25/05/2017

Modernisation des E-3A saoudiens !

32345.jpg

Boeing travaille en ce moment à la modernisation des avions de contrôle et d’alerte lointaine E-3A AWACS de l’Arabie Saoudite. Cette mise à jour a été programmée en 2014 pour un montant de 2 milliards de dollars.

Parmi les améliorations, les ingénieurs de Boeing travaillent à la réduction du temps de réparation des systèmes. De l’autre, les capacités de détection du système radar sera augmentée, ainsi que le nombre des cibles pouvant être suivies. Les mises à niveau, comprennent l’amélioration des logiciels radars, l’amélioration du système (RSIP), réduction du temps de maintenance, l’adaptation d’un nouveau système d’identification ami-ennemi (IFF).  De plus, les appareils recevront de nouveaux appareils de communications.

La modernisation concerne 5 aéronefs de type Boeing E-3A «Sentry» de la Royal Saudi Air Force. L'Arabie saoudite prévoit de moderniser ses AWACS au standard blocs 40/45.

L’E-3A  «Sentry» : 

Le E-3A, la version initiale, fut testée à partir d'octobre 1975 par l'USAF. 34 exemplaires furent commandés par l'USAF, dont 24 en tant qu'E-3A, 9 en tant qu'E-3C, le dernier à la disposition de Boeing. Il entra en service en mars 1977, au sein du 552 Airborne Warning and Control Wing, basé à Tinker AFB, Oklahoma. Il fut dérivé en sous-variante KE-3A, qui sert au ravitaillement en vol et de transport. Il est destiné à l'Arabie Saoudite, qui en a commandé 8 exemplaires. Il est dépourvu de radar de veille aérienne. L'antenne du radar, installée dans un radôme non pressurisé de 30 feet (9,14 m), tourne à 6 tours-minutes en fonctionnement. L'APY-1 dispose de 7 modes : PDNES (Pulse Doppler Non-Elevating Scan), le mode de base sur 2 dimensions, PDES (Pulse Doppler Elevating Scan), qui fonctionne en 3 dimensions mais sur une portée réduite, BTH (Beyond The Horizon), qui sans utiliser l'effet Doppler, permet de répérer les avions à très haute altitude ou à la limite de la portée maximale, "Maritime" pour les navires, des combinaisons PDES+BTH et PDNES+MARITIME, et enfin un mode passif. L'appareil peut détecter des avions dans un rayon de 200 miles, sur 360°. Les opérateurs, au nombre de 13, disposent de 9 consoles de contrôle et d'un système de traitement des données radar IBM 4PICC-1. Il géra aussi la fonction dite C2, pour commandement-et-contrôle, et maintenant la fonction C3 (command, control and communications). Il dispose, outre d’une antenne radar IFF AN/APX-103 et d'une antenne TADIL0C (Data-link fighter-control). 

 L'Arabie Saoudite a acheté cinq E-3A en 1983, qui servent au sein du 18e squadron.

1830113037.jpg

 

Photos : E-3A saoudiens @ RSAF

22/05/2017

Des Challenger 604 pour remplacer le Beech 1900D !

48380.jpg

 

Berne, Lors de la séance du 17 mai 2017, le chef du DDPS a informé le Conseil fédéral sur les négociations concernant l’acquisition de deux avions de la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega. Il s’agit d’avions d’occasion de type Bombardier Challenger CL604 destinés à remplacer le Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération. Pour cet achat, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018.

La Confédération a besoin d’importantes capacités de transport aérien, notamment pour l’armée. L’avion Beech 1900D du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) nécessitera, fin 2018, l’investissement de deux à trois millions de francs pour la modernisation de son avionique et de sa cabine. Ce maintien de la valeur deviendrait superflu en cas d’achat des deux avions d’occasion de la Rega et le Beech 1900D pourrait être vendu.

