20/11/2019

La Biélorussie réceptionne ses premiers Su-30SM !

IMG_3641.JPG

La Biélorussie a reçu ses deux premiers avions de combat Sukhoi Su-30SM. Les avions sont arrivés la semaine dernière sur la base aérienne de Baranovici (61IAB), en provenance du site d’assemblage d’Irkutsk. Au total, se sont 12 avions de combat multirôles Sukhoi Su-30SM d'une valeur d'environ 600 millions de dollars, commandés en 2017, qui seront livrés entre fin 2019 et 2020.

Le Sukhoi Su-30SM :

Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version le Su-30 MKI, le « SM » dispose de plans canard et de tuyères avec poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31FP.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA/PESA) du Tikhomirov Scientific Research Institute de type BAR-R N-011M couplé à un IRTS OLS-30 et le système Optico-Laser-teplotelevizionnaya. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. La particularité du radar vient du fait que celui-ci est une transition entre PESA et AESA dans la mesure où il adopte les technologies des deux: chaque émetteur-récepteur du réseau d'antennes du N-011M possède son propre amplificateur de récepteur, identique à celui de l'AESA et avec un niveau de bruit de 3dB, qui est également dans la même classe de tableaux AESA. Cependant, pour la transmission, le N-011M utilise la technologie PESA, avec un seul tube à ondes progressives Chelnok, qui est utilisé pour l’émetteur EGSP-6A.

349057970.jpg

L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS est couplé au système de navigation SOLT-25. Celui-ci est spécifique pour la navigation en conditions difficiles. Un nouveau système de communication sécurisé S-108 NKVS-27 équipe l’aéronef de série. Par ailleurs, l’avion dispose du système de mise en réseau KS-2/R-098 (Tipovyi Kompleks Svyazi) de données de vol Intra-Flight chiffré (IFDL) qui permet la mise en réseau jusqu'à 16 chasseurs Sukhoi. Le système de guerre électronique est basé sur le Khibiny-MV-10V, L-175B et L-175M. Le Khibiny russe est un système avancé de guerre électronique (EW) monté sur avion, il est capable de brouiller les systèmes d'armes radar à la pointe de la technologie. L’avion est doté du système de ciblage SVP-24 qui permet l’usage d’armes guidées ou non.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol, mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes. L’avion emporte de base un canon de 30mm GSh-30-1.

Photos : 1 Su-30SM aux couleurs de la Biélorussie @MilBy 2 Cockpit @ Sukhoi

04/04/2018

Yak-130 et Su-30SM pour la Biélorussie !

89.jpg

 

Les forces armées de la République de Biélorussie (VS RB) vont recevoir prochainement les derniers avions école Yak-130 supplémentaires d'ici la fin de 2018 et prépare l’arrivée des premiers Sukhoi Su-30SM a annoncé le ministre de la Défense.

Second lot de Yak-130 :

BELARUS YAK-130 73.jpg

L’arrivée cette année du second lot de 4 avions écoles Yakovlev Yak-130 (n°75 & 76 déjà livrés) portera le nombre à 8 appareils (N°77 & 78 arriveront cet automne) . Le Yak-130 doit remplacer les actuels AeroVodochody L-39 « Albatros ».

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de 3.000 kg), composée d'une variété d'armes russes et occidentales

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

1516834895.jpg

Préparation de l’arrivée des Sukhoi Su-30SM :

2577929069.jpg

Les 12 avions de combat multirôles Sukhoi Su-30SM d'une valeur d'environ 600 millions de dollars commandés à la Russie en 2017 seront livrés en 2019-2020, avec la livraison des quatre premiers appareils prévus pour 2019. Les pilotes biélorusses vont débuter cette année la formation en russie.

Le Sukhoi Su-30SM : 

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

Photos : 1 & 2 Yak-130 cockpit Yak-130 @ VS RB 4Sukhoi Su-30SM @ Sukhoi

 

 

01/02/2017

La Biélorussie fera don de MiG-29 à la Serbie !

000163_85530_32958.jpg

Le Biélorussie a accepté de faire don de huit avions de combat de type MiG-29 Fulcrum excédentaires à al Serbie. Les deux pays ont signé un accord militaro-technique sur le don le 26 janvier à Minsk. En parallèle deux systèmes missiles de défense aérienne (SAM) Buk-MB seront également transférés.

