22/06/2022

Berlin accélère le processus d’achat du F-35 !

IMG_7603.jpeg

Le choix allemand pour remplacer ses avions de combat PANAVIA Tornado par des Lockheed Martin F-35A  « Lightning II » est entré dans un « sprint final » Le Chancelier Olaf Scholz vient de confirmer cette demande lors du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Rappel 

En début d’année Berlin a reconsidéré l’avion de combat Lockheed Martin F-35A au détriment du Boeing F/A-18 E/F. Si tout semblait plier il y a quelques mois encore avec la commande effective d’Eurofighter et la préparation d’une commande mixte de Super Hornet et de Growler pour 2022, les essais en Suisse et en Finlande ont relancé le débat en Allemagne. 

L'Allemagne et l’avionneur américain travaillent sur un calendrier accéléré pour mettre l'avion en service avant la fin de la décennie. Selon un porte-parole du gouvernement allemand, Berlin a présenté une lettre de demande à Washington pour acquérir l'avion trois jours seulement après avoir annoncé le 14 mars qu'il avait sélectionné celui-ci dans le cadre du programme de remplacement du Tornado. De son côté le responsable de la stratégie et du développement du F-35 chez Lockheed M. J-.R McDonald, confirme cette demande express.

Lockheed Marti espère finaliser le contenu du paquet d'ici l'automne en préparation du processus d'approbation du Parlement allemand. Les détails du forfait devraient inclure le nombre d'aéronefs, les besoins en formation et les exigences en matière d'armement. L'Allemagne recevra des F-35A au standard Block 4 à la norme Technical Refresh 3 (TR3). Selon la demande allemande, 35 appareils seront commandés. Les appareils seront basés sur les installations de la base aérienne de Buchel

F-35 « made in Italy »

Berlin a par ailleurs fait part de sa demande pour une production en Europe au sein des installation de la FACO à Cameri en Italie. L’Allemagne rejoint ainsi l’Italie, les Pays-Bas et la Suisse qui se sont déjà positionné pour ce choix. L’'installation de Cameri n'est qu'à quelques minutes de vol de la frontière suisse et un survol de cette dernière permettra à l’Allemagne de réceptionner rapidement les aéronefs. Avec la forte demande du F-35 en Europe, Les Etats-Unis se montrent beaucoup plus favorables aux demandes des pays européens de faire produire leurs F-35 au sein de  l'usine italienne d'assemblage final et de contrôle. De plus, cela permet de dégager les lignes de production aux USA et de répondre à la demande initiale de Rome.

Accélération de la production

La capacité de production du F-35 est de 148 avions par an sur les trois lignes d'assemblage final en Italie, au Japon et aux États-Unis et devrait atteindre le chiffre de 158 prochainement. Jusqu'à présent 810 F-35 ont été livrés au total. Lockheed Martin estime que près de 550 F-35 seront en service en Europe d'ici 2035.

IMG_7706.jpeg

Photo : F-35A @ Aeronautica Militare

25/04/2022

Berlin a choisi le CH-47F « Chinook » !

berlin,boeing,ch-47f chinook,les nouvelles de l'aviation

L'Allemagne a choisi son nouvel hélicoptère lourd avec le Boeing CH-47F « Chinook ». Berlin prévoit d’acquérir 60 hélicoptères d'une valeur d'environ 5,40 milliards de dollars dans le cadre du remplacement de la flotte actuelle de CH-53G « Stallion). Les hélicoptères seront financés par le fonds spécial de 100 milliards d'euros prévu pour l'armée annoncé par le chancelier Olaf Scholz à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine. Les hélicoptères devraient être livrés au plus tôt en 2025/26.

Le choix

Les concurrents pour l'accord comprenaient le Sikorsky CH-53K « King Stallion ». Selon Berlin le choix du « Chinook » est principalement dû à un coût plus avantageux et le fait que de nombreux alliés de l'OTAN utilisent également l’appareil ».

Boeing CH-47F « Chinook »

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photo : Ch-47F « Chinook » @ Boeing

14/03/2022

Berlin opte officiellement pour le F-35 !

air2030,berlin,f-35a,nouveaux avions de combat,les nouvelles de l'aviation

Ce n’est plus qu’un secret de polichinelle, l’Allemagne vient de confirmer son choix pour l’avion de combat Lockheed Martin F-35A « Lightning II » pour remplacer ses vénérables Tornado. Berlin prévoit l’acquisition de 35 appareils selon les sources gouvernementales. Un revirement qui s’explique selon deux facteurs.

Rappel

En début d’année Berlin a reconsidéré l’avion de combat Lockheed Martin F-35A au détriment du Boeing F/A-18 E/F. Si tout semblait plier il y a quelques mois encore avec la commande effective d’Eurofighter et la préparation d’une commande mixte de Super Hornet et de Growler pour 2022, les essais en Suisse et en Finlande ont relancé le débat en Allemagne. 

Réflexion de la nouvelle coalition

Le changement de gouvernement en Allemagne jour un rôle prépondérant dans l’analyse des dossiers en cours, notamment ceux de la Défense. De plus, depuis les essais en Suisse et en Finlande, de nombreuses voix tant militaires que politiques font état d’un besoin de réévaluer le choix premier du binôme Super Hornet / Growler.

« Les Suisses ont été remarquablement transparents dans la façon dont ils ont pris leurs décisions, la qualité des tests effectués dans le cadre d’air2030 a été exemplaire de qualité » dixit la nouvelle ministre de la Défense allemande Christine Lambrecht.

