10/01/2012

Le bombardier d’eau CL-415 affiche plus de 200.000 heures !

 

cl415.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé que l’avion appareil «bombardier d’eau» CL415 avait franchi une étape importante en moins de 20 ans d’existence : plus de 200.000 heures de vol depuis son entrée en service.

« Compte tenu du nombre limité d’heures de vol spécialisées par année, il est assez impressionnant que le programme Bombardier 415 ait franchi la barre remarquable des 200.000 heures de vol, pendant lesquelles plus de cinq milliards de litres d’eau ont été larguées », a déclaré Michel Bourgeois, président, Avions spécialisés et amphibies et Formation à l’aviation militaire, Bombardier Aéronautique. « Rien d’étonnant que beaucoup estiment que l’avion Bombardier 415 soit l’un des programmes d’avions de lutte contre les incendies le plus fructueux de l’histoire », a ajouté M. Bourgeois.

En incluant la récente commande d’un client souhaitant garder l’anonymat, Bombardier a enregistré des commandes fermes d’un total de 84 avions et, à ce jour, 76 avions CL-415 sont en service auprès de plus de 18 exploitants dans le monde entier.

La production des avions Bombardier 415 intègre des procédés manufacturiers de pointe et est adaptée pour répondre aux exigences des clients. Une équipe d’experts du soutien en service est disponible en tout temps pour aider les exploitants.

Le CL-415 affiche une vitesse maximale de 333 km/h (180 noeuds) et, pendant une mission moyenne de 11 kilomètres (six milles marins) de distance entre la source d’eau et le foyer d'incendie, il peut effectuer neuf largages en une heure, déversant ainsi 55 260 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.  L’avion est également offert en version multimission, soit l’avion Bombardier 415 MP – pour la recherche et le sauvetage, la patrouille maritime et la protection environnementale, tout en conservant ses capacités de lutte contre l’incendie. La Malaisie et la Grèce ont toutes deux pris livraison de deux avions Bombardier 415 MP configurés pour des missions spéciales.

Anciennement connu sous l’appellation Canadair CL-415, l’avion est lui-même issus du CL-215 à moteurs piston puis CL-215T  remotorisé avec des turbines. Le CL-415 dispose lui d’une cellule neuve avec une structure renforcée augmentant la masse maximale, et d'un système de bombardement à 4 portes au lieu des deux originelles. 

Par rapport au CL-215, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney PW123AF, ce qui lui permet une capacité plus importante (6.140 litres). Autre innovation, on peut mélanger des produits retardants à l'eau embarquée en vol. Comme son aîné, il fait le plein d'eau directement en vol en passant à rase-mottes au-dessus d'un lac, d'une rivière, ou même de la mer, en déployant des écopes sous le fuselage. L'opération d'écopage est délicate et nécessite une formation spéciale de la part des pilotes de ces avions. Les écopes sont de petites bouches de 10 X 12 cm placées sous le fuselage. Il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3.000 litres chacun.

Canadair_CL-415_C-GOGX_Ontario_1.jpg


 

Photos : 1 CL-415 @IRNA 2 CL-415 sécurité civil de l’Ontarion @ Transport Canada