15/11/2018

Bahreïn commande confirmée pour le Bell AH-1Z « Viper » !

39722981522_17f5fd3734_b.jpg

Bahreïn a confirmé sa commande de portant sur 12 hélicoptères d’attaques Bell AH-1Z « Viper », six mois après l'approbation par le Département d'État des États-Unis. Le contrat est  estimé à 912 millions de dollars.

Les hélicoptères d’attaque seront livrés à partir de la seconde moitié de 2022, a annoncé la Royal Bahraini Air Force.

Le gouvernement américain a également donné son feu vert pour la livraison d’armement et d’équipement connexe. Le paquet d’acquisition comprend notamment deux groupes motopropulseurs GE T700 de rechange pour l'hélicoptère bimoteur, 14 missiles AGF-14 Hellfire et 56 roquettes guidées de précision de précision BAe Systems APKWS-II (Advanced Precision Kill Weapon), ainsi que 15 systèmes embarqués de positionnement global et de navigation inertielle (EGI), 12 canon M197 de 20mm, 30 ordinateurs de mission Tech Refresh, 14 systèmes de désignation de cible AN/AAQ-30, 26 viseurs de casque Top Owl, 15 systèmes IFF APX-117, 15 systèmes d'alerte aux missiles AN/AAR-47, 15 jeux de distributeurs de contre-mesures AN/ALE-47 et 15 récepteurs d'avertissement radar APR-39C (V) 2.

Le paquet comprend également 12 systèmes de planification de mission conjoints, ainsi que diverses activités de formation et de soutien.

Bahreïn exploite déjà 22 AH-1 plus anciens, que le pays a l'intention de conserver et qui ont fait l'objet de mises à niveau prochainement.

Le Bell AH-1Z « Viper » : 

L’ultime version du célèbre « Cobra » est dotée d’une nouvelle motorisation, soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une avionique de dernière génération qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement, une des plus longue portée du marché. En outre, le système complètement passif et automatique de balayage du champ de bataille, permet d’identifier de façon positive et de suivre des cibles multiples à des distances, au-delà, de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C, F « Hellfire », des roquettes de 70mm et missiles air-air AIM-9 « Sidewinder ». Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleurs de grandes tailles, multifonctionnels et combinés avec la technologie de cartes mobiles.

 

Photo : AH-1Z « Viper » @ Bell Helicopters

 

14/11/2018

Modernisation des GPS des F-16 US !

lockheed martin f-16,fighting falcon,gps militaire,rockwell collins,gps digar,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’armée de l’air américaine a attribué à Rockwell Collins un contrat visant à moderniser les récepteurs GPS des appareils Lockheed-Martin F-16 de la Garde nationale et de l’US Air Force.

Les nouveaux récepteurs numériques anti-brouillages GPS sont destinés à fournir une navigation fiable aux aéronefs Lockheed Martin F-16 évoluant dans des environnements électromagnétiques contestés. Ce sera le premier avion de combat à être doté avec la dernière version du récepteur, indique Rockwell Collins.

Le constructeur affirme que l’intégration du GPS anti-brouillage ne nécessite aucune modification des programmes de vol en exploitation existants ou du câblage de l’appareil, une caractéristique qui doit permettre de réduire les risques et les coûts liés à la mise à niveau. Le récepteur numérique anti-brouillage GPS est construit sur une architecture de systèmes ouverts conçue pour être utilisée sur plusieurs plates-formes d'aéronefs, notamment voilure tournante, chasseur à voilure fixe, bombardier, avion de transport et véhicules aériens sans pilote de petite à grande taille.

Le Rockwell Collins  GPS DIGAR :

Unknown.jpeg

Le GPS est l’épine dorsale de la navigation aérienne et du ciblage des armes de précision de la USAF. Le service est de plus en plus préoccupé par le brouillage et l'usurpation GPS de ses adversaires, notamment la Russie, la Chine et l'Iran, qui ont démontré leur capacité à gâcher la navigation aérienne en envoyant de fausses coordonnées au destinataire.

