02/02/2017

Premier vol d’un ATR 72-600 avec biocarburant !

ATR_72-600_BRA.jpg

Stockholm, un ATR 72-600 de la compagnie aérienne suédoise BRA (anciennement Braathens Regional) a décollé hier de l'aéroport de Stockholm-Bromma à destination de Umeå avec dans ses réservoirs un mélange composé à 45 % d'huile de cuisson recyclée. Cet évènement marque le tout premier vol d'un ATR propulsé par du biocarburant.

La compagnie BRA assure, depuis sa plateforme principale de Stockholm-Bromma, une desserte aérienne essentielle à destination de douze régions du pays. Les appareils ATR exploités par BRA offrent des avantages inégalés en matière de performance, également lors des mois où les conditions météorologiques sont difficiles. La compagnie suédoise est particulièrement engagée en faveur de la protection de l'environnement et a déjà commencé à remplacer ses Saab 2000 par des ATR 72-600, appareils plus modernes reconnus comme étant les plus économes en carburant du marché régional. 

Plusieurs initiatives de recherche et développement sont actuellement en cours en Suède afin de produire des biocarburants à partir de différents types de bois. Les forêts suédoises couvrent plus de 50 % du territoire, et poussent à un rythme annuel de 120 millions de mètres cubes. Parvenir à un trafic aérien intérieur totalement exempt d'énergies fossiles nécessiterait moins de 2 % de la croissance annuelle totale des forêts du pays.

Grâce à sa structure plus légère, à sa vitesse optimisée et à ses moteurs conçus pour les liaisons courtes, l'ATR affiche déjà les meilleures performances environnementales de sa catégorie. ATR continue néanmoins d'investir dans les technologies vertueuses et contribue aux efforts de recherche et développement européens qui visent à accroître encore les gains réalisés dans le domaine des performances environnementales. ATR encourage le recours aux carburants alternatifs et apporte son soutien aux clients et aux gouvernements locaux dans l'élaboration d'un plan stratégique complet, du choix du carburant à celui des liaisons, en passant par la certification et la disponibilité, afin de garantir une grande fluidité dans les opérations des compagnies. 

 

Photo : ATR 72-600 de BRA @ BRA

20/06/2015

Le Boeing ecoDemonstrator B757 étend ses essais!

11076485534_9249e97b5b_b.jpg

 

 

 Seattle, Boeing a annoncé la prochaine phase d’essais pour son «  ecoDemonstrator 757 » avec notamment le premier vol au "diesel vert" made in USA.

 

Le B757 « ecoDemonstrator 757» est doté de nouvelles technologies liées à l'environnement. Le Boeing B757 est doté de système solaire qui "récolte l'énergie" pour alimenter l’électroniques, l’avion est doté de différentes pièces imprimées en 3D en fibre de carbone qui réduisent le poids de l’avion et le rendre plus économe. Mais cette technique permet également de réduire les déchets d’usine.

 

Rendre le biocarburant attractif : 

 

Boeing travaille avec l'industrie de l'aviation afin de tester et d'approuver le diesel vert pour l'aviation commerciale en modifiant la spécification biojet HEFA approuvée en 2011. Celle-ci rendrait le biocarburant d’aviation plus largement disponibles et avec un prix concurrentiel avec le kérosène Jet A.

Le futur diesel vert sa produit à base de graisses animales, de déchets de l'huile de maïs non comestible et d'huile de cuisson.

 

Nouveauté aérodynamique : 

 

Pour rendre les avions plus écologique, le biocarburant n’est suffisant, la réduction du poids et également primordiale. Mais d’autres éléments sont actuellement en développement, la NASA et Boeing vont tester le contrôle de flux actif sur l'empennage vertical et un nouveau revêtement pour l’aile de l’avion. 

 

Pour une aviation plus respectueuse de l’environnement :

 

Avec plus de 2,9 milliards de passagers en 2012, le traffic aérien explose littéralement. Le prévision tablent sur 7 milliards de passagers en 2035. En conséquence l’aviation ne pourra poursuivre son développement, pour assumer la demande, que dans le cadre d'une démarche de développement durable. Aujourd’hui Airbus et Boeing consacrent près de 80 de leur budget de R&D à l'éco-efficacité qui est également synonyme d'efficacité économique. L'envolée des prix du pétrole, au milieu des années 1970, a poussé l'industrie à développer des avions moins gourmands en kérosène, donc moins polluants, pour aider les compagnies à réduire la facture carburant. Depuis le début de l'aviation commerciale, la consommation de carburant a été réduite de 50 %, grâce à l'amélioration des moteurs, et cela va encore s’accentuer.

K66405.jpg

 

Photos : Le Boeing ecoDemonstrator B757 @ Boeing

 

21/03/2015

Chine : premier vol passagers au biocarburant !

374586png.png

 

Beijing, ce matin  21 Mars 2015, la compagnie chinoise Hainan Airlines et Sinopec  en collaboration avec l’avionneur Boeing ont réalisé le premier vol de passagers en Chine avec du biocarburant d'aviation durable. Une étape clé de l'environnement pour l'industrie de l'aviation commerciale en Chine.

