24/01/2016

Canada, une Short List pour le futur avion SAR !

 

Unknown-1.jpegimages-2.jpegimages-1.jpeg

 

Le Canada vient de passer une nouvelle étape dans sa quête en vue de se doter d’un nouvel avion de recherche & sauvetage (SAR) en service, avec la publication des trois derniers appareils encore en concurrence.

 

Rappel :

Le Canada cherche activement un remplaçant pour sa flotte de CC-115 « Buffalo » et de ses C-130 de recherche et de sauvetage. Jusqu’ici, les concurrents étaient annoncés pour cette compétition, avec le C-27J « Spartan » d’Alenia-Aermacchi, le C-295 d'Airbus Military et le V-22 « Osprey » de Boeing/Bell, le Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » et l’Embraer KC-390. Le projet de remplacement est estimé à près de 1,55 milliards de dollars, pour l'acquisition de 17 aéronefs à voilure fixe à partir de 2018.

 

Une Short Liste :

Le groupe de travail engagé dans le processus de recherche du futur avion de sauvetage a annoncé avoir retenu trois appareils en vue de l’évaluation finale, il s’agit de l’Embraer KC-390, de l’AleniaAermacchi C-27J «Spartan » et l’Airbus Défense C-295W. Les trois avionneurs doivent encore remettre une proposition définitive d’offre au Canada.

 

L’Embraer KC-390 :

canada sar,avions sar,inofs aviation,kc-390,c-27j,c295w,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. L’avion offre une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

Le C-27J « Spartan » : 

786.jpg

Le C-27J «Spartan» est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

Le C295W :

C-2951.jpg

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photos 1 KC-390 @ EmbraerC-27J Spartan @AleniaAermachi 3 C295W @ Airbus

 

 

 

31/03/2015

Premier C-27J « Spartan » pour le Pérou !

 

yourfile.jpg

 

 

Lima, la Force aérienne péruvienne  à réceptionner le premier des quatre AleniaAermacchi C-27J « Spartan » de transport tactique. L’avion n°FAP-328 est le premier des deux exemplaires commandé en décembre 2013. La force aérienne péruvienne a doublé son ordre un an plus tard.

 

Les C-27J « Spartan »seront exploités depuis les installations de la base aérienne de Lima-Callao par le 844e escadron de transport tactique.

 

Le C-27J « Spartan » :

 

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre le rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie et avec une capacité d'effectuer des manœuvres, sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente.

 

Le C-27J offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci, pour faciliter le chargement et le déchargement de grand volume, ainsi que les charges utiles à haute densité, sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin, qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

 

Le C-27J, offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Lors de sa masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

L'avion a été commandé par les forces aériennes de l'Italie, la Grèce, la Bulgarie, la Lituanie, la Roumanie, le Maroc Etats-Unis, au Mexique, en Australie, et par un pays africain, récemment par le Pérou.

 

 

2418873371_2.jpg

 

 

Photos : 1 Le premier C-27J « Spartan » péruvien 2 Cockpit @ AleniaAermacchi

 

27/11/2014

Second lot de C-27J Spartan pour le Pérou !

1597jpg.jpg

 

 

Lima, le ministère péruvien de la Défense (MoD) a débloqué des fonds pour se procurer un deuxième lot deux avions de transport tactique Alenia C-27J «Spartan» pour équiper la Force aérienne du Pérou (FAP).

 

Le choix de 2013: 

 

Le Pérou avait choisi le C-27J «Spartan» en novembre 2013, suite à une évaluation rigoureuse dans le pays, avec des essais de transport de fret, largage et d’évacuation sanitaire et de soutien et de recherche et sauvetage, d’opérations d'aide humanitaire. Le C-27J a été choisi en raison de sa large polyvalence et de sa robustesse. L’avion doit également, pouvoir fonctionner en toute sécurité dans les conditions les plus difficiles comme ceux rencontrés sur la Cordillère des Andes.

 

Le premier lot de deux C-27J «Spartan» avait été évalué à 135 millions de dollars et comprenait la formation, le soutien logistique et des pièces de rechanges.

 

Second Lot : 

 

Le deuxième lot de C-27J «Spartan» coûtera 123 millions de dollars.  Le premier lot devrait être livré en mars 2015, le deuxième lot arrivera environ 12 mois plus tard.

Le C-27J sera exploité par 844e Escadron de transport, qui est actuellement formé et fonctionnera sur la base aérienne de Lima-Callao.

 

Le C-27J «Spartan» : 


c-27j spartan,alenia aermacchi,c-27j


 

Le C-27J «Spartan» est un aéronefs à voilure fixe de de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport  poids puissance le plus élevé de sa catégorie et avec la  capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide ainsi que la descente. 