A l’avenir, les deux CL604 permettraient de gagner en autonomie et de remplir diverses missions : rapatriement et évacuation sanitaire (MedEvac) rapides de citoyens suisses, soutien à des actions d’aide humanitaire (HUMRO) et au Corps pour l’aide en cas de catastrophe, transport de détachements, réalisation de modules d’instruction à l’étranger et engagements divers. Les deux appareils pourraient en outre être mis à la disposition du Secrétariat d’Etats aux migrations (SEM) pour le rapatriement de personnes expulsées pour lequel la location coûteuse d’avions supplémentaires pourrait être évitée.

Etant donné que la Rega vend ses avions avec leur équipement médical pour le transport de blessés, la Confédération pourrait couvrir ses propres besoins pour ce type de transports ou en faire bénéficier les engagements subsidiaires (avec le soutien de la Rega ou d’autres prestataires) en cas d’urgence médicale impliquant des citoyens suisses à l’étranger.

Des dépenses inutiles pour la location d’appareils de remplacement pourraient également être évitées en cas de panne ou d’entretien normal d’un des deux avions. De plus, les CL604 pourraient remplir des missions d’engagement avec plus de souplesse, d’efficacité et de stabilité dans un périmètre plus large avant d’atteindre la fin de leur durée de vie en termes d’heures de vol (prévue pour 2031).

Pour l’achat de ces avions, le DDPS souhaite proposer un crédit d’armement de 13 millions de francs dans le message sur l’armée 2018. Au final, c’est le Parlement qui tranchera.

Le STAC effectue non seulement des vols en faveur des département fédéraux, mais aussi des engagements militaires, notamment pour les contingents des opérations de promotion de la paix de Swissint et des Forces aériennes dans les Balkans, ainsi que des vols de mensuration pour swisstopo. Le service utilise une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères. (Sources DDPS).

BEECH-1900-en-970-10.jpg

Photos : 1 Challenger 604 de la REGA 2 Le Beech 1900D @ DDPS

Trump obtient une méga commande des saoudiens !

323.jpg

Lors de son premier voyage international en tant que président américain, Donald Trump est arrivé à Riyad avec son costume de commercial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci à réussi son entrée avec un paquet de commandes de prsvion citernes"d-lle maritime Boeing P-8A "icoptères lourd Boieng CH-47F premières que l'a ligne est épurée, moderne et offre unès de 110 milliards de dollars.

150 Black-Hawk :

Un premier contrat concerne un accord entre Lockheed-Sikorsky et Taqnia Aeronautics l’achat de 150 hélicoptère S-70i « Black-Hawk » qui seront assemblés dans le pays et produira 450 emplois en Arabie Saoudite, ainsi que le maintien d'un autre 450 emplois dans l'établissement de Sikorsky au Connecticut.

Le Sikorsky S-70i est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau Black-Hawk. Le Hawk «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le S-70i (MH-60) représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, l’hélicoptère est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications

48 « Chinook » :

342.png

Le second contrat porte sur un total de 48 hélicoptères lourd Boeing CH-47F « Chinook » assortit de turbines Honeywell T55-GA-714A de réserves.

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

Les autres contrats possibles :

L’Arabie Saoudite négocie l’achat d’avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon », de 20 Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » d’avions citernes KC-130J. les autres domaines concernes des navires de surface, le système sol-air THAAD.

 

Photos : 1 Sikorsky S-70i @ Romain N. 2 CH-47F @ Boeing

 

 

 

21/05/2017

Chine, la version export du Z-19 a volé !

78654.jpg

La version d'exportation de l'hélicoptère de reconnaissance et d’attaque armé Harbin Aviation Industries (HAIG) Z-19 a effectué son premier vol. Appelé le Z-19E, la nouvelle variante a pris le ciel le 18 mai depuis les installations de l’avionneur à Heilongjiang au nord-est du pays.

