16/02/2011

Ravitailleurs pour l’US Air Force, dernière ligne droite !

 

1817705791.jpg

Le Pentagone a annoncé lundi espérer attribuer d'ici un mois environ le contrat de remplacement des avions-ravitailleurs de l'armée de l'air américaine, ce qui devrait mettre un point final à un feuilleton qui dure depuis près de dix ans.

Ce contrat, pour lequel Boeing et EADS sont en concurrence, est évalué désormais à quelque 35 milliards de dollars (26 milliards d'euros). Il portera sur 179 appareils.

Il s'agit du troisième appel d'offres concernant ce projet en près de dix ans.

Le Pentagone "espère procéder à l'attribution d'ici un mois ou à peu près", a déclaré Robert Hale, directeur financier du département de la Défense.

Un gros contrat :

Le contrat est valorisé à environ 35 milliards de dollars, peut-on lire dans un résumé du projet de budget du département de la Défense pour l'exercice fiscal 2012. En février 2010, le chiffre de 25 à 50 milliards de dollars avait été cité par un haut responsable militaire.

L'appareil retenu permettra de renouveler environ un tiers de la flotte des "tankers", des KC-135 construits par Boeing, dont l'âge moyen est supérieur à 50 ans.

Rappel des épisodes du feuilleton :

Un premier projet de 23,5 milliards de dollars pour louer puis acheter 100 Boeing B767 transformés en ravitailleurs avait échoué en 2004 en raison d'une affaire de conflit d'intérêt qui s'était traduit par des peines de prison pour le directeur financier de Boeing et le numéro deux des achats de l'armée de l'air de l'époque.

Par la suite, EADS, en partenariat avec le groupe américain Northrop Grumman , avait remporté le deuxième appel d'offres portant sur 179 appareils en février 2008. L'opération a elle aussi été annulée, les autorités américaines ayant retenu certains des arguments avancés par Boeing pour contester l'attribution du contrat.

Big04.jpg

Les deux candidats :

L’A330-200 MRTT est le gros-porteur biréacteur de la famille Airbus à commandes électriques. Compte tenu de l'énorme capacité de carburant de l'A330-200 en version standard, le ravitailleur multirôle n’a pas besoin de réservoirs supplémentaires pour offrir des performances de ravitaillement en vol.  Sa soute cargo reste donc entièrement disponible pour tout type de chargement et offre une grande flexibilité dans le transport de fret, de passagers, l’évacuation sanitaire, le transport de troupes et pour d’autres missions.

L'A330 MRTT est proposé avec plusieurs systèmes de ravitaillement en vol associant nacelles sous voilure et/ou unité de ravitaillement par tuyau et panier ('hose and drogue') installée dans le fuselage et/ou le système avancé de ravitaillement par perche ARBS conçu par EADS CASA. La perche caudale de ravitaillement télescopique est entièrement contrôlée par des commandes électriques et assistée par ordinateur. La console de l’opérateur de ravitaillement dotée d’écrans couleur LCD de haute définition et grand format est située dans le cockpit et accueille également le système de planification de mission.

L’A330 MRTT affiche un capacité totale de 111 tonnes, une plage de vitesse de 180-325 KIAS et une capacité de ravitailler de 0 à - 35 000 pieds d’altitude. L’A330 MRTT a été sélectionné dans le cadre du programme FSTA (Future Strategic Tanker Aircraft) qui porte sur la fourniture d’une flotte d’avions-ravitailleurs stratégiques pour la Royal Air Force du Royaume-Uni et équipe déjà les armées de l’air de l’Australie (Royal Australian Air Force), bientôt de l’Arabie saoudite (Saudi-Arabia Air Force), des Emirats arabes unis (UAE Air Force).

Boeing a étudié les besoins de la mission de près pour déterminer la taille optimale de la cellule qui apportera le plus de capacité pour un moindre coût et permettre la meilleure exploitation possible.

Le résultat en est le B767 NewGen Tanker, un gros-porteur multi-mission sur la base d’une cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version permettra de répondre totalement aux nouvelles exigences du cahier des charges.

Pour ce faire, l’avion reprendra en matière de cockpit les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un  nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant vers l’avion ravitaillé. Les charges et les opérations en seront simplifiées.

Le Boeing B767 NewGen Tanker, répondra aux 372 exigences demandées par l’US Air Forces, de plus selon Boeing, les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants.

Selon Boeing, le B767 NewGen Tanker fera économiser aux contribuables américains plus de 10 milliards de dollars en coûts de carburant sur ses 40 ans de service parce qu'il brûle 24 % de moins de carburant. Le programme appuiera également plus d’emplois aux Etats-Unis que son concurrent !

 

 

 

1446741987.jpg

 

 

 

Photos : 1 le bon vieux KC-135 ravitaille un F-16@Boeing 2 L’A330 MRTT ravitaille un F-16 @ Airbus Military 3 le B767 NewGen Tanker @ Boeing