18/03/2019

Premier vol réussi pour un bio-kérosène révolutionnaire !

595EC852-5021-40D6-B3CA-F3CD5191266C.jpegI

Je vous propose une série spéciale sur le biokérosène et les actions menées au sein du secteur de l'industrie de l'aviation. Ce dossier a pour but de vous démontrer que contrairement à la croyance populaire et de certains médias, l'aviation n'est pas le pollueur que l'on veut bien accuser, même si il reste encore du pain sur la planche. Les essais de bio-kérosène pour l’aviation ne sont pas nouveaux. Il y a quelques  semaines, nous avons vécu une première mondiale avec un premier vol exécuté à l’aide d’un nouveau type de biocarburant à base de salicorne. Cette réalisation réussie a été organisée en partenariat avec l’avionneur américain Boeing et le transporteur des Emirats Arabe Unis Etihad Airways ainsi que le motoriste General Electric. L’avion, un Boeing B787-9 « Dreamliner » doté de moteurs GEnx-1B, s’est envolé pour un vol commercial d’Abu Dhabi à Amsterdam. 

Un nouveau biocarburant :

On doit cette réalisation à une association à but non lucratif de la Khalifa University d’Abu Dhabi, la Sustainable Bioenergy Researc (SBRC). Ce Consortium de recherche sur la bioénergie durable (SBRC) est une entité créée par le Masdar Institute et faisant partie de l'Université des sciences et technologies de Khalifa.

Des recherches ont montré que ce carburéacteur propre pouvait être produit à partir de terre du désert et d'eau de mer grâce à un processus agricole innovant. Le projet soutient les plans de diversification des Emirats Arabes Unis et de leur engagement en faveur de la durabilité.

Le vol entre Abou Dhabi et Amsterdam a marqué une étape majeure dans la mise au point d’un carburant propre et alternatif pour réduire les émissions de carbone. L'initiative aborde également la sécurité alimentaire dans les Emirats Arabes Unis à travers la culture des fruits de mer en tant qu'élément central du processus.

Les partenaires de la SBRC ont travaillé ensemble pour prouver le concept d'une chaîne de valeur complète centrée sur le système énergétique et agricole de l'eau de mer (SEAS). Il s'agit d'une plateforme industrielle synergique qui soutient le secteur de l'aviation, l'industrie pétrolière et gazière, la production alimentaire ainsi que la création d'une nouvelle alternative agricole spécifique aux Émirats arabes unis.

Le carburant durable pour ce vol a été dérivé de l'huile de plantes de Salicornia cultivée dans une ferme SEAS de deux hectares située à Masdar. Le SEAS est le premier écosystème désertique au monde conçu pour produire du carburant en eau salée. Les poissons et les crevettes élevés dans l’installation fournissent des éléments nutritifs aux plantes 

La décarbonisation de l’industrie :

La décarbonisation en profondeur des industries à forte intensité énergétique a un effet d'entraînement sur la sécurité alimentaire et l'action climatique. Les carburants aéronautiques propres et alternatifs constituent une solution innovante et durable pour réduire de manière significative les émissions nocives de carbone. Avec ce premier vol commercial, nous avons la preuve qu’aujourd’hui ce concept novateur répond aux défis de l'énergie de demain.

Cette réalisation historique de l'Université de Khalifa et de ses partenaires marque un nouveau départ pour l'utilisation du combustible propre pour l’aviation commerciale. Par ailleurs, ce nouveau carburant propre permet la mise en place d’une chaîne de valeur durable des biocarburants.

Aviation et effet de serre :

Au niveau mondial, le trafic aérien représente environ 11% de la consommation de carburant et environ 2% des émissions de CO2. Le kérosène fossile représente également le coût le plus élevé de fonctionnement pour les compagnies aériennes. La recherche de la diminution de la consommation est un but depuis plusieurs années. Avionneurs et motoristes y travaillent et ont accompli d’énormes efforts en 60 ans. Les avions de dernière génération (B737MAX, B787, B777X, A320neo, A330neo, A350) ont une consommation 70% inférieure à celle des aéronefs des années 60. Mais ce n’est pas terminé, d’ici 2025 celle-ci devrait encore diminuer de l’ordre de 5%. Si l’économie réalisée est un moteur économique pour l’aviation, l’arrivée de biokérosène en est un autre. L’arrivée prochaine de biocarburants fabriqués à partir de biomasse, plantes ou de déchets, va contribuer à améliorer nettement le bilan environnemental tout en garantissant la pérennité du transport aérien. Leur utilisation réduit de 50 à 90 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport au kérosène actuel, tout en réduisant aussi, à des degrés divers et en fonction de la structure chimique du carburant de synthèse, les émissions de polluants par rapport aux carburéacteurs fossiles, oxydes de soufre et particules notamment. A terme, le prix de ces nouveaux carburants sera également abordable et moins sujet aux fluctuations du marché, garantissant ainsi une meilleur stabilité de prix et d’approvisionnement.

9449E340-85FF-409A-9576-D5940AFCD39C.jpeg

 

Photos : Le B787 « Dreamliner » d’Etihad Airways qui a réalisé ce vol @ Etihad Airways

 

 

15/12/2018

Boeing a livré le 787ème exemplaire du B787 !

release-hi-res.jpg

Everett, Washington, l’avionneur américain Boeing a livré vendredi le 787èmeexemplaire de son B787 « Dreamliner ». Ce chiffre « miroir » marque un jalon important pour la famille « Dreamliner », soit l’avion bicouloir le plus rapidement vendu dans l' histoire de l’aéronautique.

