04/10/2015

Des CL-415 pour Terre-Neuve-et-Labrador !

482.jpg

 

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé la livraison de deux avions amphibies Bombardier 415 au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Cette commande avait été annoncée en mars 2014. Le premier appareil a été livré en mai 2014. La livraison du second avion a été effectuée en septembre 2015 et l’avion a été dévoilé aujourd’hui à St-Jean, Terre-Neuve.

Tel qu’annoncé précédemment par Bombardier, la transaction du contrat pour les deux avions est évaluée à 73,7 millions de dollars et comprend plusieurs améliorations du produit.

«L’avion Bombardier 415 construit au Canada a fait ses preuves en matière de lutte contre les incendies et constitue un outil essentiel pour la protection de nos collectivités, notre environnement,  nos ressources et notre faune. L’avion a été un élément majeur de la priorité stratégique du gouvernement pour accroître notre capacité à combattre les incendies de forêt dans la province », a précisé l’Honorable David Brazil, ministre des Transports et des Travaux publics du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. « Nous entrevoyons avec plaisir le maintien de nos relations avec Bombardier. »

Il existe plus de 160 avions Bombardier 415 et de ses prédécesseurs, les avions CL-215 et CL-215T, en service dans le monde entier. Le Canada compte près de 60 de ces appareils, soit l’une des plus importantes flottes nationales de ce genre dans le monde.

 

Le CL-415 :

L’avion de lutte contre les incendies Bombardier CL 415 atteint une vitesse de croisière normale de 180 nœuds (333 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d’incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant avec précision quelque 55 233 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.

Bien qu’étant, comme son prédécesseur, un appareil tout en métal amphibie à aile haute, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW123AF au lieu d’un moteur à pistons, d’un poste de pilotage à écrans EFIS (LCD), de l’air conditionné et de commandes de vol assistées. L’électronique embarquée a été améliorée afin de faciliter la maintenance. C’est un appareil robuste et fiable. Il opère souvent dans des environnements difficiles où ses principales menaces sont la corrosion, les manœuvres brusques et fatigantes pour la structure, les conditions atmosphériques ainsi que le vol à basse altitude. Une version spéciale anti-incendie permettant une plus grande capacité d’emport existe sous le nom CL-415GR.

En dehors de la version « classique » de lutte contre le feu, il existe une version appelée CL-415MP (MP : Multi purposes, soit Multi usages) qui permet des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des côtes ou des ressources naturelles ainsi que de transport.

 

ezdi.jpg

Photos : Bombardier CL-415 en action@ Bombardier

04/11/2013

Bombardier livre le 50e CL-415 Superscooter !

120350066.jpg

 Bombardier célèbre la vente et livraison de son 50e avion amphibie Bombardier CL- 415 « Superscooper » assemblé à son usine de North Bay (Ontario). L'avion, acheté par un partenariat dirigé par Tenax Aerospace, LLC, de Ridgeland (Mississippi), sera utilisé à contrat pour le Service forestier des États-Unis à compter du mois prochain. Au prix courant, le contrat de Bombardier est estimé à 34,5 millions $ US.

L’avion amphibie Bombardier CL-415 « Superscooper » de lutte contre les incendies, de renommée mondiale, s'adapte aux milieux les plus exigeants et c'est le seul avion construit spécialement comme un appareil de lutte aérienne contre les incendies. Capable d’atterrir sur une piste ou d’amerrir sur un lac, une rivière ou la mer, il permet d’effectuer l’attaque initiale rapide ou des attaques répétées pour maîtriser un incendie.

Bien que le 50e avion Bombardier 415 à sortir de l'usine de North Bay (Ontario) soit le premier à être vendu à un client des États-Unis, un total de cinq avions CL-215, prédécesseur de l'avion Bombardier 415, appartenant à des États et à des intérêts privés sont exploités actuellement aux États-Unis.

Depuis la livraison du premier avion amphibie Bombardier 415 en 1994, un total de 85 avions Bombardier 415 et quatre avions Bombardier 415 MP ont été livrés à des gouvernements et à des organismes de lutte contre les incendies dans le monde entier. De plus, 80 avions amphibies CL-215 et CL-215T à moteurs à pistons sont encore en service dans le monde.

À propos CL-415 :

L’avion de lutte contre les incendies Bombardier CL 415 atteint une vitesse de croisière normale de 180 nœuds (333 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d’incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant avec précision quelque 55 233 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.

Bien qu’étant, comme son prédécesseur, un appareil tout en métal amphibie à aile haute, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW123AF au lieu d’un moteur à pistons, d’un poste de pilotage à écrans EFIS (LCD), de l’air conditionné et de commandes de vol assistées. L’électronique embarquée a été améliorée afin de faciliter la maintenance. C’est un appareil robuste et fiable. Il opère souvent dans des environnements difficiles où ses principales menaces sont la corrosion, les manœuvres brusques et fatigantes pour la structure, les conditions atmosphériques ainsi que le vol à basse altitude. Une version spéciale anti-incendie permettant une plus grande capacité d’emport existe sous le nom CL-415GR.

 

En dehors de la version « classique » de lutte contre le feu, il existe une version appelée CL-415MP (MP : Multi purposes, soit Multi usages) qui permet des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des côtes ou des ressources naturelles ainsi que de transport.

 

 

800PX-~1.JPG

Photos : 1 CL-415 italien 2 CL-415 de la sécurité civil française @ Bombardier

28/10/2013

C295 de lutte incendie !

