08/06/2018

Finalisation de l’accord entre Airbus et Bombardier !

cover-r4x3w1000-5b1a42dee06df-bombardier-et-airbus-presentent-les-responsables-du-cseries.jpg

Disposant de toutes les autorisations règlementaires requises, Airbus et Bombardier Inc. et Investissement Québec (IQ) sont parvenus à un accord pour que leur partenariat sur le C Series entre en vigueur à partir du 1er juillet 2018. Cette transaction par laquelle Airbus acquiert une part majoritaire dans la Société en commandite Avions C Series (SCACS) avait été initialement annoncée en octobre 2017. Ce partenariat basé à Mirabel et initié à l’origine entre Bombardier et Investissement Québec (IQ), bénéficiera de la portée et de la présence mondiale d’Airbus, ainsi que de son expertise en matière de vente, de marketing et d’achats afin de produire la gamme d’avions de ligne de toute dernière génération C Series de 100 à 150 sièges.

Airbus travaillera avec ses partenaires Bombardier et IQ afin de valoriser pleinement le potentiel du C Series et d’apporter beaucoup plus de valeur aux clients, fournisseurs, employés et actionnaires, ainsi qu’aux collectivités au sein desquelles le partenariat opèrera. Le siège, la principale chaîne d’assemblage et les fonctions associées seront basées à Mirabel, au Québec.

Comme annoncé précédemment, Bombardier continuera son plan actuel de financement de SCACS. En raison de la clôture anticipée du partenariat, les conditions de ce plan sont mises à jour conformément à l’échéancier suivant : Bombardier financera les déficits de trésorerie de SCACS, si nécessaire, au cours du second semestre de 2018, jusqu’à un maximum de 225 millions $ US; jusqu’à un maximum de 350 millions $ US en 2019; et jusqu’à un montant total maximum de 350 millions $ US au cours des deux années suivantes, en échange d’unités participantes de SCACS avec droit à un dividende annuel cumulatif de 2 %. Tout déficit de trésorerie excédentaire enregistré au cours de ces périodes sera partagé proportionnellement entre les porteurs d’actions classe A de SCACS. Airbus intègrera SCACS dans son périmètre à compter du 1er juillet 2018. Plus d’information financière sur l’opération sera fournie plus tard cette année.

Le programme C Series poursuit sa montée en cadence. Après 17 avions livrés en 2017 l’objectif est de doubler les livraisons en 2018.

Avec cet accord de partenariat, et les performances de ces avions largement éprouvés en service, les parties s’attendent à une demande accrue, nécessitant la création d’une deuxième chaîne d’assemblage final du C Series à Mobile, en Alabama, afin de servir les clients américains. Cette gamme d’appareils est bien placée pour conquérir une large part du marché de 6000 avions dont les sociétés estiment avoir besoin au cours des 20 prochaines années.

Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus, a déclaré à cette occasion : « Ce partenariat renforce notre engagement envers le Québec et toute la communauté aérospatiale canadienne. Nous sommes ravis d’accueillir autant de collègues du programme C Series dans la grande famille Airbus. La force de toute notre organisation est maintenant au service du C Series. Grâce à ce partenariat, ces avions atteindront leur plein potentiel sur le marché et compléteront notre offre globale de produits, apportant ainsi beaucoup de valeur à Airbus, nos clients et nos actionnaires. »

« Cet accord marque le début d’un nouveau chapitre passionnant pour le C Series et l’industrie aéronautique canadienne », a déclaré pour sa part Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier. « Les avions C Series sont largement reconnus comme étant les avions les plus avancés et performants de leur catégorie, et ce partenariat ne fera que renforcer leur succès commercial. La dimension internationale, les relations client et l’expertise opérationnelle d’Airbus sont autant de facteurs clés qui valoriseront et libéreront le plein potentiel de ces appareils. Ensemble, nous allons apporter d’incroyables plus-values et opportunités aux compagnies aériennes, fournisseurs, actionnaires et employés. »

Photo :A320 & CSeries

30/05/2018

Air Baltic commande 30 CS300 supplémentaires !

593257753cb49.jpg

Bombardier Avions commerciaux et Air Baltic Corporation AS (airBaltic) ont annoncé qu’elles avaient signé une convention d’achat ferme de 30 avions CS300 avec des options et des droits d’achat de 30 autres avions du même type.

Selon le prix courant de l’avion CS300, la valeur de cette commande ferme s’élève à environ 2,9 milliards de dollars américains. Et ce total serait porté à près de 5,9 milliards de dollars américains si les options sur 15 avions et les droits d’achat sur 15 autres étaient tous exercés.

