22/11/2017

Leonardo a livré le premier AW101 à la Norvège !

yourfile (2).jpg

 



Acquis dans le cadre du programme norvégien d'hélicoptères de recherche et de sauvetage tous temps (NAWSARH), l'AW101 a quitté l'usine de fabrication de Leonardo Yeovil, au Royaume-Uni, le 17 novembre pour la base aérienne de Sola, dans le sud de la Norvège. L'hélicoptère va maintenant subir une période de tests opérationnels et d'évaluation avant l'entrée en service au sein de la Royal Norwegian Air Force en 2018.

Les livraisons se poursuivront jusqu'en 2020, les AW101 seront déployés sur six bases. Le ministère norvégien de la Justice et de la Sécurité publique a fait l'acquisition des AW101 pour remplacer sa flotte existante de Westland S-3 Sea Kings. Selon le cahier des charges norvégien, le type d’hélicoptère choisi, est capable de sauver jusqu'à 20 personnes à partir d'un navire à 150nm (277 km) de la base d'exploitation et l'hélicoptère doit avoir d'une portée maximale de 240 à 360nm.

Les AW101 norvégiens vont être équipés d'un ensemble d'équipements SAR de pointe, y compris le nouveau radar Selex-ES Osprey dernière génération opérant à 360 ° et doté d’une antenne active Actif Electronically Scanned Array (AESA). Basé autour d'une conception d'antenne à écran plat, le radar Osprey est le premier radar de surveillance aérienne léger au monde a être construit avec aucune pièce mobile. L’avionique comprend un système à quatre axes numérique automatique pour les commandes de vol (AFCS). De plus, l’hélicoptère est doté de deux treuils de sauvetage, d’un projecteur, d’un dispositif électro-optique, un système de détection de téléphone mobile. L’appareil comprend également deux détecteurs soit un Obstacle Laser Avoidance System (de LOAM) et un Obstacle Proximité système LIDAR (OPLS) qui fournissent des avertissements de contre les et d'autres obstacles dont le sol. Les grandes portes de la cabine et la rampe arrière offrent un accès facile pour le personnel.

 L’AW101 «Merlin» : 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit, le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler durant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 Photo : l'AW101 norvégien



20/11/2017

Sortie du premier Tu-160 de nouvelle production !

yourfile (1).jpg

L'avionneur russe Tupolev a présenté le premier bombardier stratégique Tu-160 produit à l'usine Kazan Aviation. Le premier vol de l'avion supersonique à nouveau produit est prévu pour février 2018. Le Tu-160 a été produit pour la dernière fois en 2007. Ce nouvel exemplaire est un test clé de la capacité de Tupolev à restaurer l'assemblage final du célèbre bombardier. L'avion est également doté de sa nouvelle motorisation avec les Kuznetsov NK-32-02.

La Russie a l'intention de se procurer 50 des Tu-160 M2 de nouvelle génération, dont la production en série débutera en 2023.

Début de production en avril dernier :

L'usine aéronautique de Kazan, a officiellement annoncé la reprise de la production du Tu-160M2 « Blackjack » en avril dernier. Il s’agit de la version modernisée du célèbre bombardier. Les futurs nouveaux « Blackjack » vont venir compléter la flotte actuelle qui en pleine modernisation. Le Tu-160M2 est doté une avionique modernisée avec un nouveau cockpit doté d’écrans et de la nouvelle génération d’ordinateur de gestion de vol disponible. Une liaison électronique permettant la communication avec l’ensemble des aéronefs et des éléments des Forces russes sera installée.

Les moteurs Kuznetsov NK-32 sont dotés d’un nouveau FADEC (Full Authority Engine Control) et de diverses améliorations concernant la maintenance.

En matière d’armement, le programme de modernisation va permettre de renforcer la capacité nucléaire de l'avion et la capacité de transporter 12 missiles Raduga NPO Kh-555 (AS-15 Kent) de croisière à longue portée ainsi que des bombes à guidage laser.

Le Tu-160 sera également doté des nouveaux missiles Kh-101 et le Kh-102, avec des ogives nucléaires et conventionnelles. La puissance des ogives nucléaires est estimée à 180-200 kilotonnes. En outre, leur portée atteint les 5’500 km. Toutefois, pour augmenter la portée, il a fallu augmenter la masse de lancement de missiles de 700-800 kg, bien que le poids de l'ogive soit resté la même 400-410 kg.

 Avec une charge jusqu'à 40’000 kg et un rayon d’action (sans ravitaillement) de 12’297 km, et une vitesse maximale de 1’800 km/h le Tu-160 est l’une des armes les plus redoutable de la Russie. Conçu par le Bureau d'études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 «Blackjack» selon le code de l'OTAN (Cygne Blanc en Russie) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage.

En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son équipage comprend quatre pilotes.

Selon le commandant de la Force aérienne russe (VVS) le Général Viktor Bondarev, la Russie devrait construire 35 bombardier stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack » se qui portera à 50 le nombre d’appareils en activité.

3209776271.jpg

Photos : 1 Le nouveau Tu-160 2 Tu-160 en vol

18/11/2017

Premier vol pour "l'Advanced Hawkeye" japonais !

