22/08/2019

L.J. Aviation a reçu des Challenger 350 !

bombardier  aerospace,challenger 350,nba,ebace,bizjet,les nouvelles de l’aviation

Bombardier Aviation a livré à L.J. Aviation, une société de gestion de vols et de nolisement d’avions de renommée mondiale, deux avions d’affaires Challenger 350. Les deux jet privés rejoignent une flotte actuelle de 40 avions. 

« Nous sommes enchantés de recevoir nos avions Challenger 350 », a déclaré Ed Kilkeary Jr., président de L.J. Aviation. « Ils offrent tout ce que nous voulons d’un avion d’affaires : une performance exceptionnelle, un environnement confortable et productif ainsi que des coûts d’exploitation avantageux. Les avions Challenger 350 constituent un investissement judicieux qui permettra à nos passagers d’utiliser au mieux leur temps. »

À la suite de l’élargissement de son offre par l’ajout de deux avions d’affaires Challenger 350 neufs, L.J. Aviation gère et exploite actuellement cinq avions d’affaires de la série Challenger 300, un avion Challenger 604 et un avion Global 5000.

Au cours des dix dernières années, la série d’avions Challenger 300 a enregistré plus de livraisons que toute autre plateforme d’avions d’affaires. L’avion Challenger 350 s’appuie sur cette tradition remarquable de leadership et continue d’occuper la position de tête dans le segment des avions superintermédiaires.

Le Challenger 350 :

Avec une autonomie authentique à pleine charge passagers et carburant de 3 200 milles marins (5 926 km), l’avion Challenger 350 définit la catégorie des avions superintermédiaires. Il assure une montée directe à 43 000 pieds pour éviter les conditions météo défavorables et la circulation aérienne, en plus d’offrir la plus grande cabine de sa catégorie, un plancher plat pratique, un accès illimité aux bagages, un vol en douceur et les plus faibles coûts d’exploitation dans sa catégorie. Le biréacteur Challenger 350 peut relier New York à Van Nuys ou Las Vegas à Honolulu sans escale.

Le biréacteur Challenger 350 propose les caractéristiques de base les plus étendues de l’industrie aux exploitants de flottes, tandis que le récent ajout d’un affichage tête haute et d’une caméra de système de vision améliorée offerts en option assurent une conscience situationnelle inégalée. Combinée à d’impressionnantes performances, la certification de cet avion pour une approche à angle prononcé permet aux exploitants d’effectuer des atterrissages efficaces sur des pistes d’accès difficile, assurant aux clients la possibilité d’atteindre d’innombrables destinations. Le biréacteur Challenger 350 est l’avion le plus vendu du segment des superintermédiaires, avec 56 livraisons en 2017.

À propos de L.J. Aviation :

L.J. Aviation est une société de gestion de vols et de nolisement d’avions dont le siège social est situé dans l’immeuble des services aéronautiques de L.J. Aviation à l’aéroport Arnold Palmer, à Latrobe (Pennsylvanie). La liste croissante des bases satellites de L.J. Aviation comprend des activités et des bureaux à Bedford (Massachusetts), à Marshfield (Wisconsin), à Rochester (New York) à Pontiac (Michigan) et à l’aéroport Greater Pittsburgh International. Fondée en 1980, la société gère et exploite une flotte de plus de 40 avions allant, sur le plan de la taille, d’avions d’affaires Boeing et du Global 5000 à des avions plus petits de Cessna, de Bombardier et de Beechcraft.

Photo : Challenger 350 @ Bombardier

 

09/08/2019

Gulfstream livre le premier G600 !

E9FB4CDD-8331-4D90-9AF5-BFA3ED0F17B6.jpeg

Gulfstream Aerospace a livré le premier jet d’affaires G600 à un client américain non identifié  depuis les installations de son siège de Savannah, en Géorgie (USA). Cette étape intervient un peu plus d’un mois après que l’avion ait obtenu sa certification de type et de production de la FAA des États-Unis.

"Nous nous efforçons toujours de dépasser les attentes de nos clients, et notre première livraison du G600 en est un parfait exemple", a déclaré le président de Gulfstream, Mark Burns. «Notre équipe a permis à cet avion à la pointe de la technologie d’être certifié puis livré en peu de temps. »

Le G600, qui a reçu l’approbation de la FAA le 28 juin dernier, et entre en service après un programme de conception et d’essais comprenant près de 100’000 heures dans les laboratoires de la société et plus de 3’200 heures de vol. Avec une portée de 6’500 nm, il peut voler sans escale de Paris à Los Angeles ou Hong Kong à une vitesse moyenne de 0,90 Mach. À ce jour, le G600 a battu plus de 10 records de vitesse d’ville à l’autre. 

Le Gulfstream G600 :

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offre un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds (15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme à une altitude de 4’850 pieds (1’478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramique.

Photos : le G600 @ Gulfstream

 

16/07/2019

Le Global 7500 en démonstration à Gstaad !

90CC4783-8EB2-4343-BCE2-803459976D29.jpeg

Bombardier a réalisé un test grandeur nature de l’intégration de son grand jet d’affaires, le Global 7500  sur les installations de l’aérodrome de Gstaad en Suisse. Avec une courte piste au milieu des Alpes, Gstaad est un haut lieu de l’aviation d’affaires. L’avion a ensuite poursuivi  son voyage jusqu’au Moyen-Orient, atteignant Dubaï sans escale.

« Cette démonstration renforce l’image du biréacteur Global 7500 comme étant tout simplement sans pareil sur le plan de la combinaison entre sa taille et ses capacités réelles », affirme Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « Non seulement peut-il relier des aéroports d’accès difficile situés dans des endroits au climat chaud et/ou à haute altitude, mais il livre une valeur sans compromis aux clients en toute condition, en tout temps, sans besoin de vents arrière, de même qu’un vol en douceur emblématique grâce à une flexibilité exceptionnelle de son aile. »

La technologie évoluée de l’aile de l’avion Global 7500 génère des quantités sans précédent de portance supplémentaire au décollage et à l’approche, par un système complexe de becs de bord d’attaque et de volets. Elle maximise également l’efficacité aérodynamique et accroît la performance tout en améliorant la sécurité et en offrant un vol plus en douceur. La conception sans compromis du biréacteur Global 7500 en fait le plus grand avion d’affaires performant sur courte piste avec capacités d’approche à angle prononcé, ce qui permet son exploitation sur des pistes exigeantes comme celles de l’aéroport Saanen de Gstaad ou de l’aéroport de Londres-City, reliant les passagers à des régions clés de l’Europe et du Moyen-Orient sans escale.

Global 7500 :

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire « Nice Touch », une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile « Touch » de Bombardier, doté de la première application d’affichage à LED dans l’aviation d’affaires. Le Global 7500 est également équipé du fauteuil « Nuage » breveté, exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global » et méticuleusement conçu pour maximiser le confort. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle. Je 

Photo : Global 7500 à Gstaad @ Bombardier

11/07/2019

Le Challenger 350 passe le cap des 300 livraisons !

2EBFD70D-B8D8-498B-B7B7-6CA209D41842.jpeg

Bombardier a livré le 300ème jet d’affaires Challenger 350, un record en matière de vitesse en ce qui concerne les jets intermédiaires et à large fuselage. En parallèle, le Challenger 350 a obtenu le prix du magazine Robb Report comme le meilleur d’entre les meilleurs avions superintermédiaires pour la deuxième année consécutive. Depuis 1988, les prix « Best of the Best » du magazine Robb Report mettent en lumière les produits, services et destinations au sommet de leur secteur d’activité, véritables références de qualité. Non seulement les avions d’affaires de Bombardier ont-ils été salués comme des meneurs de l’industrie depuis plus de dix ans, mais les avions de la série Challenger 300 ont reçu l’honneur sept fois, ce qui les place parmi les avions d’affaires les plus reconnus de leur catégorie.

