08/02/2019

Le GlobaL 7500 a reçu sa certification de l’EASA !

 

bombardier aviation,nbaa,ebace,jet privé,global 7500,romandie aviation easa,faa,transport canada,ailes du québec,bizjet,aviation privée,romandie aviation,les nouvelles de l'aviation

Le fleuron de l’avionneur canadien Bombardier,  le Global 7500, a reçu ça certification de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), qui confirme que l’avion répond aux exigences d’exploitation pour l’Europe.

« Nous avons transformé l’aviation d’affaires avec le biréacteur Global 7500 », a déclaré Michel Ouellette, vice-président principal de la Gestion des programmes et de l’Ingénierie de Bombardier Avions d’affaires. « Avec la plus grande autonomie dans l’industrie, cet avion peut relier sans escale plus de villes dans le monde, offrant de nombreuses possibilités de destination à nos clients. »

Complètement certifié :

L’avion d’affaires Global 7500 a obtenu sa certification de type de Transports Canada en septembre 2018, puis de l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis en novembre 2018, les deux dans un délai de 24 mois seulement après le vol inaugural du véhicule d’essai FTV1. L’avion est entré en service en décembre 2018.

L’avion Global 7500 a prouvé son aptitude à voler plus loin que tout autre biréacteur d’affaires en étendant sa distance franchissable annoncée à 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. Non seulement l’avion Global 7500 offre une plus grande autonomie que tout autre concurrent, mais il peut le faire en partance d’aéroports dont l’accès est le plus difficile au monde,  ce biréacteur a dépassé ses engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, démontrant des capacités exceptionnelles sur les destinations les plus convoitées et les plus exigeantes d’Europe, comme Sion et St-Moritz, en Suisse. Ces accomplissements ont permis au Global 7500 de repousser les frontières du voyage d’affaires tout en établissant une nouvelle norme pour les missions long-courriers dans l’industrie. Le Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale, transportant huit passagers et des réserves de carburant standard NBAA IFR.

bombardier aviation,nbaa,ebace,jet privé,global 7500,romandie aviation easa,faa,transport canada,ailes du québec,bizjet,aviation privée,romandie aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Global 7500 :

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire « nice Touch », une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile « Touch » de Bombardier, doté de la première application d’affichage à LED dans l’aviation d’affaires. Le Global 7500 est également équipé du fauteuil « Nuage » breveté, exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global » et méticuleusement conçu pour maximiser le confort. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle.

bombardier aviation,nbaa,ebace,jet privé,global 7500,romandie aviation easa,faa,transport canada,ailes du québec,bizjet,aviation privée,romandie aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Global 7500 2 Intérieur 3 Cockpit @ Bombardier

22/01/2019

Record de vol avec du biocarburant !

 

biofuel,biokérosène,gulfstream,g280,écologie et aviation,climat,biocarburant,aviation d'affaires,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,les nouvelles de l'aviation

La gamme d’avions d’affaires Gulfstream est une habituée des records de vol. Le dernier en date est l’œuvre du petit dernier le G280 qui vient d’établir un record entre les villes de Savannah et Van Nuys  avec du biocarburant alternatif «  Sustainable Alternative Jetfuel » (SAJF). Le Gulfstream G280 a parcouru une distance de 2’243 nm en 4 heures et 49 minutes à une vitesse moyenne de Mach 0,85 avec une vitesse sol de 465,35 nœuds malgré des vents contraires moyens de 76 nœuds.

Selon l’avionneur  Gulfstream, le vol de démonstration à destination de Van Nuys faisait partie de la réaffirmation par la société de son engagement de longue date en faveur du développement durable. En effet, la société Gulfstream est impliquée dans la SAJF depuis juin 2011, date à laquelle un Gulfstream G450 est devenu le premier avion d'affaires à traverser l'Atlantique à utiliser un mélange de biocarburant.

Les essais en vol avec des aéronefs de la famille Gulfstream ont déjà permis de parcourir près de 700’000 nm avec du carburant de type SAFJ et permis d’économiser plus de 750 tonnes de dioxyde de carbone. La société continue d’étendre son utilisation, avec l’intention de commencer à proposer cette année du SAFJ aux clients utilisant ses installations de Long Beach, en Californie, ainsi qu’à l’utiliser pour ses vols complets au départ de l’aéroport de Long Beach. Gulfstream utilise un mélange 30/70 de SAJF et de Jet-A dans ses opérations à Savannah depuis 2016.