Cette dernière a pris des mesures en vue d'une décision sur le successeur de l'avion de combat Tornado. La ministre de la Défense s'est entretenue jeudi avec le chancelier fédéral Olaf Scholz au sujet du projet d'armement. L’objectif maintenant et d’effectuer une réévaluation est de préciser une nouvelle fois si l'achat d'avions F-35 plus modernes pourrait être une alternative plus sérieuse que le Super Hornet. Après des années de dispute, les choses pourraient aller vite : les décisions pourraient bientôt être prises.

Fin février, la présidente de la commission de la défense du Bundestag, Marie-Agnes Strack-Zimmermann, a déclaré: « La première étape consiste à mettre sur la table le successeur du Tornado. Maintenant, il faut le F-35, l'avion de combat le plus moderne du monde et utilisé par beaucoup de nos partenaires ».

Elle a ensuite ajouté que la guerre en Ukraine « montre clairement que les attaques sont menées depuis les airs et qu'il faut y répondre ou les empêcher ».

Deux motivations bien distinctes

Lors de son entrée en fonction en décembre 2021, la nouvelle coalition gouvernementale allemande composée du SPD, des Verts et du FDP s'est engagée à doter la Luftwaffe d'un avion pour succéder au Tornado. L’un des points cruciaux concerne l’emploi de bombes atomiques B61-12 et la participation allemande au programme de défense nucléaire.  La nouvelle coalition semble est acquise à cet état de fait, mais les écologistes sont cependant plus frileux en ce qui concerne l’engin nucléaire. Le concept de dissuasion nucléaire de l'OTAN prévoit qu'en cas de guerre, les alliés ont accès aux armes nucléaires américaines, c'est-à-dire doivent pouvoir transporter les bombes jusqu'à la cible. Pour les Verts allemands cette option est discutable, mais l’emplois d’un tel engin restant très limité, ces derniers semblent donc accepter cette option.

La seconde motivation est plus profonde, la ministre de la Défense allemande Christine Lambrecht a demandé un réexamen du dossier d’acquisition suite aux résultats en Suisse et en Finlande. Il en ressort deux éléments : le premier concerne le fait que l’US Navy ne va plus investir longtemps sur le terme sur le programme Super Hornet, mais engager progressivement des fonds sur le futur F/A-XX. L’avenir étant sérieusement compromis pour l’avion de Boeing, Berlin ne s’engagera pas sur ce projet.

 

L’autre motivation est basée sur l’évolution du programme F-35 et une nouvelle évaluation qui confirme la supériorité de ce dernier par rapport aux aéronefs actuels. Les allemands ont comme beaucoup été impressionnés par l’avance technologique et la qualité des capteurs du F-35. Les différents correctifs apportés à l’avion comme le remplacement d’ALIS par ODIN, le nouvel usinage des revêtements des aubes de réacteur a fini par convaincre Berlin.

Le SCAf n'est pas en danger 

Le choix allemand va-t-il compromettre le programme d’avion de combat SCAf ? La réponse est Non ! La ministre de la Défense allemande Christine Lambrecht a confirmé en début d'après-midi que l'Allemagne continuera d'investir dans le programme SCAf, ainsi que dans le développement de la version ECR de l'Eurofighter. 

 

 

air2030,berlin,f-35a,nouveaux avions de combat,les nouvelles de l'aviation

Photos: F-35@  LM

 

23/07/2011

Nouvelle distinction pour la Patrouille Suisse !

9963788[1].jpg

Après avoir reçu une distinction au meeting Airpower 2011 à Zeltweg en Autriche, la Patrouille Suisse vient à nouveau d'etre honorée à l'étranger pour son travail !

Noble distinction pour la Patrouille Suisse (PS) à l’ILA 2010 de Berlin: parce qu’elle démontre année après année comment s’estompent les frontières physiques et parce qu’elle franchit toujours de nouveaux murs, la formation de vol acrobatique suisse a été honorée dimanche 13 juin à Berlin en recevant un morceau original du Mur de Berlin.

Dimanche dernier, journée de clôture de l'exposition internationale de l'aéronautique et de l'aérospatiale (ILA) 2010, le commandant de la Patrouille Suisse, le lieutenant-colonel Daniel Hösli, s'est vu remettre par le promoteur et administrateur du Mur Patrice Lux un morceau original du Mur de Berlin d'environ 2,7 tonnes et provenant de la fortification de frontière de la Potsdamer Platz. En plus de l'équipe de la Patrouille Suisse, Raymond Hosch, président de la direction de la Foire de Berlin, et le colonel EMG Jörg Köhler, attaché de défense suisse en Allemagne, ont également assisté à la cérémonie. Avec cette distinction, la Patrouille Suisse figure en prestigieuse compagnie: avant elle, Ronald Reagan, Bill Clinton, Michail Gorbatchev et le roi du sprint Usain Bolt l'avaient également reçue.

Pays partenaire de l'ILA 2010, la Suisse a également fêté cette année les 100 ans de l'aviation suisse. A Berlin, la Patrouille Suisse a connu un grand succès. On ignore encore où elle exposera son morceau du Mur de Berlin. Une chose est sûre toutefois, ce sera en Suisse.

auszeichnungen.parsys.19460.Image[1].jpg

Photos : 1 Patrouille Suisse en vol 2 A Berlin @ Swiss Air Force