Lors de ce vol inaugural, le Z-19E a mené des manœuvres permettant de confirmer ses performances. Cette nouvelle version du Z-19 est spécialement conçue pour répondre aux besoins de l’exportation. L’hélicoptère pourra être déployé en soutien du champ de bataille et peut évoluer de jour comme de nuit. Le Z-19 dispose d'une disposition de cabine qui offre à ses deux pilotes un bon degré de visibilité, alors que sa maniabilité et ses possibilités de survie sur le champ de bataille ont été grandement améliorées.

Le Harbin Z-19 : 

Le  Harbin Z-19 (WZ-19) est une version améliorée du Z-9W (similaire au développement du Bell AH-1 et qui reprend des éléments de l’AS365 produit en Chine sous licence. Les informations connues à ce jour, démontrent que le cockpit est renforcé pour pouvoir résister lors d'un crash. Il est équipé d'une tourelle abritant un canon. Ce canon dispose d'un télémètre laser. Le pilote est quant à lui équipé d'un viseur tête haute. 

En plus de la capacité de reconnaissance, le Z-19 est capable de fournir un appui-feu, il dispose de quatre points d'emport sous voilure et peut transporter des roquettes et d'autres armes comme le missile air-air TY-90 et le HJ-8 anti-char.  Le Z-19 est motorisé par un WZ-8A, soit une version dérivée du Turboméca Arriel. Avec un poids maximal au décollage de 4’250 kg, le Z-19E est un hélicoptère léger offrant des avantages en vitesse de croisière, vitesse de montée et plafond utilisable, selon sonconcepteur. Le Z-19E est principalement destiné à attaquer des véhicules blindés et d'autres cibles terrestres.

5643.jpg

Photos : 1 le Z-19 2  le Z-19 E @ CNTop

 

19/05/2017

Les Hornet suisses engagés pour l’Arctic Challenge Exercise !

DAIefokXsAA_wfy.jpg

Dans le cadre de la coopération nordique de défense, la Finlande, la Norvège et la Suède unissent leurs forces pour un grand exercice aérien avec l'aide des Pays-Bas, de la Belgique, de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, de l'Allemagne et de la Suisse, des bombardiers américains B-52H seront également de la partie.

Une délégation des Forces aériennes suisses participe une nouvelle fois à l’exercice international de défense aérienne Arctic Challenge Exercise ACE 2017 qui se déroule à Luleå-Kallax, en Suède.

C8pPGmgWAAIuOh8.png

L'exercice mettra en vedette des avions de combat de plusieurs pays, des avions de guerre électronique, des aéronefs aéroportés et des avions de contrôle aérien avancé, et une défense aérienne terrestre «aux fins de la gestion de crise » selon un scénario spécifique à la situation internationale actuelle.

Les pays scandinaves restent neutres, mais ont vu leur espace aérien et leurs eaux territoriales qui sont régulièrement violées par des avions russes. Ils s’agit ici, d’entraîner les forces aériennes alliées à la collaboration internationale pour surmonter des situations de crise actuelles et d’entraîner, dans le cadre de scénarios complexes, l’engagement commun de différents moyens de mener une guerre aérienne, d’améliorer la capacité à coopérer avec leurs partenaires, tant sur les plans opérationnel et technique que logistique (interopérabilité), et enfin, de comparer leurs capacités tactiques et logistiques propres (benchmarking)

L'événement promet de rassembler les meilleures plates-formes aériennes de l'aviation de l'Ouest. Avec notamment : F /A-18, F-16 et F-15, Gripen, Rafale et Eurofighter. Pour compléter le tableau, un B-52H et un B-2 Spirit seront engagés par l’US Air Force. L'exercice se déroulera du 22 mai au 2 juin.

ace2017,artic challenge exercice,swiss air force,fa-18 hornet,exercice aérien international,blog défense,info aviation,les nouvelles de l'aviation,défense europe,avions de combat

 

Photos : 1 Hornet suisse arrivant en Suède 2 Hornet finlandais et Gripen suédois @ACE2017