27/01/2018

Plainte refusée contre Bombardier, les raisons !

jpg_cs100_delta_-_copie.jpg

Je vous l’annonçais dans un article court hier soir, la décision sur le litige qui opposait l’avionneur cannadien Bombardier à l’américian Boeing est tombé. La Commission internationale du commerce des États-Unis (USITC) a tranché en faveur de Bombardier. L’avionneur canandien n'aura pas à payer de droits compensatoires et antidumping de 292 % sur les ventes de son monocouloir de type CSeries.

Rappel :

L’avionneur américain Boeing avait déposé une plainte contre Bombardier pour concurrence déloyale. Le ministère américain du Commerce affirmait que les appareils de 100 à 150 sièges bénéficiaient de subventions du gouvernement canadien et qu'ils étaient vendus en deçà de leur prix de fabrication. Pour Boeing, cette situation donnait lieu à un préjudice en raison de ces subventions indues octroyées à son concurrent. Les avocats de Boeing donnaient comme exemple la vente de CS100 à la compagnie Delta Airlines grâce à un prix très bas.Les chances de Bombardier de l’emporter semblaient minces au départ. Plusieurs observateurs canadiens, y compris au sein du gouvernement fédéral, prédisaient une victoire de Boeing.

La fin d’un feuilleton :

« La décision d’aujourd’hui est une victoire pour l’innovation, la concurrence et la primauté du droit », a affirmé Bombardier dans un communiqué publié vendredi, quelques minutes après l’annonce de la décision de l'USITC.

Le constructeur rappelle que « les avions CSeries sont les avions les plus novateurs et les plus efficaces à avoir été créés depuis une génération. Leur développement et leur production représentent des milliers d’emplois aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni ». L'action de Bombardier à la Bourse de Toronto a bondi en quelques minutes, pour atteindre un sommet en trois ans. Par ailleurs, Bombardier entend mettre l'accent sur la finalisation de son partenariat avec Airbus, en vertu duquel l'avionneur européen deviendra l'actionnaire majoritaire du programme de la C Series.

Pourquoi Boeing a perdu ?

Pour beaucoup d'observateurs, la défaite de Boeing est une surprise. En effet, les arguments de l'avionneur américain portaient sur l'aide financière de la région du Québec à l'entreprise Bombardier. Toujours pour Boeing, ces aides auraient permis de vendre le CS100 à un prix particulièrement bas au transporteur Delta Airlines. Hors, il semlbe que le prix accordé à la compagnie américaine soit parfaitement dans la norme et que les rabaix accordés correspondent à ce qui se fait chez Boeing ou Airbus. Pas de concurrence déloyale en finalité.

Préparation des livraisons à Delta Airlines:

La commande de Delta prévoyait que les livraisons débutent ce printemps, mais quand Airbus a accepté à la mi-octobre de prendre une participation majoritaire dans le programme CSeries et d'en assembler quelques-unes sur le site de son usine A320 à Mobile en Alabama, Delta devait accepter un retard dans les livraisons pendant qu'Airbus construit la nouvelle chaîne d'assemblage américaine. Maintenant que la décision de l'USITC donne raisons à Bombardier, celà  signifie que Delta peut prendre livraisons des avions construits à Mirabel, au Québec, le site de la ligne primaire CSeries. 

 

F604FDA8-067C-4910-9E20-18B763AD0323-2808-000001B8C8375000.jpeg

Photos : La vente du CS100 à Delta Airlines a déclenché le litige@ Bombardier

15/08/2016

Arrivée du second CS100 chez SWISS !

Cpr6bS4XYAAcGzA.jpg

Ce samedi, l’avionneur canadien Bombardier a livré le second exemplaire du CS100 à la compagnie SWISS. L’avion immatriculé HB-JBB est arrivé à Zürich dans l’après-midi. Ce second exemplaire sera baptisé « Canton de Genève ».

Les points forts de l’avion :

De grands hublots rapprochés laissent entrer plus de lumière à l'intérieur de la cabine, ce qui crée une sensation d'espace inédite.
 Chaque rangée de sièges comporte un écran sur lequel le passagers peut visionner des films et des informations sur le vol durant votre voyage.
 Les nouveaux compartiments à bagages offrent plus de place pour les bagages à main. Le nouveau design accroît sensiblement la sensation d'espace à l'intérieur de la cabine. La climatisation de la cabine s'adapte automatiquement en fonction du nombre de passagers. Ceci garantit une ventilation optimale et une température agréable pour chaque place assise.
 Pour manger ou pour travailler, le support de tablette est désormais installé au centre, ce qui offre beaucoup de place aux genoux, même lorsque la tablette est rabattue. La consommation de carburant a été diminuée de 20 %, ce qui réduit également les émissions de CO2. Ceci grâce aux réacteurs entièrement repensés, à l'aérodynamisme optimisé et au poids réduit de l'appareil.
 Le niveau de bruit perceptible par l'oreille humaine a été divisé par deux. Avec le nouveau CSeries, SWISS contribue ainsi sensiblement à améliorer la qualité de vie des riverains des zones aéroportuaires.
 Les ailes et les « winglets » spécialement dessinés ainsi que les réacteurs parfaitement dimensionnés garantissent une consommation de carburant réduite.
 Le poids de l'appareil a été réduit d'une tonne. Ceci notamment grâce à l'utilisation d'un nouveau type d'aluminium et de matériaux composites sélectionnés.
 Le CSeries est le premier appareil à embarquer un système de freinage électrique. Celui-ci améliore l'efficacité du freinage tout en réduisant l'usure. Il garantit en outre aux passagers un atterrissage en douceur. La cuisine de bord a également été transformée. L'agencement fonctionnel et ergonomique facilite le travail de notre personnel de bord.

