30/07/2018

Second Challenger 650 pour la REGA !

flying-colours-corp-first-to-outfit-bombardier-challenger-650-jet-in-medevac-format-12775-iHkN9rtnqqS08d9obU4lEwJvY.jpg

 

Bombardier a fièrement livré le second avion Challenger 650 converti en avion-ambulance à son client de longue date, Swiss Air-Rescue, soit la Rega. Le service d’ambulance aérienne suisse prendra possession sous peu d’un troisième avion Challenger 650, complétant le remplacement de sa flotte d’avions Challenger 604 de la génération précédente.

Brillant exemple de la flotte diversifiée d’avions d’affaires de Bombardier exploitée pour des utilisations spécialisées, ces avions Challenger 650 robustes, spacieux et très performants sont spécialement équipés d’unités de soins intensifs, représentant la dernière génération d’évacuation médicale aéroportée.

2431646602.jpg

La fondation sans but lucratif Swiss Air-Rescue, Rega, l’une des pionnières mondiales de l’évacuation médicale aérienne, assure des activités de sauvetage aérien en Suisse avec une flotte de 17 hélicoptères de sauvetage et rapatrie des patients de l’étranger avec trois avions-ambulances. Client de longue date de Bombardier, Rega a acquis son premier avion Challenger en 1982 et exploite des avions Challenger de Bombardier depuis ce temps.

Le Challenger 650 combine les performances éprouvées auxquelles Rega se fie depuis des décennies avec les améliorations et la technologie nécessaire pour constituer la flotte de sauvetage d’une nouvelle génération. Ses moteurs à poussée accrue permettent le décollage sur une plus courte distance et le poste de pilotage « Bombardier Vision » réduit la charge de travail des pilotes. L’avion Challenger 650 offre une cabine plus silencieuse et un vol en douceur, pour le confort des patients et de l’équipage, ainsi qu’une autonomie impressionnante de 4 000 milles marins.

Bombardier a livré le deuxième avion Challenger 650 à Rega le 25 juillet à Peterborough, au Canada. Le premier avion Challenger 650 de Rega avait été livré le 9 avril de cette année, tandis que le troisième et dernier avion de la flotte de dernière génération de Rega sera livré plus tard en 2018.

rega650in.jpg

Cette année marquante des relations entre Bombardier et Rega est le point culminant de décennies de coopération réussie et de respect mutuel.

Le  Challenger 650est un membre de la gamme d’avions d’affaires la plus vendue dans le monde, offre la polyvalence nécessaire à diverses missions spéciales. Présentant la charge alaire la plus élevée de toute sa catégorie, il procure un vol exceptionnellement en douceur qui profite aux passagers, réduit au minimum la fatigue des pilotes et prolonge la vie de l’équipement de mission. Les pilotes peuvent profiter d’une vision améliorée synthétique, grâce au poste de pilotage « Bombardier Vision », ainsi que des capacités inégalées du radar météo MultiScan de premier ordre. 

original.jpeg


Photos : Challenger 650 de la REGA @ Bombardier

 

16/06/2018

Phase finale pour le Global 7500 !

original.jpeg

Présenté en grande première lors du salon aéronautique EBACE de Genève en mai dernier, le Global 7500 a rejoint les installations de Bombardier à Montréal où le travail de finition de haute précision est effectué sur ce biréacteur phare de l’industrie. Les travailleurs qualifiés du Centre d’excellence de Bombardier situé à Dorval (Québec) ont commencé à construire et assembler des ensembles de mobiliers intérieurs incluant les cuisines, des lits pour les chambres, des meubles de salle à manger et des fauteuils « Nuage » pour de nombreux avions de clients depuis l’inauguration du centre à la fin de 2017.

« Alors que l’avion Global 7500 continue de progresser vers son entrée en service, nous sommes absolument enchantés d’accueillir le premier avion de série dans nos installations de Montréal », a déclaré David Coleal, président, Bombardier Avions d’affaires. « Le travail de finition intérieure de l’avion Global 7500 exige du savoir-faire et une technologie de pointe. Bombardier Avions d’affaires propulse son expertise de calibre mondial grâce à une nouvelle procédure modulaire de finition mettant à profit un banc d’essai avancé pour veiller à ce que tous les avions destinés aux clients dépassent les attentes sur tous les plans. »

Dans le cadre du programme de développement, les aménagements intérieurs sont validés au sol sur un banc d’essai Bombardier unique qui reproduit les conditions de vol selon les mouvements de la cellule et les charges de vol, à l’aide d’un fuselage de série monté sur un lit pneumatique. Ce processus a permis de valider l’ajustement et le fini des éléments de l’aménagement intérieur bien avant l’installation effective à bord de l’Architecte, le quatrième véhicule d’essais en vol. Bombardier utilise maintenant cet outil clé pour le processus d’installation de l’aménagement intérieur de ses avions de série pour assurer l’efficacité opérationnelle et une expérience sans compromis pour ses clients.

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

DSC_7604.jpg

Photos : 1Global 7500 à Montréal@Bombardier2le Global 7500 à Genève @ P.Kümmerling

 

30/05/2018

EBACE les nouvelles du jour !

