DSC_1846.JPG

 

 

Prévisions du marché des avions commerciaux:

BA-Cseries_Family_04-HR-584x428.jpg


 


Les prévisions sur 20 ans de Bombardier Aéronautique pour le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places font état de 12 800 livraisons de 2012 à 2031, générant plus de 630 milliards $ US en revenus de vente. Cela représente une baisse de 300 unités (2,3 pour cent) comparativement aux prévisions de l’an dernier, principalement en raison d’une diminution du PIB prévu et d’une augmentation marquée dans les projections de prix du pétrole.

Bombardier prévoit les livraisons suivantes pour l’ensemble de l’industrie, par segment :

  • De 20 à 59 places : 300 livraisons d’avions
  • De 60 à 99 places : 5 600 livraisons d’avions
  • De 100 à 149 places : 6 900 livraisons d’avions

Sur le segment de marché des avions commerciaux de 60 à 99 places, Bombardier s’attend à ce que les clauses sur la distance franchissable dans les conventions collectives des pilotes en Amérique du Nord et en Europe continuent de s’assouplir afin de répondre à la demande croissante sur ce segment, estimé à plus de 180 milliards $ US pour un horizon prévisionnel de 20 ans. Sur le segment des avions de 100 à 149 places, une réorientation vers des avions optimisés pour leurs segments cibles devrait être un catalyseur de la demande, alors que les sociétés aériennes délaisseront les dérivés d’avions conçus initialement pour une plus grande capacité. Les livraisons de 2012 à 2031 sur le segment des avions de 100 à 149 places sont estimées à plus de 449 milliards $ US.

La demande mondiale de transport aérien et d’avions neufs continue sa transition vers les marchés émergents. En 2011, Bombardier a accru la taille de son équipe de ventes d’avions commerciaux, accordant une place importante à ces régions pour répondre à cette demande. Cependant, comme dans le secteur des avions d’affaires, l’Amérique du Nord devrait être en tête sur le plan des livraisons d’avions pour l’horizon prévisionnel, et devrait recevoir quelque 4 730 avions neufs, suivie par la Chine avec 2 220 avions et par l’Europe (Russie et CÉI comprises) avec 2 240 avions.

Bombardier prévoit pour le marché des avions commerciaux que plus de la moitié de la flotte existante sera remplacée d’ici 20 ans – un pourcentage légèrement supérieur qu’elle ne le prévoyait l’an dernier. L’obsolescence technique, les coûts inutiles et l’âge suscitent un accroissement du rythme de retrait des avions plus vieux, ce qui stimulera en retour la demande d’avions neufs. De plus, bien que les prix élevés du pétrole continueront de peser sur la rentabilité des sociétés aériennes, l’arrivée de nouveaux avions évolués sur le plan technologique offrant des réductions des coûts d’exploitation directs accélérera le retrait des avions plus vieux et moins écoénergétiques.

33341_FR_fleet_Q400_3.jpg

 

 

Photos : 1 Learjet, Challenger et Global Express à EBACE 2 Global 6000 3 Global 5000 @ Pascal Kümmerling 4 Cseries 5 Q400 @ Bombardier Aerospace

 

24/01/2012

Bombardier a livré 245 avions en 2011 !

 

BA-Challenger_605_in_flight_4-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé ses résultats sur le plan des livraisons et commandes pour l’exercice financier de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Malgré une conjoncture économique volatile qui a continué de créer de l’incertitude dans beaucoup de secteurs dans le monde entier, y compris l’industrie aéronautique, Bombardier Aéronautique a affiché une solide performance. Pour l’exercice financier de 11 mois terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 245 avions. En comparaison, elle avait livré 256* avions au cours de l’exercice précédent (du 1er février 2010 au 31 janvier 2011). Ces résultats sur le plan des livraisons concordent essentiellement avec l’objectif annoncé en février 2011 de livrer 240 avions, quoique la combinaison d’appareils soit différente que celle attendue.

  • Avions d’affaires : 163 livraisons, 191 commandes nettes
  • Avions commerciaux : 78 livraisons, 54 commandes nettes
  • Avions amphibies : 4 livraisons, 4 commandes nettes

Pour l’exercice financier de11 mois clos le 31 décembre 2011, Bombardier a reçu 249 commandes d’avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes de 201 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent.

« Les fluctuations récurrentes des économies mondiales en 2011 ont créé un climat de prudence dans de nombreux secteurs et l’incertitude résultante a continué de poser problème à l’industrie de l’aviation civile », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique. « Cependant, grâce à notre portefeuille complet de produits d’avions d’affaires, commerciaux et amphibies, nous sommes bien positionnés pour répondre aux besoins à long terme de nos clients », a-t-il ajouté.

« L’industrie de l’aviation civile est familière avec les turbulences externes et la feuille de route de Bombardier est éloquente lorsqu’il s’agit de surmonter les défis avec brio. Dans ce contexte économique incertain, notre segment des gros avions d’affaires a très bien performé, comme en témoigne notre gamme de biréacteurs d’affaires Global qui a connu une croissance soutenue. De plus, l’avion régional CRJ1000 NextGen performe au-delà des attentes et nous sommes très heureux de la croissance d’une clientèle diversifiée pour notre gamme d’avions de ligne CSeries », a continué M. Hachey.

