12/06/2015

Le premier B737-800 pour Myanmar National Airlines !

18281162690_999a6e5210_b.jpg

 

 

Seattle, Myanmar National Airlines a  célébré la livraison de son premier B737-800  « Next-Generation » loués auprès de GE Capital Aviation Services (GECAS), la branche de leasing d'avions commerciaux de GE.

 

L'avion sera également le premier de la série à présenter la nouvelle livrée et le nouvel  intérieur destiné à Myanmar National Airlines.

 

A propos du B737 NG :

 

Le nouvel intérieur offre un plus grand sentiment d’espace au niveau de la cabine,  la combinaison des nouveaux compartiments  de rangement du nouveau système  d’éclairage intégré à la nouvelle génération de panneaux  qui composent le plafond, augmente  le sentiment de calme, afin, de rendre les trajets en vol particulièrement apaisants.

Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. La conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand, tout en prenant moins de place dans la cabine.

 

 

K66386+-+Myanmar+737.jpg+low.jpg

 Photos : 1 Le B737-800 NG de Myanmar National Airlines 2 Remise de l’avion @ Boeing 

18/05/2015

EBACE, NetJets dévoile son Challenger 350 Signature !

DSC_5929.jpg

Genève, la 15ème édition du Congrès annuel de l'aviation d'affaires européenne & Exhibition (EBACE) a ouvert sous un soleil radieux. Une occasion rêvée pour la société NetJets Europe, filiale du groupe Berkshire Hathaway et l’avionneur canadien Bombardier de présenté, lors d’un point presse le premier Bombardier Challenger 350 « Signature ».

Client de lancement : 

La société NetJets devient ainsi le client de lancement pour le Challenger 350, dont 75 commandes fermes sont prévues et 125 commandes supplémentaires possibles en option. Ces livraisons à elles seules valent 5,4 milliards $ US (4,8 milliards €).

Jordan Hansell, président-directeur général de NetJets, a pris la parole aux côtés d’Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc. Il a réaffirmé les résultats soutenus de sa société en Europe depuis 12 mois et parlé des livraisons d’avions imminentes et des plans de renouvellement de la flotte pour 2015 et au-delà. 

 

DSC_5926.jpg

Le Challenger 350 :

Les avions Challenger 350 de NetJets peuvent accueillir jusqu’à dix passagers et prévoient une configuration avec fauteuils club et divan à trois places convertible en couchette. L’avion est doté d’une cabine de 1,85 mètre de haut, où l’on peut tenir debout, et d’un plancher plat, sur une spacieuse largeur de plus de deux mètres. Bénéficiant de l'héritage emblématique du biréacteur Challenger 300, l'avion Challenger 350 offre les performances accrues des deux nouveaux moteurs Honeywell HTF7350, produisant chacun 7 323 lb-pi (33 kN) de poussée et des émissions réduites, ainsi qu'une meilleure efficacité aérodynamique grâce à ses nouvelles ailettes de bout d'aile inclinées. Cette puissance accrue lui permet d'atteindre une vitesse de montée plus rapide, combinée avec une plus grande efficacité, ce qui met de plus nombreuses destinations à sa portée. Le biréacteur Challenger 350 offre les performances phares de sa catégorie, ainsi qu'une véritable autonomie à pleine capacité (passagers et carburant) de 3’200 milles marins (5 926 km), et pourra relier Paris à Dubaï.

 

Le  Challenger 350 redéfinit l'expérience cabine avec une esthétique révolutionnaire et des percées ergonomiques afin de créer l'expérience de vol ultime. Avec un plancher plat et la cabine la plus large des avions super intermédiaires authentiques, le biréacteur Challenger 350 présente un intérieur entièrement nouveau, qui laisse pénétrer encore plus de lumière naturelle en cabine grâce à de plus grands hublots, ce qui en fait un avion offrant un confort cabine, une technologie et une productivité de pointe. Doté du système de gestion cabine HD de dernière génération de Lufthansa Technik, la cabine intègre une toute nouvelle conception de la façon dont les passagers contrôlent l'environnement cabine, assortie de fauteuils aux lignes contemporaines, d'un nouvel office modulaire, du rebord latéral le plus évolué de l'industrie, assurant le contrôle au bout des doigts, une première en design d'intérieur cabine de l'aviation d'affaires.