Le record effectué est le 64ème pour le G280, est en attente d’approbation par la US National Aeronautic Association. Dès qu’il l’aura reçu, celui-ci sera envoyé à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse pour une reconnaissance mondiale.

Le Gulfstream G280 :

La nouvelle machine de Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars.

Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil  «best-in-class».

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue.

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «Heads-Up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.

biofuel,biokérosène,gulfstream,g280,écologie et aviation,climat,biocarburant,aviation d'affaires,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 G280 2 Cockpit @ Gulfstream

21/01/2019

Dassault Aviation absorbe la maintenance d’ExecuJet !

 

dassault aviation,gamme falcon,falcon jet,maintenance aviation,bizjet,nbaa,ebace,aviation d'affaires,private jet

Dassault Aviation et Luxaviation ont annoncé aujourd’hui l’acquisition par Dassault Aviation des activités mondiales de maintenance d’ExecuJet, filiale de Luxaviation. L'intégration des sociétés couvrant cette activité s’effectuera progressivement en 2019, après obtention des autorisations nécessaires.

«L’acquisition des activités MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) d’ExecuJet permettra à Dassault Aviation de renforcer son réseau mondial, en particulier en Asie- Pacifique, en Océanie, au Moyen-Orient et en Afrique. Avec ExecuJet, nous avons l’intention de continuer à développer un réseau d’excellence, tout en accroissant notre part de marché dans la maintenance Falcon », a déclaré Eric Trappier, Président- Directeur général de Dassault Aviation.

«Depuis sa création en 1991, le réseau ExecuJet a su fidéliser une clientèle d’opérateurs d’avions d’affaires de différentes marques. Je me félicite de cette opportunité de poursuivre le développement de notre activité MRO au sein du réseau Dassault », a indiqué Graeme Duckworth, Executive Vice-President MRO d’ExecuJet.

Un service de haute qualité :

Les ingénieurs de la branche maintenance d’ExecuJet sont hautement qualifiés pour fournir un service d'assistance 24 heures sur 24 avec un temps d'arrêt minimal pour vous permettre de revenir rapidement dans les airs, sans compromis en matière de sécurité des vols. Spécialisés dans la maintenance de la cellule, de l'avionique et des moteurs, ExecuJet est certifié pour une large gamme d'avions d'affaires et d'avions utilitaires, notamment Bombardier, Cessna, Dassault, Embraer, Gulfstream, Hawker et les avions à turbopropulseur. ExecuJet propose actuellement des services de maintenance à Beijing, Berlin (LBAS), Le Cap, l'aéroport international de Dubaï, Dubaï Sud, Johannesburg, Kuala Lumpur, Lagos, Melbourne, Moscou (LBAS), New Delhi, Perth, Sydney, Tianjin et Wellington.

Toutes les opérations de maintenance effectuées sur le réseau mondial ExecuJet sont conformes aux exigences réglementaires les plus strictes au monde.

21/12/2018

Entrée en service du Global 7500 !

bombardiers-global-7500-whats-unique.jpg

Bombardier a célébré l’entrée en service de son avion d’affaires Global 7500 de premier ordre par un événement spécial au Centre de finition Laurent-Beaudoin, récemment rebaptisé, en présence d’invités choisis parmi ses clients, ses fournisseurs et des représentants de l’industrie.

« Fierté et enthousiasme sont de profonds euphémismes lorsqu’il est question de l’entrée en service de notre avion phare, le Global 7500 », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « Cet avion révolutionnaire est la passerelle vers la transformation du paysage de l’aviation d’affaires et un très brillant avenir. Aucun autre avion n’est comparable au Global 7500; cette réalisation témoigne de l’engagement de Bombardier à livrer des avions novateurs et très performants et à fournir aux clients la meilleure expérience d’avion d’affaires au monde. »

Durant tout le programme d’essais en vol, l’avion Global 7500 a prouvé son aptitude à repousser les frontières du voyage d’affaires en dépassant ses engagements initiaux en matière de performance.  Outre son autonomie inégalée de 7’700 milles marins, l’avion Global 7500 a dépassé ses engagements en matière de performances de décollage et d’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1’768 mètres), près de 500 pieds (152 mètres) plus courts que son plus proche, et plus petit, avion concurrent. L’avion a également atteint Mach 0,995 seulement cinq mois après le début du programme d’essais en vol, une autre marque sans précédent dans un tel programme.