Le 30 novembre 2011, le conseil d’administration de la Société a approuvé le changement de date de fin d’exercice du 31 janvier au 31 décembre, en vigueur le 31 décembre 2011. Par conséquent, le quatrième trimestre se terminant le 31 décembre 2011 ne compte que deux mois et la période annuelle se terminant le 31 décembre 2011 compte 11 mois de résultats.

Avions d’affaires:

Au cours de l’exercice terminé le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 163 biréacteurs d’affaires, contre 155 pour l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 191 commandes nettes de biréacteurs d’affaires, contre 107 pour l’exercice précédent.

Avions commerciaux :

Pendant l’exercice clos le 31 décembre 2011, Bombardier a livré 78 avions commerciaux, comparativement à 97 pendant l’exercice précédent. Durant la même période de 11 mois, la compagnie a reçu 54 commandes nettes contre 93 pour l’exercice précédent.

IBEX_CRJ200-LR-HR.jpg

 

 

Photos :  1 Challenger 605 2 CRJ200 IBex @ Bombardier Aerospace

 

20/05/2011

Bombardier Aéronautique publie ses prévisions annuelles !

DSC_0611.JPG

Profitant  de la médiatisation offerte par le salon EBACE de Genève, le constructeur canadien a présenté ses prévisions concernant le marché des avions d’affaires et commerciaux, en voici la synthèse :

 

 

·     Les Prévisions de marché des Avions d’affaires sur 20 ans, de 2011 à 2030, font état de 24 000 livraisons, soit des revenus de 626 milliards $US pour l’ensemble du marché

·     Les Prévisions de marché des Avions commerciaux sur 20 ans, de 2011 à 2030, font état de 13 100 livraisons pour le marché des avions de 20 à 149 places, d’une valeur de près de 639 milliards $US 

 

 

La reprise :

 

Bien que tant les avions d’affaires que les avions commerciaux aient subi les contrecoups de la récession, les indicateurs du secteur des avions d’affaires montrent une tendance à la hausse et le marché des avions commerciaux commence à voir le début d’une reprise. La Chine, l’Inde et d’autres régions émergentes mènent la reprise de l’industrie mondiale et devraient représenter une importante part des commandes de l’industrie, tant sur le marché des avions d’affaires que sur celui des avions commerciaux.

 

« En 2011, nous marquons le 25e anniversaire de notre entrée dans l’industrie aéronautique et l’innovation est un facteur clé de notre réussite depuis un quart de siècle », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique. « Nous avons confiance en notre avenir et, à mesure que le marché continue de reprendre, nous nous appuyons sur notre solide engagement en matière d’innovation et nous renforçons notre position de chef de file de l’aviation commerciale et de l’aviation d’affaires. »

 « En restant axés sur le développement de nouveaux produits – comme les avions Learjet 85 et CSeries, le poste de pilotage Global Vision et les biréacteurs d’affaires Global 7000 et Global 8000, lancés récemment – et en livrant avec succès des produits qui répondent aux besoins de nos clients, comme l’avion CRJ1000 NextGen, nous serons plus à même d’émerger de la récession à l’avant-garde de notre industrie », a ajouté Mairead Lavery, vice-présidente, Stratégie et développement des affaires et ingénierie financière, Bombardier Aéronautique.

Prévisions du marché des avions d’affaires

 

DSC_0541.JPG

 

Reprise dans le secteur des jets d’affaires :

 

Pendant la période de 20 ans de 2011 à 2030, Bombardier Avions d’affaires prévoit un retour à une croissance soutenue pour le marché des avions d’affaires, où les constructeurs devraient livrer un total de 24 000 avions d’affaires dans tous les segments où Bombardier livre concurrence, ce qui représentera des revenus totaux d’environ 626 milliards $ pour l’industrie. Pour la période de 10 ans de 2011 à 2020, on s’attend à 10 000 livraisons d’une valeur de 260 milliards $ et, pour la période de 10 ans de 2021 à 2030, à 14 000 livraisons d’une valeur de 366 milliards $.

 

Le redressement du ratio nouvelles commandes sur revenus dans l’industrie des avions d’affaires est un indice positif dénotant que le marché a passé un moment critique et prend de l’élan. Bien que les livraisons de l’industrie ne semblent pas devoir s’améliorer de façon significative en 2011, les indicateurs clés montrent une tendance à la hausse et on s’attend à ce que les livraisons des avions d’affaires continueront à croître en 2012. De plus, avec une clientèle des avions d’affaires qui s’accroît,  surtout dans les économies à forte croissance,  Bombardier prévoit que l’Amérique du Nord, l’Europe et la Chine seront les trois marchés les plus actifs dans le futur et qu’ils généreront le plus de revenus dans les 20 prochaines années.