 

Le vol régulier d’Hainan Airlines vol avec plus de 100 passagers de Shanghai à Pékin avec un B737-800 « Nexte Generation »  a volé ce matin avec dans ses réservoirs, un biocarburant fabriqué par la société Sinopec . Ce biocarburant est à base d’huile de cuisson collectée dans les restaurants chinois. Les deux moteurs CFM International CFM56 B-7 de l'avion ont été alimentés par un mélange de carburant composé de 50 % de biocarburant mélangé avec du kérosène classique.

 

«Nous sommes honorés de voir notre avion voler sur avec des biocarburants durable, de Shanghai à la capitale de notre nation», a déclaré Pu Ming, vice-président de Hainan Airlines, qui a piloté l'avion. "En tant que transporteur national et international en pleine croissance, Hainan Airlines démontre son engagement environnemental en montrant que le biocarburant peut jouer un rôle efficace et sans danger dans le système de transport aérien de la Chine. »

 

 

 

Photo: c’est appareil comme celui-ci qui effectué ce premier vol @ Wong Lee

04/12/2014

Un B787 vole au diesel vert !

K66249-02_sm.jpg

 

Seattle, le constructeur aéronautique américain Boeing a fait voler pour la première fois un avion de type B797 « Dreamliner » au "diesel vert", un biocarburant déjà utilisé dans le transport terrestre.

 

Ce premier vol test a été effectué mardi par un appareil de type  B787 de démonstration, l'ecoDemonstrator n° ZA004. L'avion a volé avec un mélange de carburant contenant 15% de diesel vert et 85% de kérosène.

 

Le diesel vert est produit à base d'huiles végétales, d'huiles de cuisson usagées et de déchets de graisses animales. Il est déjà utilisé dans les transports terrestres,  mais est différent du "biodiesel" (éthanol) fabriqué à partir du maïs ou du soja.

 

L'avionneur estime qu'avec une capacité de production de 3 milliards de litres aux États-Unis, en Europe et en Asie, le diesel vert pourrait "rapidement" satisfaire jusqu'à 1% de la demande mondiale en carburant aéronautique. En outre, plaide Boeing, son coût d'environ 0,8 dollar par litre (incitations du gouvernement américain comprises), se rapproche du prix du kérosène.

 

Boeing, qui travaille actuellement sur différents types de biocarburants, estime que le diesel vert offre "une formidable opportunité pour le transport aérien d'accéder à des biocarburants durables et compétitifs".

 

Pour convaincre les sceptiques, Julie Felgar, la directrice de la stratégie environnementale, indique que le groupe mettra à disposition "les données enregistrées sur plusieurs vols de l'+ecoDemonstrator+ afin d'encourager la validation de ce biocarburant".

 

Photo : B787 ecoDemonstrator@ Boeing

25/02/2014

Nouvelle découverte pour le biokérosène !

 

1762831110.jpg

 

ABOU DHABI, Émirats arabes unis, Boeing et ses partenaires dans le domaine de la recherche aux Émirats arabes unis (EAU) annoncent avoir fait une nouvelle percée dans le développement des biocarburants durables destinés à l’aviation.

 

 

Une équipe qui regroupe Boeing, la compagnie aérienne Etihad Airways et Honeywell UOP, le consortium SRBC (Sustainable Bioenergy Research Consortium) travaille sur l’étude des plantes du désert, ils ont constaté que certaines de ces plantes alimentées à l’eau de mer peuvent produire du biocarburant avec une efficacité supérieure à d’autres matières premières bien connues.

 

Rattaché à l’Institut Masdar des sciences et technologies d’Abou Dhabi, le Sustainable Bioenergy Research Consortium (SBRC) testera ces découvertes dans le cadre d’un projet qui pourrait aboutir à la production de plantes pour biocarburants dans des pays arides, tels que les Émirats arabes unis.

 

Les graines des plantes halophytes contiennent de l’huile qui est adaptée à la production de biocarburants. Les recherches du consortium SBRC montrent que ces arbustes peuvent être entièrement transformés en biocarburant avec un rendement supérieur à nombre d’autres matières premières.

 

Boeing-sidebarpic-tall-infog-Salicornia.png


Dans le courant de l’année, les scientifiques du SBRC vont créer un écosystème expérimental en semant deux champs de plantes halophytes dans le sol sablonneux d’Abou Dhabi. De l’eau de mer usée provenant d’une ferme marine où sont élevés des poissons et des crevettes sera utilisée pour nourrir les plantes halophytes qui, en poussant, nettoient l’eau. Celle-ci sera ensuite déversée dans un champ de mangroves avant d’être rejetée dans l’océan. Les deux récoltes seront ensuite converties en biocarburants aéronautiques sur la base des résultats de recherches du SBRC.

Financé par Boeing, la compagnie aérienne Etihad Airways et Honeywell UOP, le consortium SRBC est dédié au développement et à la commercialisation de biocarburants aéronautiques durables, dont la production de dioxyde de carbone (CO2) est de 50 à 80 % inférieure à celle des combustibles fossiles sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Essais en vol :

 Le 18 janvier, un Boeing B777-300ER de la compagnie Etihad Airways a effectué un vol de démonstration grâce, en partie, à du biocarburant aéronautique durable produit aux Émirats arabes unis. Le 19 janvier, Boeing, Etihad Airways, l’Institut Masdar et d’autres partenaires ont lancé l’initiative BIOjet Abu Dhabi: Flight Path to Sustainability, qui vise à soutenir la recherche dans le domaine des biocarburants, la production de matières premières et les moyens de raffinage.

 

Photos : 1 B777 avec biokérosène @ T.Marder