13/07/2022

Première présentation du Bell 360 Invictus !

bell textron,bell 360 invictus,fara,us army,les nouvelles de l'aviation

L'hélicoptère Bell Textron Invictus » est devenu réalité. L’hélicoptériste a présenté son modèle en course dans le programme FARA.  L’appareil est prêt à 90% selon son concepteur.

Le projet FARA

Le « Future Attack Reconnaissance Aircraft » est la priorité numéro un de la modernisation de l'US Army en vue de pouvoir pénétrer et désintégrer efficacement les systèmes de défense aérienne des adversaires. Il s'agit de pouvoir mettre à disposition une plus grande capacité tactique, opérationnelle et stratégique grâce à une vitesse, une portée, une endurance, une capacité de survie et une létalité ainsi accrues.

bell textron,bell 360 invictus,fara,us army,les nouvelles de l'aviation

Corrections intégrées

La conception initiale de l’hélicoptère Bell 360 comportait un rotor de queue incliné à fenestron, cependant, Bell a choisi de reconfigurer complètement la structure de la poutre de queue pour améliorer le poids, l'efficacité et les performances. Un rotor classique a été installé. Côté tests

Côté tests l’Invictus, subit actuellement des essais de charge au sein des installations de Bell à Amarillo, au Texas.

Selon Carl Coffman, vice-président des ventes et des stratégies militaires de Bell, un premier vol devrait avoir lieu d'ici le troisième trimestre de 2023, mais que cet objectif dépendra de la livraison du moteur amélioré T901 ITEP de General Electric choisi pour le programme FARA. Celui-ci devrait être livré en novembre, sauf retard de dernière minute.

En mettant en œuvre en œuvre une méthodologie de conception conforme qui connecte numériquement l'ensemble du programme tout au long de son cycle de vie, Bell a augmenté sa capacité à implémenter en temps réel avec les partenaires du programme et l'US Army. Cette méthode accélère la prise de décision parmi les équipes réparties en utilisant un environnement de données commun et sécurisé qui une source unique de données pour le programme, ce qui permet de réduire le temps d'assemblage, le temps de reprise et les coûts.

L’appareil incorpore 

Mini-Ailes pour une portance partagée afin de réduire la demande de portance du rotor en vol et permettant une forte maniabilité à grande vitesse.

Un bloc d'alimentation supplémentaire qui augmente les performances, lorsque les besoins en énergie sont élevés.

Un rotor principal articulé robuste avec une capacité de battement élevée permettant un vol à grande vitesse

Système de contrôle de vol Fly-by-Wire qui réduit la charge de travail du pilote et ouvre la voie au vol autonome.

Une vitesse de 180 nœuds.

Rayon de combat : de 135 nm (250 km) avec plus de 90 minutes de temps en station, l'aéronef devrait pouvoir voler hors de l'effet de sol à 4'000 pieds à 35°C.

Atteint l'effet de vol stationnaire 4K / 95F en vol stationnaire (HOGE).

Un canon de 20 mm, lanceur de munitions intégré en soute capable d'intégrer des missiles air-air et de futures armes, ainsi que de l'inventaire actuel de munitions.

Dernière génération de capteurs pour permettre une meilleure connaissance de la situation.

Approche des systèmes modulaires ouverts (MOSA) rendue possible par un « backbone » numérique de Collins Aerospace.

Conception robuste intégrant les processus de prise en charge du cycle de vie à un stade précoce afin d'assurer une disponibilité élevée d'OPTEMPO dans les opérations multi-domaines.

Le modèle de fabrication et les fils numériques compatibles avec la conception pour réduire les coûts et améliorer la fiabilité et la formation tout au long du cycle de vie de l'aéronef.