« Le programme d’avions C Series fait de plus en plus d’adeptes sur le marché, et cette importante nouvelle commande de l’exploitant de lancement du modèle CS300 est une autre preuve de sa performance en service exceptionnelle, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Nous sommes d’autant plus fiers que l’avion CS300 a aidé airBaltic à se maintenir parmi les transporteurs aériens les plus ponctuels du monde. La gamme C Series est à l’avant-garde du marché des petits avions monocouloirs, et airBaltic a grandement contribué à la démonstration de sa valeur. Au cours des 18 derniers mois, nous avons vu airBaltic se démarquer de plus en plus sur le marché et nous lui souhaitons d’obtenir encore plus de succès avec sa flotte de CS300 agrandie. »

Avec cette commande, airBaltic devient le plus grand client européen d’avions C Series et vient au deuxième rang des clients mondiaux de cette série avec 50 avions en commande ferme. Le nouveau plan d’affaires du transporteur repose sur une expansion considérable de ses routes au départ des trois pays baltes (Lettonie, Estonie et Lituanie).

La gamme Cséries : 

Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeriesentièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions Cseriesoffre un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permet de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries,qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

maxresdefault.jpg

Photos : 1CS300 Air Baltic2Cockpit @ Bombardier

10/05/2018

African Aero Trading opte pour le Q400 !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé, la conclusion d’une entente d'achat pour six nouveaux avions Q400 avec African Aero Trading au nom du consortium constituant Air Connection Express, Transportes Aereos S.A, situé à Luanda, en République d’Angola.

Selon le prix courant de l’avion Q400, la valeur de cette commande ferme s’élève à environ 198 millions de dollars américains.

La compagnie aérienne exploitera le Q400 pour effectuer des vols intérieurs reliant de petites communautés et pour augmenter les fréquences comme transporteur aérien d’apport pour TAAG Angola Airlines, le transporteur national de la République d’Angola.

« Nous sommes très heureux d'avoir franchi cette étape importante avec Bombardier. Grâce à sa fiabilité de premier plan, à ses caractéristiques d’économie exceptionnelles et à ses fonctionnalités de performance, l'avion Q400 jouera un rôle important pour favoriser la croissance économique en Angola », souligne Alcinda Pereira, représentante, comité fondateur, Air Connection Express, Transportes Aereos S.A. « Au moment où nous nous apprêtons à lancer nos activités, nous sommes persuadés que la nation angolaise bénéficiera énormément du consortium. « Ce partenariat d'entreprises a à cœur les besoins des citoyens angolais, et le fait de choisir le meilleur biturbopropulseur en Afrique nous aidera à mieux desservir les communautés à l'échelle du pays grâce à un confort moderne pour les passagers et à une connectivité améliorée. »

À propos du consortium

Ce consortium est un partenariat public-privé (PPP) qui rassemble des groupes du secteur privé et du gouvernement dans l’objectif de mettre sur pied un réseau aérien intérieur stable pour l’Angola. Les membres de ce consortium comprennent TAAG Angola Airlines, ENANA, Airjet, Air26, Bestfly, Diexim, Mavewa, SJL et Air Guicango. Le consortium travaille actuellement à former une équipe de direction et à définir la structure opérationnelle pour Air Connection Express.

Photo :Q400 @ Bombardier

 

21/04/2018

La gamme CSéries remporte le prix du développement durable !

DZ9ROusXcAIbWFE.jpg

Bombardier a remporté un prestigieux prix aux Mercuriades dans la catégorie « Stratégie de développement durable » pour son approche d’écoconception appliquée aux avionsde la gamme  « Cseries ». Le prix a été décerné jeudi 19 avril lors du Gala Les Mercuriades devant près de 1’200 leaders d'entreprise montréalais.

Les Mercuriades est l'un des concours d'affaires les plus prestigieux du Québec. Ce concours reconnait l'innovation, l'ambition, l'entrepreneuriat et la performance des PME et des grandes entreprises. Les entreprises participantes peuvent soumettre leur candidature dans 17 catégories. Toutes les candidatures sont évaluées par un jury indépendant.

La candidature de Bombardier portait sur notre approche d’écoconception appliquée aux avions CSeries. Bombardier est le premier et le seul avionneur à avoir appliqué une approche environnementale de cycle de vie sur un avion complet.

La gamme Cséries :

Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeriesentièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions Cseriesoffre un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permet de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries,qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Photo :Le séries CS100 de Swiss avant livraison @ Bombardier

 

18/04/2018

La REGA a reçu son premier Challenger 650 !

