10/11/2018

Le Global 7500 certifié FAA ! 


maxresdefault.jpg

 

L’avionneur canadien Bombardier a annoncé que son avion d’affaires emblématique, le biréacteur Global 7500, a reçu la certification de l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis, franchissant une autre étape importante à l’approche de son entrée en service plus tard cette année.

« Cette étape est la plus récente réalisation de notre biréacteur d’affaires Global 7500de premier ordre, qui dépasse les attentes à tous les niveaux », a déclaré Michel Ouellette, vice-président principal du Programme des avions Global 7500et Global 8000de Bombardier Avions d’affaires.

« Le biréacteur d’affaires Global 7500 a fait ses preuves comme avion le plus performant de l’industrie et promet de révolutionner le marché et de métamorphoser le paysage de l’aviation d’affaires. »

88dcd141d8e7a38ebb3083b1081e4047.jpg

L’obtention de la certification de type de l’avion pour le Global 7500par la FAA marque l’un des derniers chapitres du programme de développement du jet haut de gamme de l’avionneur. Plus tôt cette année, l’avion Global 7500a prouvé son aptitude à voler plus loin que tout autre biréacteur d’affaires en étendant sa distance franchissable annoncée à 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. Il a également dépassé ses engagements en matière de performances au décollage et à l’atterrissage, ce qui permet l’exploitation sur des aéroports d’accès difficile comme ceux de Chicago Executive (Illinois) ou d’Eagle County (Colorado), même par mauvais temps. Ces réalisations ont permis à l’avion Global 7500de repousser les frontières du voyage d’affaires en rehaussant l’expérience en cabine tout en remontant la barre en matière de missions très long-courriers dans l’industrie.

Le Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco, sans escale.

À son entrée en service, le Global 7500offrira non seulement le vol en douceur emblématique de Bombardier mais aussi de grandes dimensions uniques chez les avions d’affaires, avec un intérieur de premier ordre doté d’une cuisine pleine grandeur et de quatre véritables zones habitables. L’avion Global 7500inaugure également le fauteuil breveté « Nuage »de Bombardier, qui a été méticuleusement conçu pour assurer un confort maximal et qui sera exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global ».

Établissant la norme d’une expérience exceptionnelle à bord d’un avion d’affaires, ces caractéristiques à la fine pointe de la technologie et l’élégance de l’avion ont valu au biréacteur Global 7500un prix Red Dot 2018 pour le design de produit, l’un des honneurs les plus convoités pour l’excellence en matière de design et d’innovation dans le monde entier.

106787677621469.jpg

Photos : 1 Global 7500 Intérieur Cockpit @ Bombardier

28/10/2018

Un Challenger 350 pour Latitude 33 Aviation !

CL350_Latitude33-1000x500.jpg

Bombardier a annoncé  que Latitude 33 Aviation, soit un exploitant d'avions privés, de gestion de jets exécutifs, de ventes et d’acquisitions d’avions établi en Californie, a pris livraison d’un nouveau biréacteur d’affaires Challenger 350. Le très performant avion Challenger 350, représentant la gamme d’avions d’affaires la plus vendue depuis dix ans, sera basé dans le comté d’Orange (aéroport John-Wayne), et se joindra à la flotte croissante d’avions offerts au nolisement de Latitude 33 Aviation.

« Nous avons été enchantés de travailler avec Latitude 33 pour ajouter l’avion Challenger 350 exceptionnel à sa flotte », a déclaré Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion d’affaires Challenger 350 offre le poste de pilotage le mieux équipé et la meilleure connectivité de sa catégorie, ce qui en fait le choix parfait pour les clients et exploitants exigeants dans le monde entier. »

Latitude 33 Aviation gère l’une des plus importantes flottes d’avions légers, intermédiaires et superintermédiaires en Amérique du Nord. Sa fiabilité exceptionnelle fait du biréacteur Challenger 350 l’avion de choix pour Latitude 33 Aviation et les autres exploitants de flottes.

