02/09/2019

Le KJ-600 AEW, le Hawkeye chinois ! 

article_5cb205606781f8_64462559.jpg

La Chine travaille à l’amélioration de sa capacité de détection et d’alerte lointaine pour venir équiper son aéronavale.  L’actuel porte-avions chinois le Liaoning ne peut compter aujourd’hui que sur des hélicoptères aéroportés d’alerte avancée et sur un système radar intégré pour détecter les ennemis, ce qui limite considérablement la détection en profondeur du dispositif aéronaval contrairement à la marine américaine qui dispose du « Hawkeye ».

Le KJ-600 AEW&C :

La marine chinoise ne peut déployer pour l’instant un avion d'alerte et de contrôle (AEW & C) aéroporté pouvant être déployé en tant que centre de commandement dans le ciel, collectant des informations et coordonnant les navires pour former une force de frappe plus puissante. Cette faiblesse et en passe d’être corrigée avec l’arrivée prochaine du KJ-600. Construit par la société Xian Aircraft Corporation (XAC), le KJ-600 pèse environ 30 tonnes et est propulsé par deux turbopropulseurs FWJ-6C. Le KJ-600 est basé sur l'expérience acquise avec le démonstrateur technologique JZY-0, une variante à quatre gouvernails de l'avion de transport Y-7. En raison de son poids élevé et de sa puissance moteur limitée, le KJ-600 est conçu pour décoller du porte-avions en utilisant uniquement une catapulte. L’appareil ressemble à si méprendre au E-2 « Hawkeye » de Northrop-Grumman. Le KJ-600 serait équipé d’un radar construit par l’Institut 603 de type AESA à basse fréquence, efficace contre les avions furtifs. Reste que le KJ-600 doit encore ffectuer son vol inaugural prochainement.

Destiné à la prochaine génération de porte-avions ?

Une réplique d'un avion d'alerte avancée KJ-600 aéroporté a été photographiée installée sur un pont de réplique de porte-avions ne nouvelle génération en août 2018. Selon plusieurs observateurs, l’avion devrait venir équiper la prochaine génération de porte-avions chinois utilisant un système de catapulte électromagnétique de type EMALS.

article_5cb20476434659_13761041.png

Photos : 1 Image de synthèse du KJ-600 AEW&C @XAC 2 Maquette d’essais sur une réplique de porte-avions@ CCTV

 

24/03/2015

Chine, entrée en service du KJ-500 AEW&C!

p983915630-4.jpg

 

Beijing, la Chine confirme l’entrée en service du Kongjing 500 (KJ-500) détection et de commandement aéroporté (AEW & C) au sein de la Force aérienne chinoise « Force aérienne de l’armée populaire de libération » (PLAAF). Pour la première fois, une image du KJ-500 avec un numéro d'ordre officiel (30 471) est publiée, confirmant ainsi, son entrée en service.

 

Le Kongjing 500, KJ-500 : 

 

Le KJ-500 est basé sur le Aircraft Corporation Shaanxi (SAC) Y-8 de transports doté de quatre turbopropulseurs.  Le Y-8 a été utilisé par la PLAAF et la PLANAF dans une grande variété de rôles et certains ont été fournis aux exploitants civils. Il a été exporté à l'armée de l'air de la République du Myanmar (ex-Birmanie), au Soudan ainsi qu’au Sri-Lanka. Directement dérivé de l’Antonov 12 russe, le Y-8 est capable de transporter des troupes, d’effectuer du largage de fournitures, parachutages et peut fonctionner comme une ambulance aérienne. Il peut également être utilisé à des fins commerciales comme un avion cargo. Il est capable de transporter 20 tonnes de fret, environ 96 soldats, ou environ 82 parachutistes dans le compartiment de cargaison, qui est de 13,5 mètres de long, 3 mètres de large et 2,4 mètres de haut. 

L'avion de transport Y-8 a été mis en production d'essai au sein de  Xi'an Aircraft Factory en juin 1972. En décembre 1974, le premier Y-8 chinois effectue son vol inaugural.

 

KJ-500_3view.jpg

 

Le KJ-500 est un système d'alerte et de contrôle aérien composé de trois radars à ouverture électronique disposés dans un réseau triangulaire qui permet une couverture de 360 degrés. Ces radars ont été développés par l'Institut de Nanjing de recherche et de technologie électronique (NRIET ou 14 Institut ). Il semble que les progrès chinois en matière d’électronique permettent au KJ-500 d’avoir les mêmes propriétés que les actuels KJ-2000 plus gros montés sur Ilyushin Il-76. Selon la télévision chinoise système KJ-500 pourrait suivre de 60 à 100 cibles simultanément à 470 km.

 

KJ-500d.jpg

 

Le KJ-500 est également connu sous la dénomination ZDK-03 AEW&C au sein de l’aviation militaire pakistanaise. Il s’agit d’une variante spécialement conçue pour l'exportation au Pakistan. Le premier avion a été livré au Pakistan fin 2010. 

 

Pakistan_Air_Force_Shaanxi_ZDK-03_(Y-8)_inflight.jpg

 

Photos : 1 KJ-500 au sein de la PLAAF 2 Prototype du KJ-500 @ ChineNouvelle 3 le ZDK-03 pakistanais @ PAK