 

yourfile.jpg

Northrop Grumman a effectué le premier vol de l'avion d'alerte précoce et de surveillance E-2D » Advanced Hawkeye » destiné au Japon. L'avion a été terminé au début du mois d'octobre à partir de l'installation de l'avionneur américain à St Augustine, en Floride.,

 

Rappel :

Le ministère de la Défense de Tokyo a choisi l'E-2D en 2014 pour répondre aux besoins de la Force aérienne d'autodéfense japonaise pour les avions d'alerte avancée aéroportés. Il a d'abord commandé un exemplaire solitaire, doublant son engagement en août 2016. Les deux avions devraient être livrés l'année prochaine.

Le Japon exploite actuellement une flotte de 13 anciens « Hawkeye » de modèle C.

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain. Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et offre un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données.

1958620930.jpg

Photos : 1 Le premier E-2D japonais 2 Le E-2D Advanced Hawkeye @Northrop-Grumman

 

17/11/2017

Les EAU vont moderniser les Mirage 2000-9 !

uae_mirage_2000.jpg

 

Salon aéronautique de Dubaï, les Emirats Arabes Unis ont dévoilé un plan de modernisation de leur flotte d'avions de combat Mirage 2000-9 en service.Cette nouvelle intervient, alors que le pays est à la recherche d'un remplaçant pour les Mirage justement, mais semble encore très indécis sur le choix. Il semble bien que cette indécision soit à la base de la modernisation. Un étape qui semble indispensable à fin d'assurer le jointure avec l'arrivée d'un futur combattant.

 

Rappel :

 Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont sélectionné en 2014 à la grande surprise de tous le Lockheed-Martin F-16E/F «Desert Falcon», soit une seconde tranche de cet appareil, alors que le Rafale et l'Eurofighter se disputaient la victoire dans un feuilleton aux multiples rebondissements.

 

Un contrat pour Dassault :

C'est Dassault aviation qui sera chargé de la mise à jour des Mirage 2000-9 des EAU. L'entreprise refuse de fournir de plus amples informations, mais affirme qu'elle "se félicite de cette décision, et est reconnaissante envers les autorités des EAU pour leur confiance". Il souligne également la «participation de haute qualité du combattant monomoteur aux opérations de coalition internationales».

Thales, le fournisseur d'avionique, bénéficiera du contrat éventuel en fournissant du matériel, notamment le radar, l'ordinateur de mission, les systèmes de guerre électronique, les écrans de cockpit et la technologie pour le viseur de casque sur casque du Mirage 2000-9.

La force aérienne des EAU dispose d'une flotte active de 55 Mirage 2000-9, dont 14 entraîneurs, plus 10 Mirage 2000 de génération précédente. L'age de la flotte des Mirage 2000 varie 13 et 28 ans.

 

Photo : Mirage 2000-9 des EAU @EAU

14/11/2017

Nos Hornet à Lossiemouth

hornet,fa-18,swiss air force,ddps,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

 

Du 13 novembre au 8 décembre 2017, des membres des Forces aériennes suisses s’entraîneront au vol de nuit avec dix avions de combat F/A-18 sur la base de la Royal Air Force de Lossiemouth dans le nord de l’Écosse. Cette campagne baptisée « Scotnight » constitue l’élément central de l’entraînement au vol de nuit des Forces aériennes qui, pour diverses raisons, ne peut se dérouler que sporadiquement en Suisse. Au total, quelque 35 pilotes et une centaine de membres du personnel au sol se rendront en Grande-Bretagne.

Le séjour dans le nord de l’Écosse servira à l’instruction de base intensive au vol de nuit pour les pilotes de F/A-18, notamment pour le service de police aérienne, et permettra aux pilotes expérimentés d’approfondir et de consolider les tactiques d’engagement nocturne. De nos jours, les engagements de nuit occupent en effet une place décisive dans tous les conflits modernes. On constate d’ailleurs depuis quelques décennies que les opérations aériennes se déroulent de plus en plus souvent dans l’obscurité pour des raisons tactiques.En Suisse, les Forces aériennes n’ont pas l’opportunité de s’entraîner au vol de nuit selon les standards internationaux en vigueur car elles sont soumises à un certain nombre de restrictions : taille et nombre des secteurs d’entraînement, limites imposées en termes d’altitude et de vitesse (peu d’entraînements supersoniques), restriction des horaires du service de vol et du nombre de mouvements aériens autorisés sur les aérodromes militaires.

De plus, le trafic aérien civil dans notre pays est intense et la densité de population importante de sorte qu’il faut veiller à ne pas multiplier les nuisances sonores, surtout la nuit.Dans le nord de l’Écosse en revanche, les conditions sont idéales pour les Forces aériennes suisses, tant du point de vue de l’environnement que de l’entraînement proprement dit. La base militaire de Lossiemouth dispose d’une infrastructure adaptée pour s’y installer et y effectuer des opérations aériennes. Les grands secteurs d’entraînement se trouvent à une distance raisonnable, au-dessus de la mer du Nord, et permettent de s’exercer efficacement au vol tactique de nuit dans les différents domaines d’engagement avec très peu de restrictions, y compris pour les vols supersoniques.

Un accord entre le Royaume-Uni et la Suisse constitue la base légale pour la campagne Scotnight.

 

hornet,fa-18,swiss air force,ddps,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation