24/05/2019

Global 7500 supplémentaires pour HK Bellawings !

B213446E-F9D4-4A08-A692-8AD711CB4E64.jpeg

Salon annuel de l’aviation d’affaires européenne (EBACE) à Genève, l’avionneur canadien Bombardier a annoncer que HK Bellawings Jet Limited, société de gestion d’avions de Hong Kong, a signé une nouvelle lettre d’intention portant sur cinq avions d’affaires Global 7500 de plus, elle a exercé des options sur deux avions d’affaires Global 7500 dans le cadre d’une entente initiale signée en mai dernier.

« Le Global 7500 continue de faire preuve de ses performances inégalées et de son vol en douceur, le tout en livrant une valeur sans compromis aux clients, en toutes conditions, en tout temps, même en l’absence de vents arrière », a affirmé David Coleal, président de Bombardier Aviation. « L’équipe aguerrie et professionnelle de HK Bellawings correspond parfaitement aux performances supérieures du biréacteur Global 7500 et nous sommes enchantés qu’elle ait choisi notre avion phare pour élargir sa flotte croissante d’avions d’affaires. »

« Aujourd’hui, marque un pas en avant vers notre objectif de devenir le premier opérateur d’avions d’affaires en Asie. Nous sommes très impressionnés par l’avion Global 7500 de Bombardier depuis son entrée en service il y a moins de six mois », a déclaré M. YJ Zhang, président de HK Bellawings. « Ses performances inégalées et son autonomie répondent parfaitement aux besoins de nos clients dans la région de la Chine élargie. Exploitant de l’une des plus grandes flottes d’avions Global 7500 du monde, HK Bellawings Jet étendra la portée de ses activités et pourra continuer de poursuivre des objectifs plus élevés. »

Gagnant du prix Laureate 2019 d’Aviation Week et d’un prix Red Dot de design, l’avion Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et un espace unique chez les avions d’affaires. Doté d’une cuisine pleine grandeur et de quatre véritables zones habitables, cet avion est une référence pour son intérieur de cabine exceptionnel. L’autonomie de l’avion Global 7500 de 7’ 700 milles marins est la plus grande de l’aviation d’affaires. L’appareil peut relier les villes de Beijing, Shanghai et Hong Kong sans escale aux villes de New York, Londres ou Milan; de plus, il peut voler sans escale de Singapour à Vancouver. 

Photo : Cérémonie entre Bombardier et HK Bellawings à EBACE@ Bombardier

23/05/2019

EBACE, Pilatus cartonne avec le PC-24 !

3F12CFB9-6211-4263-AEB2-6FF0085AD55A.jpeg

Je vous l’annonçais en ouverture du salon EBACE qui se tient à Genève cette semaine, l’avionneur suisse Pilatus cartonne à nouveau avec son jet PC-24. Les ventes étaient bloquées jusqu’ici, afin de permettre la mise en place de la chaine de fabrication du premier jet d’affaire suisse et de pouvoir livrer les premiers appareils. Pour Pilatus, la tenue du salon EBACE coïncidait avec la réouverture du carnet de commande. On savait que la demande serait forte, mais visiblement, celle-ci dépasse les attentes, une nouvelles fois.  Lors de l’édition du salon EBACE de 2014, l’avionneur avait enregistré un total de 84 commandes pour son PC-24 en quelques jours. Ce chiffre représentait les deux premières années de production.

Déjà 40 commandes :

Un jour après la réouverture du carnet de commandes de Pilatus pour une nouvelle tranche de 80 avions à réaction PC-24, le fabricant en avait déjà vendu 40. "Nous avons déjà vendu la moitié des 80", a déclaré Oscar Schwenk, président de Pilatus. Afin de continuer à produire dans de bonne condition, l’avionneur  avait annoncé lundi qu'il acceptait le nombre limité de nouvelles commandes.

Augmentation de la production :

Avec une production de 40 PC-24 prévus cette année, la production passerait à 50 l'année prochaine et pourrait encore augmenter par la suite. Mais pour Pilatus, la production maximale de son site de Stans est de  60 avions maximum par an pour le PC-24. Il faut pourtant souligner que la demande dépasse déjà la capacité de production. Chez Pilatus, on envisage par exemple de préparer une deuxième installation de production à l’avenir.

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

 

Photos : PC-24 @ Pilatus

14:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ebace, pilatus, nbaa, jet d'affaires, bizjet |  Facebook | |

09/05/2019

Une année commerciale réussie pour Pilatus !

7928D275-2404-499D-9475-5C2BB1496695.jpeg

L'exercice 2018 a été particulièrement réussi pour l’avionneur suisse Pilatus, mais complexe également. À environ 1,1 milliard de francs suisses, le chiffre d'affaires a été ramené à un milliard. Au total, les 128 avions livrés comprenaient le premier PC-24, une étape importante dans l’histoire de la société. Au total, 18 PC-24 ont été livrés à des clients au cours de la dernière année. 

La situation financière en 2018 était meilleure que l'année précédente. Avec 1’092 millions de francs suisses, le chiffre d'affaires a dépassé la barre du milliard pour la première fois depuis 2015. Le résultat d'exploitation s'élève à 157 millions de francs suisses. Et l’avenir est prometteur: après avoir enregistré des commandes d’un milliard de francs, le volume actuel des commandes s’élève à 2,1 milliards de francs, soit un peu moins de deux années de chiffre d’affaires. Au total, 128 avions ont été livrés à des clients soit : 18 PC-24, 80 PC-12 NG, 27 PC-21 et trois PC-6.

Livraison du premier PC-24 : 

La livraison du premier jet PC-24 au premier client en février 2018 a marqué une étape importante dans la phase de développement, qui s'étend sur onze ans. Le tout nouveau jet Super Versatile a fait l’objet de nombreux travaux en 2018: outre la mise à niveau rapide des opérations de production de la série PC-24, l’unité de service client et l’ensemble du réseau de service passaient également en mode «direct». Pilatus a continué d'améliorer parallèlement le PC-24 en poursuivant divers programmes de tests post-certification visant à fournir toutes les capacités de l'avion promises aux clients dès le départ. La prochaine étape est imminente: la réouverture du carnet de commandes du PC-24. 

Les activités de service à la clientèle se développent :

Si le secteur militaire revêt une importance capitale pour Pilatus, le manque de nouveaux contrats de flotte d’avions formateurs en 2018 n’est pas une source de préoccupation: il se concentre sur les travaux en amont nécessaires et a renforcé ses efforts de vente dans ce domaine. La croissance constante du service après-vente est encourageante.

La division Aviation générale a également assisté à une expansion continue de ses activités de service à la clientèle. Le volume de PC-24 en fonctionnement augmente chaque semaine, générant une croissance similaire du nombre de clients nécessitant une assistance. Le réseau de centres Pilatus agréés a été renforcé pour offrir aux clients du monde entier le niveau de service auquel ils sont en droit de s'attendre dans la ligue des avions d’affaires.

Préparer le succès à l'avenir :

À la fin de 2018, le groupe Pilatus employait 2’283 personnes, dont 127 apprentis. Plus de 150 nouveaux emplois ont été créés. 93% des collaborateurs travaillent en Suisse. Au siège de Stans, les travaux de construction du nouveau hall d'assemblage de la structure avancent: ce nouveau centre de compétence pour les opérations de construction d'aéronefs sera mis en service au printemps 2019 - un signe clair de son engagement envers le site en Suisse.

Le nouveau centre de complétion géré par la filiale américaine Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, au Colorado, a ouvert ses portes à l'automne. À Adélaïde, les travaux préparatoires à la construction d’un nouveau bâtiment appartenant à la filiale Pilatus Australia Pty Ltd. se sont poursuivis.Photos : 1 PC-24 2 PC-21 @ Pilatus

pilatus aircraft,pc-24,pc-21,pc-12,aviation suisse,nbaa,ebace,bizjet,avions écoles,jets d’affaires,romandie aviation

 

16/04/2019

Cessna produit le 200ème Citation Latitude !

 

12D1B922-A446-4399-86D1-C0AF60234034.jpeg

 

L’avionneur américain Cessna vient de produire le 200ème jet d’affaires de type Citation « Latitude » au sein de sa chaîne d’assemblage située à Wichita.  Depuis sa mise en service en 2015, la flotte de « Latitude » a accumulé plus de 150’000 heures de vol.

