24/05/2017

EBACE : les G500 et Longitude traversent l’Atlantique !

DSC_7141.jpg

Genève, salon EBACE, pour la première fois un Gulfstream G500 et un Cessna Longitude ont traversé l’Atlantique pour venir se présenter en Europe.

Sur le statique de Genève Cointrin, l’on pouvait admirer en grande première en Europe, les nouveaux G500 de Gulftream et le Longitude de Cessna. Ces deux avions ayant pour l’événement réalisés leur premier vol transatlantique pour venir rejoindre le salon.

Du côté du G500, l’avion avait réalisé un nouveau record entre les installations de Gulfstream de Savannah et Paris, en parcourant une distance de 7'015 km en seulement 7h40. De son côté le Cessna Longitude a quitté les instalaltion de l’avionneur dans le Kansas pour rejoindre la Suisse avec deux escales dans le Maine et en Islande.

Le Gulfstream G500 :

DSC_7020.jpg

Le G500 est capable de voler 5,000nm (9’260 km) et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Le G500 est doté de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. 

ebace,genève cointrin,palexpo,jet d'affaires,gulfstream,g500,cessna,citation longitude,bizjet,nbaa,aviation privées,info aviation,les nouvelles de l'aviation

Le G500 représente l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

DSC_234.jpg

Le Cessna Longitude : 

DSC_7034.jpg

Le Citation Longitude est la dernière innovation de l’avionneur Cessna. L'avion a été conçu spécifiquement pour le confort des passagers et offrira la plus basse pression cabine de sa catégorie à 5.950 pieds. La technologie de la cabine permet aux passagers de gérer leur environnement et le divertissement des appareils mobiles, tandis qu’il sera possible de disposer d’un réseau Internet à haute vitesse. L’appareil peut accueillir jusqu'à 12 passagers avec un plancher de cabine plat et une configuration à double club standard et une classe dirigeante. Le compartiment à bagages entièrement accessible en vol.

DSC_7033.jpg

Le Citation Longitude intègre la dernière technologie, il dispose de la prochaine évolution du poste de pilotage de type Garmin G5000 avec un affichage tête haute. L’avion est alimenté par deux réacteurs Honeywell HTF7700L avec FADEC. Les turboréacteurs sont dotés du système d’auto-manettes entièrement intégré. L'avion offre une charge utile de carburant plein de 1500 livres, une vitesse de croisière maximale de 476 noeuds et une gamme à grande vitesse de 3.400 miles nautiques. Le prix de base du Longitude est estimé à 19,2 millions de dollars.

DSC_7032.jpg

Photos : 1 G500 2 le G500 3 Cockpit G500Intérieur 5 Cessna Longitude 6 Cockpit 7 Intérieur @ P.Kümmerling

 

13/05/2017

Le Mexique client du Cessna Citation ASIO !

5-2017-1_mexican_citation_with_asio.jpg

Le Mexique est devenu le premier du Cessna Citation ASIO développé par la société israélienne Bird Aerosystems. Le système permet la surveillance et la collecte d'information et d'observation (ASIO). Le Cessna Citation ASIO va servir pour protéger les sites stratégiques et lutter contre les organisations de gestion des drogues.

Le Cessna Citation ASIO :

Développé par la société israélienne Bird Aerosystems sur la base d’une cellule de jet d’affaire Cessna Citation. Le système comprend l’installation d’un radar multimode AESA Leonardo (anciennement Selex) Seaspray 5000 dans un radome du ventre de l’avion. Le jet est également doté d’un capteur EO non spécifiée et un capteur SIGINT, dans des installations rétractables. Deux postes de travail pour les opérateurs de capteurs sont inclus à bord, qui sont communs avec d'autres sur le terrain. La conversion comprenait également l'installation de moteurs améliorés, l'augmentation de la capacité de carburant pour une endurance plus longue et la mise à niveau de l'instrumentation avionique dans un poste de pilotage de dernière génération.

Bird Aerosystems a organisé le mois dernier une démonstration en direct d'ASIO à l'exposition aérospatiale du Mexique, FAMEX 2017.

Photo : Cessna Citation ASIO @ Bird Aerosystems

 

 

 

24/12/2016

Premier vol pour le Scorpion de série !

Scorpion-final.jpg

Wichita, Textron Inc. a annoncé avoir réussi le premier vol de son petit jet Scorpion de série. Cette étape du programme suit de près la récente capacité a engagé des armes.

L'avion a décollé de McConnell Air Force Base à Wichita et a effectué une série de manœuvres pendant le vol d'une heure et 42 minute. Le jet bimoteur s’est très bien comporté et a été piloté par des pilotes d'essai expérimentaux Don Parker et Dave Sitz, qui ont vérifié l'avionique et les performances aérodynamiques ainsi qu'un certain nombre de systèmes de l’aéronef.

La dernière version du Scorpion intègre un certain nombre d'améliorations basées sur les commentaires des clients cible ainsi que les résultats du programme d'essais en vol complet. Le programme a accumulé plus de 800 heures de vol dans les deux essais et paramètres opérationnels dans le monde réel.

La société a également annoncé que l’avion sera doté d’une avionique Garmin G3000 intégrée de pilotage avancé et est optimisée pour les opérations militaires rigoureuses. Le système G3000 nouvellement configuré dispose d'un grand écran haute définition complétée par deux contrôleurs à écran tactile haute définition et offre une plus grande capacité de la mission dans la position du poste de pilotage avant et une capacité de navigation supplémentaire dans la position de cockpit arrière.