Bombardier annonçait récemment une mise à niveau composée d’une série d’améliorations destinées au Challenger 350 avec un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, une technologie d’insonorisation de pointe en cabine et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Un ensemble d’amélioration de la performance permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui vient compléter ses certifications d’approche à angle prononcée octroyées par des organismes de réglementation du monde entier, comme l’AESA, la FAA et TC.

Les avions Challenger sont assemblés à l’usine polyvalente de Bombardier Aviation à Montréal (Québec). Grâce à une main-d’œuvre hautement qualifiée, le site offre des activités de bout en bout, soit l’assemblage, la finition ainsi que les activités de prévol et de livraison pour les programmes d’avions Challenger 350 et Challenger 650. Au cours des dix dernières années, les avions de la série Challenger 300 ont compté plus de livraisons que toute autre plateforme d’avions d’affaires dans l’industrie. L’avion Challenger 350 s’appuie sur cet héritage remarquable de leadership et demeure la référence dans la catégorie des avions superintermédiaires.

Photo : Challenger 350 @ Bombardier

 

02/07/2019

Bombardier lance le Learjet 75 « Liberty » !

94B724C3-F5D7-4416-AA2D-017890DF0077.jpeg

Fort de sa réorganisation structurelle, l’avionneur canadien Bombardier annonce avec fierté le lancement du Learjet 75 « Liberty », offrant à plus d’exploitants d’avions légers que jamais l’occasion de faire un bond en avant et d’accéder à la plateforme emblématique qui a lancé l’aviation d’affaires en Amérique. Avec les nouvelles gammes Challenger et Global, Bombardier repart à l’assaut dans sa spécialité les avions d’affaires.

Les passagers qui montent à bord du Learjet 75  « Liberty » de six places auront la liberté de s’étirer dans la seule suite exécutive de la catégorie des avions légers, dans une cabine époustouflante qui offre le vol le plus silencieux et le plus en douceur.

Le Learjet 75 Liberty sera offert au prix courant de 9,9 millions de dollars, les premières livraisons étant prévues en 2020. Cette proposition de valeur exceptionnelle représente une nouvelle frontière pour la marque Learjet.

« Le Learjet 75 Liberty est un bond en avant pour les clients du segment des avions légers, avec une cabine spacieuse sans précédent et le vol en douceur réputé de Bombardier », a affirmé David Coleal, président de Bombardier Aviation. « Le plus nouveau membre de la gamme Learjet procure une expérience de vol qui éclipse la concurrence. »

Le Learjet 75 Liberty offre de meilleures performances aux mêmes coûts d’exploitation que les avions concurrents. Le Learjet 75 « Liberty », l’avion le plus rapide du segment des avions légers, présente un rayon d’action plus grand que celui de ses concurrents. Son autonomie de 2’080 milles marins permet de relier Las Vegas à New York, Seattle à Washington, D.C. et Mexico à San Francisco, sans escale.*

Doté d’un plancher plat dans toute la cabine, d’une porte coulissante standard entre le poste de pilotage et la suite exécutive, ce qui procure l’expérience de vol la plus silencieuse, et d’une solution 4G air-sol de Gogo pour une connectivité transparente, le Learjet 75  « Liberty » offre un environnement conçu pour la productivité.

L’avion Learjet 75 « Liberty » est certifié aux normes de sécurité les plus élevées de la Federal Aviation Administration (FAA), applicables aux avions de ligne commerciaux (chapitre 25), contrairement à la plupart des concurrents de la catégorie des avions légers qui sont certifiés aux normes du chapitre 23. Le Learjet 75 « Liberty » sera doté du poste de pilotage évolué Bombardier Vision, y compris la mise à niveau de l’avionique Garmin G5000.

Photos : Learjet 75 « Liberty » @ Bombardier