18/08/2017

Shree Airlines met en service le CRJ200 !

bombardier,crj200,crj700,shree airlines,népal,compagnies aériennes,nouveaux avions de ligne,infos aviation

La compagnie aérienne népalaise Shree Airlines a mis en service régional le biréacteurs CRJ200 le 11 août dernier. Le CRJ700 entrera en service un peu plus tard cette année.

« Nous avons le plaisir d’accueillir Shree Airlines dans la famille mondiale d’exploitants d’avions de la série CRJ, a déclaré David Speirs, vice-président, Gestion des actifs, Bombardier Avions commerciaux. Les avions CRJ Series ont joué un rôle essentiel dans la transformation des réseaux de liaisons régionales, et nous sommes confiants que Shree Airlines connaîtra un grand succès dans la région grâce à ses deux avions CRJ200 et à son avion CRJ700. »

« Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles solutions pour répondre aux besoins croissants du Népal en matière de transport, et le lancement de notre nouveau service régional avec des biréacteurs CRJ200 et CRJ700 constitue un important jalon de notre croissance, a déclaré Anil Manandhar, directeur, Shree Airlines. Grâce à leur efficacité et leur fiabilité éprouvées, les avions CRJ Series nous permettront d’améliorer le transport national et constitueront des actifs clés qui aideront Shree Airlines à développer ses activités dans les marchés régionaux à l’avenir. »

Shree Airlines a acquis ses trois avions CRJ Series auprès d’un tiers. Les biréacteurs régionaux CRJ Series partagent les avantages d’éléments en commun qui offrent de la souplesse aux exploitants et leur permettent d’optimiser leurs flottes afin de satisfaire aux exigences particulières de chaque marché. La famille d’exploitants d’avions CRJ Series comprend plus de 120 propriétaires et exploitants dans plus de 90 pays. La flotte mondiale a cumulé plus de 50 millions d’heures de vol.

Photo : CRJ200 de Shree Airlines @ aviationnepal.com

14/08/2017

Le Learjet 75 arrive au Brésil !

original.jpeg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé qu’elle avait livré un premier avion  de type Learjet 75 à un client brésilien. L’avion s’ajoute à la flotte de 685 avions d’affaires Learjet, Challenger et Global de Bombardier en Amérique latine.

« Les avions Learjet sont emblématiques, profondément enracinés dans la fierté et dans un solide passé d’ingéniosité. Nous sommes fiers qu’un client brésilien ait sélectionné l’avion Learjet 75 pour ses performances qui le placent en tête de sa catégorie, le vol en douceur qu’il offre et sa cabine des plus intimes et silencieuses », a déclaré Stéphane Leroy, vice-président des Ventes de Bombardier Avions d’affaires en Amérique latine. « L’avion Learjet 75 est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à être doté d’une porte escamotable qui réduit les niveaux de bruit. »

L’Amérique latine est le troisième marché le plus important pour les livraisons d’avions d’affaires, où le Brésil, l’Argentine, le Mexique et le Venezuela accueillent plus de 80 % de la flotte régionale. Avec plus de 510 avions Learjet en Amérique latine, les clients « Learjet » profitent de la cabine la plus silencieuse et la plus intime de leur catégorie.

Bombardier a introduit un nouveau niveau de confort pour les passagers dans la catégorie des avions légers en 2016 en proposant un avion Learjet 75 doté d’une porte escamotable au design novateur. Cette porte escamotable sépare la cabine de la zone d’entrée et réduit les niveaux sonores dans la cabine jusqu’à huit décibels, tout en créant un espace habitable distinct et intime pour les passagers. Le biréacteur Learjet 75 est un avion sans compromis, soigneusement pensé et axé sur les performances. Conçu avec le confort du pilote à l’esprit, le poste de pilotage Bombardier Vision présente un système de vision synthétique, une ergonomie améliorée et des commandes à écran tactile évoluées pour rendre la mission plus productive. Les moteurs du Learjet 75 et ses ailettes supercritiques redessinées lui permettent d’atteindre une vitesse de croisière de Mach 0,81 et un plafond pratique de 51 000 pi (15 545 m). Son intérieur moderne a été conçu pour le style et le confort : il est doté d’un nouveau système de gestion cabine à écrans tactiles individuels et des commandes audio et vidéo complètes, un éclairage à DEL dans tout l’avion et une soute à bagages au volume généreux.

Photo : Learjet 75@ Bombardier

 

10/08/2017

SWISS inaugure le CS100 sur London City !

