17/09/2017

Radar AESA pour les Do228 du Bangladesh !

Dornier-Do-228MP-Bangladesh-Navy.jpg

Leonardo (Italie) a signé un contrat avec RUAG Aviation (Suisse), fabricant d'équipement d'origine et détenteur de certificat de type de l'avion Dornier 228, pour fournir des radars AESA Seaspray 5000E (Active Radical Scan) pour les deux nouveaux modèles Dornier 228 multirôle, récemment commandés par le Marine du Bangladesh. Le nouvel avion sera utilisé pour surveiller et protéger les 120’000 kilomètres carrés de zone territoriale maritime du Bangladesh et la zone économique exclusive (ZEE).

RUAG Maître d’œuvre du Do228 NG :

Les Dornier Do228 NG sont produits à Oberpfaffenhofen en Allemagne, mais la modernisation est installée sur le site de RUAG Aerospace à Emmen (LU). Le Do228 modernisé comprend un cockpit numérique couplé à une avionique EFI890 Universal Avionics System, les moteurs Garrets TPE 331-10 sont dotés d’une nouvelle hélice à 5 pales en composite produit par MT-Propellers. La structure a été considérablement renforcée. Le Do228 peut aujourd’hui pratiquer des décollages et atterrissages court sur piste non préparée, de plus l’appareil permet une permet en œuvre facilitée en zone de brousse. L’appareil peut dorénavant rester 10 heures en vol avec des variations de vitesse et d’altitude. Au total, RUAG Aerospace a effectué près de 300 modifications qui rendent aujourd’hui, le Do228 plus efficace.

La version du Do228NG choisie par la marine du Bangladesh doit recevoir le radar de surveillance multi-modes AESA (Seasdisplay Active Scanned Array) Seaspray 5000E qui emploie le processeur commun de la famille Seaspray AESA, couplé à une antenne AESA pour offrir une capacité de pointe couvrant les environnements air-surface et air-air. 

 

squared_medium_squared_original_Seaspray_5000E_S.jpg

Photos : 1 Do228NG@ RUAG 2 antenne du Seaspray 5000 E @ Leonardo

12/10/2016

Le Bangladesh commande un C295W !

D016545.jpg

Bangladesh a passé commande auprès d’Airbus d’un avion de transport tactique C295W. L’avion sera livré dans la seconde moitié de 2017.

Le Bangladesh devient le neuvième pays a opter pour le C295W, qui deviendra le premier avion multimoteur à voilure fixe à venir équiper l'armée du Bangladesh. Il sera utilisé comme moyen de transport pour les troupes et le fret, avec des applications, pour le parachutisme et l'évacuation sanitaire.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : C295W @ Airbus

30/01/2014

Le Bangladesh commande le Yak-130 !

432216700.jpg


 

Le Bangladesh a signé un accord pour l’acquisition de 24 appareils de type Irkut Yakovlev Yak-130. Cette transaction vient d’être rendu publique, alors que celle-ci date de fin 2013. Ce contrat est estimé à un peu plus de 800 millions de dollars. 

 

Les 24 Yak-130 seront fournit dans la version standard de base pour l’écolage. Les livraisons devraient débuter en fin d’année déjà. Les Yak-130 vont remplacer les avions-école de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. 

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.


 

2956808634.jpg


 

Photos : 1 Yak-130 en vol 2 Cockpit  @ Irkut/Yakovlev

21:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yakovlev yak 130, bangladesh, yak-130 |  Facebook | |