 

DSC_5936.jpg

 

Le poste de pilotage de l'avion Challenger 350 est doté de la suite évoluée Pro Line 21 de Rockwell Collins. Les fonctionnalités de cette nouvelle suite avionique comprennent, entre autres, la vision synthétique, un système de référence inertiel double, un environnement de poste de pilotage qui peut être sans papier et un radar météo MultiScan. L’avionique d'avant-garde est conçue pour alléger la charge de travail de pilotes déjà très occupés afin d'accroître leur conscience situationnelle.

 

A propos de NetJets :

 

NetJets Europe a été fondée en 1996 et est la plus importante société d'avions d'affaires en Europe. Seule société d'aviation d'affaires paneuropéenne dotée de sa propre flotte, NetJets Europe, par l'intermédiaire de NetJets Transportes Aéreos S.A. (NTA), est en mesure de fournir de façon unique un service uniforme de calibre mondial avec un engagement inégalé en matière de sûreté et de sécurité. NTA a été le premier exploitant d'avions d'affaires à recevoir la certification IOSA, l'accréditation de sécurité la plus élevée du monde. NetJets Europe emploie une main-d'œuvre totale de plus de 1 200 employés et possède plus de 80 avions. NetJets Europe est l'agent de marketing de NetJets Transportes Aéreos S.A., un transporteur aérien de l'Union européenne.

 

DSC_5938.jpg

 

Photos : 1 Challenger 350 Signature NetJets 2 Cérémonie de réception 3 Intérieur 4 Cockpit @ Pascal Kümmerling

 

21/03/2015

P-3 « Orion » MLU pour les douanes américaines !

CBPP-3-741.JPG

 

Greenville, South Carolina, Lockheed-Martin a livré le 12ème P-3 « Orion » aux service des douanes et frontières américaines (CBP) et ceci en avance 37 jours sur le calendrier.

 

Ce 12ème P-3 « Orion » a reçu sa modernisation de type « Mid-Life Upgrade » (MLU). Le programme MLU des P-3 « Orion » des douanes américaines comprend le remplacement des ailes extérieures et du stabilisateur horizontal. Il s’agit en fait de remplacer toutes les structures ayant atteint une fatigue critique. 

 

L’avion une fois réviser va rejoindre la flotte de P-3, afin de soutenir les missions de sécurité intérieure et de lutte contre la drogue. Le programme MLU va permettre aux  P-3 « Orion » de rester en activité durant encore  20 à 25 ans.

 

 

Photo: Lockheed-Martin P3-Orion » MLU @ Lockheed-martin

14/03/2015

Mesa/American Eagle commande sept CRJ900 !

 

cq5dam.web.750.750[1].jpg

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé  que Mesa Air Group, Inc. de Phoenix (Arizona) (Mesa Airlines) a signé une entente d’achat ferme pour  sept avions CRJ900 « NextGen ». La transaction a été conclue dans les coulisses de la conférence de la société internationale de commerce des avions de transport [International Society of Transport Aircraft Trading (ISTAT)] des Amériques 2015, tenue dans la ville où Mesa est établie. Au prix courant de l’avion CRJ900 « NextGen », la commande ferme est estimée à 326 millions de dollars.

 

Cette compagnie aérienne compte parmi les plus grands exploitants d’avions CR900 au monde. Mesa Airlines exploite actuellement 57 avions CRJ900 de 79 places en configuration biclasse et 20 avions CRJ700 de 66 à 70 places dans un intérieur à trois classes.

