27/06/2019

Le B737 MAX pas encore prêt pour reprendre les airs !

0C9356D2-B269-4CF1-9262-38847A60A42D.jpeg

L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) a indiqué ce mercredi avoir décelé une nouvelle faille "potentielle", sans la préciser, sur le B737 MAX. Le régulateur demande à Boeing de réparer cette faille, qui est de nature à retarder l'essai en vol du B737 MAX modifié. En effet, un vol test est nécessaire pour obtenir une nouvelle certification de l’avion.

Les faits, lors des tests sur simulateur la semaine dernière, des pilotes de la FAA ont eu du mal à reprendre le contrôle de l'avion après avoir activé le système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans l'accident de Lion Air en Indonésie en 2018 et celui d'Ethiopian Airlines en mars en Ethiopie. Lors de l’essai en simulateur, les pilotes ont découvert que le traitement des données par un ordinateur de vol de l’avion  pouvait faire plonger l'avion. Bien que ce problème n’ait pas trait au système d’augmentation des caractéristiques de manœuvre, il pourrait produire un plongeon impromptu.

Selon le porte-parole de l’avionneur américain Boeing, Gordon Johndroe, a déclaré que la société souscrivait aux conclusions de la FAA et abordait le problème, ainsi qu’une refonte plus large des logiciels en cours depuis huit mois. "Le fait de remédier à cette situation réduira la charge de travail du pilote" en facilitant la réaction à un mouvement de stabilisateur non commandé, a déclaré Johndroe.

Rappel : 

Le moteur sur le stabilisateur ajuste les mouvements ascendants et descendants soit le « trim » selon la commande du pilote, mais également via le système MCAS. L’examen des causes des défaillances de compensation a été au cœur des examens de la sécurité de l’avion, car c’était au cœur des accidents.

IATA confirme ses exigences :

L’Association du transport aérien international (IATA) a exhorté les autorités de réglementation de la sécurité de l’aviation nationale à continuer de s’aligner sur les exigences techniques de validation et les délais pour la remise en service en toute sécurité du B737 MAX. L'annonce a été faite à l'issue du deuxième sommet pour le Boeing B737 MAX organisé par l'IATA.

«Les tragédies du Boeing 737 MAX pèsent lourdement sur un secteur qui fait de la sécurité sa priorité absolue. Nous faisons confiance à la Federal Aviation Administration, dans son rôle d’organisme de certification, pour assurer la remise en service de l’aéronef en toute sécurité. Et nous respectons le devoir des régulateurs du monde entier de prendre des décisions indépendantes sur les recommandations de la FAA », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

«Parallèlement, l’aviation est un système intégré à l’échelle mondiale qui repose sur des normes mondiales, y compris la reconnaissance mutuelle, la confiance et la réciprocité entre les organismes de réglementation de la sécurité. Cette structure harmonisée fonctionne avec succès depuis des décennies pour faire du transport aérien la forme de voyage longue distance la plus sûre que le monde ait connue. L’aviation ne peut fonctionner efficacement sans cet effort coordonné et le rétablissement de la confiance du public l’exige », a déclaré de Juniac.

L’IATA a réitéré la nécessité d’aligner les exigences en matière de formation supplémentaire des équipages de conduite du Boeing B737 MAX.

 

Photo :  @ Boeing

 

 

23/01/2018

Première certification pour le B787-10 !

 

B787-10-N528ZC-BEOING-CO-.jpg

Washington, Boeing a annoncé que son B787-10 « Dreamliner »  reçu son certificat de type modifié (ATC) de la Federal Aviation Administration (FAA). Cette certification permet ainsi à l’avion de pouvoir débuter son service commercial.

L'attribution de l'ATC plafonne un programme d'essais en vol avec succès qui a commencé en mars 2017 et a impliqué trois avions d'essais en vol qui totalisait environ 900 heures de test. L'équipe du programme d'essais en vol de Boeing a pris les avions à travers une série de tests pour confirmer la manipulation de l'avion, les systèmes et la performance globale a satisfait aux exigences internes et normes de certification pour assurer la sécurité du vol.

Le B787-10 devrait prochainement recevoir  d’autres certifications en provenance d'autres organismes de réglementation de l'aviation avant son entrée en service.

Le B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, Boeing a reçu plus de 170 commandes pour les B787-10 de clients dans le monde entier. La première livraison se fera auprès de la compagnie Singapore Airlines au premier semestre de 2018.

Photo : B787-10 @ Boeing

17/07/2015

L’AW169 certifié EASA !

492801268.jpg

 

 

AgustaWestland a annoncé la certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) pour son hélicoptère AW169. La livraison des premiers hélicoptères aux clients va ainsi pouvoir débuter.