AB5_5699.jpg

La Garde aérienne suisse de sauvetage « Rega » a reçu le premier des trois nouveaux avions-ambulance de type Bombardier Challenger 650. Le nouvel avion de la Rega a été développé sur la base de la flotte précédente et apporte diverses améliorations pour les patients et les équipages. Lors de sa conférence de presse annuelle du jour, la Rega est revenue sur l’an dernier : avec 15'958 missions en 2017, la Rega a été sollicitée plus que jamais auparavant, tant en Suisse qu’à l’étranger. Cela représente une mission toutes les 33 minutes

L'avion-ambulance immatriculé HB-JWA est le premier des trois nouveaux avions-ambulance qui compléteront la flotte de la Rega d'ici à la fin 2018. Pour Ernst Kohler, CEO de la Rega, la nouvelle flotte représente un investissement pour le futur : "Le nouvel avion est l'un des avions-ambulance civils les plus modernes au monde ; nous nous assurons ainsi de pouvoir porter une assistance professionnelle et fiable aux patientes et patients dans le monde entier pour les prochaines années." La Rega parvient à clôturer ce projet dans les délais fixés et dans le budget prévu de 130 millions de francs au total pour les trois aéronefs. 

Challenger 650 : l'histoire à succès se poursuit

Le Challenger 650 est le successeur des trois avions-ambulance précédents de la Rega, les Challenger CL-604. Ces derniers ont œuvré pour des interventions en faveur de la population suisse depuis 16 ans - plus longtemps que n'importe quel autre avion dans l'histoire de la Rega. L'équipement intérieur et médical des avions-ambulance est fabriqué sur mesure : au cours des quatre dernières années, une équipe de pilotes, de professionnels de la santé et d'ingénieurs de la Rega s'est associée à des spécialistes externes pour développer la nouvelle cabine. Les modifications se basent non seulement sur l'expérience menée avec les CL-604 mais aussi sur l'expérience acquise par la Rega pendant près de 60 années d'activités dans le rapatriement de personnes malades ou blessées. 

TH8_0904.jpg

Les patients bénéficient d'amélioration en cabine et dans le cockpit

Les patients bénéficieront non seulement de places plus larges et multifonctionnelles et d'une diminution du bruit en cabine, mais aussi de la technologie de pilotage la plus moderne dans le cockpit. Grâce aux nouveaux outils de navigation et de communication, les pilotes peuvent désormais emprunter des routes aériennes de plus haute altitude, par exemple au-dessus de l'Atlantique. En raison d'une résistance de l'air plus faible aux altitudes élevées, le nouvel avion-ambulance brûle moins de kérosène, ce qui a pour conséquence de diminuer les arrêts pour s'approvisionner en carburant. Urs Nagel, chef pilote avion-ambulance de la Rega : "Avant tout, en ce qui concerne les vols long-courriers, nous pourrons rapatrier nos patients plus rapidement et plus économiquement". Par ailleurs, un nouveau radar météorologique augmente la sécurité durant le transport, d'une part, et, d'autre part, une caméra infrarouge permet l'approche d'un nombre supplémentaire d'aéroports en cas de mauvaise visibilité. C'est un avantage majeur pour les pilotes de la Rega, lesquels naviguent chaque année sur plus de 400 aérodromes différents à travers le monde. 

La Rega organise chaque année le rapatriement de plus de 1'200 patients

Les équipages de la Rega rapatrient des patients malades ou blessés de l'étranger à bord des trois avions-ambulance ou sur des vols de ligne. Les équipages médicaux à bord des avions-ambulance comprennent toujours au moins un-e médecin de vol et un-e spécialiste en soins intensifs. L'année dernière, la Rega a rapatrié 1'249 patients dont 901 dans l'un de ses trois avions-ambulance. La centrale d'intervention a organisé un transport sur vol de ligne pour 348 patients, accompagnés au besoin d'un-e médecin ou d'un-e infirmier-ière spécialiste en soins intensifs. 

Nouvelle flotte - nouvelle parure

La Rega renouvelle également une partie de sa flotte hélicoptère : d'ici le milieu de l'année 2019, six nouveaux hélicoptères de sauvetage de type Airbus Helicopters H145 remplaceront les EC 145 qui équipent ses bases de plaine. En 2021, trois hélicoptères de sauvetage toute météo de type AW 169-FIPS complèteront ce renouvellement. La Rega profite de la modernisation de sa flotte et saisit l'opportunité de rafraîchir son logo, resté inchangé depuis plus de 20 ans. Le nouvel avion-ambulance Challenger 650, immatriculé HB-JWA est le premier aéronef de la Rega à porter cette nouvelle signature.

 

TH8_0838.jpg

Photos :Le nouveau Challenger 650 de la REGA @ REGA