26/10/2019

La Bundeswehr a réceptionné son premier Sea Lion !

image-article169Gallery-c13485e-1398996.jpg

Airbus Helicopters a livré le premier hélicoptère polyvalent naval NH90 « Sea Lion » à l'Office fédéral de la Bundeswehr ) Équipements, technologies de l'information et soutien en service (BAAINBw)). Deux autres appareils seront livrés d'ici la fin de l'année.

Au total, 18 NH90 « Sea Lion » ont été commandés pour la marine allemande et les livraisons devraient s'achever en 2022. Le choix du « Sea Lion » en tant que successeur du Sea King a été effectué en mars 2013 et le contrat correspondant a été signé en juin 2015.

«Je suis fier de nos équipes qui ont travaillé d'arrache-pied pour respecter le calendrier de livraison ambitieux de notre client, dont le soutien continu a également joué un rôle clé dans la réalisation de cet objectif», a déclaré Wolfgang Schoder, PDG d'Airbus Helicopters Deutschland. « Au cours de l'été, nous avons mené à bien des vols de démonstration impliquant la marine allemande et BAAINBw afin de vérifier les capacités du « Sea Lion »en matière de recherche et sauvetage ainsi que de missions des forces spéciales. Je suis convaincu que ces hélicoptères apporteront des capacités de nouvelle génération à la marine allemande et je me suis engagé à assurer le meilleur niveau de soutien possible à la flotte des « Sea Lion ». 

Dsh2lScXoAAtprk.jpeg

Une fois déployés, les NH90 « Sea Lion » assumeront un large éventail de rôles, notamment des missions de recherche et de sauvetage (SAR), de reconnaissance maritime, de forces spéciales, ainsi que des missions de transport de personnel et de matériel. En plus de son utilisation terrestre, le « Sea Lion « opèrera également sur des navires de soutien au combat de type 702 (classe Berlin).

Grâce à sa capacité à multiples rôles et à sa capacité de croissance, le « Sea Lion » ne remplacera pas seulement la flotte de la marine allemande Sea King Mk41, mais améliorera considérablement ses capacités opérationnelles. La Marine allemande a récemment opté pour la version navale du NH90 pour succéder à ses 22 hélicoptères de bord Sea Lynx Mk 88A en service depuis 1981.

NH90 « Sea Lion » : 

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

Bien que le « Sea Lion » est presque identique au NH90, il faut considérer que c'est la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne. 

L’appareil est doté de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Les NH90 « Sea Lion » allemands sont nommés NH90 MRFH « Sea Lion ».

1750822571.jpg

Photos : NH90 Sea Lion allemand @ Airbus Helicopters

 

 

20/10/2019

Problèmes sur les rotors du NH90 !

c3feba59bb9054463f3d65ddcbd1911a45e2a2d1d8f15090fdd59e1f72f0c934.jpeg

Allemagne, une partie de la flotte des hélicoptères de transport Airbus NH90 sont cloués au sol. Un problème de vibration a été découvert sur le rotor de queue des appareils.

Selon les premières investigations, les appareils touchés par ce problème ont tous été livré avant 2018. Les hélicoptères NH90 livrés après cette date ne nécessitent aucune inspection ni modification, car ils ont été équipés d'un nouveau composant, lors de leur montage d'origine.

La Bundeswehr et l’industrie travaillent ensemble pour trouver une solution. Les pales du rotor de queue de tous les NH-90 livrés avant 2018 sont en cours d'inspection. Tous les hélicoptères affectés seront vérifiés. Les pales du rotor de queue qui sont défectueuses seront remplacées.

Sur un total de 70 hélicoptères NH90 en service au sein en Allemagne, un peu plus de la moitié des sont concernés, et ne peuvent actuellement être utilisés que de façon limitée.

Cette problématique a pour effet de limiter l’état de préparation matérielle du NH-90 dans les prochaines semaines. La Bundeswehr a cependant souligné que les problèmes techniques n’ont pas d’incidence sur l’état de préparation opérationnelle actuel.

Pour l’instant, Airbus Helicopters n’a pas indiqué si d’autres hélicoptères de type NH90 livré avant 2018 à d’autres Forces aériennes sont également touchés par ce problème. Des investigations sont en cours.

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Photo : NH90 de la Bundeswher@ Airbus Helicopters

 

 

 

 

 

 

16/12/2018

L’Allemagne commande le H145 !

hurricane-harvey-airbus.jpg

L’Office fédéral de la Bundeswehr (BAAINWBw) a commandé sept hélicoptères Airbus H145 en remplacement de la flotte obsolète de recherche et de sauvetage Bell UH-1D de l’armée allemande (Bundeswehr). Les nouveaux hélicoptères seront sera livré en 2020 et seront stationné sur les sites de Niederstetten, Holzdorf et Nörvenich. Airbus Helicopters sera également responsable du support logistique, de la réparation et de la maintenance des hélicoptères. 

«Nous sommes fiers d’avoir reçu une nouvelle commande de la Bundeswehr pour notre famille d’hélicoptère H145. Cela permettra de standardiser davantage la flotte d’hélicoptères légers de la Bundeswehr », a déclaré Wolfgang Schoder, vice-président exécutif d’Airbus Helicopters.