DSC_7657.jpg

Pilatus : Entretien Intervalles et réduit pour le PC-12 :

ebace 2018,bizjet,aviation d'affaires,infos aivation,aivation privées,palexpo,aéroport de cointrin

Les ingénieurs de Pilatus ont récemment développé et certifié un nouveau plan d’entrtien pour le PC-12 pour donner une plus grande flexibilité en ce qui concerne le calendrier des inspections requises et l'entretien. Le plan s'applique à toutes les séries du PC-12, et réduira le travail d'entretien requis de l’ordre de 20 à 40%.Sur la base d'une analyse détaillée de l'expérience de la flotte en service de plus de 6,8 millions d'heures de vol, les intervalles d'entretien prévus ont été prolongés de 100/150 heures à 300 heures. Les opérateurs verront une réduction du temps de travail et d'entretien prévu d'environ 20%, tandis que les opérateurs d'utilisation pourront voler plus de 800 heures par an.

La dernière version du PC-12 NG à EBACE :

DSC_7640.JPG

La dernière version du PC-12 NG est équipé d'un nouveau radar météorologique à portée accrue. D'autres améliorations de la fiabilité d'amélioration et les exigences spécifiques du client ont également été intégrées dans plusieurs domaines. 

Le PC-12 NG est exposée au public sur le stand intérieur de Pilatus. Le modèle 2018 de Pilatus de démonstration arbore un accrocheuse livrée conçue par l'artiste de massicot suisse, Esther Gerber. Elle reflète deux valeurs essentielles incarnées par le PC-12: l'artisanat suisse et la perfection.

Commande pour les Global 6500 et 7500 :

original.jpeg

Bombardier a annoncé  avoir signé une lettre d’intention pour l’acquisition d’un maximum de 18 avions Global 6500 et Global 7500 avec HK Bellawings Jet Limited, importante société de gestion d’avions basée à Hong Kong. Si toutes les commandes fermes et les options étaient exercées, la transaction serait évaluée à quelque 1,14 milliard de dollars américains, aux prix courants de 2018.

L’avion Global 6500 lancé récemment et l’avion Global 7500 renommé constituent la référence avec la plus grande autonomie et les cabines les plus spacieuses de leurs catégories respectives, tout en offrant le vol en douceur emblématique de Bombardier.

Basée à Hong Kong, HK Bellawings Jet Limited est une société de gestion d’avions d’affaires prestigieuse qui propose un éventail diversifié de solutions et de services professionnels, hautement efficaces et complets pour l’aviation d’affaires, notamment la gestion d’avions, la maintenance, des services de voyages, l’acquisition d’avions et des services-conseils en aviation d’affaires. Elle exploite une flotte d’avions d’affaires Challenger et Global de Bombardier.

King Air 350 doté de l’iTAWS :

Beechcraft_KingAir_350i003.jpg

Textron Inc. a annoncé que l’iTAWS est maintenant standard sur le l’avionique Pro line Fusion des King Air 350. Le système fournit une approche intégrée taws (de iTAWS) avec une haute résolution de la fusion du système synthétique Vision (SVS) pour une utilisation facile.iTAWS apporte des avertissements sonores et visuels à l'écran principal de vol et affichage multi-fonction, et il élimine l'unité remplaçable en ligne TAWS autonome avec câblage. Le Pro Line Fusion pour le King Air apporte une des architectures avioniques les plus fiables au premier système complet d'affichage de vol à l'écran tactile. Le système avionique modifie la façon dont les opérateurs volent à travers une intuitive one-of-a-kind interface poste de pilotage. Ses trois sont interchangeables, à haute résolution et tactile contrôlé affiche 14 pouces. D' autres capacités d'amélioration des performances comprennent:

  • Listes de contrôle à écran tactile intégré
  • La planification des vols écran tactile graphique intuitive
  • SVS haute résolution avec des graphismes dôme de l' aéroport breveté
  • Préréglages pratiques pour reconfigurer les trois écrans avec une seule touche
  • Double système de gestion de vol multi-capteur
  • Disponible uploads automatique de plan de vol
  • L' architecture ouverte et évolutive pour les mises à niveau et des mandats futurs

 

Record de vitesse pour l’Embraer Legacy 450 :

481_21299576-wagner.jpg

Le biréacteur d'affaires Legacy 450 d'Embraer a établi un nouveau record de vitesse le 7 mars sur un vol entre Portland (Maine) et Farnborough (Royaume-Uni), le transporteur brésilien annoncé cette semaine à EBACE 2018 la nouvelle. Le vol a décollé à 9h25 de l'aéroport international de Portland Jetport (KPWM) avec deux pilotes et deux passagers et atterri à l'aéroport de Farnborough (EGLF) à 20h30 GMT, atteignant une vitesse moyenne de 521,89 mph (840 km / h).L'avion vol à commandes a atterri avec du carburant au-delà des réserves IFR NBAA, ainsi que pour des opérations critiques. Selon Embraer, le vol a duré six heures et cinq minutes, couvrant une distance de 2 756 nm (5 105 km).La National Aeronautic Association des États-Unis a confirmé que ce vol constituait un record américain, et les données de vol ainsi que la documentation du contrôle de la circulation aérienne ont été soumises à la Fédération aéronautique internationale pour validation en tant que record du monde. Le Legacy 450 a une portée de 2 904 milles marins (5 378 km) avec quatre passagers et des réserves NBAA IFR, et il peut fonctionner jusqu'à Mach 0,83 avec un plafond d'altitude de 45 000 pieds. Selon Embraer, l'altitude de la cabine du Legacy 450 est la plus basse de sa catégorie à 5 800 pieds et le système de contrôle de l'environnement de l'avion préserve une altitude cabine en vol de moins de 27 050 pieds.