 

Cp4iMj1XEAAG-wj.jpg-large.jpeg

Photos : Arrivée du CS100 HB-JBB @ Swiss

26/09/2014

Macquarie AirFinance commande 40 CSeries !

bombardier-house-colors-CSeries-CS300-fsx1.jpg

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui qu’une filiale en propriété exclusive de Macquarie AirFinance a signé une entente d’achat ferme de 40 biréacteurs de ligne CS300 et pris des options sur 10 autres avions CS300. Macquarie AirFinance, qui possède ou gère actuellement 136 avions à réaction loués à 73 exploitants dans 43 pays sur six continents, louera l’avion CS300 à des sociétés aériennes du monde entier. Les avions seront livrés graduellement entre 2017 et 2019.

Photo : Cseries @Bombardier

13:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier cseries, cs300 |  Facebook | |

04/03/2014

Le troisième CSeries prend son envol !

03_03_ftv3_first_flight_en.jpg

 

 

Montréal, le troisième exemplaire du CSéries no : FTV-3 a effectué hier son premier vol et rejoint ainsi les deux premiers modèles.

 

Le troisième CSeries va principalement servir aux essais de l’avionique et de l’ensemble des systèmes électriques. L’avionneur Bombardier a accumulé un peu plus de 100 heures d’essais en vol combinés entre le FTV-1 et le FTV-2.

 

Nouveau calendrier :

 

Bombardier Aéronautique a confirmé que le programme d’avions CSeries fait de solides progrès et que les résultats de performance initiaux correspondent aux attentes de la Société. Cependant, selon l’examen approfondi du programme CSeries après le vol inaugural de l’avion CS100 du 16 septembre 2013, la phase des essais en vol exigera plus de temps qu’il n’avait été prévu au départ pour veiller à ce que, entre autres, les systèmes de l’avion présentent la maturité nécessaire à la réussite de l’entrée en service. L’entrée en service de l’avion CS100 est maintenant prévue pour la seconde moitié de 2015 et sera suivi par l’entrée en service de l’avion CS300 environ six mois après. Ce report de presque une année du calendrier n’est finalement pas une grosse surprise, il est la suite logique du retard pris lors du vol inaugura,l qui avait été repoussé à de nombreuses reprises.

 

Swiss client de lancement :

Dès 2015, SWISS introduira dans sa flotte le tout nouveau Bombardier CSeries qui viendra remplacer progressivement et sur une période d’environ 2 ans les 20 appareils Avro RJ100 existants.

 Ce nouveau type d’appareil bénéficie d’une technologie de pointe pour ses réacteurs, systèmes et matériaux, montrant ainsi la voie en matière de rentabilité et d’écocompatibilité. Par rapport à la flotte Avro, la consommation de carburant diminuera du quart environ. De plus, pour la sensation auditive humaine, ce nouvel appareil n’atteint que la moitié du niveau de bruit de son prédécesseur.

 Grâce à une cabine au design innovant, les passagers pourront compter sur un confort de voyage considérablement accru.

 

yourfile.jpg

Photos : CSeries FTV-3 lors de son premier vol @ Bombardier

 

12:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier, cseries, ftv-3, bombardier cseries |  Facebook | |

26/03/2013

Mise sous tension du premier CSeries !

BA-FTV1_Power_on-HR.jpg

 

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui avoir réussi avec succès la première mise sous tension des principaux systèmes du premier CSeries (FTV1) destiné aux essais en vol. De plus, Bombardier a confirmé que l’essai statique de flexion de l’aile vers le bas a été effectué de façon concluante sur l’article d’essai statique de cellule complète (CAST) à l’usine de l’avionneur située à Saint-Laurent (Québec), à la fin mars 2013. Avec cet essai statique et celui de flexion de l’aile vers le haut complété plus tôt en mars 2013, les deux plus importants essais statiques sur l’aile nécessaires pour le vol inaugural sont maintenant complétés.

L’entreprise a également confirmé que les essais de sécurité aérienne progressent bien, sur 
« l’Avion 0», le banc d’essai et de certification intégré des systèmes (ISTCR) au sol pour les avions CSeries.

« La mise sous tension des principaux systèmes électriques de FTV1 a été l’une des étapes clés les plus passionnantes du programme de développement des avions CSeries jusqu’à maintenant. Cela permettra maintenant la mise sous tension des systèmes secondaires et les essais de la suite avionique », a déclaré Rob Dewar, vice-président et directeur général CSeries, Bombardier Avions commerciaux. « De plus, le dernier essai important sur le CAST – l’essai de flexion de l’aile vers le bas – a été mené à bien à la fin mars et nous sommes enthousiastes suite aux analyses et aux commentaires de l’équipe, qui nous permettent ainsi de progresser à la prochaine étape expérimentale. Ce sont toutes d’importantes activités qui mèneront à l’obtention de la licence de sécurité aérienne des avions CSeries. »

« La construction des véhicules d’essais en vol, les essais statiques de la cellule et les essais des systèmes progressent tous dans les délais prévus. Nous sommes très satisfaits des excellents progrès et des réalisations hebdomadaires du programme d’avions CSeries dans notre progression soutenue en vue du vol inaugural », a ajouté M. Dewar.

Avions CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15 pour cent* sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20 pour cent* de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Au 31 décembre 2012, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements touchant 382 appreils CSeries, dont des commandes fermes de 148 avions de ligne CSeries.

Photo: le CSeries destiné aux essais en vol @ Bombardier Aerospace