Pour Bell Textron, la conception de Bell 360 « Invictus » s'appuie sur une longue expérience et les dernières innovations commerciales de la société. L'appareil prend en compte les retours technologiques rencontrés dans le cadre des développements et de fabrication requis par le projet du Future Vertical Lift (FVL) dans le cadre de la démonstration technologique conjointe multi-rôles (JMR TD) au cours des six dernières années.

bell textron,bell 360 invictus,fara,us army,les nouvelles de l'aviation

Photos : Bell 360 Invictus @ BellTextron

02/06/2022

Le Canada officialise la modernisation de CH-146 « Griffon » !

2207873986.jpg

Le gouvernement canadien a annoncé en début de semaine la signature du contrat de mise à niveau des hélicoptères CH-146 « Griffon » auprès de Bell Textron. Le programme d’un montant de 800 millions de dollars canadien vise une prolongation de vie jusqu’en 2031.

Rappel

Commandé au début des année 1990 le CH-146 « Griffon » est issu de l’hélicoptère Bell-412 assemblés au Canada sur le site de Mirabel à Montréal. Au total, 85 appareils ont été acquis pour le transport tactique et utilisé pour remplir de nombreuses fonctions, notamment le transport tactique des troupes, les missions de surveillance, d’escorte et de reconnaissance, l’évacuation des blessés, les secours en cas de catastrophe, l’appui aérien des opérations spéciales et les opérations de recherche et sauvetage (SAR).

En 2017, le gouvernement canadien a lancé officiellement le processus de mise à niveau des CH-146 Griffon. C’est en février 2021 que le premier appareil est arrivé à Mirabel pour une évaluation du programme de modernisation.

Appel d’offres pour les sous-traitants

La seconde phase de modernisation prévoit maintenant un appel d’offres afin de trouver les entreprises de sous-traitance qui travailleront sous la direction de Bell Textron. Les entreprises doivent démontrer leurs capacités à pouvoir travailler sur l’hélicoptère. Une formation complémentaire est prévue par Bell Textron avant de démarrer les travaux.

Modernisation des CH-146 « Griffon »

Selon le cahier des charges de la RCAF, il est prévu de remplacer certains systèmes de l’avionique de l’appareil, les radios de communication et l’équipement cryptographique, les enregistreurs de vol et de conversations dans le poste de pilotage, les systèmes de navigation, les systèmes de contrôle automatique de vol et les tableaux de commande et d’affichage. De nouveaux écrans EFIS seront installés, une mise à niveau des moteurs et l’intégration d’un système de systèmes de détection et d’alerte missile (MAW) de nouvelle génération. Par ailleurs, le simulateur de vol et les dispositifs de formation seront également mis à niveau.

Bell 412 / CH-146 Griffon

Le Bell 412 est un hélicoptère léger biturbine, muni d’un rotor principal quadripale et d’un rotor de queue bipale, d’un train d’atterrissage constitué de patins et pouvant transporter jusqu’à 14 passagers. Vers la fin des années 1970, Bell Helicopter décide de moderniser son Bell 212 et de le munir d’un rotor principal quadripale et de plus faible diamètre, afin d’augmenter ses performances. Deux Bell 212 sont modifiés et reçoivent le nouveau rotor, muni de quatre pales en matériaux composites. Le premier vol est effectué en août 1979 et la certification est obtenue en janvier 1981. Directement dérivé du Bell 212, il en garde la cellule robuste et les caractéristiques générales. Le poste de pilotage est équipé de deux sièges anti-crash. La cabine, d’un volume de 6,23 m3, permet de transporter jusqu’à 13 passagers. Les sièges facilement démontables permettent l’emport de fret ou de deux civières en cas de transport sanitaire. Il est toutefois possible, en cas d’urgence, de transporter jusqu’à six blessés sur civières. L’accès à la cabine est facilité par une porte de 2,34 m de large de chaque côté de l’appareil. De plus, ces portes sont largables en cas de nécessité. Un compartiment à bagage de 0,8 0m3, dans la poutre de queue, permet d’emporter jusqu’à 180 kg de matériel. Les turbines sont des Pratt & Whitney PT6T-3B-1 de 671 kW (912 cv) chacune. La capacité totale en carburant est de 1250 L, contenus dans sept réservoirs auto-étanches. Un réservoir de carburant auxiliaire de 620 L peut être emporté, portant la distance franchissable à 980 km.  Un pilote automatique trois axes diminue la charge de l’équipage, lui permettant de mieux se concentrer sur sa mission. Un radar météorologique et un altimètre radar permettent également de faciliter le vol.