4053713942.jpg

La compagnie SWISS a effectué sa première liaison avec son nouveau Bombardier CS100 de Zürich à London City. Le CS100 s’est parfaitement intégré sur courte piste et sur une approche à forte pente.

Ces caractéristiques permettent aux sociétés aériennes de desservir de nouveaux marchés depuis l’aéroport London City et d’autres aéroports difficiles.

L’un des traits distinctifs de l’avion C Series est sa conception en vue d’une utilisation dans les conditions difficiles que présentent les aéroports situés au centre de grandes villes. Grâce à de remarquables percées technologiques, l’avion C Series est nettement plus écologique et plus adapté aux centres urbains que tout autre appareil, il se démarque en effet par ses très faibles niveaux de bruit et d’émissions. Il offre aussi une option plus économique et mieux adaptée aux besoins des passagers que les autres avions de sa catégorie », explique Rob Dewar, vice-président, Programme d’avions C Series, Bombardier Avions commerciaux.

« Dans le cadre de notre plan de modernisation de la flotte, nous remplaçons graduellement les avions Avro par le C Series et aujourd’hui, nous sommes la première compagnie aérienne au monde à débuter l’opération de notre appareil CS100 de Zurich vers London City. Nous sommes heureux d’offrir à nos clients les avantages qu’offre le C Series, tel que plus de confort sur cette route importante », a affirmé Peter Koch, chef de flotte pour le programme C Series, SWISS.

À partir de maintenant, SWISS opèrera régulièrement des vols de l’avion CS100 vers London City en provenance de Zurich, sa plaque tournante principale, ainsi qu’en provenance de Genève, dès l’été 2018.

Le C Series est maintenant le plus gros avion de transport de passagers à être exploit à l’aéroport London City, et c’est aussi celui qui a le plus grand rayon d’action. Un avion CS100 à une classe peut parcourir 2 200 milles marins (4 074 km) depuis l’aéroport London City. L’avion de ligne CS100 est le seul avion commercial capable de se rendre de l’aéroport London City à New York sans escale, en configuration classe affaires.

615868795.6.jpeg

Photos : Bombardier CS100 SWISS@ SWISS

21/06/2017

CemAir opte pour le Q400!

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui au salon international de l’aéronautique de Paris qu’elle a signé une lettre d’intention (LOI) avec CemAir (Pty) Ltd. (CemAir) de l’Afrique du Sud pour deux biturbopropulseurs Q400. Au prix courant de l’avion Q400, une commande ferme pourrait valoir jusqu’à 65 millions US.

«Nous sommes fiers du succès que les avions Q Series continuent d’avoir en Afrique. Les exploitants apprécient leurs caractéristiques économiques et leur performance, et nous sommes ravis que CemAir a l’intention d’ajouter de nouveaux appareils Q400 à sa flotte d’avions Bombardier, » a dit Jean-Paul Boutibou, vice-président, Ventes, Moyen-Orient et Afrique. «L’avion Q400, dont les capacités sont inégalées, est l’avion parfait pour la région et nous sommes enchantés que notre appareil moderne et versatile reçoive cette reconnaissance additionnelle.»En tenant compte des avions Q400 faisant partie de cette annonce, la flotte d’avions Bombardier de CemAir augmenterait à 17 appareils – incluant cinq avions turbopropulsés Q Series et 12 avions régionaux CRJ Series.

Bombardier Avions commerciaux dispose déjà d’une solide tête de pont sur le continent africain avec plus de 190 avions turbopropulsés Q Series, utilisés notamment par 35 entreprises exploitant des avions Q Series, et des jets régionaux CRJ Series en service ou commandés par divers clients. Au cours des 20 prochaines années, on prévoit des livraisons de 550 nouveaux avions en Afrique et la gamme d’appareils de Bombardier positionne favorablement l’entreprise dans ce marché en expansion.

Le carnet de commandes fermes pour l’avion Q400 de Bombardier atteint maintenant 585 apparei

08/06/2017

2017, un bon premier trimestre dans le secteur passagers !

EOS_700D4853.JPG

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers durant le mois de mars 2017, qui indiquent que la demande (mesurée en kilomètres-passagers payants, ou RPK) a augmenté de 6,8 % par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 6,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné un demi-point de pourcentage pour s’établir à 80,4 %, soit un record pour un mois de mars. La croissance de la demande durant le mois représente un léger ralentissement comparativement aux résultats de février, après correction de la distorsion dans la comparaison d’une année sur l’autre, puisqu’il y avait une journée de plus en février 2016. L’interdiction d’appareils électroniques de grandes dimensions dans les cabines sur certaines routes vers les États-Unis et le Royaume-Uni est survenue trop tard en mars pour avoir des effets sur les statistiques de trafic du mois.

