05/07/2019

Vol inaugural pour le C295W canadien !

JAV20190705160610.jpg

Séville, le premier Airbus C295W commandé par la Royal Canadian Aire Force (RCAF) pour son programme d’aéronefs de recherche et sauvetage à voilure fixe (ARSVF) a complété son vol inaugural, franchissant ainsi une étape clé avant la livraison prévue à la fin 2019. L’avion, désigné sous le nom de CC-295 pour le client canadien, a décollé de Séville, en Espagne, le 4 juillet à 20:20 (GMT+1), avant d’atterrir au même site une heure et 27 minutes plus tard.

Rappel :

 Le contrat, attribué en décembre 2016, inclut 16 aéronefs C295W, des services d’ingénierie et de formation complets, la construction d’un nouveau centre de formation à Comox (Colombie-Britannique), ainsi que des services de maintenance et de soutien. Les avions seront basés aux différents emplacements où se situent actuellement les escadrons de recherche et sauvetage : Comox, en Colombie-Britannique, Winnipeg, au Manitoba, Trenton, en Ontario et Greenwood, en Nouvelle-Écosse. Le programme connait un progrès considérable depuis son annonce il y a deux ans et demi : un premier avion débutera des essais en vol, cinq autres sont présentement à divers stades d’assemblage, puis sept simulateurs et dispositifs d’entrainement sont à différentes phases d’essais.

Le programme canadien : 

Les premiers équipages de l’ARC débuteront leurs séances d’entraînement dans les semaines à venir au centre de formation international d’Airbus à Séville, en Espagne.Lles C-295W canadiens seront doté d'un FLIR ainsi que d'un radar qui permettront aux équipages de localiser plus facilement les personnes en détresse, même dans l'obscurité et dans des conditions météorologiques difficiles.

Au Canada, le programme d’ARSVF entraîne des retombées industrielles et technologiques (RIT) se chiffrant à quelque 2,5 milliards de dollars, grâce à des partenariats durables et de grande valeur avec des entreprises issues de l’industrie canadienne.

En janvier 2019, 86 % des principales activités de soutien en service canadien (SES) avaient été effectuées au Canada par des entreprises canadiennes, dans le cadre de l'établissement du système SES ARSVF. Airbus est donc engagée à fournir du travail de grande valeur à l'industrie canadienne, ce qu’elle a démontré par le développement et le transfert rapides et réussis de capacités aux entreprises canadiennes pour le soutien des avions de recherche et sauvetage à voilure fixe.

Au-delà de sa participation directe au programme, Airbus supporte des activités indirectes dans l'ensemble des industries aéronautique et spatiale militaires canadiennes, y compris au sein de petites et moyennes entreprises, à l'appui du programme RIT.

L’Airbus C-295W : 

Doté d’ailettes marginales (Winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

Ce contrat porte à 185 le nombre de C295 vendus par Airbus dans le monde depuis les débuts de ce programme en 1997.

IMG_3343.PNG

Photos : 1 le premier CC-295 en vol 2 Image de synthèse du futur CC-295 @ Airbus

 

22/01/2017

Le C295W ravitailleur est opérationnel !

 

airbus ds. c295w,c295w,ravitailleur,avions de transport multirôle,blog défense,infos  aviation

Airbus DS va pourvoir offrir son avion transport C295W en version ravitailleur pour hélicoptères. Les essais ont été concluent avec le système de ravitaillement en vol. Les essais de ravitaillement en vol ont été effectués depuis décembre dernier, en collaboration avec

Airbus Helicopters. Ces essais ont permis de valider le système modulaire de ravitaillement installé sur une paire de C295. Ceux-ci ont alors pu procéder à des ravitaillement complet avec des hélicoptères H225M « Caracal ». Le système modulaire comprend l'utilisation d'un système de ravitaillement avec tuyaux monté sur une palette qui est déployé via la rampe arrière de l’avion.

