10/12/2014

Premier tir du Meteor pour l’Eurofighter !

yourfile-2.jpg

 

îles Hébrides dans le nord de l’Ecosse, le ministère britannique de la Défense à mené en collaboration avec Airbus et le missilier MBDA le premier tir du missile Meteor depuis un avion de combat Eurofighter.

 

Ce premier tir du Meteor depuis un Eurofighter de la RAF a permis de vérifier le pré-lancement, l'amorçage et la liaison de données entre le missile et le radar. Les essais vont continuer jusqu’en 2017 afin d’élargir complètement l'enveloppe de lancement du missile depuis l’Eurofighter «Typhoon II».

 

L’Eurofighter devient ainsi le troisième appareils à pouvoir tirer le missile «Meteor» après le Gripen et le Rafale. 

 

Le MBDA Meteor : 

 

Le missile «Meteor» produit par le MBDA  alimenté par statoréacteur est destiné à des missions de défense aérienne. Il va intercepter des cibles à très longue portée. Produit conjointement par l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

 

Le Meteor sera prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile doit pouvoir assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

 

 Un radar de bord qui doit fournir des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef.

 

  1. Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  2. Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.

 

Le Meteor, l’atout européen : 

 

Le Meteor va devenir dans un avenir proche le fer de lance des missiles air-air en équipant les trois appareils européens que sont le «Gripen» C/D/E, le «Rafale» et «l’Eurofighter». Le Meteor devrait également être monté,  plus tard, sur les «F-35» britanniques.

 

yourfile-3.jpg

 

Photos : Tir de Meteor depuis un Eurofighter de la RAF@ Bae system/Qinetic

03/12/2014

Paveway IV qualifiée sur Eurofighter !

First Paveway IV Release for RAF Typhoons.jpg

 

 

Le plus ancien escadron le n°1 basé à Lossiemouth de la Royal Air Force a réalisé une première avec la qualification de tir d’une bombe Paveway IV à partir d’un avion de combat Eurofighter «Typhoon II».

 

La qualification de la bombe Paveway IV depuis un avion de combat Airbus Group Eurofighter  «Typhoon II» a été réalisé avec succès depuis la zone d'entraînement de

Cape Wrath. L’Eurofighter utilisé fait partie des aéronefs modernisés dans le cadre du programme P1E/B.

La phase P1E/B de modernisation offre des capacités plus larges, avec notamment une réelle compétence de type multi-rôle. Ce paquet de modernisation fait suite aux opérations menées en Libye, et va permettre de combler les lacunes actuelles du standard en service au sein de la RAF.  Les mises à niveau des avions incluent l'amélioration de la puissance de calcul, du système d'armes et de l'intégration de celles-ci et l'amélioration des capteurs. 

 Une fois installées, ces améliorations permettent au «Typhoon II» d’opérer simultanément en mode air-air et air-sol. Soit une réelle capacité multi-rôle, qui faisait défaut jusqu’ici. De plus, le paquet améliorations P1E/B offre beaucoup plus de souplesse dans la planification de la mission. Il permet à un seul pilote, dans un seul appareil de mener des attaques simultanément sur six cibles différentes en une seule passe

 

La Paveway IV : 


ORD_Paveway_IV_Components_lg-1.jpg


 

La bombe Raytheon Paveway IV dispose d’un système de navigation inertielle (INS) et peut être également guidée par GPS. Cette bombe issue de la Paveway Mk82 est dotée d’un kit de guidage basé sur la Paveway II.

 

 

519986836.jpg

 

Photos : 1 & 2 Tir de Paveway IV d’un Eurofighter de la RAF @ Airbus Group