05/03/2014

Le Boeing Challenger MSA a volé !

2535005655.jpg


Toronto au Canada,  le premier  exemplaire du Boeing Challenger de surveillance maritime (MSA) de démonstration a terminé avec succès son premier vol. Ce vol inaugural devait permettre de vérifier la navigabilité, soit une étape importante, vers la fourniture d'une solution de surveillance maritime à faible risque et ayant un rapport coût/efficacité de premier ordre.

Le 28 février dernier, Boeing en coopération avec Field Aviation et Bombardier Aviation ont  effectué un premier  vol d’une durée de quatre heures à partir de l'aéroport international Pearson de Toronto. Field Aviation a modifié les structures d’un appareil Bombardier Challenger 604 pour l’équiper dans la configuration MSA.

Des vols supplémentaires de navigabilité sont prévus pour les deux prochains mois. Une fois qu'ils seront terminés, l'avion volera depuis les installations de Boeing à Seattle, où les systèmes de mission MSA seront installés et testés.

Le Boeing Challenger MSA : 

Boeing en collaboration avec l’avionneur canadien Bombardier prépare un programme d’avion de patrouille maritime, basé sur une cellule de Challenger 605 (un 604 pour les essais de base). Une fois équipé, le Bombardier Challenger 605 sera proposé sur le marché mondial pour répondre aux besoins en matières de surveillance maritime (MSA).


 

ai-boeing-msa-challenger-1.jpg


Cette nouvelle solution permettra d’offrir un appareil à faible risque technique, étant donné que la cellule du Challenger 605 est éprouvée et que la majeure partie des systèmes de bord seront issus de l’actuel Boeing P-8A «Poseidon». L’avion offrira un grand nombre de fonctionnalités du P-8A «Poseidon», mais avec un prix d'achat beaucoup plus faible, de plus les coûts d'exploitation sont réduits.

C’est la société Boeing Field Aviation qui est chargée de modifier la structure d’une cellule de Challenger 604 puis de 605 et d’y adapter les différents systèmes de missions. Le Challenger 605 MSA permettra en plus, de la surveillance et la détection, la lutte en matière de guerre anti-sous-marine et la lutte anti-navire, ainsi que le renseignement. Pour ce faire, le Challenger 605 MSA reprendra les équipements suivants du Poseidon : le radar multi-mode Raytheon AN/APY-10 à ultra-haute résolution, monté en radôme ventral, le capteur électro-optique rétractable en tourelle à l'arrière du fuselage et la même série d’antennes passives, sous les ailes. L’avion sera également doté d’un détecteur intégré d'anomalie magnétique (MAD). Il est également prévu de proposer le radar européen «SeaSprite» de Selex-ES.


 

MSA demo 1st flight 3.jpg


Photos: 1 & 2 Boeing Challenger MSA @ Boeing/Bombardier