05/02/2015

Le Kazakhstan opte pour le Su-30SM !

2307617.jpg

 

Le Kazakhstan va moderniser sa flotte d’avions de combat avec une commande de Sukhoi Su-30SM « Flanker ». L’annonce a été faite par le commandant en chef des Forces de défense aérienne Kazak (KADF), le major-général Nurlan Ormanbetov, lors d'une visite à l'usine d’aviation d'Irkoutsk où le Su-30SM est construit.

 

Modernisation de la flotte : 

 

La Forces de défense aérienne Kazak (KADF) dispose actuellement d’une large palette d’avion d’origine russes tels que : MiG-27 « Flogger », Su-25 « Frogfoot»,  MiG-31 «Foxhound», Su-27  «Flanker » ainsi que des MiG-29 « Fulcrum ».

Les Sukhoi Su-30SM vont remplacer un certains nombre d’aéronefs en service, cependant, le nombre de ceux-ci n’est pas divulgué pour l’instant.

 

Le Sukhoi su-30SM : 

 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

2342000.jpg

 

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Weimeng

11/01/2015

Le Sukhoi T-50 PAK-FA disponible à l’export !

T-50-new.jpg

 

Moscou, la Russie en collaboration avec son partenaire l'Inde ont achevé la création de la version à l'exportation du chasseur de 5e génération PAK-FA, a annoncé samedi à Moscou Andreï Marchankine, directeur régional pour la coopération internationale du Consortium aéronautique unifié (OAK).

 

"Nous avons achevé, en coopération avec nos collègues indiens, la création de la version du PAK FA destinée à l'exportation, connue en Inde sous le nom de FGFA (fifth generation fighter aircraft). Nous avons déjà des papiers techniques et comprenons quel travail il faudra réaliser à l'étape suivante et lors de la future production en série", a indiqué M. Marchankine dans l'émission "Etat-major général" de la radio russe RSN.

"Il est très difficile pour une seule personne de piloter un avion et de tirer en même temps sur l'ennemi dans les conditions dures de la guerre moderne. Pour le moment, l'Inde estime que sa version du chasseur de 5e génération sera biplace", a ajouté le responsable.

 

Il a rappelé que l'Armée de l'air indienne préfère les avions biplaces, alors que la version russe du chasseur de 5e génération est monoplace.

 

Version export : 

 

Pour le groupe OAK, la version du T-50 destinée à l’exportation offrira diverses possibilités d’équipements à choix pour le client. Cette solution permettra d’équiper de nombreuses nations et sera une solution avantageuse par rapport au F-35 américain.

 

 

Photo: Sukhoi T-50 PAK-FA @ OAK

30/12/2014

Argentine, avion de combat et imbroglio militaro-politique !

image.jpg

 

Buenos Aires,  au mois d'octobre, je vous parlais de la décision de l'Argentine de négocier l'achat de l'avion de combat suédois JAS-39 Gripen E, qui portaient sur 24 appareils, selon les informations obtenues au sein du ministère de la Défense argentin et confirmées par le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi.

 

Grincement de dents britanniques :

 

L'Angleterre dont l'industrie et le principal fournisseurs pour l'avion suédois avec l'équipementier et radariste Selex ES ne voit pas d'un très bon oeil, la livraison du Gripen E aux argentins. De fait, une coalition au sein du gouvernement, appuyée par des membres du Congret américain veulent, depuis cette annonce, s'opposer à la vente de l'avion suédois via le Brésil à l'Argentine. On peut comprendre de prime abord cette décision, étant donné les antécédents de la guerre des Malouines. 

Pourtant, cette volonté de barrage, pourrait à terme s'avérer être nuisible à plus d'un titre.

 

Le Gripen, avion de la réconciliation :

 

Pour le ministre de la Défence argentin, la vente d'avions de combat Gripen E serait un point d'honneur à la réconciliation et la fin des tensions de la guerre des Malouines, une occasion de tourner la page et d'aller de l'avant politiquement avec les britanniques. Un avis d'ailleurs partagé par l'opinion public. Hors, la tentative de blocage des Anglais et des Américains et très mal vue en Argentines, on l'imagine bien. 

 

Pourtant à Londres et aux Etats-Unis, des voix critiquent ouvertement cette vision et demandent ouvertement à ce que cette vente puisse se faire. 

 

La Russie en embuscade :

image.jpg

Si, une certaine dissidence prône la vente du Gripen E aux argentins, c'est pour contrer l'offre faite par Moscou de ré-équiper l'armée argentine. En effet, la Russie a proposé la vente d'un premier lot de bombardiers tactiques Sukhoi Su-24 "Fencer" d'occasions. Si l'avion est ancien, il représente néanmoins une sérieuse menace. Mais l'offre Russe ne s'arrête pas là, Moscou offre la panoplie complète de ses avions de combat Sukhoi et le nouveau MiG-35. En parallèle, systèmes de défense anti-aérien S-300 et Panstir. L'armée de terre et la marine ne n'étant pas oubliées.

