26/10/2018

Delta Airlines réceptionne son premier A220 (CS100) !

Airbus-A220-100-first-take-off.jpg

Mirabel, Québec,  Delta Air Lines est devenu le premier transporteur américain à réceptionner l'Airbus A220 (Ex CSéries). Des membres de l'équipe A220, ainsi que des représentants du gouvernement et des dirigeants de Delta, Airbus, Bombardier et Investissement Québec ont assisté à la cérémonie de livraison qui s’est tenue sur la chaîne d’assemblage de l'avion à Mirabel.

“C'est avec une grande fierté que nous réceptionnons notre premier A220-100, cet avion exceptionnel”, a déclaré Ed Bastian, Chief Executive de Delta. “Nous avons de grands projets pour notre flotte d'A220 et nous sommes convaincus que les clients et les employés de Delta apprécieront tout particulièrement l'expérience de vol offerte par cet avion profondément moderne et efficient. Nous attachons de l'importance à nos partenariats de longue date avec Airbus et Bombardier et sommes reconnaissants de l’excellent travail de conception et de fabrication réalisé par l'équipe ici à Mirabel.”

L'A220 de Delta entrera en service début 2019, faisant ainsi de Delta la quatrième compagnie dans le monde à exploiter cet avion, précédemment connu sous le nom de Bombardier C Series. La société en commandite avions C Series (CSALP) a accueilli Airbus en qualité de partenaire principal plus tôt cette année, entraînant le changement de nom “Airbus A220”. Delta est le principal client de l'A220-100 avec une commande ferme portant sur 75 appareils

L'A220-100 affiche une consommation de carburant inégalée. Cet avion conjugue une aérodynamique de pointe, l'utilisation de matériaux avancés ainsi que la dernière génération de moteurs PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, permettant de réduire la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente.

Avec un carnet de commandes de plus de 400 appareils à ce jour, l'A220 a toutes les qualités requises pour se tailler la part du lion dans le marché des avions de 100 à 150 sièges, qui est estimé représenter au moins 7000 appareils dans les 20 prochaines années.

A fin septembre, Delta exploitait une flotte de 235 avions Airbus, dont 182 appareils de la famille A320, ainsi que 42 A330 et 11 A350 XWB (eXtra Wide Body). La compagnie a plus de 275 appareils Airbus supplémentaires en commande. L'année prochaine, Delta deviendra la première compagnie américaine à exploiter le nouvel Airbus A330neo. 

Photo :L’A220-100 de Delta Airlines@ Airbus

 

16/08/2017

Le Challenger 350 entre en service en Argentine !

231.jpg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé la livraison du premier avion d’affaires Challenger 350 à être basé en Argentine, se joignant à la flotte Bombardier de 122 avions Challenger en Amérique latine. La flotte d’avions d’affaires Bombardier en Amérique latine compte environ 685 appareils en service.

« Cette première livraison d’un biréacteur Challenger 350 de Bombardier à un client argentin confirme la position de chef de file de cet avion en Amérique », a indiqué Stéphane Leroy, vice-président des Ventes de Bombardier Avions d’affaires en Amérique latine. « Avec ses caractéristiques de performance impressionnantes, l’avion Challenger 350 est le bon choix pour les clients en Argentine qui ont besoin d’un accès à des pistes difficiles, de vitesses de montée plus rapides et d’un régime de croisière efficace, tout en profitant d’un vol en douceur. »

Challenger 350 :

Bénéficiant de l'héritage emblématique du biréacteur Challenger 300, l'avion Challenger 350 offre les performances accrues des deux nouveaux moteurs Honeywell HTF7350, produisant chacun 7 323 lb-pi (33 kN) de poussée et des émissions réduites, ainsi qu'une meilleure efficacité aérodynamique grâce à ses nouvelles ailettes de bout d'aile inclinées. Cette puissance accrue lui permettra d'atteindre une vitesse de montée plus rapide, combinée avec une plus grande efficacité, ce qui met de plus nombreuses destinations à sa portée. Le biréacteur Challenger 350 offre les performances phares de sa catégorie, ainsi qu'une véritable autonomie à pleine capacité (passagers et carburant) de 3’200 milles marins (5 926 km), et pourra relier Paris à Dubaï.

Le  Challenger 350 redéfinit l'expérience cabine avec une esthétique révolutionnaire et des percées ergonomiques afin de créer l'expérience de vol ultime. Avec un plancher plat et la cabine la plus large des avions super intermédiaires authentiques, le biréacteur Challenger 350 présente un intérieur entièrement nouveau, qui laisse pénétrer encore plus de lumière naturelle en cabine grâce à de plus grands hublots, ce qui en fait un avion offrant un confort cabine, une technologie et une productivité de pointe. Doté du système de gestion cabine HD de dernière génération de Lufthansa Technik, la cabine intègre une toute nouvelle conception de la façon dont les passagers contrôlent l'environnement cabine, assortie de fauteuils aux lignes contemporaines, d'un nouvel office modulaire, du rebord latéral le plus évolué de l'industrie, assurant le contrôle au bout des doigts - une première en design d'intérieur cabine de l'aviation d'affaires.

