09/02/2013

La RCAF prépare le retour du Chinook !

WEB2013-YC303-01.jpg


La Royal Canadian Air Force (RCAF) se prépare au retour de l’hélicoptère lourd Boeing CH-47F « Chinook ». Cette préparation fait suite au contrat signé en 2009 par le gouvernement pour l’achat de 15 hélicoptères de transport lourd et de soutien de type CH-47F «Chinook». 

Wokka-Wokka : 

Cela fait 21 ans que le son du distinctif « wokka-wokka » des appareils canadiens Chinook n’a pas été entendu dans le ciel canadien. Les « Chinook »  canadiens seront stationnés sur la Base des Forces canadiennes de Petawawa, en Ontario.  Le 18 mai 2012, le ministre de la Défense Peter MacKay a annoncé la remise sur pied du 450e Escadron tactique d’hélicoptères qui accueillera la nouvelle flotte canadienne de 15 hélicoptères CH-147F Chinook ultramodernes. L’unité sera sous le commandement de la 1re Escadre Kingston, en Ontario, tout comme les autres escadrons d’aviation tactique de l’ARC.

Retour du Chinook : 

La remise en service de l’hélicoptère Chinook au sein des FC a débuté à la fin de 2005 lorsque le projet d’hélicoptère de transport moyen à lourd (HTML) a été créé (à l’origine sous le nom de capacité de transport aérien tactique ou de CTAT) en réponse à des initiatives gouvernementales. Le projet consistait à fournir une capacité d’hélicoptère de transport moyen à lourd pour soutenir les forces terrestres (Armée de terre) et d’autres capacités des FC.


 

CAE_Boeing_Chinook_Sim_UK.jpg


Les exigences opérationnelles liées à la capacité de transport de l’équipement plus récent de l’Armée en particulier les obusiers de 155 mm aérotransportables ont limité les prétendants potentiels de remplacement. En été 2006, le gouvernement a publié un préavis d’adjudication de contrat indiquant son intention de procéder à l’achat d’une flotte d’hélicoptères Chinook basés sur le CH-147F Chinook américain.

Les exigences opérationnelles spécifiques que les Chinook canadiens auraient à remplir pour appuyer la Stratégie de défense Le Canada d’abord englobent la capacité de :

  • circuler dans de vastes régions du territoire canadien, notamment l’Arctique, sans dépendre des caches à carburant, qui étaient auparavant disponibles, mais qui sont maintenant moins acceptables d’un point de vue environnemental;
  • fonctionner de manière fiable dans des régions éloignées et isolées avec de l’équipement de soutien technique de base;
  • opérer dans des conditions menaçantes où on pourrait s’attendre à la présence d’ennemis potentiels et de risques environnementaux.

Par conséquent, les CH-147F Chinook canadiens sont équipés de réservoirs de carburant à longue portée, d’un système électrique modernisé et de matériel de surviabilité des aéronefs sous forme de contremesures accrues d’autodéfense, d’aides visuelles à la navigation et de systèmes d’avionique de pointe. Ces capacités feront en sorte que le 450e Escadron sera capable de participer à des opérations dans l’ensemble du vaste territoire du Canada et à des opérations de combat à l’étranger.

En ce qui concerne les capacités de l’ARC, le personnel du 450e Escadron sera formé afin d’optimiser l’emploi, la maintenance et le soutien de ses propres CH-147F Chinook et d’être intégré à des opérations conjointes auxquelles participent d’autres unités de la 1re Escadre et d’autres capacités aériennes et aérospatiales de l’ARC.

Le CH-147F possède déjà d’impressionnantes capacités en soi, mais dans de nombreux scénarios, sa pertinence et son impact sur les effets généraux de la puissance aérienne ne seront atteints que dans le cadre d’un travail d’équipe avec d’autres ressources. Avec l’ajout du Chinook, l’entreprise d’aviation tactique canadienne continuera à jouer son rôle d’intégration au sein de l’Armée canadienne pour fournir une capacité aérienne de mobilité, de reconnaissance et de puissance de tir.


 

CH47-Chinook-004.jpg


Photos : 1 le premier CH-47F Chinook destiné à la RCAF 2 Simulateur du CH-47F 3 CH-47F en vol @ Boeing