12/03/2017

Conception préliminaire terminée pour le B-21 !

b-21bomber-northropgruman.jpg

Washington, le nouveau bombardier B-21 de l'US Air Force a récemment franchi une étape importante en terminant son examen de conception préliminaire.

Au cours d'une audience du Comité des services armés de la Chambre sur la dissuasion nucléaire, le général Stephen Wilson, vice-chef d'état-major de l'armée de l'air, a dit aux législateurs qu'il recevait régulièrement des mises à jour sur le programme de développement du futur B-21 « Raider ». Les Ingénieurs de Northrop-Grumman ont ainsi terminé l’examen de conception préliminaire récemment.

Concernant le revêtement furtif :

Selon les dernière informations disponibles et il y en a très peu, le futur bombardier B-21 devrait recevoir son revêtement furtif dans la même usine qui avait en son temps équiper l’actuel B-2 « Spirit ». Il s’agit des installations de la «42 Force Air Force Plant» à Palmdale, en Californie.

A ce sujet, Northrop-Grumman a reçu une modification de contrat de 35,8 millions de dollars en janvier dernier pour la construction d'une nouvelle installation destinée à la préparation du revêtement furtif de 45 900 pieds carrés sur le site de Palmdale.

Le prix du B-21 :

L’US Air Force n’a pas révélé la valeur totale du contrat attribué à Northrop, mais on estime que l'appareil coûtera environ 550 millions de dollars par appareil.

 

342.jpg

Photos : Image du B-21 « Raider »@ Northrop -Grumman

 

13/02/2017

La production du bombardier Tu-160 va débuter !

5453.jpg

L’annonce avait été faite en avril 2015 par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, la Russie préparait la reprise de la production du bombardier stratégique supersoniques Tupolev Tu-160 « Blackjack ».

 

Début de production en avril :

L'usine aéronautique de Kazan, a officiellement annoncé la reprise de la production du Tu-160M2 « Blackjack » en avril prochain. Il s’agit de la version modernisée du célèbre bombardier. Les futurs nouveaux « Blackjack » vont venir compléter la flotte actuelle qui en pleine modernisation. Le Tu-160M2 est doté une avionique modernisée avec un nouveau cockpit doté d’écrans et de la nouvelle génération d’ordinateur de gestion de vol disponible. Une liaison électronique permettant la communication avec l’ensemble des aéronefs et des éléments des Forces russes sera installée.

Les moteurs Kuznetsov NK-32 sont dotés d’un nouveau FADEC (Full Authority Engine Control) et de diverses améliorations concernant la maintenance.

En matière d’armement, le programme de modernisation va permettre de renforcer la capacité nucléaire de l'avion et la capacité de transporter 12 missiles Raduga NPO Kh-555 (AS-15 Kent) de croisière à longue portée ainsi que des bombes à guidage laser.

Le Tu-160 sera également doté des nouveaux missiles Kh-101 et le Kh-102, avec des ogives nucléaires et conventionnelles. La puissance des ogives nucléaires est estimée à 180-200 kilotonnes. En outre, leur portée atteint les 5’500 km. Toutefois, pour augmenter la portée, il a fallu augmenter la masse de lancement de missiles de 700-800 kg, bien que le poids de l'ogive soit resté la même 400-410 kg.

2496191256.jpg

 Avec une charge jusqu'à 40’000 kg et un rayon d’action (sans ravitaillement) de 12’297 km, et une vitesse maximale de 1’800 km/h le Tu-160 est l’une des armes les plus redoutable de la Russie. Conçu par le Bureau d'études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 «Blackjack» selon le code de l'OTAN (Cygne Blanc en Russie) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage.

En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son équipage comprend quatre pilotes.

Selon le commandant de la Force aérienne russe (VVS) le Général Viktor Bondarev, la Russie devrait construire 35 bombardier stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack » se qui portera à 50 le nombre d’appareils en activité.

4322.jpg

Photos : 1 Tu-160 en vol @ Konstantin Tyurpeko 2 & 3 Tu-160 @ Max Briansky

03/09/2016

La Chine s’active pour son futur bombardier stratégique !

CrVHRhWVMAAo7hg.jpg

Beijing, le commandant en chef de la Force aérienne de l'armée populaire de libération (PLAAF) le général Ma Xiaotian a confirmé dans une interview en fin de semaine, que la prochaine génération de bombardier longue portée est en cours d'élaboration.

La Chine a déjà amélioré sa capacité à frapper des cibles à longue distance avec l’arrivée en service du Xian H-6K. Mais ce dernier n’est qu’une amélioration d’un appareil dérivé du vieux Tupolev Tu-16. Le ministère de la Défense nationale de la République populaire de Chine prévoit de construire une nouvelle génération de bombardier furtif à longue portée. Ce futur appareil sera équivalent aux futurs PAK-DA russe et B-21 LRS-B américain.

Deux projets en préparation :

Pour la Chine, le concept de bombardier stratégique doit permettre d’atteindre une cible à 8.000 km sans ravitaillement avec une capacité de transporter une charge utile de plus de 10 tonnes de munitions air-sol.