Master.jpg

Le Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco, sans escale. Il a également dépassé ses engagements en matière de performances au décollage et à l’atterrissage, ce qui permet l’exploitation sur des aéroports d’accès difficile comme ceux de Chicago Executive (Illinois) ou d’Eagle County (Colorado), même par mauvais temps. Ces réalisations ont permis à l’avion Global 7500 de repousser les frontières du voyage d’affaires en rehaussant l’expérience en cabine tout en remontant la barre en matière de missions très long-courriers dans l’industrie.

« Ce que nous célébrons aujourd’hui, c’est la rigueur et l’excellence de notre programme d’avion Global 7500, de la table à dessin à l’entrée en service », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal de la Gestion des programmes et de l’Ingénierie de Bombardier Avions d’affaires. « C’est un moment historique pour Bombardier et les milliers d’employés dévoués qui se présentaient chaque jour avec une attitude sans compromis. Aujourd’hui, l’équipe de calibre mondial, hautement qualifiée, du Centre finition Laurent-Beaudoin poursuit la tradition de livraison d’avions révolutionnaires à cabine spacieuse à Montréal, tout comme l’avion Global Express à l’origine, il y a 20 ans. » 

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire nice Touch, une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’affichage à DELO dans l’aviation d’affaires. 

Bombardier-Global-7500-20181219-5.jpg

Photos : 1Global 75002l’intérieur 3le cockpit @ Bombardier Aviation

08/11/2018

Essais moteurs pour le Pilatus PC-24 de la Confédération !

 

pilatus aicraft,pc-24,super jet polyvalent,bizjet,confédération suisse,stac,blog défense,les nouvelles de l'aviation,nbaa,ebace,aviation d'affaires

Stans, le Pilatus PC-24 n° 121, T-786 destiné à rejoindre la flotte d’avions de transport de la Confédération (STAC)  a débuté ses essais moteurs en vue de son vol inaugural. Le PC-24 a été choisi pour venir remplacer l’actuel Cessna Citation 560 Excel qui ne répond plus à ce jour aux dernières exigences techniques et de navigabilité.

 

Le STAC :

Le jet d’affaire « made in Switzerland » rejoindra cette année encore la flotte du STAC composée d’un Dassault Falcon 900 EASY et de deux  Bombardier Challenger 604 en cours de livraison. Depuis le 1 janvier 2005 les activités du STAC dépendent des Forces aériennes et ceci depuis la réorganisation décidée par le Conseil Fédéral le 12.11.2004. Précédemment le STAC appartenait à l’OFAC, mais pour des raisons d’économies et de simplification des structures un nouvel organigramme a été planifié.

 

Les missions du STAC :

-          le transport des VIP (Conseil Fédéral, secrétaire d’Etat et toutes délégations officielles) de la Confédération en Suisse et à l’étranger.

-          Transport de passagers mandatés dans le cadre de mission telle que l’OSCE.

-          Transport de personnels dans le cadre de mission pour la Paix.

-          Acheminement de matériels pour la Confédération.

-          Opération de cartographie de la Suisse dans le cadre de Swisstopo.

-          Transport de militaires dans le cadre d’exercices à l’étranger (tests de tir RAPIER & STINGER).

-          Accompagnement du personnel lors de déplacement des Forces aériennes en démonstrations à l’étranger (Patrouille suisse, F/A-18, Super Puma) ou en exercices ( Nightway, Tigermeet, Norka)

-          Simulations au profit des Forces aériennes.

-          Mise à disposition pour répondre à diverses urgences de transport (plan catastrophe).

 

Le Pilatus PC-24 Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse, dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

 

Photo : le PC-24 T-786 Swiss Air Force à Stans @ Stephan Widmer