Le C-27J offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci, pour faciliter le chargement et le déchargement de grand volume, ainsi que les charges utiles à haute densité, sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin, qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J, offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Lors de sa masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

L'avion a été commandé par les forces aériennes de l'Italie, la Grèce, la Bulgarie, la Lituanie, la Roumanie, le Maroc Etats-Unis, au Mexique, en Australie, et par un pays africain, récemment par le Pérou.

 

C-27J Spartan.jpg

 

Photos : 1 & 3 Alenia C-27J «Spartan» @ AleniaAermacchi 2 Cockpit @ Roberto Gavalini

21:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : c-27j spartan, alenia aermacchi, c-27j |  Facebook | |

02/07/2013

MC-27J, un nouvel avion « multi missions »!

IMG_1199-mc27J face.jpg


Le MC-27J a constitué une des nouveautés de la cinquantième édition du salon du Bourget. En effet, l’avion présenté sur le statique du stand Finmeccanica, n’était pas une maquette, mais bien l’avion d’essai.


 

salon fu bourget 2013,pas13,anenia aermacchi,c-27j,mc-27l spartan


 

Mais avant de voir en détail le MC-27J, faisons un point sur le programme lui-même qui a déjà bien avancé. C’est au salon aéronautique de Farnborough en 2012 que le concept du MC-27J et sa maquette avaient été présentés. Le MC-27J est une nouvelle plateforme multi-missions, basée sur l’avion de transport militaire C-27J Spartan développé par Alenia Aermacchi, et doté d’un système de palette montée sur rail développé conjointement avec la firme américaine ATK. L’avion conserve sa fonction primaire de transporteur. Une suite d’équipement (capteurs, systèmes de communication et armement) montés sur palette permet à l’avion de disposer de capacité, de « Command and Control (C2) », de Renseignement, surveillance et reconnaissance (ISR) et d’un système d’arme.

La première phase du programme de développement a débuté été 2012 et s’est achevée fin mars 2013. Cette phase consistait à concevoir, à fabriquer et à tester la palette équipée du canon et de la console. Le système d’arme a été testé avec succès en coopération avec les forces spéciales de l’armée de l’air (AFSOC), au sol et en vol. L’installation de la palette se fait en moins de 4 heures.


 

IMG_1143-articleMC-27.jpg


 

La phase 2 devrait débuter au printemps prochain. Celle –ci consistera à tester la ou les consoles des opérateurs systèmes d’arme et capteurs, les différents capteurs radar et électro-optiques et l’asservissement du binôme canon/capteur. La société ATK sur fond propre a prévu l’intégration d’un système de largage de munition guidée de haute précision (PGM) durant la phase 2. La phase 3 devrait quant à elle s’achever en 2015. 


 

IMG_1144-canonMc-27J.jpg


L’avion présenté au salon, comprenait le système d’arme monté sur la palette, soit un canon GAU-23 de 30 mm (équivalent à celui installé sur les C-130 « Spectre »), sur support fixe alimenté par deux magasins, avec une capacité de tir de 200 coups/minutes. 

 

IMG_1125-canon mc27J.jpg

Puis deux consoles d’opérateur système, couplées à une boule électro-optique non installée sur le fuselage, mais branchée sur le coté de l’avion. Chaque console comprend deux écrans de 21 pouces, un clavier et un joystick permettant de contrôler le capteur.


 

IMG_1142-consolesMC-27J.jpg


 

 

Concernant les capteurs et autres équipements, il n’y a pas d’équipement dédié, tout dépendra de ce que souhaite le client, le MC-27J étant compatible avec tous les types de capteurs électro-optiques. Il devrait en outre à terme, être équipé d’un système d’autoprotection complet lui permettant de détecter les menaces infrarouges avec l’AN/AAR-47 et électromagnétiques avec l’AN/APR-39. Ce système comprendra de plus un système de contre-mesures électroniques du type AN/ALE-40. Le schéma fournit par les constructeurs présentent l’avion tel qui devrait être proposé en en 2015.


 

IMG_1148-console.jpg


 

Il disposera d’une capacité de ravitaillement en vol optionnelle. N’importe quel C-27J pourra disposer des équipements et ainsi se transformer en un mini « gunship », ou en plate-forme de reconnaissance, ou les deux à la fois. L’armée de l’air américaine et l’AFSOC sont très intéressés par ce concept, celle-ci disposant déjà de C-27J Spartan.

En résumé le MC-27J est une solution « bas-coût ». En effet il suffit juste, pour les pays disposant déjà de C-27J, d’acheter les équipements palettisés et les capteurs associés pour bénéficier d’un avion multi-missions doté d’un canon de 30 mm. La différence un C-27J et un MC-27J se fera d’ailleurs que lorsque quand le canon est installé.



 

schemaMC27J-1.jpg


Je tiens à remercier l’équipe de communication d’Alenia Aermacchi et aux personnes d’ATK qui ont permis de la réalisation de cet article. Par Laurent Casaert, correspondant avia news en France.

Schéma ©Alenia Aermacchi-ATK