Avec une autonomie authentique à pleine charge passagers et carburant de 3 200 milles marins (5 926 km), l’avion Challenger 350 définit la catégorie des avions superintermédiaires. Il assure une montée directe à 43 000 pieds pour éviter les conditions météo défavorables et la circulation aérienne, en plus d’offrir la plus grande cabine de sa catégorie, un plancher plat pratique, un accès illimité aux bagages, un vol en douceur et les plus faibles coûts d’exploitation dans sa catégorie. Le biréacteur Challenger 350 peut relier New York à Van Nuys ou Las Vegas à Honolulu sans escale.

Le biréacteur Challenger 350 propose les caractéristiques de base les plus étendues de l’industrie aux exploitants de flottes, tandis que le récent ajout d’un affichage tête haute et d’une caméra de système de vision améliorée offerts en option assurent une conscience situationnelle inégalée. Combinée à d’impressionnantes performances, la certification de cet avion pour une approche à angle prononcé permet aux exploitants d’effectuer des atterrissages efficaces sur des pistes d’accès difficile, assurant aux clients la possibilité d’atteindre d’innombrables destinations. Le biréacteur Challenger 350 est l’avion le plus vendu du segment des superintermédiaires, avec 56 livraisons en 2017.

Challenger-300-Interior-N286JR-Latitude-33-Aviation.jpg

Photos : Challenger 350 de latitude 33 & intérieur @ Bombardier

08/09/2018

Mise à jour de l’avionique des Learjet 70/75 !

 

learjet-75-1024x460.jpg

 

Bombardier Avions d’affaires et Garmin ont annoncé une importante mise à niveau avionique pour le poste de pilotage Bombardier Vision à bord des avions Learjet 75 et Learjet 70, déjà dotés de l’un des postes de pilotage les plus généreux et les plus évolués de leur catégorie, propulsée par la suite avionique Garmin G5000. La mise à niveau, aujourd’hui en cours d’essai en vol, améliorera les capacités des avions en permettant aux clients d’accéder aux itinéraires les plus favorables, tout en ouvrant la voie aux améliorations technologiques futures.

La mise à niveau de la suite avionique Garmin G5000 du poste de pilotage Bombardier Vision apportera des améliorations sur le plan de la réduction de la charge de travail, notamment pour la montée, le régime croisière et la navigation verticale en descente, facilitera les calculs de performance au décollage et à l’arrivée, et plus encore. De plus, le système de navigation aérienne futur (FANS) 1/A+, qui permettra aux clients d’accéder aux itinéraires les plus efficaces et les plus favorables, sera offert en option. Cela permettra aux avions d’être prêts à répondre aux exigences d’espace aérien modernisées et assurera des gains d’efficacité qui devraient réduire les coûts d’exploitation directs.

Learjet 70 :  Le Learjet 70 est la plateforme de biréacteurs légers intermédiaires. Cet avion offre un vol en douceur, une fiabilité et des performances supérieures, et sa cabine est conçue pour le plus grand confort possible, accueillant aisément six passagers et deux membres d’équipage.

Le Learjet 75 : Faisant partie de la gamme bien établie des avions Learjet, le Learjet 75 est leproduit phare de sa catégorie, qui continue de fixer la norme en intégrant des caractéristiques d’avion à réaction à large fuselage à une plateforme d’avion léger. Cet avion est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à être doté d’une configuration de huit fauteuils club doubles et d’un plancher plat dans toute la cabine, offrant un vol en douceur et le confort ultime.

learjet75fd_web.jpg

Photos : 1 Learjet 75 Cockpit Garmin 5000 @ Bombardier

 

16/06/2018

Phase finale pour le Global 7500 !

original.jpeg

Présenté en grande première lors du salon aéronautique EBACE de Genève en mai dernier, le Global 7500 a rejoint les installations de Bombardier à Montréal où le travail de finition de haute précision est effectué sur ce biréacteur phare de l’industrie. Les travailleurs qualifiés du Centre d’excellence de Bombardier situé à Dorval (Québec) ont commencé à construire et assembler des ensembles de mobiliers intérieurs incluant les cuisines, des lits pour les chambres, des meubles de salle à manger et des fauteuils « Nuage » pour de nombreux avions de clients depuis l’inauguration du centre à la fin de 2017.