Le CH-146 « Griffon » est un dérivé direct du Bell 412EP (Enhanced Performance), il dispose d’un système de vol automatique numérique et des turbines PT6T-3D «Twin Pac » avec un cockpit avec affichage numérique semblable à celui du Bell 429, comportant des écrans multifonctions tactiles.

3887455909.2.jpg

Photos : CH-146 Griffon @ RCAF

25/04/2022

Pologne, quel remplaçant pour le Mi-24 ?

1280px-Mi24CP_(modified).jpg

La Pologne est au milieu d'un effort important en vue de remplacer ses hélicoptères d’attaque Mil Mi-24 « Hind ». A terme, Varsovie prévoit également l’achat d’hélicoptère la marine, mais dans un second temps.

Programme KRUK

Varsovie travaille donc sur le choix d’un nouvel hélicoptère d’attaque dans le cadre de son programme KRUK (Raven), pour venir remplacer la flotte actuelle de Mil Mi-24 de conception soviétique. Il est prévu d’acquérir environ 32 nouveaux hélicoptères. La valeur estimée de l'acquisition n'a pas été divulguée.

Short List

Parmi les sociétés qui ont exprimé leur intérêt à fournir leurs aéronefs à la Pologne figuraient Airbus avec le Tigre et Leonardo avec l’A129. Mais après une étude des dossiers, les deux groupes européens ont été exclus de la liste restreinte du programme KRUK. Pour finir, se sont deux hélicoptères américains qui sont encore présent pour le choix final. Il s’agit du Boeing AH-64E « Apache » et le Bell AH-1Z « Viper » a annoncé le gouvernement le 21 avril dernier.

"Nous avons deux offres sur la table pour des hélicoptères d'attaque. Nous choisirons la meilleure offre. Nous voulons que de telles armes soient placées sur la liste d’achat dès que possible », a déclaré le ministre de la Défense Mariusz Błaszczak.

Boeing AH-64 BlockIII « Apache »

3648615702.jpg

L’AH-64E BlockIII « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow Block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Le Bell Textron AH-1Z « Viper » 

2224224314.7.jpg

L’ultime version du célèbre « Cobra » est dotée d’une nouvelle motorisation, soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une avionique de dernière génération qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement, une des plus longues portées du marché. En outre, le système complètement passif et automatique de balayage du champ de bataille, permet d’identifier de façon positive et de suivre des cibles multiples à des distances, au-delà, de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C, F « Hellfire », des roquettes de 70mm et missiles air-air AIM-9 « Sidewinder ». Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleurs de grandes tailles, multifonctionnels et combinés avec la technologie de cartes mobiles.

Photos : 1 MIL MI-24 polonais @ Cezary PIwowarski 2 AH-64 Apache @ Boeing 3 AH-1Z Viper@ Bell Textron

 

 

 

12/08/2021

L’assemblage du Bell 360 « Invictus » a débuté !

bell textron,bell 360 invictus,us army,hélicoptère d'attaque et de reconnaisance,les nouvelles de l'aviation

Bell Textron Inc., a débuté l’assemblage du premier Bell 360 « Invictus ».  Le programme Bell 360 progresse rapidement à travers la fabrication, l'assemblage, les tests de composants et les travaux d'intégration de systèmes pour le programme du Future Attack Reconnaissance Aircraft (FARA) de l'armée américaine. L'équipe a effectué plusieurs examens de conception et de risque avec l’US Army devrait pouvoir respecter le calendrier prévu ainsi que les exigences du programme.