Le Centre de gestion du cycle de vie (AFLCMC) de l'US Air Force (USAF) a choisi Rockwell Collins pour la livraison de la dernière version du récepteur anti-brouillage (GPS) du système de positionnement global (GPS) numérique (DIGAR).

Les récepteurs GPS DIGAR devraient offrir des capacités de navigation extrêmement fiables pour les avions de combat F-16 « Fighting Falcon ». Le système «DIGAR » comprend jusqu'à 16 faisceaux dirigés simultanés qui confèrent aux aéronefs militaires une immunité accrue au brouillage, même dans des environnements soumis à des contraintes extrêmes du GPS.

Rockwell_DIGAR_AF-1_edit.jpg

Photos : 1 F-16 de la National Guard  Système DIGAR @ Rockwell Collins

13/11/2018

Arrivée de l’A330 MRTT pour la RoKAF !

airbus ds,a330 mrtt,avions ravitailleurs,rokaf,corée du sud,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le premier des quatre avions de ravitaillement multirôle Airbus DS A330 MRTT (commandés par l'armée de l'air de la République de Corée (RoKAF) a atterri à la base aérienne de Gimhae à Busan, en Corée du Sud, pour subir des essais d'acceptation.

Le 12 novembre, la compagnie a annoncé dans un communiqué que l'avion, piloté par un équipage conjoint d'Airbus et de la RoKAF, était arrivé en Asie du Nord-Est après un vol de convoyage depuis la chaîne d'assemblage final d'Airbus à Getafe en Espagne, avec une escale à Vancouver au Canada.

La plate-forme va maintenant subir des tests au sol et en vol à Gimhae. La RoKAF sera épaulé par une équipe d’Airbus basée en Corée du Sud pendant les tests jusqu’à ce que l’appareil soit officiellement remis au client, a précisé la compagnie sans préciser la durée des tests.

Cela dit, les livraisons des quatre A330 MRTT devraient être terminées d'ici à fin 2019. Une fois en service, l'avion ravitailleur étendra la portée de frappe de la RoKAF et améliorera les opérations sa stratégiques au-delà de la Péninsule coréenne.

Rappel :

C’est le 30 juin 2015 que l’avionneur européen a remporté un contrat de 1,33 milliard de dollars US (1,19 milliard d'euros) avec la Corée du Sud pour l'achat de quatre avions A330 MRTT. Ce choix n’était pas une véritable surprise, car deux éléments on jouer en faveur de l’avion européen : l'avion peut transporter beaucoup plus de carburant et de passagers que le KC-46 américain et offre une plus grande polyvalence, de plus il est garanti que celui-ci puisse être livré en 2017.

L’Airbus A330MRTT : 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

airbus ds,a330 mrtt,avions ravitailleurs,rokaf,corée du sud,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos :A330 MRTT de la RoKAF @ Airbus DS

 

12/11/2018

Le J-31 séduit la Marine et l’aviation chinoise !

234.jpg

Salon aéronautique de Zuhai, après les démonstrations du chasseur J-20 qui tient la vedette avec le J-10B à poussée vectorielle, voici que le second avion ayant des caractéristiques furtives, le Shenyang J-31 sors l’ombre.  Longtemps considéré comme un avion exclusivement dédié à l’exportation, le J-31 semble faire sa place au sein de l’armée chinoise.

Selon les déclarations faites en ce début de semaine, le Shenyang J-31 est devenu un projet financé par le gouvernement, et doit à terme venir combler les faiblesses du J-15, soit le un dérivé naval de « Flanker » également construit par Shenyang Aircraft. La Marine a déclaré avoir besoin du J-31 (J-31B), et l'armée de l'air semble, maintenant vouloir l’associé avec le J-20. Une telle association ressemble à s’y méprendre au couple F-22 / F-35 américain.

En ce qui concerne l’aéronavale chinoise, le J-20 est trop grand pour une utilisation sur porte-avions, par contre le J-31B plus petit a déjà effectué des essais qui semblent concluants.

j-31b.jpg

Le Shenyang J-31 :

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taille moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. 

Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communication de la China Aviation Industry dédiée à cet avion indique qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il a une capacité multirôle. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus l’avion dispose d'une capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400 mètres et atterrir sur 600 mètres. Sa durée de vie est estimée entre 6 et 8’000 heures de vol ou 30 ans de service.

Selon le porte-parole de Shenyang Aircraft Corporation, l’avion peut emporter six missiles air-air en interne et six en externe sous les ailes ou quatre missiles air-sol supersoniques en internes et quatre sous les ailes. L’avion peut également emmener quatre bombes à pénétration profonde de 500 kg en interne et quatre sous les ailes. Toujours selon l’avionneur chinois, le J-31 peut également emporter jusqu’à 18 petites bombes sur les différents pylônes. 

L’appareil est doté d’un système de ciblage électro-optique (EOTS) et utilise un radar AESA KLJ-7A produit par Nanjing Electronics (NRIET).

AVIC a également fourni de nouvelles spécifications en ce qui concerne la longueur du J-31 qui est est passée de 16,8 m à 17,3 m, tandis que son poids maximal au décollage est passé de 25 tonnes à 28 tonnes. L’avion dispose de commandes latérales, d'un grand écran multifonction reconfigurable (MFD), d'un grand écran tête haute (HUD) et d'un viseur de casque.

2345.jpg

Photos :1 & 3 Shenyang J-31 2 la version J-31B navale lors d’un essais @ CCTV

 

La Guardia di finanza opte pour l’AW169M !

aw169-image01.jpg

La Guardia di Finanza italienne devient le client de lancement de la variante militaire de l’hélicoptère AW169M. L’agence qui dépend de la police italienne vient de passer commande pour 22 exemplaires de l’hélicoptère du fabricant Leonardo. Le contrat est estimé à près de 280 millions d'euros (315 millions de dollars), le contrat comprend également un programme d'assistance et de formation. Les premières livraisons auront lieu mi-2019 et dureront jusqu'en 2024.

Les hélicoptères seront utilisés pour jouer divers rôles: patrouille et reconnaissance, application de la loi, sauvetage et sécurité intérieure. Le nouvel appareil va venir remplacer les vieillissants Bell 202. D’autres commandes pourraient venir s’ajouter à celle-ci pour venir remplacer les Bell 212 et 412 en service au sein des forces armées, des garde-côtes et des carabiniers.

Les nouveaux AW169M viendront compléter la flotte de 14 jumeaux hélicoptères AW139M, dont six sont déjà en service, le reste devant être livré en 2019.

Les qualifications militaires pour les AW169M seront fournies par l'agence italienne Armaereo. L'aéronef sera configuré avec un certain nombre de fonctionnalités, notamment des capteurs électro-optiques et infrarouges, un palan de secours et une compatibilité avec les lunettes de vision nocturne. 

L’AW169 :

 L’AW169 fait partie de la famille des hélicoptères de nouvelle génération qui comprend les AW139 et AW189. Ces hélicoptères possèdent tous les mêmes caractéristiques de vol de haute performance et des caractéristiques de sécurité tout en disposant d’un cockpit commun avec écrans tactiles. La philosophie et la conception de la maintenance est également commune aux trois modèles.

Lancé au Salon aéronautique international de Farnborough en juillet 2010, l’AW169 a rapidement trouvé le succès du marché, avec plus de 100 appareils en version civile en commande. L’AW169 a été conçu en réponse à la demande croissante du marché, pour un hélicoptère qui offre des performances élevées, répond à toutes les dernières normes de sécurité et possédant des capacités multi-rôles. L’AW169 intègre plusieurs nouvelles fonctionnalités technologiques, pour fournir les plus hauts niveaux de sécurité et les avantages opérationnels pour ses clients. Des technologies de nouvelle génération sont intégrées dans le système du rotor, les moteurs, la production d'électricité et l’avionique.  La transmission est électrique, ainsi que les systèmes de distribution. 

492801268.jpg

 

Photos :  1 AW169 en version militaire & FLIR Prototype AW169 @ Leonardo