04/07/2017

Les premiers UH-60M pour la Slovaquie !

1768299192.jpg

Les forces armées slovaques ont reçu les deux premiers hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » multirôle du département de la Défense des États-Unis dans le cadre d'un contrat de gouvernement à gouvernement. La commande avait été passée en 2015.

Deux autres « Black-Hawk » sont prévus pour une livraison en 2018 et les cinq derniers en 2019. La flotte de « Black-Hawk » sera basée à Presov et remplacera les hélicoptères de transport tactique moyen de type Mil Mi-17 fabriqués en Russie.

Rappel :

Il n’y avait plus que deux concurrents pour remplacer les Mil Mi-17 au sein des Forces aériennes slovaques. L’américain Sikorsky avec les l’UH-60 « Black-Hawk » et l’européen AgustaWestland avec son AW139M.

A la fin de l'année 2014, Sikorsky a offert neuf UH-60 Black-Hawk pour un prix de 300 millions d’euros (U347 millions millions de dollars US) et ceci avec les garanties du gouvernement américain sur le soutien pour l'acquisition. En début d’année, AgustaWestland offre également pour le même prix neuf AW139M y compris les pièces de rechange et la formation via le programme de vente militaire.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

 

1035239538.jpg

Photos : 1 UH-60M Black-Hawk 2 Cockpit @ Sikorsky

 

08/12/2016

Des S-70i pour le Chili !

Sikorsky_S-70i_Black_Hawk_SP-YVC_ILA_2012_03.jpg

L’Armée de l’air chilienne recevra 6 hélicoptères Sikorsky S-70iTM « Black Hawk ». Les négociations avec Sikorsky ont abouti à un accord. C’est la filiale polonaise PZL Mielec qui produira les appareils.

Les Sikorsky S-70iTM « Black Hawk » vont venir épauler les Bell 412 et UH-1 en service au sein de l’Armée de l’air. Les conditions de prix de l'accord n'ont pas été divulguées, mais comprennent un ensemble de soutien avec des pièces de rechange, la formation et le soutien technique sur place.

Le S-70i TM«Black-Hawk»: 

Le Sikorsky S-70iTM est un dérivé des versions MH-60 destiné à l’exportation. La nécessité d'une plate-forme d'un tout nouveau « Black-Hawk » «M» a émergé durant les années 1990 avec l'obligation de mettre à jour l’avionique analogique des UH-60A et UH-60L avec un cockpit numérique intégré, des commandes de vol numériques doublées et des moteurs plus puissants et des améliorations structurelles. 

 

Photo : S-70iTM @ PZL Mielec / Sikorsky

09/05/2011

L’Hélicoptère secret utilisé contre Ben Laden !

teaserbreit.jpg

Suite à l'opération "Neptune Spear"pour éliminer Ben Laden, des photos en haute définition ont été "vendues" à Reuters par des pakistanais témoins sur place, concernant les restent d’un hélicoptère d’un genre nouveau qui provoqua de nombreuse interrogations.

Stealth Hawk ?

Voici les premières informations concernant l’appareil « secret » développé par Sikorsky issus du Black-Hawk et du S-92. L’appareil utilise une technologie furtive qui diminue le bruit en plus du rayonnement radar. De plus,  aucun rivet n'est apparent.

Ce nouvel appareil semble, reprendre passablement des technologies développées pour le défunt programme du RAH-66 Comanche, la signature radar  était 600 fois plus faible et la signature infrarouge 4 fois plus faible et le niveau sonore 2 fois plus faible. En pratique, le Comanche aurait pu s'approcher quatre fois plus près d'une cible sans être repéré !

8065b635-752f-4a63-ae97-84beaff28a19_Full.jpg

On sait que les USA développent des équipements militaires au travers de programme secret un hélicoptère moyen de transport de troupes, permettant d'opérer des actions clandestines de nuit partout sur la planète.

Nous voici à l’aube d’une nouvelle générations d’aéronefs furtifs qui va certainement faire couler beaucoup d’encre ces prochains mois !

Pourquoi ce crash ?

Alors que le Pentagone enquête sur les raisons de cet atterrissage en catastrophe, la version officielle indique qu’un problème mécanique est à l’origine de cet accident. Plusieurs thèses sont avancées sur l’origine de la panne, mais celle qui revient le plus souvent est une température ambiante supérieure d’une dizaine de degrés celsius aux prévisions faites par la météo. En effet, les turbines d’hélicoptères sont très sensibles à la chaleur en altitude et Abbottābād se trouve à 1260m d’altitude. Il arrive parfois que les rotations par minute (RPM) du rotor principal de l’appareil chutent subitement dans ces conditions, ce qui est accentué lorsque les tuyères sont dotées de filtres à infrarouge.

mh-x3.jpg
Photos : 1 & 3 : représentation du Steath Hawk par David Cenciotti/Ugo Crisponi
2 les restes de la queue @ Reuters