04/11/2013

Bombardier livre le 50e CL-415 Superscooter !

120350066.jpg

 Bombardier célèbre la vente et livraison de son 50e avion amphibie Bombardier CL- 415 « Superscooper » assemblé à son usine de North Bay (Ontario). L'avion, acheté par un partenariat dirigé par Tenax Aerospace, LLC, de Ridgeland (Mississippi), sera utilisé à contrat pour le Service forestier des États-Unis à compter du mois prochain. Au prix courant, le contrat de Bombardier est estimé à 34,5 millions $ US.

L’avion amphibie Bombardier CL-415 « Superscooper » de lutte contre les incendies, de renommée mondiale, s'adapte aux milieux les plus exigeants et c'est le seul avion construit spécialement comme un appareil de lutte aérienne contre les incendies. Capable d’atterrir sur une piste ou d’amerrir sur un lac, une rivière ou la mer, il permet d’effectuer l’attaque initiale rapide ou des attaques répétées pour maîtriser un incendie.

Bien que le 50e avion Bombardier 415 à sortir de l'usine de North Bay (Ontario) soit le premier à être vendu à un client des États-Unis, un total de cinq avions CL-215, prédécesseur de l'avion Bombardier 415, appartenant à des États et à des intérêts privés sont exploités actuellement aux États-Unis.

Depuis la livraison du premier avion amphibie Bombardier 415 en 1994, un total de 85 avions Bombardier 415 et quatre avions Bombardier 415 MP ont été livrés à des gouvernements et à des organismes de lutte contre les incendies dans le monde entier. De plus, 80 avions amphibies CL-215 et CL-215T à moteurs à pistons sont encore en service dans le monde.

À propos CL-415 :

L’avion de lutte contre les incendies Bombardier CL 415 atteint une vitesse de croisière normale de 180 nœuds (333 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d’incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant avec précision quelque 55 233 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.

Bien qu’étant, comme son prédécesseur, un appareil tout en métal amphibie à aile haute, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW123AF au lieu d’un moteur à pistons, d’un poste de pilotage à écrans EFIS (LCD), de l’air conditionné et de commandes de vol assistées. L’électronique embarquée a été améliorée afin de faciliter la maintenance. C’est un appareil robuste et fiable. Il opère souvent dans des environnements difficiles où ses principales menaces sont la corrosion, les manœuvres brusques et fatigantes pour la structure, les conditions atmosphériques ainsi que le vol à basse altitude. Une version spéciale anti-incendie permettant une plus grande capacité d’emport existe sous le nom CL-415GR.

 

En dehors de la version « classique » de lutte contre le feu, il existe une version appelée CL-415MP (MP : Multi purposes, soit Multi usages) qui permet des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des côtes ou des ressources naturelles ainsi que de transport.

 

 

800PX-~1.JPG

Photos : 1 CL-415 italien 2 CL-415 de la sécurité civil française @ Bombardier

18/06/2013

Salon aéronautique du Bourget, les commandes du jour !

 

 

 

Air Lease commande le B787-10X :

 

yourfile.jpg

Boeing et Air Lease Corporation annoncent un engagement pour 30 B787-10X. La société basée à Los Angeles s'est engagée à commander trois B787-900 « Dreamliner » et 30 B787-10X.

ALC s'attend à commencer à prendre des livraisons des B787-10X en 2019.

 

Le B787-10X sera la troisième version de la famille des « 787 », avec une portée de 7.000 miles nautiques (12.964 km) et des sièges pour 300-330 passagers, en fonction des choix de configuration d'une compagnie aérienne. Le deuxième membre de la famille, le B787-900, est actuellement à l’assemblage final à Everett, Washington, et s'apprête à faire son premier vol plus tard cette année.

 

Grosse commande d’Easyjet chez Airbus :

 

3787961255.jpg

 

La compagnie aérienne britannique à bas coûts EasyJet a annoncé ce matin la signature d'un accord préliminaire avec l'avionneur européen Airbus portant sur la commande de 135 A320, dont 100 A320neo, pour un montant de 11,9 milliards de dollars (8,9 milliards d'euros).

 

Une option pour 100 autres A320neo :

 

EasyJet dispose par ailleurs d'une option pour acquérir jusqu'à 100 A320neo supplémentaires, a indiqué la compagnie dans un communiqué.
Cet accord, conclu "après un processus de sélection très concurrentiel" est "sujet à l'approbation des actionnaires", a précisé la compagnie, alors que son fondateur et premier actionnaire Stelios Haji-Ioannou était vent debout depuis des mois contre la volonté de la direction de procéder à une commande géante d'appareils. Le montant de cette commande est de 11,9 milliards de dollars après un "rabais très substantiel", souligne easyJet.

90 ATR pour NAC :

 

19-15_ATR-72-600_cn_098_en_vol_Toulouse.jpg

Le constructeur européen d’avions turbopropulseurs ATR et la société de leasing danoise Nordic Aviation Capital (NAC) ont signé aujourd´hui un contrat historique pour la vente de 90 ATR-600, dont 35 fermes (30 ATR 72-600 et 5 ATR 42-600). Le montant du contrat, incluant les options, s’élève à plus de 2,1 milliards de dollars.

NAC, qui a signé  plusieurs commandes pour des nouveaux ATR lors de ces trois dernières années, compte déjà à ce jour le plus gros portefeuille d’ATR au monde avec un peu plus d’une centaine d’appareils. Avec l’arrivée progressive des 30 ATR 72-600 et des 5 ATR 42-600 supplémentaires dans sa flotte, NAC portera son portefeuille d’ATR à plus de 150 avions à l’horizon 2016.

 

Q400 et Global 8000 :

 

 

le bourget paris,salon aéronautique du bourget,pas13,commandes,airbus,commandes d'avions,boeing,atr

 

 

 Bombardier Aéronautique annonce en fin d'après-midi qu’Horizon Air, de Seattle, a signé un contrat d’acquisition ferme de trois biturbopropulseurs de ligne Q400 NextGen de 76 places de Bombardier. Cette transaction représente la conversion de trois options précédemment prises sur ces avions. La société aérienne a également reconfirmé ses options sur sept autres avions Q400 NextGen. Au prix courant de l’avion Q400 NextGen, la transaction annoncée aujourd’hui est estimée à quelque 98 millions $ US.

 

Bombardier Aéronautique annonce également qu’elle avait reçu des commandes fermes de 12 biréacteurs d’affaires Global 8000 d’un client qui préfère garder l’anonymat. Au prix courant 2013 de ce biréacteur doté d’un équipement standard, la transaction est évaluée à quelque 804 millions $ US.

 

Korean air Opte pour le B747-800 : 

Boeing et Korean Air annoncé il y a quelques minutes la commande  de cinq avions B747-800 Intercontinental et six B777-300ER (Extended Range) avions de ligne, d'une valeur à environ 3,6 milliards de dollars au prix catalogue. Boeing travaillera avec Korean Air pour finaliser la commande, au moment où la commande sera affecté à de Boeing des commandes et des livraisons site.

 

 Photos : 1 B787-10X @ Boeing 2 A320 Easyjet @ Pascal Kümmerling 3 ATR 72-600 @ ATR 4 Q400 @ Bombardier

24/01/2013

L’assemblage du premier CSeries progresse !

r-CSERIES-BOMBARDIER-large570.jpg

 

MIRABEL, Québec, Bombardier Aerospace confirme les bonnes avancées de l’assemblage du premier CSeries destiné aux essais en vol  (FTV1). En effet, les structures principales qui composent ce premier prototype sont toutes maintenant assemblées.

Les parties principales du fuselage, soit les tronçons, le cockpit, les ailes ainsi que la dérive sont en place ainsi que le câblage et le train d’atterrissage. Du côté du motoriste, Pratt & Whitney annonce avoir terminé de tester le moteur qui propulsera la CSeries. L'assemblage de deux autres avions tests a également débuté, un autre signe positif. En tout, cinq  CSeries doivent être construits avant la commercialisation de l'avion.

Bien que le programme à pris un retard de six mois, Bombardier a notamment dû ramener à l'interne la production de certains composants qui avait été confiée à un fournisseur chinois, le premier vol reste programmé pour le mois de juin de cette année.

Apprendre des autres :

Bombardier reste très attentif à ce qui se passe chez la concurrence, notamment chez Boeing avec les problèmes du B787. En effet le CSeries fera partie de cette nouvelle génération d’avions très « électrique », en conséquence il est nécessaire de suivre le près ce qui se passe sur le « Dreamliner ». Les ingénieurs de Bombardier ont choisi des batteries de la génération précédente pour la CSeries, ce qui réduit les risques. En ce qui concerne les matériaux composites et l’assemblage de ceux-ci, l’avionneur canadien bénéficie des essais et erreurs de Boeing, notamment par le truchement des fournisseurs, qui ont souvent pour clients plusieurs avionneurs.

 

Le CS100, l'appareil de 110 places de la famille  CSeries, doit entrer en service en juin 2014 chez Swiss, soit six mois avant le CS300, qui pourra transporter 130 passagers. La gamme CSeries fait actuellement l'objet d'une centaine de commandes.

 

imagesCA75Y2S4.jpg

Photos : 1 image de synthèse du CS100 2 chaine d’assemblage @ Bombardier




12:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier aerospce, cseries, cs100, cs300 |  Facebook | |

09/07/2012

Confirmation de China Express Airlines pour le CRJ900 !

BA-China-Express-CRJ900NG_2.jpg

Salon de Farnborough, Bombardier Aéronautique a annoncé ce matin que China Express Airlines a converti une commande conditionnelle annoncée précédemment de six biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen en commande ferme. La transaction comprend des options sur cinq autres avions CRJ900 NextGen.

Tel qu’annoncé à ce moment-là, au prix courant de l’avion de ligne CRJ900 NextGen, la valeur du contrat de commande ferme est d’environ 264 millions $ US et pourrait passer à quelque 491 millions $ US si les cinq options étaient exercées.

 « Nos cinq biréacteurs régionaux CRJ200 de 50 places nous ont bien servi depuis notre entrée en activité en 2006 et nous sommes convaincus que les avions CRJ900 NextGen, qui présentent d’excellentes caractéristiques économiques, soutiendront la demande de capacité passagers croissante de nos grandes liaisons », a déclaré Hu Xiaojun, président, China Express.

China Express, premier transporteur régional privé de Chine, est basé à Guiyang (Guizhou) et assure actuellement des services régionaux de transport de passagers grâce à une flotte de cinq avions CRJ200. Le transporteur aérien sera le premier à inaugurer un service par avion CRJ900 en Chine.

Avion CRJ900 NextGen :

Comme les autres membres de la gamme d’avions de la série CRJ, le faible poids et l’aérodynamique évoluée du biréacteur régional CRJ900 NextGen se combinent pour assurer une efficacité améliorée et des coûts d’exploitation réduits par rapport aux autres avions de sa catégorie. La combinaison d’une ailette de bout d’aile plus grande et d’autres optimisations depuis le lancement de l’avion CRJ900 assure au biréacteur régional CRJ900 NextGen une faible consommation de carburant en vol et sur piste. Le nouvel aménagement intérieur des avions CRJ NextGencomprend de plus grands coffres de rangement supérieurs, de plus grands hublots et un éclairage amélioré, ainsi que des panneaux de plafond et des parois latérales redessinés.

En incluant la commande de China Express annoncée aujourd’hui, Bombardier a enregistré des commandes fermes totales de 1 735 avions de la série CRJ, dont 274 avions CRJ900 et CRJ900 NextGen. À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJsont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur six continents et, toutes les dix secondes en moyenne, un avion CRJ décolle quelque part dans le monde. Ces avions ont transporté plus de 1,2 milliard de passagers et accumulé plus de 33 millions d’heures de vol et plus de 28 millions de cycles de décollage et atterrissage.

Photo : CRJ900 NG aux couleurs de China Express @ Bombardier Aerospace