16/01/2017

L’Italie lance le programme de replacement de l’AW129 « Mangusta » !

A129-98h.jpg

L'Italie a entamé le processus de remplacement de sa flotte d'hélicoptères d'attaque et de reconnaissance AW129 « Mangusta ». Un contrat pluriannuel de 487 millions d'euros (515 millions de dollars) a été signé par le ministère de la Défense avec Leonardo.

Dans un premier temps, Rome envisage une première commande de 48 hélicoptères, en remplacement des actuels 59 AW129 « Mangusta ». Selon les prévisions de l’Armée italienne l’AW129 devrait prendre sa retraite à partir de 2025. Une seconde tranche pourrait être commandée à l’aube de 2030.

Le programme NEES :

Sous l’appellation NEES « New Exploration and Escort Helicopters » le nouvel hélicoptère devrait utiliser certaines technologies déjà mûres, comme la transmission et le rotor de queue de l’AW149, le missile Rafael Spike et le système de ciblage « Toplite », ainsi que le canon TM197B de 20mm. Le cahier des charges impose par contre de nouvelles capacités en matière de performances, d’autonomie et de survie. Les capacités offensives, les communications numériques seront également renforcées.

Le contrat de développement couvre la conception, la fabrication et la qualification de cinq appareils, un prototype, trois exemplaires de présérie et un premier hélicoptère de production avec la configuration de la capacité opérationnelle initiale (COI).

 

Photo : l’AW129 « Mangusta » aura bientôt un remplaçant@ Armée Italienne

18/01/2015

Modernisation des AW129 « Mangusta »!

15498.jpg

 

AgustaWestland termine la phase de modernisation de son hélicoptère de combat AW129 « Mangusta » avec l’adaptation d’un nouveau système de détection électro-optique, qui pourra notamment mettre en oeuvre le missile « Spike-NLOS ».

 

Nouvelle optique : 

 

L’hélicoptériste européen AgustaWestland procède actuellement à la phase terminale des essais qui doivent conduire à l’acceptation du nouveau système de détection électro-optique monté sur l’hélicoptère. Le système choisi est le « Toplite » de l’israélien Rafael  Defense Systems. Ce nouvel équipement doit, à terme équiper les AW129 « Mangusta » d’attaque de l'armée italienne.

Le « Toplite » est destiné à servir de système de ciblage principal de l'hélicoptère et permettra de mettre en ouvre le missiles « Spike-NLOS » antichars.

 

Le « Toplite » : 

 

Unknown.jpeg

 

 

Le système permet l'observation jour ou de nuit et la détection de cible, la reconnaissance et l'identification grâce à un télémètre infrarouge et laser (FLIR, caméra CCD). Il permet notamment la poursuite de cibles automatiques. Le «Toplite» est stabilisé et peut également être intégré avec les systèmes radar, de navigation et de guerre électronique d'un aéronef. Le système fournit les services nécessaires pour le guidage de précision pour les armes à guidage, de jour ou nuit et dans des conditions météorologiques défavorables. 

  

Le Spike-NLOS : 

 

 

NLOS1-1.jpg

Le missile Defense Systems Spike-NLOS (Non Line of Sight) est la version à très longue portée de la désormais célèbre famille « Spike ». Le missile porte à 25 km et permet un guidage infrarouge ou à fibre optique. Il pèse 70 kg et peut être lancé depuis les avions et les hélicoptères.

La famille de missile « Spike » est de type « tire et oublie » munie d'un capteur CCD à guidage thermique. Outre le mode « tire et oublie », les versions longue et moyenne portée du « Spike » ont également une capacité de filoguidage, permettant au tireur de mettre à jour la trajectoire du missile depuis le poste de tir grâce aux informations fournis par le capteur thermique du missile, de changer de cible en cours de vol ou de rectifier le tir en cas d'erreur de cible ou d'anomalie du capteur thermique. La charge explosive est subdivisée en deux et placée en tandem, la première charge, plus petite, permet de neutraliser les blindages réactifs et la deuxième charge, la principale, permet de pénétrer la structure des blindés. 

 

L’AW129 « Mangusta » : 

 

L’AgustaWestland AW129 « Mangusta » est le premier hélicoptère spécifiquement conçu en Europe pour des missions de combat, de type biplace en tandem, il fait appel largement aux matériaux composites dans sa construction.  Le fuselage, large de 95 cm, peut  résister à des projectiles de 12,7mm et des déformations importantes. L’équipage est installé dans des sièges Martin-Baker MK1 « Helicopter Armored Crashworthy Seats Mark » 1 (HACS 1), décalés en hauteur, tireur à l’avant et pilote à l’arrière, ce dernier disposant devant lui d'un angle de vue de 23° vers le bas. La verrière est composée de verres plats, blindés et traités anti-reflet. Reposant sur un train composé de deux éléments principaux et d’une roulette arrière, l’appareil est flanqué de courtes ailes, dont le dièdre peut varier de +3° à -12°, supportant chacune 2 points pour les charges externes.  L’appareil est équipé de 2 turbines Rolls-Royce Gem 2 Mk 1004D de 1’035 ch sur l'arbre, 890 ch en régime continu, produits sous licence par Piaggio avec la désignation RR1004, entraînant un rotor quadripalles et un anti-couple bipale. Le rotor principal est doté de pales en matériaux composites et la tête de rotor de roulements élastomère ne nécessitant aucune lubrification.

 

L’appareil est principalement employé dans l’armée italienne soit 41 machines, mais il est actuellement construit sous licence en Turquie par Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) sous la dénomination de T-129A/B « Atak ». Au total la Turquie a commandé 51 hélicoptères de ce type. 

 

 

4789.jpg

 

Photos : 1 & 4 AW129 «Mangusta» doté du Toplite @David Daverio 2 l’optique Toplite  3 Spike-NLOS@ Rafael Defense