27/09/2012

Le B2 dispose d’un nouveau radar !

15787.jpg


 

 

Whiteman Air Force Base, dans le Missouri, Northrop Grumman Corporation  vient de compléter avec succès l’installations d'un nouveau système de radar pour la flotte de bombardier furtif B2 de l'US Air Force.

 

La flotte de 20 bombardier B2 est exploitée par le 509e Bomb Wing à partir de la base aérienne de Whiteman Air Force Base vient de recevoir en dotation un  tout nouveau radar qui tire  parti des progrès technologiques qui ont eu lieu depuis que le bombardier a été conçu à l'origine dans les années 1980.

 

«Chaque installation de matériel radar effectué à Whiteman a été achevée plus tôt que prévu», a déclaré Ron Naylor, directeur du programme de modernisation  B-2». Ces installations se sont déroulées en deux blocs,  cinq ont été réalisées en 2009 dans le cadre du développement du système du programme et de la phase de démonstration. Dix autres ont été réalisées entre le troisième trimestre de 2010 et le premier trimestre de 2012 dans le cadre du contrat de production du radar RMP.

 

Le nouveau radar RMP du B2 :

 

Ce nouveau radar comporte une antenne réseau à balayage électronique avancé, une alimentation électrique et un excitateur de modification récepteur. le nouveau radar reprend les mêmes fonctions types que l’ancien soit : le multi-mode, la navigation par GPS, et un système de gestion préventive des fonctions d'alerte radar. Il permet l’usage de l’ensemble des bombes classiques de  2.000 livres et 500 livres ainsi que l’emploi de munitions nucléaires. Le B2 peut en effet, effectuer des missions à la fois conventionnelles et nucléaires. 

 

Lors des tests de ce radar, celui-ci a démonté, que le temps moyen entre les défaillances était nettement supérieur à l’ancien système. Cependant, lors des premiers essais, il avait été constaté que le système de diagnostique de panne ne donnait pas une précision suffisante, Northrop Grumman, dû revoir la conception du logiciel pour répondre aux besoins du cahier des charges de l’USAF.  

 

Northrop Grumman à également d'installé une interface universelle pour l'armement (UAI) destinée à réduire les coûts et le temps nécessaires pour intégrer les futures munitions guidées sur l'appareil. Cela concerne la standardisation des connexions physiques et des protocoles logiciels qui permettent la communication entre l'avion et la munition et nécessite la mise à jour des calculateurs d'affichage et de gestion des soutes à bombes.


 

060530-F-5040D-320.jpg


Photos : B2 en vol  @ Boeing/USAF