« La vigueur de la demande s’est maintenue tout au long du premier trimestre, soutenue par les faibles tarifs et un rétablissement généralisé des conditions économiques mondiales. Le prix des billets d’avion a chuté de 10 %, en termes réels, depuis dix ans et cela a fait en sorte que les coefficients d’occupation des sièges ont atteint des niveaux record. Il faudra attendre encore un mois pour constater les incidences de l’interdiction des ordinateurs portables sur la demande », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

EOS_700D4925.JPG

Marchés de passagers internationaux

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 6,4 % en mars, par rapport à mars 2016, ce qui représente un léger ralentissement par rapport à février, après correction pour tenir compte de la distorsion attribuable à l’année bissextile en février 2016. Les compagnies aériennes de toutes les régions affichent une croissance. La capacité totale a augmenté de 6,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 78,8 %.

Les transporteurs d’Europe ont observé une croissance du trafic de 5,7 % en mars, par rapport à mars 2016. La forte tendance à la hausse est partiellement attribuable à l’élan de l’économie de la région. Toutefois, on constate de grands écarts entre les différents segments du marché. La demande sur les routes transatlantiques s’est accrue modestement, tandis que les RPK sur les routes à destination et en provenance d’Asie et du Moyen-Orient sont en hausse d’environ 7 à 9 %. La capacité a augmenté de 4,7 % en mars et le coefficient d’occupation a gagné 0,8 point de pourcentage pour atteindre 82,2 %, le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs d’Asie-Pacifique affichent une croissance du trafic de 9,1 % en mars, par rapport à la même période l’an dernier. La capacité a augmenté de 7,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,2 point de pourcentage pour s’établir à 78,7 %. La croissance à l’intérieur de l’Asie est robuste, tandis que le trafic sur les routes Asie-Europe est en forte reprise après les bouleversements causés par les attaques terroristes du début de 2016. La demande a augmenté selon un taux annualisé de 22 % depuis novembre.

Chez les transporteurs du Moyen-Orient, le taux de croissance a fléchi à 4,9 % en mars, comparativement à l’année précédente, ce qui représente un important ralentissement par rapport aux taux de croissance annuelle observés en janvier et en février. Cela est attribuable aux développements survenus l’an dernier, tandis que les effets de l’interdiction des ordinateurs portables ne se feront sentir qu’à partir d’avril. Toutefois, dans l’ensemble, la région a connu la plus forte croissance annuelle des RPK internationaux depuis le début de l’année, avec une forte croissance sur les routes à destination et en provenance d’Asie et d’Europe. La capacité a augmenté de 9,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 3,1 points de pourcentage pour s’établir à 73,1 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord affichent une hausse de trafic de 2,7 % en mars, par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 3,7 % et le coefficient d’occupation des sièges s’est établi à 79,8 %, en baisse de 0,7 point de pourcentage. Le trafic de passagers a évolué latéralement en chiffres désaisonnalisés depuis juillet 2016, et la capacité suit une tendance similaire.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une hausse de trafic de 9,7 % en mars, soit le taux le plus élevé parmi les régions. Ce n’est que la deuxième fois en 63 mois que les compagnies aériennes d’Amérique latine sont en tête de l’industrie. Ce fort trafic est alimenté par une robuste demande sur les vols internationaux à l’intérieur de l’Amérique du Sud. Par contraste, le trafic de passagers sur les grandes routes nord- sud se situe à près de 5 % sous le niveau de la mi-2015. La capacité a augmenté de 6,4 % en mars, comparativement à l’année précédente, et le coefficient d’occupation a gagné 2,4 points de pourcentage pour atteindre 80,7 %.

Les transporteurs d’Afrique jouissent encore d’une bonne demande, et le trafic était en hausse de 6,0 % par rapport à mars 2016. La capacité a augmenté de 2,4 % et le coefficient d’occupation a gagné 2,3 points de pourcentage pour s’établir à 68,2 %. Nonobstant la fragilité des principales économies de la région (Nigéria et Afrique-du-Sud), la croissance du trafic s’est raffermie au cours des récents mois, le nombre de RPK augmentant selon un taux annualisé de près de 10 % depuis la mi-2016. Cette reprise reflète la croissance plus rapide sur les principaux marchés vers et en provenance d’Europe, et entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

EOS_700D5140.JPG

Photos : 1 B777 ThaiAirways 2 A340 SWISS 3 A320 Finnair@ Max Guenat