Photos : 1 Salon EBACE 20182 Cockpit PC-12NG3 Le PC-12 NG 20183Lettre d’intention de HK Bellawings 4Cockpit King Air 350 @ Pascal Kümmerling Legacy 450 @ Embraer

 

28/02/2018

Dassault présente le Falcon 6X !

IMG_0718.JPG

Saint-Cloud, Dassault Aviation a dévoilé aujourd'hui le Falcon 6X, le biréacteur le plus spacieux, le plus évolué et le plus polyvalent de l'aviation d'affaires. Ce nouvel avion est le remplaçant du 5X qui fût abandonné suit aux problèmes de développement du moteur Safran (ex SNECNMA) Silvercrest.

Au final, on peut se demander, si la mésaventure du « Silvercrest » n’a pas été bénéfique à l’avionneur français, tant les performances du Falcon 6X sont supérieures à Feu son prédécesseur, jugez plutôt :

Le Falcon 6X est largement basé sur l'aérodynamique et les caractéristiques du système Falcon 5X qui ont été validées lors du programme d'essais préliminaires en vol. Il a été optimisé pour tirer parti du nouveau moteur, offrant une plus grande autonomie et une cabine plus longue et plus haute.

IMG_0720.JPG

"Nous voulions repousser les limites avec ce nouvel avion, afin d'offrir la meilleure expérience de vol possible grâce au savoir-faire aéronautique d'aujourd'hui", a déclaré Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation.

La cabine du Falcon 6X mesure 1,98 m de haut et 5,8 m de large, la section la plus large et la plus large des avions d'affaires construit et mesure près de 12,3 m long. La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.

Chaque élément du style et du design de la cabine a été entièrement repensé, résultat d'une étude approfondie des goûts des clients. Les lignes continues ininterrompues améliorent la sensation de l'espace de la carlingue. Avec le 6X c’est également plus de lumière naturelle qui pénètre dans l'habitacle grâce à ses 29 fenêtres extra-larges, y compris un puits de lumière unique, le premier de l'aviation d'affaires conçu pour fournir une luminosité supplémentaire dans une zone généralement dépourvue de lumière naturelle.

IMG_0721.JPG

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation à opté pour le moteurs Pure®Power PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur Pure Power PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion Talon à réduction d'émission, les moteurs PurePower de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion disposera du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il sera livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

IMG_0722.JPG

Le Falcon 6X aura une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10 186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres lors d'une croisière de Mach 0,85.

Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X effectuera son premier vol au début de 2021 et commencera ses livraisons en 2022.

IMG_0719.JPG

 

Photos : Falcon 6X @ Dassault Aviation

 

08/02/2018

Pilatus livre le premier jet PC-24 !

 

 

unnamed.jpg

Lors d’une cérémonie au sein du centre de l’avionneur Pilatus Aircraft Ltd affaires à Broomfield, Colorado aux Etats-Unis, le premier PC-24 a été remis à la société américaine PlaneSense. L'avion est le premier de six PC-24 qui viendront renfrocer la flotte de PlaneSense.

Depuis 1996, PlaneSense est spécialisée avec succès dans l'offre de service fractionné de transport de propriété avec le PC-12 monoturbopropulseur. PlaneSense exploite 36 PC-12, et continuera d'acquérir et d'exploiter le PC-24 pour étendre l’offre de produits à ses clients. 

« Nous sommes honorés d'être le client de lancement du PC-24, et nous sommes ravis d'ajouter ce jet polyvalent et unique à la flotte de PlaneSense. Nous avons beaucoup admiré la qualité et la conception des avions Pilatus, et nous sommes sont d'avoir établi un partenariat avec Pilatus durant les 22 dernières années. Ceci est une journée excitante pour nous, ainsi que pour nos clients qui sont désireux de commencer à voler dans cet avion fantastique ». 

Avec le PC-24, PlaneSense profitera d’une grande cabine et spacieuse cabine ainsi que de la porte de chargement unique du PC-24, les performances sur le terrain court, et sa capacité à atterrir sur des pistes en herbe permettra d’accéder aux emplacements où les jets d'affaires traditionnels sont incapables de fonctionner. 

pilatus aircraft,pilatus pc-24,jet suisse,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,aivation d'affaires,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,planesence

A propos du Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins du personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en temps que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels.

 

unnamed-1.jpg

Photos : livraison du premier PC-24 @ Pilatus Aicraft