Depuis le début de l’assemblage à la fin de 2020, Bell a fait des progrès significatifs  dans la fabrication du fuselage du Bell 360 « Invictus », les pales du rotor principal, l'assemblage de la boîte de vitesses, les boîtiers et d'autres composants. En mettant en œuvre une méthodologie de conception conforme qui connecte numériquement l'ensemble du programme tout au long de son cycle de vie, Bell a augmenté sa capacité à collaborer en temps réel avec les partenaires du programme et l'US Army. Cette méthode accélère la prise de décision parmi les équipes réparties en utilisant un environnement de données commun et sécurisé qui crée une source unique de données pour le programme, ce qui permet de réduire le temps d'assemblage, le temps de reprise et les coûts.

unnamed-1.jpg

Parallèlement à l'assemblage du Bell 360 « Invictus », des composants de grande valeur tels que la boîte de vitesses du rotor principal, les arbres de transmission et les accouplements sont testés au sein du laboratoire d'essai des systèmes d'entraînement (DSTL) de Bell. Le DSTL est utilisé pour mener des efforts de réduction des risques qui garantissent que le programme dispose de données exactes et vérifiées pour qualifier les composants avant le test en vol. 

Un nouveau laboratoire d'intégration de systèmes (SIL) spécifique au FARA est également opérationnel chez Bell. Cette installation permet à Bell d'intégrer des composants, des logiciels et des systèmes de mission critiques pour le test, la vérification et la validation de la fonctionnalité avant de prendre son envol sur un avion réel. Cette approche réduit les risques techniques et aide à l'exécution sûre, rapide et efficace du programme d'essais en vol.

398815-2021 Bell 360 Build Update 4 IMG_3473-c94279-large-1628706320.jpg

L’approche novatrice de Bell en matière de conception du Bell 360 « Invictus » associe des technologies éprouvées à faible risque et des processus avancés pour offrir une solution abordable, agile et létale destinée aux de champ de bataille moderne. Selon le fabricant, le Bell 360 « Invictus » respecte ou dépasse toutes les exigences énoncées dans le contrat du programme FARA.

La conception de la Bell 360 « Invictus »  met l’accent sur les performances exceptionnelles en utilisant des technologies éprouvées pour répondre aux exigences du FARA de l’Armée de terre à un coût abordable et dans les délais. Le système à rotor « Invictus » en est un exemple. Cette conception est basée sur le système de rotor du Bell 525 « Relentless », qui a été testé et éprouvé à des vitesses supérieures à 200 noeuds (KTAS). En intégrant des conceptions éprouvées et les meilleures technologies disponibles issues de programmes commerciaux et militaires. Par ailleurs, le concept avec un rotor principal unique dans une configuration à quatre pales, un fuselage doté d’un cockpit tandem à faible traînée est permet une parfaite intégration dans des avions de transport. L'hélicoptère est doté d'un rotor de queue caréné incliné qui offre des avantages en ce qui concerne le vol à grande vitesse et en vol stationnaire. Le train d'atterrissage est également rentré pour éliminer la traînée. L’hélicoptère sera propulsé par le moteur du programme ITEP (Enhanced Turbine Engine Program) de l’US Army, développé et construit par General Electric.

En parallèle et pour répondre à l’US Army, Bell a modifié une partie du fuselage et propose désormais l’hélicoptère avec un rotor de queue traditionnel en lieu et place du rotor à fenestron (voir photos).

Les fonctionnalités clés de L’Invictus :

Mini-Ailes pour une portance partagée afin de réduire la demande de portance du rotor en vol et permettant une forte maniabilité à grande vitesse.

Un bloc d'alimentation supplémentaire qui augmente les performances, lorsque les besoins en énergie sont élevés.

Un rotor principal articulé robuste avec une capacité de battement élevée permettant un vol à grande vitesse

Système de contrôle de vol Fly-by-Wire qui réduit la charge de travail du pilote et ouvre la voie au vol autonome.

Une vitesse de 180 nœuds.

Rayon de combat : de 135 nm (250 km) avec plus de 90 minutes de temps en station, l'aéronef devrait pouvoir voler hors de l'effet de sol à 4’000 pieds à 35 ° C.