 

1217943154.jpg

 

 

 

Face à la concurrence :

 

Dans un contexte concurrentiel sans cesse plus intense, Bombardier a maintenu sa position de chef de file pendant les phases initiales de reprise du marché des avions d’affaires, avec 107 commandes nettes pour l’exercice financier terminé le 31 janvier 2011,  plus qu’aucun de ses concurrents. Sur cette note positive, Bombardier restera axée sur le renforcement de sa position de chef de file du marché en continuant d’investir dans ses nouveaux programmes : les avions Learjet 85, Global 7000 et Global 8000 et le poste de pilotage Global Vision. Avec sa robuste gamme de produits, son engagement envers le soutien de la clientèle et le maintien de sa vision de développement des produits, Bombardier entend profiter de la croissance escomptée du marché à long terme et continuer à ouvrir la voie dans l’aviation d’affaires.

Prévisions du marché des avions commerciaux.

 

D’après les prévisions de Bombardier relatives au marché des avions commerciaux, la demande des avions commerciaux de 20 à 149 places devrait résulter en quelque 13 100 livraisons d’avions neufs au cours de la période de 20 ans allant de 2011 à 2030, soit une augmentation de 300 unités par rapport aux prévisions de l’an dernier. Cette demande prévue est estimée à approximativement 639 milliards $US.

 

L’intérêt mondial pour une technologie de dernière génération assurant des gains d’efficacité d’exploitation, le confort des passagers et un impact moindre sur l’environnement – combiné à la croissance économique attendue dans les marchés en développement, générera la demande dans les ventes d’avions commerciaux neufs.

Comme la demande de transport aérien est liée à la croissance économique, la reprise mondiale en cours se dénote par un renforcement de la demande d’avions commerciaux neufs tant sur les marchés développés que sur les marchés émergents. Dans ces prévisions sur 20 ans, le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait croître en moyenne de 3,4 pour cent par année, en hausse de 0,2 points comparativement à la moyenne de 3,2 pour cent de l’an dernier.

Pour les marchés en développement, la croissance économique prévue dépasse largement la moyenne mondiale, ce qui présente des occasions de taille pour de nouvelles ventes d’avions. Ainsi, d’ici les 20 prochaines années, la demande d’avions commerciaux des marchés hors de l’Amérique du Nord et de l’Europe devrait augmenter considérablement. Par exemple, on prévoit que la flotte d’avions commerciaux de 20 à 149 places de la Chine deviendra la troisième en importance dans le monde, tout juste derrière celles de l’Europe et des États-Unis.

Source persistante de préoccupation dans l’industrie, la hausse et la volatilité des coûts du pétrole créent de l’incertitude dans les activités de planification de nombreuses sociétés aériennes. Avec les changements politiques survenant dans beaucoup de pays producteurs de pétrole et les récents événements climatiques comme le tremblement de terre et le tsunami au Japon, la demande mondiale de transport aérien a ralenti à court terme. Cependant, à long terme, le prix du pétrole incitera les transporteurs à accélérer le retrait des avions plus anciens et moins efficaces, accroissant la demande d’avions dotés de technologies nouvelles et plus économes en carburant.

Le passage des exploitants à des avions modernes aux faibles coûts d’exploitation sera également stimulé par la pression soutenue des coefficients d’occupation et les priorités mondiales en matière d’écoresponsabilité.

 

Tendances sur 20 ans :

 

Les prévisions de Bombardier sur 20 ans continuent de témoigner de la tendance vers des avions commerciaux de plus grande capacité. Les livraisons prévues de Bombardier par segment s’établissent comme suit :

 

·     De 20 à 59 places : 300 nouveaux avions, évalués à 6,5 milliards $;

·     De 60 à 99 places : 5 800 nouveaux avions, évalués à 208,6 milliards $;

·     De 100 à 149 places : 7 000 nouveaux avions, évalués à 423,7 milliards $;

En outre, plus de la moitié de la flotte d’avions commerciaux existante sera remplacée d’ici 20 ans en raison de son obsolescence technique et la majorité de ces remplacements touchera la catégorie des avions de 100 à 149 places.

 

Plus moderne, plus propre :

 

La livraison de trois gammes d’avions commerciaux distinctes restera à la base du plan stratégique de Bombardier. La gamme des biturbopropulseurs Q400 NextGen et celle des biréacteurs CRJ NextGen seront destinées au marché de l’aviation régionale, tandis que la gamme des avions CSeries sera destinée au segment des grandes lignes et à celui des transporteurs à bas prix. Ces trois gammes d’avions présentent une empreinte environnementale réduite, de faibles coûts d’exploitation, un confort exceptionnel pour les passagers et une grande polyvalence opérationnelle, le tout assurant une valeur significative pour les clients de Bombardier.

 

BA-Smart-Q400F.jpg

 

Photos : 1 CRJ Lufthansa 2 Learjet 40 @ Pascal Kümmerling 3 Cseries au couleur de Swiss 4 Q400NG Smart airlines @ Bombardier Aerospace