« Alors que l’avion Global 7500 continue de progresser vers son entrée en service, nous sommes absolument enchantés d’accueillir le premier avion de série dans nos installations de Montréal », a déclaré David Coleal, président, Bombardier Avions d’affaires. « Le travail de finition intérieure de l’avion Global 7500 exige du savoir-faire et une technologie de pointe. Bombardier Avions d’affaires propulse son expertise de calibre mondial grâce à une nouvelle procédure modulaire de finition mettant à profit un banc d’essai avancé pour veiller à ce que tous les avions destinés aux clients dépassent les attentes sur tous les plans. »

Dans le cadre du programme de développement, les aménagements intérieurs sont validés au sol sur un banc d’essai Bombardier unique qui reproduit les conditions de vol selon les mouvements de la cellule et les charges de vol, à l’aide d’un fuselage de série monté sur un lit pneumatique. Ce processus a permis de valider l’ajustement et le fini des éléments de l’aménagement intérieur bien avant l’installation effective à bord de l’Architecte, le quatrième véhicule d’essais en vol. Bombardier utilise maintenant cet outil clé pour le processus d’installation de l’aménagement intérieur de ses avions de série pour assurer l’efficacité opérationnelle et une expérience sans compromis pour ses clients.

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

DSC_7604.jpg

Photos : 1Global 7500 à Montréal@Bombardier2le Global 7500 à Genève @ P.Kümmerling

 

28/05/2018

Bombardier réorganise à la hausse sa gamme d’avions !

original.jpg

Genève, à quelques heures de l’ouverture officiel du Salon EBACE 2018. L’avionneur canadien Bombardier a annoncé aujourd’hui en grande première que son avion d’affaires emblématique de sa catégorie, qui dépasse ses engagements au cours des essais en vol, sera désormais connu sous le nom de Global 7500. En parallèle, l’avionneur lance ses nouveaux avions Global 5500 et Global 6500.

« Notre gamme d’avions « Global » entre dans une nouvelle ère, avec son avion phare, le  Global 7500, a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion le plus grand et le plus long-courrier de tous les avions d’affaires sera complété par nos plus récents ajouts, les avions Global 5500 et Global 6500, renforçant le fait que notre gamme « Global » est, de loin, la meilleure gamme d’avions à grande cabine dans l’aviation d’affaires. »

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

Les Global 5500 & 6500 :

IMG_1017.JPG

Par aileurs, Bombardier Avions d’affaires à dévoilé deux ajouts à sa flotte d’avions d’affaires : les avions Global 5500 et Global 6500, avec des autonomies de 5’700 et 6’600 milles marins, respectivement, qui les placent en tête de leur catégorie, des vitesses maximales de Mach 0,90 et la technologie de vol en douceur de Bombardier.

Les avions Global 5500 et Global 6500 se joignent à la meilleure gamme d’avions à large fuselage de l’industrie et s’appuient sur la réussite des avions Global 5000 et Global 6000.Ces nouveaux avions offrent respectivement 500 et 600 milles marins d’autonomie supplémentaire, combinée à un avantage de consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 13 p. 100, ce qui contribue à des coûts d’exploitation très favorables par rapport à des avions concurrents plus petits à l’autonomie plus réduite. Portant les performances totales à de nouveaux sommets, ces avions affichent une augmentation de l’autonomie pouvant aller jusqu’à 1’300 milles marins lorsqu’ils sont exploités par temps chaud sur des aéroports en haute altitude, grâce à une poussée accrue et à une meilleure efficacité carburant. Comparativement à leurs plus proches concurrents, ces avions présentent également une agilité supérieure par leur capacité d’accéder à des aéroports inaccessibles à d’autres, comme celui de London-City. Les moteurs Pearl spécialement construits par Rolls-Royce et un nouveau profil d’aile rendent les avions Global 5500 et Global 6500 plus propres et plus efficaces.

Le Global 5500 peut relier São Paulo et Paris, ainsi que Moscou et Los Angeles, alors que le  l’avion Global 6500 peut relier Hong Kong ou Singapour et Londres, ainsi que Toluca et Madrid.

Photos : 1Global 7500 Global 6500 à EBACE18 @ Bombardier