Le poste de pilotage de l'avion Challenger 350 est doté de la suite évoluée Pro Line 21 de Rockwell Collins. Les fonctionnalités de cette nouvelle suite avionique comprennent, entre autres, la vision synthétique, un système de référence inertiel double, un environnement de poste de pilotage qui peut être sans papier et un radar météo MultiScan. L'avionique d'avant-garde est conçue pour alléger la charge de travail de pilotes déjà très occupés afin d'accroître leur conscience situationnelle.

2123.jpg

Photos : 1 Challenger 350 2 Cockpit @ P.Kümmerling

09/03/2017

Sixième CSeries pour SWISS !

original.jpeg

Bombardier a livré hier à Swiss International Air Lines (SWISS), le sixième avion CS100, soit la plus petite variante du programme d’avions CSeries. Bombardier a maintenant livré un nombre total de huit avions C Series, soit six CS100 à SWISS et deux CS300 à airBaltic.

« Nous sommes très fiers de livrer aujourd’hui à Swiss un autre avion C Series et de continuer à bâtir sur l’élan engendré par la mise en service réussie des avions C Series en 2016, a dit Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux. Tel que prévu, nous continuons à accélérer la production des avions C Series et la cadence de livraison augmentera au second semestre de l’année 2017. »

L’avion C Series continue de démontrer une solide performance opérationnelle auprès de SWISS et airBaltic et a accumulé plus de 5500 vols.

 Rappel : 

SWISS a commandé 30 avions CSeries à Bombardier, 15 appareils du type CS100 et 15 appareils du type CS300, plus grand. D’ici à l’été 2017 ils remplaceront surtout le modèle Avro RJ100. SWISS prendra ensuite livraison de nouveaux CS100 qui serviront en partie à prendre la relève d’autres avions de la flotte et à alimenter une croissance modérée sur le segment court et moyen-courrier. Outre Paris-Charles de Gaulle, Manchester, Prague et Budapest figurent parmi les premières villes que SWISS dessert avec un CS100. A la fin août suivra le lancement des vols SWISS en direction des métropoles européennes Varsovie et Bruxelles avec le CSeries. En septembre, Nice, Stuttgart, Hanovre, Milan, Florence et Bucarest viendront enrichir le réseau aérien CSeries. Avec chaque livraison d’un CS100, d’autres destinations desservies avec des avions du type Avro passeront au CS100. La desserte de la liaison Zurich - London City est prévue pour le premier trimestre 2017.

2224224314.7.jpg

Photos : 1 Le sixième CS100 de SWISS 2 le second appareil @ Bombardier

 

27/02/2017

Un troisième Saab GlobalEye pour les EAU !

402869836.jpg

Les Émirats arabes unis (EAU) ont commandé un troisième exemplaire du Saab « GlobalEye » d’alerte précoce et de contrôle aéroporté (AEW&C). Le contrat est estimé à près de 238 millions de dollars. Cette commande vient compléter la première qui avait été passée en juin 2016.

Le Saab GlobalEye :

Le système GlobalEye est basé sur une cellule de Bombardier Global jet 6000 est doté d’une électronique suédoise de chez Saab. Le système AEW&C GlobalEye dispose de la nouvelle version du radar « Erieye », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieur à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Selex-ES 7500E en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral. Le GlobalEye est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

 

2854457948.jpg

Photos : Le GlobalEye @ Saab

 

21/04/2016

Swiss mettra en service le CS100 en juillet !

original-1.jpeg

Zürich, la compagnie SWISS confirme la mise en service du Bombardier CSeries CS100 en juillet prochain. L’avion doit progressivement venir remplacer la flotte actuelle composée d’Avro RJ100.

Premier vol commercial :

Le premier vol commercial est planifié pour le vendredi 15 juillet : sous le numéro de vol LX638, il décollera à 12h30 de Zurich à destination de Paris-Charles de Gaulle où son arrivée est programmée à 13h50. Le vol retour LX639 est prévu avec un départ de Paris à 15h15 pour se poser à Zurich à 16h30.

Les destinations du CS100 :

Hormis Paris, le CS100 sera utilisé en direction des aéroports de Manchester, Prague et Budapest. Varsovie et Bruxelles rejoindront le réseau du nouvel avion un peu plus tard, puis en septembre par Nice, Stuttgart, Hanovre, Milan, Florence et Bucarest.

Le CS100 de SWISS :

Le nouvel appareil de la compagnie sera aménagé pour recevoir 125 passagers avec des rangées de cinq sièges de front (2-3). A pleine charge, l’appareil disposera d’un rayon d’action de 3.650 km avec une masse maximale au décollage (MTOW) de 52.600 kg en configuration standard.

Le CS100 de Bombardier va permettre à la compagnie d’économiser du carburant et de réduire le bruit. En effet, grâce à des réacteurs associés à des systèmes et matériaux de dernière génération indique le CS100 est deux fois moins bruyant pour la sensation auditive humaine que d’autres types d’avion comparables. Sa consommation de carburant est d’environ un quart inférieure à celle de l’Avro RJ100 actuellement en service, ce qui équivaut à une réduction des émissions de CO d’environ 90.000 tonnes par an.

L’intégration des Bombardier CS100 dans la flotte européenne de SWISS s’accompagne en outre de la création de 150 emplois parmi le personnel de cabine.

 

Photo : le premier CS100 de SWISS @ Bombardier