Le Citation «Latitude» :

Le Citation «Latitude» vient s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citation «XLS+» et le Citation «Sovereign», il peut transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 1.000 livres (454 kg) avec une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres à l’heure) et une distance franchissable de 2’000 nautiques miles (3704 km). L'avion est proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars US. Selon les spécifications,  l'avion peut être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3’900 pieds (1’189 mètres).  Le plafond pratique  maximum est de 45.000 pieds (13’716 mètres) et peut grimper directement à 43 000 pieds (13 106 mètres) en 23 minutes. L’avion reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le «Latitude» est néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le «Sovereign», soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le  PW306D qui fournit jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation «Latitude» est construit majoritairement en aluminium et n’est pas équipé de commandes de vol électriques.

L’intérieure cabine :

La cabine principale pour les passagers est de 77 pouces de large (1,95 m) avec une hauteur de 72 pouces (1,83 mètres), soit la plus large dans l'histoire du constructeur. La disposition des sièges standards accueille les passagers dans un club unique avec un avant, orientés vers le côté double canapé. Six sièges piédestal  avant et arrière de 7 pouces (0,18 m) et latéralement 4 pouces (0,10 m) sur la base du siège avec 180 degrés capacité de pivotement et positions d'inclinaison infini. L’éclairage cabine est indirect et ceci grâce à des LED à ajustement variable.

Le Citation Latitude est capable de voler non-stop entre des villes comme Los Angeles à New York, de Houston et Bogota, de Rome à Dubaï et de Singapour à Pékin.

Photos : 1 le 200ème Latitude 2 Cockpit @ Cessna

31/03/2019

Global 7500 pour Niki Lauda !

CB0DD632-4C63-48D8-91BD-3E6AA5C334F7.jpeg

Bombardier a annoncé la livraison de son premier avion Global 7500 basé en Europe à son client de longue date Niki Lauda, au moment où la production et la finition de ses biréacteurs d’affaires de premier ordre continuent de s’accélérer comme prévu. Bombardier devrait livrer comme prévu de 15 à 20 avions Global 7500 en 2019.

« Nous sommes enchantés de livrer notre avion phare Global 7500 à Niki Lauda, notre estimé client depuis de nombreuses années », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « L’avion Global 7500 est tout simplement le meilleur avion d’affaires sur le marché. Il fixe la norme à laquelle tous les autres avions de l’aviation privée seront mesurés, comme en témoignent les prestigieux prix de design et d’aviation qu’il accumule. L’avion Global 7500 est le joyau de la couronne de tous les avions d’affaires. »

« J’ai suivi avec plaisir l’évolution et la croissance du programme d’avions Global. J’ai toujours été impressionné par l’expertise, le savoir-faire et l’innovation dans la construction de chaque biréacteur d’affaires Global », a déclaré Niki Lauda. « L’avion Global 7500 est l’aboutissement de toutes les connaissances accumulées par les équipes de Bombardier au fil des ans et je suis impatient de vivre l’expérience de l’autonomie, de la vitesse et du confort que cet avion peut offrir. »

Le biréacteur Global 7500 est le tout dernier d’une série d’avions d’affaires Bombardier dont M. Lauda a fait l’acquisition et qu’il a piloté pendant sa carrière d’aviateur. Auparavant, il avait exploité un Global 6000, un Global 5000 et un Challenger 300comme avions privés.

Depuis son entrée en service, le biréacteur d’affaires Global 7500 s’est affirmé sans équivoque comme l’avion le plus performant de l’industrie. L’avion d’affaires Global 7500 atteint une vitesse maximale de Mach 0,925 et a récemment volé de Singapour à Tucson, effectuant un vol record de 8 152 milles marins – le vol sur la plus longue distance de toute l’histoire de l’aviation d’affaires. De plus, il a battu récemment le record de vitesse sur la liaison Los Angeles-New York. Le biréacteur Global 7500 continue de s’affirmer comme le chef de file du marché des avions d’affaires.

L’avion Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de spacieuses dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur de premier ordre sur mesure, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Nouvelle référence des intérieurs de cabine exceptionnels, cet avion offre les caractéristiques les plus novatrices : le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, soigneusement conçu pour un confort maximal, et le système de gestion cabine révolutionnaire nice Touch, une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’affichage à DELO dans l’aviation d’affaires.