28/01/2016

Perche de ravitaillement modifiée pour le JF-17 !

1650259_-_main.jpg

En mars de l’année dernière, le consortium sino-pakistanais composé de la société chinoise Chengdu Aircraft Corporation (CAC) et Pakistan Aeronautical Company (PAC) avait révélé pour la première fois, le nouveau standard Block II du JF-17 « Thunder », avec notamment l’adjonction d’une perche de ravitaillement en vol.

Modification de la perche :

Les premières photos qui montraient le montage d’une perche de ravitaillement, laissaient apparaître un raccordement à la cellule plutôt fragile. Les nouvelles photos publiées ces derniers jours montrent une importante modification de celle-ci, tant du point de vue de la position, que du raccordement à la cellule. L’aérodynamisme a été également revu.

1809997760.jpg

Radar intermédiaire :

Le JF-17 «Thunder» Block II dispose d’un radar intermédiaire, soit  le KLJ-7 fabriqué en Chine par CTEC et il est doté d’une antenne mécanique. Le KLJ est assez proche du RC400 de Thales. On se rappelle d’ailleurs, que la société française était en course pour équiper la version pakistanaise de l’avion, mais les tensions entre les deux pays à propos de la vente de sous-marins ont fait avorter ce projet. Le JF-17 «Thunder» Block II est doté d’une liaison de données (Link16), d’une meilleure capacité de guerre électronique. L’avion peut être ravitaillé en vol et disposera du missile à courte portée A-Darter conçu par le Brésil et l’Afrique du Sud (version pakistanaise uniquement). Le Block II sera produit est livré en 2016.

Rappel :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est un chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21). L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

 

1631249_-_main.jpg

Photos : 1 JF-17/FC-1 avec la nouvelle perche 2 Première adaptation d’une perche 3 le JF-17 BlockII sans perche de ravitaillement@ PAC

 

18/06/2014

Le Myanmar lorgne sur le JF-17 «Thunder» !

222747325.jpg


 

La République du Myanmar (ex Birmanie) est en négociations pour l’acquisition d’avions de combat  Chengdu (CAC) JF-17 «Thunder». On ne connait pas encore le nombre d’avions concernés.

 

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg/£ 8150 de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.


 

490626329.jpg


Photos : JF-17 Pakistanais @ Lihutao

17:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : myanmar, cac, jf-17 thunder |  Facebook | |

09/03/2011

L'Asie, un vaste marché pour l'aviation civile !

 

1863807.jpg

 

La région asiatique se profile pour devenir un vaste marché pour les constructeurs aéronautique, celui-ci représentera pour les vingt prochaînes années,  le tiers de la demande mondiale.

 

8.560 avions !

 

Le constructeur aéronautique Airbus estime que les compagnies aériennes asiatiques commanderaient 8.560 avions d'ici à 2030, soit  une répartition qui oscillera entre 3.360 gros porteurs et 5.200 appareils d'une capacité oscillant entre 100 et 210 places.

 

Pour  atteindre de tels chiffres, il faut prendre en compte une croissance supérieure à la moyenne du trafic passager et fret dans la région combinée au remplacement de nombreux appareils en service, devenu trop gourmands en carburant.

 

Face à l'accroissement de la demande, Airbus espère pouvoir maintenir dans les prochaines années sa part de marché au-dessus des 50%. Pour le constructeur européen, un quart environ des commandes reçues proviennent de la région Asie-Pacifique. Le constructeur prévoit que le volume du trafic passsager va y augmenter de 5,8% annuellement, contre un moyenne mondiale de 4,8%.

 

Du côté de l'IATA, on estime que les compagnies aériennes en Asie Pacifique, y compris la Chine et l'Inde réaliseront  un tiers (33%) du trafic de passagers d'ici 2029, ce qui en fait la plus grande région, dépassant les États-Unis (23%) et l’Europe (23) selon les prévisions de marchés.

 

Des signes évidents :

 

Airbus va livrer au cours du second semestre de cette année, le premier très gros porteur A380 à une compagnie chinoise, en l'occurence la China Southern Airlines.  Dans quelques semaines, c'est Korean Air qui mettra en ligne son premier A380 (voir lien) qui vient de recevoir sa peinture.

 

La Chine se montre très active avec la prochaine mise en service de l'ARJ21 et surtout cette anonce faite il y a quelques jours :

Le constructeur de l'avion civil chinois C919 prévoit de vendre 2.000 appareils d'ici 2030, a déclaré un dirigeant du groupe chinois à l'Agence Chine Nouvelle, lançant ainsi un défi aux deux géants du secteur Boeing et EADS .

Le constructeur a déjà reçu 100 commandes d'appareils C919, et attend des commandes supplémentaires au cours de l'année 2011. COMAC avait dévoilé son modèle C919, d'une capacité de 200 sièges, fin 2009. Le premier vol de cet appareil devrait avoir lieu en 2014 et les premières livraison en 2016.

 

K65038_med.jpg

 

 

 

Air China, bientôt une géante en Asie :

 

Air China, première compagnie aérienne mondiale en termes de capitalisation boursière, envisage de doubler la taille de sa flotte pour la porter à plus de 700 appareils d'ici 2015, a

 fin juin 2010, Air China exploitait 381 appareils. Ce qui ne serait tardé, puis qu'occupé à écrire ces lignes, j'apprends que Boeing annonce Air China a décidé d’acquérir cinq exemplaires du nouveau B747-800 Intercontinental,  la commande est estimée à 1,54 milliard de dollars, selon les prix au catalogue.