En vertu d'un accord avec le ministère fédéral des Transports, la Bundeswehr est également responsable des opérationde recherche et de sauvetage en cas d'accident d'avion sur le territoire allemand. Il maintient donc une flotte d'hélicoptères de recherche et de sauvetage en disponibilité permanente. Ces hélicoptères sont également disponibles pour les opérations nationales de gestion des catastrophes. Le modèle Bell UH-1D actuellement utilisé par la Bundeswehr est entré en service au début des années 1970.

Entre autres caractéristiques, les hélicoptères H145 LUH SAR (hélicoptères utilitaires légers) sont équipés de caméras à haute performance, de projecteurs, de systèmes de localisation de gyrophares, d'une gamme complète d'équipements médicaux, de treuils de sauvetage et de crochets pouvant être utilisés en cas d'incendie.

Le H145M, version militaire du H145, est un hélicoptère bimoteur léger éprouvé qui a été livré pour la première fois à la Bundeswehr en 2015 et qui a depuis été commandé par la Serbie, la Hongrie, la Thaïlande et le Luxembourg. L'état de préparation des missions des H145M déjà en service dépasse 95%. La Bundeswehr exploite 15 H145M sur son site de Laupheim en tant qu’hélicoptères de soutien légers pour les forces spéciales. Les pilotes d’hélicoptère de toutes les branches des forces armées s’entraînent sur le H135, la «petite sœur» du H145.

Propulsé par deux moteurs Safran Arriel 2E, le H145 est équipé du contrôle de moteur numérique à pleine autorité (FADEC) et de la suite avionique numérique Helionix. Il comprend un pilote automatique 4 axes hautes performances, qui augmente la sécurité et réduit la charge de travail du pilote. Son empreinte acoustique particulièrement faible fait de l’H145 l’hélicoptère le plus silencieux de sa catégorie.

198432_1.jpg

Photo : 1 Le H1452image de synthèse aux couleurs de la Bundeswehr @ Airbus Helicopters

 

07/03/2014

La Bundeswehr reçoit ses Tigre ASGARD !

 

EC665_Tiger_GermanArmy.jpg

 

La Bundeswehr a réceptionné hier le dernier exemplaire des 12 hélicoptères EC665 Tigre au standard ASGARD. Une cérémonie de remise a eu lieu au sein des installations d’Airbus Helicopters à Donauwörth en Allemagne.

 

Les douze hélicoptères Tigre UHT au standard ASGARD (Afghanistan Stabilization German Army Rapid Deployment) vont rejoindre le 36e Régiment d'hélicoptères de combat. Cette version spécialement modifiée à la demande de l’Allemagne dispose de filtres anti-sable, d'une meilleure protection contre les tirs d'armes de petit calibre, d'un enregistreur de données de mission numérique, ainsi que de moyens de communication compatibles avec ceux utilisés par les autres forces internationales intervenant sur ce théâtre d'opérations en en Afghanistan. Les Tigre Allemand seront déployé depuis la base afghane de Mazar-e-Scharif.Depuis décembre 2012, leurs missions en Afghanistan consistent à appuyer les troupes au sol, protéger les convois et mener des reconnaissances aériennes.

 

L’hélicoptère Tigre :

 

Ex-Eurocopter devenu Airbus Helicopters, l'EC665 Tigre offre une excellente manœuvrabilité conséquence de sa cellule en composite, lui permet notamment de se déplacer agilement à travers les différents théâtres d'opération, notamment les montagnes. Le Tigre atteint la vitesse de 280 km/h pour une autonomie de 800 km, sans réservoirs de convoyage supplémentaires.

De par sa conception récente, il ne nécessite qu'une faible maintenance pouvant être effectuée directement sur le théâtre des opérations avec une équipe de 4 ou 5 personnes, quatre ou cinq fois moins importante que pour les hélicoptères concurrents. Comme sur la plupart des hélicoptères de combat, pilote et tireur sont placés l'un derrière l'autre, ce qui permet de réduire la largeur de l'appareil et donc sa vulnérabilité aux tirs frontaux ennemis. Le tireur est placé à l'arrière de l'appareil. Aussi, pour améliorer sa visibilité, son siège est légèrement surélevé par rapport à celui du pilote.

Les versions appui-protection (HAP, HAD, HAR) sont équipées d'un viseur placé sur le toit du poste de pilotage. La version allemande UHT (Unterstützungshubschrauber Tiger) étant plus spécialisée dans le rôle antichar, le viseur est monté au-dessus du rotor principal.

Le Tigre dispose, de jour comme de nuit, d'une grande précision de tir. Ses systèmes de visée calculent instantanément la trajectoire de la cible. À titre d'exemple, lorsque sa tourelle-canon THL 30, qui a un débattement de +/-90° horizontalement et -25/+28° verticalement, tire 1 obus de 30 mm, de jour ou de nuit, une cible mobile ou immobile, même distante de 1 km, n'a pratiquement aucune chance de survie sur un rayon de 3 m.

 

L'avionique comprend les éléments suivants :

  • une paire de bus de transfert de données redondants.
  • quatre écrans couleur multifonctions, deux pour le pilote et deux pour le tireur.
  • des systèmes de navigation autonome.
  • un système de pilote automatique.
  • un générateur de cartes numériques.
  • des détecteurs d'alerte.

img_8438_hubschrauber.jpg

Photos : Tigre UHT ASGARD @ Bundeswehr