En plus de la nouvelle avionique, des modifications ont été apportées à la cellule avec un empennage horizontal arrière amélioré pour une meilleure performance à haute vitesse, une conception de trains d'atterrissage simplifiée, une nouvelle génération de Heads Up Display (HUD) et l’introduction du système HOTAS.

Le Textron Scorpion :

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose de supports de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à 3000 Lbs.

 

IMG_4174-2.jpg

Photos : 1 Le premier Scorpion de série au décollage @ Textron 2 Cockpit du Scorpion @ Anton Balakchiev

 

 

23/10/2016

Le Scorpion démontre ses capacités d’appui au sol !

yourfile-1.jpg

Le Textron Scorpion a démonté pour la première fois ses cappacités d’appui au sol légers, lors d’un exercice de tir sur le polygone de White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique.

L’appareil est actuellement basé à Holloman AFB au Nouveau-Mexique. Le Scorpion de développement lancé trois types de munitions différentes au cours des essais qui ont eu lieu entre le 10 et le 14 octobre. L’appareil a tirer des roquettes Hydra-70 non guidées, des missiles Lockheed Martin AGM-114F « Hellfire » et pour terminer les roquettes à guidage laser BAe Advanced Precision Kill Weapon Systems (APKWS).

Le Textron Scorpion :

Cessna et Bell Helicopter Textron sont partenaires pour le développement d’un avion de renseignement, surveillance et reconnaissance de nouvelle génération. Dénommé «Scorpion», cet aéronef est de conception entièrement en matériaux composites avec un cockpit en tandem. Il dispose de supports de capteurs rétractables, une baie pour des armes en interne et des points durs sur les ailes. Il est propulsé par turboréacteurs jumeaux produire pouvant produire 8’000 livres de poussée, son plafond pratique est de 45’000 pieds.

Le Scorpion est conçu pour répondre aux contraintes budgétaires de plus en plus strictes en vigueur actuellement. Il doit pouvoir répondre à diverses missions comme la sécurité intérieure en tant qu’appareil de recherche et de sauvetage, la lutte contre les narcotiques, mais aussi la reconnaissance du champ de bataille et l’appui au sol léger. Pour répondre à ces différentes missions, les concepteurs ont prévu une capacité de transition rapide entre la basse vitesse et la haute vitesse.

Le Scorpion a une vitesse de croisière maximale de 450 ktas (517 mph)  avec un rayon d’action de 2’400 miles nautiques. L'avion peut transporter une charge utile interne jusqu'à 3000 Lbs.

 

yourfile.jpg

Photos : tirs de munitions du Scorpion @ Textron

14/04/2016

Le Cessna 172 doté d’un indicateur d’angle d’attaque !

new-172-2.jpg

Lakeland en Floride, Cessna Aircraft Company, a annoncé que l’ensemble des aéronefs de type Cessna 172 « Skyhawk » seront dorénavant dotés d’un indicateur d’angle d’attaque ou incidencemètre » (Angle of Attack ou AOA) depuis le début de cette année. Les appareils de types Cessna 182 « Skylane » et Cessna 206 « Turbo Stationair » pourront en être doté en option.

Le célèbre Cessna 172 ne cesse de se moderniser, et devient ainsi le premier avion de tourisme et d’écolage à être équipé de série d’un « incidencemètre » (Angle of Attack ou AOA. Cette décision fait suite à une recommandation de la FAA (Federal Aviation Administration) dans le but de diminuer les risques de décrochage. Le système fournit grâce à un système de LED clignotant en rouge la proximité du décrochage.

Le système détermine avec précision le « point de stagnation » de l’écoulement au bord d’attaque ainsi que le champ de pression, quels que soient la masse de l’avion, sa charge alaire, la symétrie du vol ou la position du centre de gravité. Selon la FAA, ce type d’équipement apporte une aide supplémentaire lors de certaines phases de vol, comme le décollage et les atterrissages sur pistes courtes, les montées initiales à la pente max (Vx) ou au taux de montée maximal (Vy). A noter que l’instrument peut être réglé par le pilote pour s’adapter aux incidences de montée, de croisière et d’approche.

Cessna-Skyhawk-with-SCc-AOA-System.jpg

Commentaire :

Ce nouveau système doit permettre de réduire les erreurs de pilotage, dû à une perte de contrôle pouvant causer un accident grave. Le décrochage reste encore un facteur important d’accident dans l’aviation de tourisme et notamment chez les pilotes privés. Pourtant, deux questions se posent avec ce nouveau système. Ayant volé sur Cessna 172 durant de nombreuses années, le système de base d’avertisseur sonore de décrochage m’a toujours été d’une grande utilité de même que sa fiabilité. De plus, l’arrivée d’une avionique numérique sur le « Skylane » de type Garmin 1000 permet une très grande anticipation de vol tout permettant une surveillance des instruments optimale. L’effet de « tracking » que l’on subissait avec l’instrumentation analogique, bien que très fiable est aujourd’hui réduite et simplifie la gestion du vol. Alors, des questions se posent, cet instrument n’est–il pas de trop ? Et puis, le fait que le pilote puisse en modifier les données, n’y a-t-il là pas source d’erreurs et donc d’accidents futurs ?

 

Photos : Cessna 172 Skylane 2 Cockpit G1000 avec indicateur d’angle d’attaque rond bleu @ Cessna