30/10/2018

Boeing travaille sur une version à haute vitesse de l’Apache !

ob_0b5e8e_u-s-army-boeing-ah-64e-apache-guardi.jpg

Les futurs hélicoptères seront beaucoup plus rapide que les appareils actuels et les hélicoptéristes travaillent sur le sujet pour pouvoir préparer la nouvelle génération. Mais dans l’attente de celle-ci Boeing teste d’éventuelles modifications de son hélicoptère d’attaque AH-64E « Apache » qui pourraient permettre d’accroître la vitesse et de réduire la traînée.

Ces modifications, connues sous le nom de AH-64E Block 2 « Compound », comprennent un grand échappement à aile fixe orienté vers l’arrière, une ailette verticale orientée vers le bas et une hélice de propulseur à l’arrière. L'appareil conserve le rotor de queue pour l'anti-couple. Ces modifications sont en cours d’essai dans la soufflerie de Boeing à Philadelphie, en Pennsylvanie, à une échelle de 30%. Les tests devraient se terminer en janvier.

p1734301.jpg

Boeing pense que ces modifications augmenteraient de 50% la vitesse et l'autonomie, deux fois sa durée de vie et permettraient un rendement énergétique amélioré de 24%, pour un prix majoré de 20%. L’AH-64E actuel est doté d’un système d’échappement orienté vers le haut, d’une ailette verticale orientée vers le haut et de seules ailes en bout de bras pour le transport d’armes.

Randy Bregger, responsable du programme Apache Advanced de Boeing, a déclaré lors de la conférence HELMOT (Conférence Helicopter Military Operations Technology) de la Vertical Flight Society, en Virginie, le 25 octobre dernier, que la compagnie espérait que ces modifications inciteraient l'armée américaine à acheter la nouvelle version et à réduire l'écart de production attendu avec l’arrivée de la nouvelle génération. En effet, la production de l'AH-64E s'achèvera vers 2032 et l'hélicoptère d'attaque Future Lift Lift (FVL) atteindra sa capacité opérationnelle initiale (CIO) vers 2045.

 

image.jpeg

Photo : 1 L’Actuel AH-64 E « Apache »2le projet d’Apache E Block 3Les futurs FVL @ Boeing

21/10/2018

Préparation de la production du T-X !

tx_flare630x354.jpg

Il n’y pas de temps à perdre, l’avionneur suédois Saab a reçu une commande de Boeing pour la phase de développement de l'ingénierie et de la fabrication (EMD) de l'avion de formation au pilotage avancé T-X. La valeur de cette commande est d'environ 117,6 millions de dollars. La commande durera jusqu'en 2022.

Rappel :

Saab et Boeing ont été choisis par l’armée de l’air américaine le 27 septembre pour le programme T-X, une nouvelle ère pour le partenariat entre Saab et Boeing. Le programme T-X est divisé en plusieurs phases. Cette commande concerne la première phase, EMD, dans laquelle Saab et Boeing industrialisent l'avion T-X avec le client. EMD comprend les tests, la certification des vols militaires américains et la livraison de cinq jets. La phase EMD sera suivie d’une phase de production en série.

«Cette commande est un pas en avant passionnant vers une nouvelle ère en ce qui concerne les jets d'entraînement. Il jette les bases de notre travail commun pendant de nombreuses années. Nous sommes impatients de faire ces prochaines étapes avec Boeing », a déclaré Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Saab et Boeing ont développé l'avion T-X ensemble. Saab est un partenaire de partage des risques avec Boeing dans le développement. Boeing est le principal contractant désigné pour l’acquisition du système de formation de pilote avancée par l’armée de l’air américaine. Saab sert le marché mondial avec des produits, des services et des solutions de pointe dans les domaines de la défense militaire et de la sécurité civile.

boeing,saab,programme t-x,avions école,jet de école,usaf,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Programme TX :

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing.

Le TX de Boeing/Saab :

Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le Boeing TX est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab TX est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles. 

 

boeing,saab,programme t-x,avions école,jet de école,usaf,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos :le T-X de Saab & boeing, la collaboration entre les deux avionneurs @ boeing

 

20/10/2018

Juneyao Airlines a reçu son premier « Dreamliner » !

Juneyao Flyaway.jpg

Seattle, Boeing a livré le premier B787-9 « Dreamliner » à la comapgnie Juneyao Airlines basée à Shangaï.  Le nouveau Dreamliner sera également le premier avion commercial gros porteur exploité par une compagnie aérienne chinoise interne. 

« Cette livraison au sein de notre compagnie aérienne est la plus grande étape vers l' expansion de notre réseau en Chine et au-delà », a déclaré Wang Junjin, président, de  Juneyao Airlines.

Juneyao Airlines, étati un opérateur « tout-Airbus », et offre principalement des vols de Shanghai à plus de 50 villes à travers la Chine. Avec le  B787 « Dreamliner », le transporteur cherche à étendre son réseau international et augmenter les vols vers l' Asie du Sud-Est, le Japon et la Corée. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bicouloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Photo :B787-9 de Juneyano Airlines @ Boeing

12/10/2018

B737 MAX pour SpiceJet !

1.jpeg

Le transporteur indien SpiceJet a célébré la livraison de son premier B737-8 MAX. La compagnie aérienne prévoit d'utiliser le B737 MAX pour développer et standardiser sa flotte, tout en tirant parti des économies procurées par le nouvel avion pour réduire les coûts de carburant par avion de l’ordre de 1,5 million de dollars par année.

« Nous sommes ravis de prendre livraison de notre premier B737-8 MAX  », a déclaré le Président et directeur général Ajay Singh de SpiceJet.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo :B737-8 MAX de SpiceJet @ Boeing

 

09/10/2018

Premier B787-9 pour Air Tahiti Nui !

Air_Tahiti_Nui_787_Fakarava_4.jpg

 

North  Charleston en Caroline du Sud.  Air Tahiti Nui a célébré la livraison de son premier Boeing B787-9 « Dreamliner » par l'intermédiaire de la société de  location ALC. La compagnie aérienne de Tahiti prévoit d'utiliser le « Dreamliner » pour remplacer sa flotte d’A340 et de connecter sa base dans le Pacifique Sud avec les capitales du monde comme Paris, Tokyo et Los Angeles.

Air Tahiti Nui se joint à d'autres transporteurs dans le Pacifique qui exploitent des liaisons longue distance grâce au B787-9. L'avion peut voler jusqu'à 7,635 miles nautiques (14140 km), tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions de 20 à 25%  par rapport aux avions plus âgés.

Air Tahiti Nui configuré son nouveau « Dreamliner » pour accueillir 294 passagers en trois classes. La cabine dispose d'une nouvelle classe affaires équipé de 30 sièges plein-lits, avec 32 sièges en classe économique premium.

« Notre rêve est enfin devenu réalité avec l'arrivée du premier B787-9 « Dreamliner », a déclaré Michel Monvoisin, Directeur Général et Président d'Air Tahiti Nui.

La compagnie aérienne a annoncé en 2015, qu’elle louerait deux B787 via ALC et que deux Boeing B787 seront directement achetés.

Photo : B787-9 Air Tahiti Nui @  Boeing