Depuis sa première livraison en septembre 2011, la famille « 787 » a transporté près de 300 millions de passagers sur plus de 1,5 millions de vols à travers le monde, dont plus de 210 nouvelles routes sans escale rendues possibles par l'efficacité supérieure en carburant et autonomie de l'avion. 

« Atteindre cette livraison d'étape est un témoignage de notre incroyable équipe Boeing qui construisent des avions les plus capables et les plus fiables du monde », a déclaré Kevin McAllister, président et directeur général de Boeing Commercial Airplanes.

L'avion a été livré via la société de leasing AerCap, pour le transporteur China Southern, qui continue d'élargir sa flotte long-courrier de B787 « Dreamliner », dont 10 B787-8 et huit B787-9. Les B787 ont permis à la compagnie aérienne de lancer un certain nombre de routes mondiales sans escale, reliant Guangzhou à Londres ainsi qu’en direction de Rome et Perth.

Photo :le 787ème« Dreamliner » destiné à China Southern @ Boeing

 

24/09/2018

Premier B787 « Dreamliner » pour Shanghai Airlines !

787_SHA_03.jpg

Seattle,  Boeing et Shanghai Airlines ont célébré la livraison du premier B787-9 « Dreamliner » à la compagnie chinoise.

100ème Boeing pour Shangai Airlines :

Le nouvel avion, est aussi le 100èmeBoeing à venir grossir la flotte du transporteur. Celui-ci porte un symbole spécial « 100 » sur son fuselage.

« Nous sommes très heureux de prendre livraison du premier « Dreamliner » pour Shanghai Airlines », a déclaré Li Yangmin, vice - président de la Chine Eastern Group.

Shanghai Airlines prévoit de voler les premiers « 787 » sur les vols intérieurs s tels que Shanghai à Chengdu et Pékin, ainsi que sur les routes régionales de Shanghai au Japon et en Corée. Avec l’agrandissement de la flotte, elle envisage de profiter de longue portée et l'efficacité supérieure en carburant de l'avion pour ouvrir de nouvelles liaisons internationales. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bicouloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Photo :B787-9 aux couleurs de Shangai Airlines @ Boeing

 

05/05/2018

Uzbekistan Airways commande un Dreamliner supplémentaire !

787-8+UZB+%23470+Flyaway_159.jpg

Uzbekistan Airways, le porte-drapeau de la République d'Ouzbékistan, a annoncé  la finalisation d'une commande d'un B787-8 supplémentaire, La commande est  évaluée à 239 millions de dollars aux prix courants de l’avionneur.

Uzbekistan Airways exploite actuellement deux « Dreamliner » sur des routes internationales, y compris l'Europe, l'Asie du Sud-Est, le Japon et les États-Unis. Avec cette nouvelle commande, le transporteur disposera de cinq « Dreamliner » dans le cadre de son plan de modernisation et d'expansion de sa flotte.

Le B787 « Dreamliner » :

Construit principalement à partir de matériaux composites en fibre de carbone, le « Dreamliner » élève la barre en matière d’efficacité énergétique et le confort des passagers. Le B787 utilise 20% de carburant de moins, ce qui signifie qu’il est le premier avion de taille moyenne capable de voler long-courrier, tout en réduisant les émissions de carbone.

Avec une pression d’air pour les passagers plus conviviale en cabine et ceci grâce au maintien de la pression d’air dans l’habitacle à l’équivalent d’une altitude de 6.000 pieds (1.800m) nettement inférieur à l’altitude de 8.000 pieds (2400m) d’un appareil conventionnel. Les matériaux composites permettent de maintenir un niveau d’humidité mieux régulé et diminue ainsi l’effet de l’assèchement des muqueuses.

Les hublots sont plus grands de l’ordre de 30% offrant une meilleure visibilité et sont dotés de verre intelligent à gradation automatique. Il suffit d’une simple pression sur un bouton pour diminuer l’éblouissement et accentuer le contraste.

Photo :B787 d’Uzbekistan Airways@ Boeing

 

23/10/2017

Boeing et Mitsubishi Heavy Industries concluent un partenariat !

2345.jpg

Seattle, l’avionneur américain Boeing et le japonais Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. (MHI) ont annoncé avoir conclu un accord visant à renforcer la collaboration d'une manière qui améliorera la compétitivité des deux entreprises. L'accord comprend des efforts pour réduire les coûts de production des ailes pour le B787 « Dreamliner » et des études conjointes de technologies de pointe en ce qui concerne les aérostructures pour les avions commerciaux de future génération. 

Mitsubishi Heavy Industries fabrique les ailes du B787 en composites sur les installations de son usine à Nagoya. L'accord vise à permettre aux ventes en poursuivant une efficacité accrue dans le système de production de MHI et sa chaîne d'approvisionnement grâce à des méthodes de production allégée, dont l'automatisation et d'autres activités. 

MHI travaille également sur l’usinage des sections de fuselage pour les B767, B777 et programmes B777X. Au total, environ 150 entreprises japonaises sont des fournisseurs de Boeing à travers ses gammes de produits commerciaux et de défense.

Photo : Le B787-10 « Dreamliner » @ Boeing