14/11/2013

Essais réussi pour le détecteur de cendres !

800x600_1384266028_AVOID_Airbus_A340-300_MSN1_during_the_test_flight_fitted_with_AVOID_sensor.jpg

 

Le constructeur aéronautique Airbus en collaboration avec la société Nicarnica Aviation et la compagnie aérienne Easyjet , ont recréé un nuage de cendres volcanique artificiel pour tester le système de détection « Avoid », qui permet de détecter et de mesurer la concentration de cendres dans l’atmosphère.  Nicarnica a développé le système de détection  « Avoid », Airbus a engagé des avions et Easyjet a apporté son soutien financier, ainsi que l’expertise de Ian Davies, son patron de l'ingénierie qui a été à l'initiative du projet.

 

800x600_1384266817_AVOID_The_Airbus_A400M_releases_volcanic_ash_to_form_artificial_ash_cloud_for_the_test.jpg

 

Processus d’essais :

 

Pour réaliser ce test, un nuage artificiel a été créé au dessus du Golfe de Gascogne via la libération, entre 9’000 et 11’000 pieds, d’une tonne de cendres volcaniques grâce à un Airbus A400M. L’idée étant de recréer les conditions du nuage de cendres lié à l’éruption de 2010. Ensuite un A340-300, d’Airbus, équipé de la technologie Avoid (une sorte de radar météo infrarouge) a volé en direction du nuage afin de mesurer à une distance sécuritaire de 60km, sa concentration, sa densité et son emplacement exact. Les mesures ont dans le même temps été corroborées par un appareil plus petit, un DA-42 qui a, lui, traversé le nuage pour prendre les mesures exactes. Vu la réussite de l’opération et après certification commerciale.

 

 

Le système « Avoid » :

 

800x600_1384266029_AVOID_Closeup_1_of_the_AVOID_sensor_fitted_to_A340-300_MSN1_test_aircraft.jpg

 

 

Le système « Avoid » peut être assimilé à un radar météorologique pour les cendres. Créée par le Dr Fred Prata de Nicarnica Aviation, le système utilise la technologie infrarouge qui équipent les avions pour fournir des images aux pilotes et le centre de contrôle des opérations d'une compagnie aérienne . Les images permettront aux pilotes de voir un nuage de cendres, jusqu'à 100 km avant de l'avion et à des altitudes comprises entre 5’000m et 50’000m, leur permettant ainsi de faire de petits ajustements à la trajectoire de vol de l'avion pour éviter tout nuage de cendres . Le concept est très similaire aux radars météorologiques qui sont standard sur les avions commerciaux d'aujourd'hui.

Sur le terrain, des informations à partir d'avions doté du système « Avoid » pourrait être utilisées à terme pour construire une image précise du nuage de cendres volcaniques en utilisant des données en temps réel. Cela pourrait ouvrir de larges zones de l'espace aérien qui autrement seraient fermés pendant une éruption volcanique, ce qui serait avantageux pour les passagers en minimisant les perturbations.

800x600_1384266030_AVOID_Dr_Fred_Prata_monitoring_the_live_AVOID_results_at_the_Airbus_A340_test_station_.jpg

 

 

Photos : 1 L’A340-300 prévu pour les essais 2 L’A400M larguant les cendres 3 Le capteur Avoid sur l’A340-300 4 L’équipe dans l’avion @ Airbus

 

 

 

 

 

 

12:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, easyjet, avoid, cendres, a400m |  Facebook | |