 

L’AW169 a obtenu sa certification type de la part de l'AESA moins de cinq ans après le lancement du programme. Cette réalisation a été rendue possible également grâce à la forte collaboration entre les équipes de l'AESA et d’AgustaWestland. 

 

L’AW169 fait partie de la famille des hélicoptères de nouvelle génération qui comprend les AW139 et  AW189. Ces hélicoptères possèdent tous les mêmes caractéristiques de vol de haute performance et des caractéristiques de sécurité tout en disposant d’un cockpit commun avec écrans tactiles. La philosophie et la conception de la maintenance est également commune aux trois modèles.

Lancé au Salon aéronautique international de Farnborough en juillet 2010, l’AW169 a rapidement trouvé le succès du marché, avec plus de 100 appareils en commande. L’AW169 a été conçu en réponse à la demande croissante du marché, pour un hélicoptère qui offre des performances élevées, répond à toutes les dernières normes de sécurité et possédant des capacités multi-rôles. L’AW169 intègre plusieurs nouvelles fonctionnalités technologiques, pour fournir les plus hauts niveaux de sécurité et les avantages opérationnels pour ses clients. Des technologies de nouvelle génération sont intégrées dans le système du rotor, les moteurs, la production d'électricité et l’avionique.  La transmission est électrique, ainsi que les systèmes de distribution.

 

Photo : AW169 @AgustaWestland

 

 

 

30/09/2014

L’A350-900 certifié AESA !

Airbus_A350-900_XWB_Airbus_Industries_(AIB)_MSN_001_-_F-WXWB_(10498510293).jpg

 

L’Airbus A350-900 vient d’obtenir sa certification européenne. Airbus ayant démontré que l’aéronef est conforme aux exigences de sécurité et de l’environnement réglementaires définies par l’AESA pour l’Union européenne.

 

Chaque nouveau type d’avion doit obtenir un certificat de type avant qu’il puisse être livré à une compagnie aérienne. Ce certificat garantit de l’AESA que l’A350-900 est fixé pour la la livraison d’un point de vue de la sécurité et de l’environnement.

 

L’Airbus A350-900 est le premier avion passagers de l’avionneur européen possédant un nouveau design pour être certifié par l’AESA.

Au cours du programme de certification, l’AESA a mis en place 16 groupes de travail techniques composés de 40 ingénieurs et pilotes d’essai, couvrant l’ensemble du programme de la structure de l’avionique et de la sécurité des cabines aux essais en vol. Près de 700 documents de certification ont été examinés et acceptés. Plus de 60’000 heures ont été enregistrées.

 

 

Photo: A350-900 @ Airbus

16:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a350-900, aesa, certification |  Facebook | |

19/09/2014

Le Falcon 7X certifié pour aéroports d’altitude!

Falcon 7X Test Group _MR.jpg


Dassault Aviation vient d’obtenir la certification d’aéroports d’altitude pour son Falcon 7X. Le jet de Dassault devient le premier avion d’affaires à obtenir cette autorisation.


Essais en Chine :


Les tests ont débuté sur l’aéroport de Jiuzhai Huang Long près de Chengdu, situé à 11.311 ft d’altitude soit 3.448 m. Le Falcon 7X est ensuite allé se poser à Daocheng. Cet aéroport de la province de Sichuan est le plus haut aéroport commercial au monde. Son altitude est en effet de 14.470 ft soit 4.411 mètres. Les pilotes d’essais ont enchaîné les décollages et les atterrissages, notamment en simulant une défaillance moteur.


La campagne, qui a débuté le 25 août s’est terminée le 7 septembre avec à la clef la certification des autorités de l'aviation civile européenne (AESA) et chinoise (CAAC). Il faut également noter qu’il s’agissait de la première certification obtenue en collaboration entre les deux agences.
La campagne de certification de Daocheng fait suite aux vols effectués par le Falcon 7X de démonstration dans les aéroports difficiles, telles que Saint-Tropez, en France, en Suisse à Gstaat.  De plus, un record de vitesse de croisière de Mach 0,88 entre Teterboro, New Jersey et l'aéroport de London City a été établi en mai dernier.


Répondre à un besoin :


Cette certification répond à la demande croissante du marché chinois. La Chine a émergé comme l'un des plus grands marchés pour les avions de l'aviation d'affaires. Près de 30 Falcon 7X vole actuellement dans le pays, faisant de la Chine le deuxième plus grand marché pour la gamme des triréacteur, après les États-Unis.  

064_Falcon7X_2014DVD44.jpg


Photos: 1 Certification à Daocheng  2 Falcon 7X en vol @ Dassault Aviation