Le Shenyang H-18

La Shenyang Aircraft Corporation une filiale de la China Aviation Industry Corporation (AVIC) semble préparer un projet de futur bombardier stratégique nommé H-18. Comme ses futurs homologues russe et américain, le Shenyang H-18 sera capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires.

Le Xian H-20 :

bombardier stratégique,aviation chinoise,h-18,h-20 shenyang,xian,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

La Xian Aircraft Corp prépare de son côté le H-20, un projet de bombardier stratégique qui ressemble étrangement au B-2 américain. Il semble que cette « copie » chinoise du bombardier conçue par Northrop-Grumman est le fait de la vente d’informations classifiées à la Chine d’un ingénieur du nom de Noshir Gowadia. Celui-ci avait en son temps été employé chez l’avionneur américain. Cette personne a été condamnée depuis à 32 ans de prison.

 La Chine monte ne puissance :

On ne sait pas pour l’instant si ces deux projets de bombardier seront en concurrence pour venir équiper la PLAAF, ou si ils seront complémentaires. Mais le pays développe de nouveaux équipements militaires de pointe, y compris les sous-marins, porte-avions et des missiles antisatellites. Une montée en puissance qui commence sérieusement à inquiéter au niveau régional qu’à Washington. Et ceci d’autant plus, que la Chine adopte une approche particulièrement musclée en ce qui concerne les différends territoriaux en mer de Chine du Sud.

 

CrVHRhYUkAA_r2r.jpg

Photos : 1 & 3 le projet H-18 @ Shenyang 2 le projet H-20 @ Xian

 

11/04/2016

Arrivée des B-52H au Qatar !

B-52H_USAF.jpg

Les premiers bombardiers Boeing B-52H « Stratofortress » ont atterri sur la base aérienne d’Al Udeid au Qatar. Les appareils en provenance de Barksdale AFB en Louisiane, vont venir soutenir la campagne contre les militants de l'Etat islamique en Irak et en Syrie.

Ce déploiement est sous la responsabilité de l’US Central Command (Centcom) qui couvre une zone regroupant 20 pays du Moyen-Orient, Afrique du Nord et en Asie centrale. Le B-52 emporte une charge utile de 70.000 livres et peut larguer des bombes guidées de précision, des mines, des missiles et des missiles de croisière air-sol.

Selon le Pentagone, l’engagement du célèbre bombardier n’implique pas un changement de stratégie sur le terrain. Les B-52 cibleront les objectifs avec précision, il n’est pas question de réaliser un tapis de bombes. L’occasion pour les Etats-Unis de démontrer la diversification d’emploi du « Stratofortress ».

En date du 5 avril, les États-Unis ont annoncé avoir mené 8’719 frappes aériennes en Irak et en Syrie dans le cadre de l'opération « Inherent Resolve » en partenariat avec la coalition qui regroupe en Irak : l’Australie, la Belgique, le Canada, le Danemark, la France, la Jordanie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni et en Syrie: l’Australie, Bahreïn, le Canada, la France, la Jordanie, les Pays-Bas, l'Arabie Saoudite, la Turquie, les Emirats Arabes Unis et le Royaume-Uni.

 

Photo : B-52H @ USAF

 

 

 

20/02/2016

Un nouveau radar pour le B-52 !

tpnpcvtdwxckunromusq.jpg

Décidemment la flotte de B-52H de l’US Air Force a encore de beaux jours devant-elle. L'US Air Force veut dépenser plus de 500 millions de dollars en remplaçant le radar de l’avion. La production des B-52 s’est arrêtée en 1962, mais la retraite ne sonnera pas de si tôt.

Le projet de modernisation du radar du B-52 (RMP) a été dévoilé cette semaine et fait partie d’un plan de mise à jour sur cinq ans. Il s’agit donc, de remplacer l’actuel radar Northrop-Grumman AN/ APQ-166 à antenne à balayage mécanique, par un nouveau système de type AESA. Pour l’instant le choix du nouveau radar n’est pas connu, mais le futur censeur devrait avoir un champ de vision de 120 degrés avec des capacités maritimes, une grande fiabilité et doté d’une architectures de systèmes ouverts modernes avec liaison de données. Il faut se rappeler que l’US Air Force a déjà remplacé, en 2014, le radar Northrop APQ-164 qui équipait les bombardiers Rockwell B-1B.

Selon l’US Air Force, cette nouvelle dépense se justifie, par le fait, que la flotte de B-52 restera encore une quinzaine d’année en service au minimum. De plus, le radar actuel se fait vieux et commence à accumuler de nombreuses pannes et demande une maintenance de plus en plus lourde et chère. Une fois approuvée par le Congrès, se sont 76 bombardiers stratégiques de type B-52H qui recevront de nouveaux radars.

 

Les récentes modernisations du B-52 :

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique. Actuellement, la flotte de B-52H a commencé a recevoir un plateau rotatif IWBU 1760  (Internal Weapons Bay Upgrade) sur lequel est chargé différents types de missiles. Ce système devrait équiper l’ensemble de la flotte des 76 B-52H d’ici octobre 2017. Le système tourne sur lui-même, afin de placer à tour de rôle les missiles en position de largage.

 

ob_9b2387_b52-s.jpg

Photos : 1 B-52H en ravitaillement 2 En vol @USAF