 

Le CRJ900 «  NextGen » :

 

Comme les autres membres de la gamme d’avions de la série CRJ, le faible poids et l’aérodynamique évoluée du biréacteur régional CRJ900 « NextGen » se combinent pour assurer une efficacité améliorée et des coûts d’exploitation réduits par rapport aux autres avions de sa catégorie. La combinaison d’une ailette de bout d’aile plus grande et d’autres optimisations depuis le lancement de l’avion CRJ900 assure au biréacteur régional CRJ900 « NextGen » une faible consommation de carburant en vol et sur piste. Tous les avions CRJ « NextGen »  présentent un nouvel aménagement intérieur qui comprend de plus grands coffres de rangement supérieurs, de plus grands hublots et un éclairage amélioré, ainsi que des parois latérales et des panneaux de plafond redessinés.

 

Au 30 septembre 2013, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’779 avions de la série CRJ, dont 306 biréacteurs CRJ900 et CRJ900 « NextGen ». À l’échelle mondiale, des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et plus de 30 clients exploitent des variantes d’entreprise de ces avions. Ces avions sont exploités dans plus de 50 pays sur 6 continents et, en moyenne, un avion CRJ décolle toutes les dix secondes quelque part dans le monde. Les avions CRJ ont transporté plus de 1,4 milliard de passagers et accumulé plus de 38 millions d’heures de vol et plus de 32 millions de cycles de décollage et atterrissage.

 

 

Photos : CRJ900 aux couleurs d’American  Eagle @ Bombardier

 

03/03/2015

Assemblage final pour le C919 !

 

yourfile.jpg

L’avionneur chinois COMAC a débuté l’assemblage du C919. La cellule du premier  prototype est maintenant presque complète.Le premier COMAC C919 repose encore sur les montants, mais une partie du train d’atterrissage est déjà installé.

Il faut cependant être conscient que le gros œuvre comme l'installation de l'avionique, les systèmes de commande de vol et de l'hydraulique restent encore à faire. Les différents systèmes doivent également être intégrés et testés.

Le  COMAC C919 :

Le C919, C désigne autant la Chine que le constructeur Comac, le premier 9 étant le  symbole de longévité et le 19 final, faisant référence à ses 190 places. L’avion de type monocouloir sera capable de transporter entre 150 à 200 passagers et donc,venir se placer en concurrence directe avec les B737 et A320. Si celui-ci sera de conception chinoise dans son ensemble, les premières versions seront toutefois motorisées par le groupe CFM International (SNECMA & General Electric) qui fourniront la première version de leur nouveau moteur le Leap-X1C. La soufflante du moteur LEAP-X1C comportera dix-huit aubes, soit 50 % de moins que celle du CFM56-5C et 25 % de moins que celle du CFM56-7B. Nexcelle, société partenaire du groupe livrera les nacelles et les inverseurs de poussées. A terme ces moteurs seront fabriqués en Chine. Cependant, le groupe COMAC entrevoit déjà la possibilité d’équiper dans un deuxième temps, le C919 par une motorisation entièrement de conception chinoise.

Partenariat international :

La Chine a parfaitement compris les enjeux d’une telle industrie, si le besoin était jusqu’à maintenant d’aller chercher de l’aide en Occident, l’avenir sera la conception complète d’aéronefs en Chine, mais en ayant la même stratégie que ces concurrents. La vision chinoise n’est autre que de chercher des partenariats d’équipementiers susceptibles de lui fournir des systèmes complets. Traiter les Occidentaux en partenaire et d’ouvrir le marché des équipements (trains d’atterrissage, système de navigation, sièges passagers) pourrait permettre à la Chine d’ouvrir son marché à l’exportation pour ces avions, qui pour l’instant sont destinés aux compagnies chinoises.

 

comac-house-colors-C919-fsx1.jpg

Photos : 1 le premier COMAC 919 2 Image de synthèse @ COMAC