11/04/2013

Porter Airlines embarque sur le CSeries !

 

BA-porteraircraft.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé que Porter Airlines a signé une entente d’achat conditionnelle visant 12 appareils CS100, avec options sur 18 autres. L’entente comprend également des droits d’achat pour six appareils Q400 NextGen. Les parties à l’entente ont également révélé que Porter Airlines est le client anonyme des Amériques qui avait signé une lettre d’intention en vue de l acquisition d’avions CS100, comme Bombardier l’avait annoncé en décembre 2012.

L’annonce d’aujourd’hui a été faite depuis la base d’attache de Porter Airlines à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto où, conjointement avec Bombardier, la société aérienne a dévoilé les maquettes du poste de pilotage et de la cabine des avions CSeries qui feront l’objet d’une exposition privée aux installations de Porter au cours du mois d’avril 2013.

Au prix courant de l’avion CS100, la commande ferme est estimée à quelque 870 millions $ US et pourrait passer à 2,08 milliards $ US si les 18 options étaient converties en commandes fermes. Si Porter exerce également les six droits d’achat pour les avions Q400 NextGen, la valeur du contrat augmenterait à 2,29 milliards $ US.

« Après une analyse approfondie des avions existants et remotorisés, nous avons choisi cet appareil en raison de sa flexibilité et de son adéquation aux vols en zone urbaine, ainsi que de son efficacité énergétique supérieure, de sa performance exceptionnelle sur courte piste et de ses niveaux réduits de décibels et d’émissions », a déclaré Robert Deluce, président et chef de la direction, Porter Airlines.

 

BA-Porter-mockup.jpg

 « Cet avion concorde parfaitement avec nos plans d’affaires et notre stratégie de croissance, et nous sommes fiers également d’être le client de lancement des avions CSeries de Bombardier au Canada.  Nous prévoyons d'étendre notre réseau avec une flotte entièrement constituée de biréacteurs de ligne CS100 et de biturbopropulseurs Q400 de Bombardier – en favorisant ainsi des vols plus écologiques et plus silencieux. »

 « Le choix des biréacteurs de ligne révolutionnaires CS100 par Porter Airlines est un témoignage d’appréciation envers le programme d’avions CSeries, ainsi qu’envers la souplesse de ces avions et les missions qu’ils peuvent effectuer. Porter, transporteur aérien plusieurs fois primé, est largement reconnu pour ses activités uniques et les services raffinés qu’il offre, et nous sommes enchantés qu’il continue de compter sur Bombardier pour répondre à ses besoins de croissance », a indiqué Mike Arcamone, président, Bombardier Avions commerciaux. « La vague d’intérêt mondiale pour le programme d’avions CSeries continue de s’accroître, et nous sommes ravis que les clients, tant sur nos marchés d’aviation traditionnels que sur nos marchés de croissance, explorent des occasions et axent leurs analyses de rentabilité sur l’utilisation des biréacteurs de ligne CSeries, et combinent ceux-ci avec l’exploitation d’avions Q400. Nous sommes impatients de voir les appareils révolutionnaires CS100 s’envoler dans les ciels du Canada et des régions avoisinantes, en compagnie de la flotte actuelle de Porter constituée de 26 avions Q400. »

« Nous sommes enchantés de cette entente entre Porter Airlines et Bombardier, car c’est le premier exploitant canadien à sélectionner la gamme de moteurs PurePowermd et cela étend les solides relations entre Porter, Bombardier et Pratt & Whitney », a affirmé Todd Kallman, président, Moteurs commerciaux, Pratt & Whitney. « En plus de réductions de plus de 10 pour cent dans la consommation de carburant et les coûts d’exploitation du moteur, nos moteurs PurePower génèrent une empreinte acoustique près de quatre fois moindre que celle des avions à réaction d’aujourd’hui, ce dont profitent tant les voyageurs que les agglomérations aux abords des aéroports. »

Programme de développement des avions CSeries :


Le premier véhicule d’essai en vol CSeries (FTV1) en est aux dernières étapes de son programme de développement et approche progressivement de la phase des essais en vol, après la mise sous tension complète du principal circuit de distribution électrique en mars 2013. Les avions CSeries se sont rapprochés de l’obtention de leur licence de sécurité aérienne, après l’exécution concluante d’une série cruciale d’essais des structures et des systèmes. Les essais du système des commandes de vol électriques se poursuivent et les résultats ont été conformes aux attentes jusqu’ici. Pour ce qui est de l’assemblage des autres véhicules d’essai en vol, l’installation des systèmes est en voie d’être complétée pour le FTV2, les ailes sont en cours de raccordement dans le cas du FTV3 et le FTV4 est rendu à l’étape de l’assemblage du fuselage; l’assemblage se déroule selon le calendrier prévu dans chaque cas.

Photos : 1 CSeries aux couleurs de Porter Airlines 2 Maquette CSeries @ Bombardier Aerospace

09/01/2013

Les Jets d’affaires, la colonne vertébrale de Bombardier !

1338587865623.jpg


MONTREAL, le constructeur canadien livre ses chiffres pour l’année 2012 avec comme principale élément porteur la très bonne santé de sa famille d’avions d’affaires. En effet,  Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui avoir livré 233 avions au cours de l’année civile 2012. En comparaison, elle avait livré 245 avions au cours de l’exercice précédent, soit la période de 11 mois close le 31 décembre 2011. La société a également reçu des commandes de 481 avions, en excluant les annulations, comparativement à des commandes de 249 appareils, en excluant les annulations, pour l’exercice précédent. Cet afflux de nouvelles commandes de Bombardier a notamment bénéficié de quelques commandes de gros volume tant pour les avions d’affaires que pour les avions commerciaux, dont les commandes passées par Delta Air Lines Inc.; NetJets Inc.; Nordic Aviation Capital et PT. Garuda Indonesia (Persero) Tbk; VistaJet et WestJet. De plus, le total des livraisons correspond à l’objectif de livraison de 235 avions d’affaires et commerciaux fixé en mars 2012.

 

global-jet.jpg


« L’année 2012 était axée sur l’exécution et nos employés ont fait preuve de résilience et d’engagement en se serrant les coudes dans un contexte économique difficile pour atteindre nos objectifs de livraison », a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l’exploitation, Bombardier Aéronautique.

« Plusieurs de nos clients existants ont réaffirmé leur confiance en les avions de Bombardier en 2012 par des commandes visant à accroître leur flotte ou à la regarnir, et nous avons accueilli fièrement de nouveaux clients sur des marchés émergents et traditionnels. Nous sommes les chefs de file du marché des avions d’affaires et la restructuration de notre équipe de ventes des avions commerciaux porte des fruits. Dans l’ensemble, tout notre portefeuille de produits connaît un élan positif », a ajouté M. Hachey.


 

cq5dam.web.1280.1280.jpeg


Avions d’affaires :

Pendant l’année civile 2012, Bombardier a livré 179 avions d’affaires, comparativement à 163 pendant l’exercice précédent de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Pendant la même période, l’entreprise a reçu 343 commandes nettes d’avions d’affaires, comparativement à 191 pour l’exercice précédent.

Avions commerciaux :

Pendant l’année civile 2012, Bombardier a livré 50 avions commerciaux, comparativement à 78 pendant l’exercice précédent de 11 mois clos le 31 décembre 2011. Pendant la même période, l’entreprise a reçu 138 commandes nettes d’avions commerciaux, comparativement à 54 pour l’exercice précédent.

 

Airbaltic_CS300F_72DPI.jpg


Photos :  1 Global 5000 2 Intérieur Global Express 3 Challenger 605 4 Le futur CSeries 300 @ Bombardier Aerospace