 

Le casse-tête argentin :

 

Le verrouillage de la modernisation de l'armée argentine par le gouvernement anglais et semble  virer au cauchemar, car les temps ont changé. Première option, anglais et américains acceptent de régler les différents de la guerre des Malouines et laissent les argentins se doter du Gripens E suédois. Dans le cas contraire, le risque que la Russie étende un peu plus sa domination au sein du continent en matière d'armement deviendra réalité.

 

L'ancien Général l'USAF Robert C. Kehler expliquait, il y a de cela une semaine, que la modernisation de l'aviation argentine avec des aéronefs russes, serait une catastrophe politique, qui aurait de graves répercussions à l'avenir. En effet, s'ajoutant au non règlement de la crise des Malouines, l'Argentine prendrait un sérieux avantage à l'avenir en cas de détérioration des relations avec l'Angleterre. Celle-ci, devrait alors renforcer son dispositif militaire sur l'île de la discorde. Sauf, qu'avec les baisses de crédits militaires, l'Angleterre n'avait pas prévu cette éventualité ! 

 

Bref, avion suédois ou pas, il faudra compter sur les pressions russes dans la région et il faudra aux Britanniques, bien réfléchir au choix final, les conséquences risquent d'être lourdes.

image.jpg

Photos: 1 Gripen E aux couleurs du Brésil 2 Su-24 "Fencer" 3 MiG-35 

 

 

 

 

 

 

 

 

21/12/2014

Le Sukhoi T-50 en 2016, l’IL-112V en 2018 !

 

PAK_FA_Sukhoi_T-50.jpg

 

Moscou, la force aérienne russe (VVS) aura reçu 55 avions de combat T-50 PAK-FA, d'ici 2020, selon le directeur adjoint du département des avions de combat (de UAC) V. Goncharenko. Les premières livraisons du PAK-FA sont prévues pour 2016.

 

"Le nombre de prototypes est en augmentation; le programme d'essai de l'Etat est en cours selon le calendrier", a déclaré Goncharenko à la Radio Echo de Moscou cette semaine.

 

Cinq prototype de Sukhoi T-50 PAK-FA ont été produits et trois autres sont actuellement en construction au sein des installations de Sukhoi Aviation Holding Company Y. Gargarin à Komsomolsk-sur-Amour (KnAAZ).

 

Le T-50 (PAK-FA) :


T-50-new.jpg


 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

Nouvel avion de transport IL-112V :


1280px-Maquette_Ilyushin_Il-112.jpg


 

Toujours selon V. Goncharenko, le nouvel avion de transport tactique militaire (MTA) II-112V devrait entré en service ne 2018. 

L'Il-112V est destiné à remplacer les vieillissants An-24 «Coke» et An-26 "Curl". Avec une charge utile d'environ 6 tonnes, l'avion sera capable de transporter des militaires, des véhicules légers et de l’armement.

 

L’Il-112V est conçu pour le transport et le parachutage d'armes légères et de l'équipement, des cargaisons et le personnel militaire, ainsi que pour le transport d'une grande variété de marchandises. Il sera capable d'approches d'atterrissage automatique à destination des aérodromes catégorisés (exigence minimale OACI catégorie II) et d’atterrissage manuel en approches sur aérodromes mal équipés. L'avion est une conception classique à aile haute dans les six tonnes métriques (13 228 livres) de charge utile et alimenté par une paire de turbopropulseurs Klimov 2500 ch TV7-117S. 

 

Photos : 1  Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi 2 Sukhoi T-50 @ Artyom Anikeev 3 II-112V @ Natalya Konvachtenko

 

 

16/12/2014

Nouveau lot de Sukhoi Su-34 !

fZnJooe.jpg

 

Moscou, un nouveau lot (chiffre non précisé) de bombardier Sukhoi Su-34 «Fullback» a été livré cette semaine à la Force aérienne russe. Les appareils ont rejoint une unités dans le sud de la Russie.

 

Produit à Novossibirsk : 

 

Les installations de Sukhoi de Novossibirsk qui produisent le bombardier Su-34  «Fullback» fonctionnent actuellement à plein régime pour répondre au contrat d'État avec le Ministère de la Défense pour les livraisons de Su-34 à la Force aérienne jusqu'en 2020.

Le premier contrat a été signé en 2008  et a été suivi par un second en 2012.

 

On estime la production du Sukhoi Su-34 «Fullback» de deux à trois unités pas mois, L’acquisition du bombardier Su-34 représente la plus grande commande d'avions de combat dans le cadre du programme d'armement d’Etat pour les années 2011-2020. Son accomplissement permettra de remplacer une grande partie des bombardiers Su-24 « Fencer » de première ligne actuellement en service. Il s’agit d’une modernisation sans commune mesure depuis la fin de la guerre froide qui comprend 200 appareils de ce type.

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 

 

NAPO-Su-34-Fullback-V.Kuzmin-0112-1.jpg

 Photos : Su-34 «Fullback» @ Sukhoi