Atteint l'effet de vol stationnaire 4K / 95F en vol stationnaire (HOGE).

Un canon de 20 mm, lanceur de munitions intégré en soute capable d'intégrer des missiles air-air et  de futures armes, ainsi que de l'inventaire actuel de munitions.

Dernière génération de capteurs pour permettre une meilleure connaissance de la situation. 

Approche des systèmes ouverts modulaires (MOSA) rendue possible par un « backbone » numérique de Collins Aerospace.

Conception robuste intégrant les processus de prise en charge du cycle de vie à un stade précoce afin d'assurer une disponibilité élevée d'OPTEMPO dans les opérations multi-domaines.

Le modèle de fabrication et les fils numériques compatibles avec la conception pour réduire les coûts et améliorée la fiabilité et la formation tout au long du cycle de vie de l'aéronef.

Pour Bell Textron, la conception de Bell 360 « Invictus » s’appuie sur une longue expérience et les dernières innovations commerciales de la société. Le nouvel appareil prend en compte les retours technologiques rencontrés dans le cadre des développements et de fabrication requise par le projet du  Future Vertical Lift (FVL) dans le cadre de la démonstration technologique conjointe multi-rôles (JMR TD) au cours des six dernières années.  Le premier prototype devrait voler en 2022.

398817-2021 Bell 360 build update 6 IMG_3186-ffa2e7-large-1628706684.JPG

Photos : 1 Bell 360 avec le rotor de queue traditionnel 2 Avec rotor à fenestron 3 & 4 Assemblage cabine @ Bell Textron

 

 

03/08/2021

Nouveau concept d’aéronef à décollage vertical pour Bell !

IMG_7464.png

Bell Textron a présenté un nouveau concept d’aéronef à décollage vertical pouvant voler à grande vitesse. Ce concept ressemble au V-22 « Osprey » ou encore le V-280 « Valors » : les moteurs situés sur le bout des ailes pivotent à 90 degrés. Mais la nouveauté est qu’une fois en vol, les pales des hélices se replient vers l’arrière et une turbo soufflante qui prend alors la relève propulse l’appareil vers l’avant. Cette nouvelle technologie HSVTOL représente ainsi une nouvelle option d’avenir selon l’avionneur.

Rappel

Bell Textron a exploré la technologie des aéronefs à transport vertical à grande vitesse pendant plus de 85 ans, créant des configurations VTOL innovantes telles que les X-14, X-22, XV-3 et XV-15 pour la NASA, l'armée américaine et l'armée de l'air américaine. Les leçons tirées des XV-3 et XV-15 ont soutenu le développement du tiltrotor Bell-Boeing V-22 « Osprey », une plate-forme inestimable qui a changé la façon dont l'armée américaine mène des assauts amphibies, des infiltrations et des exfiltrations à longue distance et le réapprovisionnement avec une croisière vitesse et portée deux fois supérieures à celles des hélicoptères qu'il a remplacés.

La technologie Off and Landing (HSVTOL) allie la capacité de vol stationnaire d'un hélicoptère aux caractéristiques de vitesse, de portée et de capacité de survie d'un avion de chasse. Cette  technologie HSVTOL représente une amélioration radicale des capacités des giravions. Selon Bell Textron , les investissements technologiques ont réduit les risques et ont préparé au développement rapide des HSVTOL dans un environnement d'ingénierie numérique, tirant parti de l'expérience d'un solide passé d'exploration technologique et de partenariats étroits avec le ministère de la Défense et des laboratoires de recherche.

Ce concept permet donc d combiner la vitesse de l’avion à réaction à la polyvalence de l’hélicoptère. Le fait de replier les pales vers l’arrière élimine une grande partie de la traînée de celles-ci.

Bell  Textron explique que l’appareil pourrait atteindre une vitesse de 400 nœuds. Il serait possible de développer plusieurs versions allant de 4’000 livres à 100 ’000 livres.

Photo : Concept HSVTOL@ Bell Testron