Le ministre serbe de la défense Zoran Djordjevic a déclaré que l'équipement sera donné gratuitement. Mais que la Serbie paiera pour la révision générale et la modernisation de l'équipement des MiG-29 en Biélorussie. Les appareils et les systèmes de défense aérienne devraient rejoindre l'armée serbe en 2018.

Les huit avions de combat MiG-29S « Fulcrum-C » de type 9.13 seront révisés et modernisés par l'usine de réparation d'aéronefs 558 à Baranovichi.

Le MiG-29S « Fulcrum-C » 9.13 :

Le MiG-29S « Fulcrum-C » version modernisée du standart "9.13" avec une charge militaire portée à 4 tonnes. L’avion dispose d’un radar N019M Topaz amélioré avec une meilleure résistance ECM, un nouveau logiciel et un système de surveillance intégré plus avancé. Un nouvel ordinateur Ts101M élimine les problèmes de surcharge du processeur du N019, en doublant la capacité à 400.000 opérations par seconde. Le N019M permet à deux cibles d'être activées simultanément par des missiles radar actifs. L’avion peut emporter des missiles air-air R-77, R-27ER et R-27ET ainsi que des bombes et roquettes classiques.

 

Photo : MiG-29 biélorusses @ Evgeny Soulievitch

11/02/2016

La Biélorussie commande le Sukhoi su-30SM !

764.jpg

 La Biélorusssie et la Russie ont conclu un accord de principe sur la vente de 12 Sukhoi Su-30SM, selon le vice ministre de la Défense biélorusse le Major général Igor Lotenkov. Les livraisons devraient débuter en 2020.

Les Sukhoi Su-30SM vont progressivement remplacer les MiG-29 « Fulcrum » et venir épauler la flotte de Su-27 actuellement en phase de modernisation. Un accord de partenariat entrera également en vigueur pour la maintenance, en effet l'usine de réparation des aéronefs n° 558 située à Baranovichi dans l'ouest de la Biélorussie a déjà les compétences nécessaires pour entretenir et réparer les aéronefs de la série Su-27/30.

 

Le Sukhoi Su-30SM :

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

3618429884.jpg

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Sergy

11/08/2014

Su-27 russes déployés en Biélorussie !

9785.jpg

 

Moscou, la Russie va déployer des avions de combat en Biélorussie de manière permanente, sur la base aérienne de Baranovitchi, selon les déclaration de ce jour, par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

 

La base aérienne de Baranovitchi se situe à 200 km de la capitale Minsk. Le déploiement sera complètement effectif pour le début de l’année 2015 et comprendra des avions de type Sukhoi Su-27SM(3).

 

L’origine du déploiement : 

 

Le 13 mars dernier Moscou avait une première fois déployé un premier groupe de 6 avions Su-27SM «Flanker» avec le personnel navigant et technique. Auparavant, le secrétaire général de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) Nikolaï Bordiouja a annoncé que l'Organisation constatait une intensification des activités d'espionnage des pays de l'Otan près des frontières biélorusses. Selon M.Bordiouja, il s'agit du "renforcement du groupe aérien de l'Alliance".

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a antérieurement déclaré que Minsk inviterait Moscou à déployer de 12 à 15 avions supplémentaires sur le sol biélorusse suite au renforcement du groupe aérien de l’Otan aux frontières de la Biélorussie. Selon le président Loukachenko, les chasseurs russes devront patrouiller dans l'espace aérien du pays.

 

 

Le Su-27SM(3) : 

Cette version modernisée du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplé à une nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée. Le SU-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS). Selon Sukhoi, le SU-27SM (3) est presque deux fois plus efficace que son prédécesseur, le Su-27C. Il est propulsé par deux moteurs Saturn AL-31F-M1.
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 SU-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.


9995.jpg


 

Photos : 1 Su-27SM(3) 2 Su-27SM(3) @ Vladimir Poluyanov 

21:46 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biélorussie, sukhoi, su-27sm83), su-27russe |  Facebook | |