 

10_22_2013_2.jpg

 

SEVILLE, Airbus Military continue de diversifier son offre avec le C295, avec une nouvelle version déclinée en avion de lutte incendie.

 

Airbus Military vient de débuter des essais en vol avec un C295 configuré en bombardier d’eau. L’avion test est ainsi équipé d’un équipement interne anti-incendie qui comprend une citerne à eau et d’un équipement permettant le largage de l'eau via la rampe arrière.

 

Ces essais vont dans la continuité du constructeur à offrir sur le marché des versions du C295 susceptibles de répondre à diverses tâches spéciales, comme une version  en mode patrouilleur maritime ou la détection avancée.

 

Rappel :

 Le CASA C-295 est un avion cargo tactique militaire développé en Espagne par Airbus Military. Il s'agit d'une évolution du CN-235.

Fin 1996, l’état-major de l’Armée de l’air espagnole émit la fiche-programme FATAM (acronyme de « futur avion de transport moyen »), le but étant d’obtenir un avion de transport intermédiaire entre le CN-235 devant remplacer les C-212Aviocar en fin de carrière. La capacité d’emport du CN-235 devait être accrue de 50 % pour des performances identiques et l’appareil devait pouvoir opérer de pistes non préparées.

Pour répondre à un coût faible et dans les délais requis, CASA imagina de modifier le modèle 235 en ajoutant une section de fuselage de 1,50 m de long de chaque côté de la voilure et renforçant la section centrale de l’aile, qui recevait trois points pour charges externes de chaque côté. Le train d’atterrissage était également renforcé, avec adoption d’un diabolo avant, une nouvelle avionique développée avec Sextant. Enfin la motorisation était revue, les turbopropulseurs PW127G entraînant des hélices à six pales Hamilton Standard 568F-5. Avec une cabine offrant un volume utile de 12,69 × 2,70 × 1,90 m (57 m3) ce cargo tactique offre une charge utile de 7 050 kg (9 250 kg en surcharge) et peut transporter 71 hommes assis ou 48 parachutistes équipés, 24 civières et quatre médecins ou infirmiers, cinq palettes 88 × 108 ou trois véhicules légers.

 

 

800px-CASA_C-295_of_Polish_Air_Force,_Radom_AirShow_2005,_Poland.jpg

Photos : 1 C295 de lutte incendie 2 C295 de l’Armée polonaise @ Airbus Military

 

10/01/2012

Le bombardier d’eau CL-415 affiche plus de 200.000 heures !

 

cl415.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé que l’avion appareil «bombardier d’eau» CL415 avait franchi une étape importante en moins de 20 ans d’existence : plus de 200.000 heures de vol depuis son entrée en service.

« Compte tenu du nombre limité d’heures de vol spécialisées par année, il est assez impressionnant que le programme Bombardier 415 ait franchi la barre remarquable des 200.000 heures de vol, pendant lesquelles plus de cinq milliards de litres d’eau ont été larguées », a déclaré Michel Bourgeois, président, Avions spécialisés et amphibies et Formation à l’aviation militaire, Bombardier Aéronautique. « Rien d’étonnant que beaucoup estiment que l’avion Bombardier 415 soit l’un des programmes d’avions de lutte contre les incendies le plus fructueux de l’histoire », a ajouté M. Bourgeois.

En incluant la récente commande d’un client souhaitant garder l’anonymat, Bombardier a enregistré des commandes fermes d’un total de 84 avions et, à ce jour, 76 avions CL-415 sont en service auprès de plus de 18 exploitants dans le monde entier.

La production des avions Bombardier 415 intègre des procédés manufacturiers de pointe et est adaptée pour répondre aux exigences des clients. Une équipe d’experts du soutien en service est disponible en tout temps pour aider les exploitants.

Le CL-415 affiche une vitesse maximale de 333 km/h (180 noeuds) et, pendant une mission moyenne de 11 kilomètres (six milles marins) de distance entre la source d’eau et le foyer d'incendie, il peut effectuer neuf largages en une heure, déversant ainsi 55 260 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.  L’avion est également offert en version multimission, soit l’avion Bombardier 415 MP – pour la recherche et le sauvetage, la patrouille maritime et la protection environnementale, tout en conservant ses capacités de lutte contre l’incendie. La Malaisie et la Grèce ont toutes deux pris livraison de deux avions Bombardier 415 MP configurés pour des missions spéciales.

Anciennement connu sous l’appellation Canadair CL-415, l’avion est lui-même issus du CL-215 à moteurs piston puis CL-215T  remotorisé avec des turbines. Le CL-415 dispose lui d’une cellule neuve avec une structure renforcée augmentant la masse maximale, et d'un système de bombardement à 4 portes au lieu des deux originelles. 

Par rapport au CL-215, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney PW123AF, ce qui lui permet une capacité plus importante (6.140 litres). Autre innovation, on peut mélanger des produits retardants à l'eau embarquée en vol. Comme son aîné, il fait le plein d'eau directement en vol en passant à rase-mottes au-dessus d'un lac, d'une rivière, ou même de la mer, en déployant des écopes sous le fuselage. L'opération d'écopage est délicate et nécessite une formation spéciale de la part des pilotes de ces avions. Les écopes sont de petites bouches de 10 X 12 cm placées sous le fuselage. Il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3.000 litres chacun.

Canadair_CL-415_C-GOGX_Ontario_1.jpg


 

Photos : 1 CL-415 @IRNA 2 CL-415 sécurité civil de l’Ontarion @ Transport Canada