Air China devient ainsi la première compagnie chinoise et la troisième compagnie régulière cliente de la version de passagers du B747-800 (après Lufthansa et Korean Air).

Les B747-8I permettront à Air China de développer son réseau long-courrier et d’augmenter ses fréquences sur certaines routes. Ils devraient être livrés en 2014 et 2015. La compagnie connaît déjà la famille B747 puisqu’elle exploite dix B747-400 aujourd’hui.

 

Hong-Kong Airlines commande 38 appareils :

 

Hong Kong Airlines augmente la voilure ! Boeing annonce qu’il a signé un protocole d’accord avec la compagnie hongkongaise. La commande porte sur la livraison de trente-huit appareils : six B777F, trente B787-900 "Dr eamliner" et deux B787-800 VIP.

Commentaires :

 

On le savait depuis longtemps, le marché asiatique et à plus forte raison le marché chinois est  en passe de devenir une mine d'or pour les constructeurs aéronautique. L'augmentation des commandes est en marche, mais il faudra tenir compte de l'envolée des cours du pétrole, qui notamment avec les évènements actuels dans le monde arabe compliqueront certainement la situation. Mais, il est clair, que plus que jamais, il est nécessaire pour les transporteurs aérien de disposer de flottes d'avions modernes et de fait, plus économes que jamais ! C'est à ce niveau que réside le défi !

 

 

1875778.jpg

 

 Lien sur l'A380 Korean air :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/01/a380-korea...

 

 

 Photos . 1 B737 China Airlines Xu Zheng 2 B747-800 intercontinental @ Boeing 3 B737 Hainan Airlines @ Weimeng

 

11/01/2011

Chengdu J-20 l’avion furtif chinois a volé!

Chengdu-J-20-chasseur-furtif-580x247.jpg

La Chine avance vite, très vite ! Bien qu’il ne s’agisse que d’un prototype de démonstration, le Chengdu J-20 préfigure ce que sera le futur avion furtif chinois ! La Chine compte bien produire un avion de combat de la 5e génération et jouer dans la cour des grands, pour concurrencer le F-22 américain et le Sukhoi T-50 russo-indien.

 

 

Les premières suppositions :

 

 

Au regard des photos disponibles, le Chengdu J-20 produit par CAC (Chengdu Aircraft Corporation)  présente quelques similitudes avec le Sukhoi T-50 développé en collaboration entre la Russie et l’Inde, mais ses dimensions semblent être bien plus grandes. Certains, y voient  l’esquisse d’un bombardier furtif plutôt que d’un chasseur de supériorité aérienne. Encore faut-il tenir compte que nous sommes en présences d’un prototype qui va encore énormément évoluer ! Personnellement, je serais d’avis que celui-ci donnera lieu à un appareil stratégique à long rayon d'action.

Question propulsion, l’appareil pourrait être doté de deux moteurs Saturn 117S qui équipent déjà le Sukhoi T-50 et les SU-35 russes, mais il devrait prochaînement être doté de réacteurs indigènes, soit  des Shenyang WS-15 . On notera, que comme le T-50, le J-20 emporte encore un parachute de freinage pour l'instant..

 

Le J-20 pourrait entrer en service d'ici 2020.

 

 
1461085_3_a699_une-photo-presentee-comme-etant-celle-du-j-20.jpg

Les Etats-Unis inquiets :

 

 

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a déclaré samedi que le développement d'un nouvel avion de combat furtif chinois progressait plus rapidement que ne l'estimaient les États-Unis par le passé et qu'il s'en inquiétait.

Washington est aussi préoccupé par un nouveau missile balistique chinois qui pourrait théoriquement frapper un porte-avion américain situé jusqu'à 3200 kilomètres de distance des côtes du pays asiatique, a affirmé M. Gates. Comme pour l'avion furtif, Pékin a battu les prévisions américaines quant à la vitesse de développement de cette arme.

Pékin a toutefois beaucoup de retard dans ce domaine. Même en 2015, Washington disposera toujours de beaucoup plus d'avions furtifs que n'importe quel autre pays sur la planète, a soutenu le secrétaire américaine à la Défense.

La Chine a toujours indiqué qu'elle ne menaçait aucun pays et que ses forces armées ne serviraient qu'à des missions de défense. Mais le territoire chinois inclut, selon Pékin, l'île de Taïwan, une région autonome politiquement depuis plusieurs décennies.

 

china-J-20-stealth-fighter-aircraft-13.jpg

 

 

Premier vol ce matin :

 

Le Chengdu J-20 a effectué son premier vol ce matin à 12:50:08 heure locale (04:50:08 GMT), L'atterrissage a été signalé 18 minutes plus tard ! Plus qu’un premier  vol il s’agit d’un saut de puce, qui marque visiblement que les ingénieurs chinois se montrent très prudents sur les systèmes informatiques d’aide au pilotage !

J-20-first-flight-thumb-444x191-109973.gif

 

 

 

Photos : le prototype du Chengdu J-20 @ ChineNouvelle

 

07:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : chengdu j-20, cac, avion furtif, défense |  Facebook | |