Selon les informations transmises par Airbus DS, les essais ont été réalisés avec succès à des vitesses de 105-115kt (194-212km/h). Selon les équipages en charges des tests, le fonctionnement est simple et facile à mettre en oeuvre.

Airbus peut maintenant offrir le système modulaire de ravitaillement aux opérateurs existants et potentiels du C295. Les applications possibles incluent les applications des forces spéciales et l'extension de la gamme des avions de recherche et de sauvetage.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (Winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

1987391794.jpg

 

Photos : 1 C295W ravitailleur 2 C295W @ Airbus DS

 

28/12/2016

Le Mali a reçu son C295W !

1692724_0-_main.jpg

Le Mali a réceptionné son avion de transport militaire Airbus C295W. L’avion a été officiellement remis à l'usine d'Airbus Défense à Séville, en Espagne. Le contrat pour l'acquisition de cet unique C295W avait été annoncé par Airbus DS le 16 février dernier.

Le C295W a ensuite a quitté Séville et est arrivé à Bamako après une escale à Gando Air Base dans les îles Canaries. L'avion immatriculé TZ-11T sera basé à Bamako et fournira un soutien logistique, d'évacuation sanitaire (EVASAN) ainsi que les capacités de transport de troupes aux forces terrestres maliennes. Ce C295W pourra notamment voler de Bamako et rejoindre la piste d'atterrissage à Thessalit ou Kidal dans le nord du pays et effectuer ainsi un aller-retour de plus de 2500 km dans le cas de Thessalit sans ravitaillement.

La robustesse de l'avion et sa capacité à atterrir sur des pistes non revêtues, comme celui de Thessalit avec seulement une visibilité limitée a également été d'un grand intérêt pour le choix des Maliens.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : le C295W malien @ Airbus DS

 

 

 

12/10/2016

Le Bangladesh commande un C295W !

D016545.jpg

Bangladesh a passé commande auprès d’Airbus d’un avion de transport tactique C295W. L’avion sera livré dans la seconde moitié de 2017.

Le Bangladesh devient le neuvième pays a opter pour le C295W, qui deviendra le premier avion multimoteur à voilure fixe à venir équiper l'armée du Bangladesh. Il sera utilisé comme moyen de transport pour les troupes et le fret, avec des applications, pour le parachutisme et l'évacuation sanitaire.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : C295W @ Airbus

07/10/2016

Le C295W en mode ravitailleur !

1686699_-_main.jpg

Airbus DS a démontré avec succès la capacité de ravitaillement air-air (AAR) de l'avion de transport moyen de type C295W. Ces essais viennent confirmer la gamme des possibilités d’engagement de l’avion.

Capacité de ravitaillement :

Un C295W d’Airbus DS a été équipé d'un kit de ravitaillement AAR monté sur palettes et a effectué une série de contacts avec un avion récepteur de l’Armée de l’air espagnole de type C295. Ces tests se sont déroulés à différentes vitesses jusqu'à 110kt.

Selon l’avionneur européen, le C295W en mode AAR pourra effectuer des ravitaillements avec plusieurs sortes d’aéronefs. D’ici la fin de l’année, des essais seront effectués avec des hélicoptères.

Un avion multirôle :

Cette nouvelle capacité vient s’ajouter à celle offerte par Airbus DS en ce qui concerne la version de surveillance aéroportée testée en mars 2014. Deux type de radar peuvent ainsi venir surmonter le C295W, l’un américain développé par Lockheed-Martin qui réunit une équipe composée de Patria Oy, Rockwell Collins, DRS Technologies, Applied Signal Technology, AdamWorks et L3 Communications. 

 La seconde offre radar vient de l’équipementier Israël Aerospace Industries et sa filiale Elta Systems. Le modèle israélien offre un radar à antenne électronique (AESA) avec une détection complète sur 360°.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

1987391794.jpg

Photos : 1 Essais de ravitaillement en vol 2 C295W @ Airbus DS