04/12/2018

Airbus s’allie à Lockheed Martin pour l’A330MRTT !

3.A330-MRTT-RAAF.jpg

Lockheed Martin et Airbus ont signé un accord visant à explorer conjointement les opportunités de répondre au besoin croissant des clients militaires américains en matière de ravitaillement en vol. Les deux entreprises souhaitent fournir des services afin de remédier aux déficits capacitaires identifiés et de satisfaire aux exigences des ravitailleurs de nouvelle génération, capables d’opérer dans les environnements complexes des futurs théâtres d’opérations. 

« Nos clients ont impérativement besoin de capacités de ravitaillement en vol fiables et modernisées afin de préserver leur capacité de projection et leur avantage stratégique », a déclaré Marillyn Hewson, Présidente-directrice générale de Lockheed Martin. « En associant la force d’innovation et l’expertise d’Airbus et de Lockheed Martin, nous serons bien placés pour fournir à l’US Air Force et à ses alliés dans le monde entier les solutions de ravitaillement modernes requises pour relever les défis sécuritaires du 21esiècle. »

 « L’US Air Force mérite la meilleure technologie et la plus haute performance en matière de ravitaillement en vol, et c’est précisément ce que la formidable équipe industrielle regroupant Lockheed Martin et Airbus entend offrir », a déclaré Tom Enders, CEO d’Airbus.

 La coopération des deux entreprises, basée sur l’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus, doit permettre d’adresser un large éventail d’opportunités allant de besoins court terme en matière de ravitaillement en vol, par exemple sous forme d’une offre de services payants, à la conceptualisation du ravitailleur du futur.

Lockheed-Martin réalise depuis longtemps avec succès l’intégration des systèmes, ainsi que la fabrication et les opérations de MRO de divers gros avions de transport et de ravitaillement. Associée à l’expertise d’Airbus, cette expérience permettra aux deux entreprises de former une équipe solide pour répondre aux futurs besoins en matière de ravitaillement en vol.

Tentative vouée à l’échec ?

Cette alliance qui tente de venir détrôner le KC-46A de Boeing sur le marché des ravitailleurs US a-t-elle une chance de réussir ? L’offre des deux partenaires doit venir combler les retards de livraison du KC-46A pour permettre à l’US Air Force de tenir ses capacités. Certes à court terme il y une option négociable, mais à plus long terme les chance de maintien sont faibles. Par contre, il pourrait y avoir un effet de discréditation du KC-46A à l’exportation et cette alliance pourrait permettre de placer quelques A330MRTT supplémentaires. De son côté, le PDG de Boeing pourra compter sur son amité avec D.Trump pour sauver son ravitailleur, sans oublier que les démocrates avaient, sous Obama, trucidés la vente de l’A330MRTT au profit de Boeing, autant dire que les espoirs sont minces.

Photo : A330 MRTT @ Airbus DS

 

13/11/2018

Arrivée de l’A330 MRTT pour la RoKAF !

airbus ds,a330 mrtt,avions ravitailleurs,rokaf,corée du sud,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le premier des quatre avions de ravitaillement multirôle Airbus DS A330 MRTT (commandés par l'armée de l'air de la République de Corée (RoKAF) a atterri à la base aérienne de Gimhae à Busan, en Corée du Sud, pour subir des essais d'acceptation.

Le 12 novembre, la compagnie a annoncé dans un communiqué que l'avion, piloté par un équipage conjoint d'Airbus et de la RoKAF, était arrivé en Asie du Nord-Est après un vol de convoyage depuis la chaîne d'assemblage final d'Airbus à Getafe en Espagne, avec une escale à Vancouver au Canada.

La plate-forme va maintenant subir des tests au sol et en vol à Gimhae. La RoKAF sera épaulé par une équipe d’Airbus basée en Corée du Sud pendant les tests jusqu’à ce que l’appareil soit officiellement remis au client, a précisé la compagnie sans préciser la durée des tests.

Cela dit, les livraisons des quatre A330 MRTT devraient être terminées d'ici à fin 2019. Une fois en service, l'avion ravitailleur étendra la portée de frappe de la RoKAF et améliorera les opérations sa stratégiques au-delà de la Péninsule coréenne.

Rappel :

C’est le 30 juin 2015 que l’avionneur européen a remporté un contrat de 1,33 milliard de dollars US (1,19 milliard d'euros) avec la Corée du Sud pour l'achat de quatre avions A330 MRTT. Ce choix n’était pas une véritable surprise, car deux éléments on jouer en faveur de l’avion européen : l'avion peut transporter beaucoup plus de carburant et de passagers que le KC-46 américain et offre une plus grande polyvalence, de plus il est garanti que celui-ci puisse être livré en 2017.

L’Airbus A330MRTT : 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

airbus ds,a330 mrtt,avions ravitailleurs,rokaf,corée du sud,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos :A330 MRTT de la RoKAF @ Airbus DS

 

31/08/2018

Boeing produira le drone ravitailleur en vol !

3648892678.jpg

 

L’avionneur Boeing  a obtenu le contrat en vue de la fabrication du futur drone ravitailleur en vol  MQ-25 « Stingray » de support opérationnel destiné à  l'US Nav.  Ce premier contrat est d’un montant de 805 millions de dollars et doit permettre à Boeing de développer  l'ingénierie et la fabrication de quatre premiers aéronefs sans pilote.

Le drone MQ-25 « Stingray » est conçu pour fournir à la marine des États-Unis  une capacité de ravitaillement en vol . Selon la US Navy, le MQ-25 « Stingray » permettra une meilleure utilisation des avions de combat en élargissant la gamme de déploiement des  Boeing F/A-18 « Super Hornet », Boeing EA-18G « Growler » et des Lockheed Martin F-35C. Le MQ-25 fonctionnera depuis les porte-avions en utilisant les mêmes systèmes de bord communs aux avions pilotés par l’homme, comme  la catapulte de lancement et les systèmes de récupération du bâtiment.

Désigné le RAQ-25 dans la phase d’évaluation du projet de drone ravitailleur, la désignation a été modifiée en MQ-25 « Stingray ». Les exigences en matière de furtivité  permettent toujours tirer des missiles ou larguer des bombes à partir de pylônes, mais la surveillance et la destruction des cibles ne seront pas sa mission principale du nouvel engin.  Le drone MQ-25 va permettre de prolonger le rayon de combat non ravitaillé des  « Super Hornet »  à plus de 700 milles marins (1 300 km). L'objectif de la Navy est de fournir 6 800 kg (15 000 lb) de carburant à 4 à 6 avions sur une distance de 530 mi (580 mi).

 

drone,avions ravitailleurs,boeing,mq-24,us navy,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos: MQ-25 « Stingray » @ Boeing

15/07/2018

Le KC-46A prêt pour la livraison !

18BFT000077_32_lrg_high-res.jpg

C’est une étape cruciale qui vient d’être franchie en ce qui concerne le programme de l’avion ravitailleur KC-46A « Pegasus ». L’avionneur Boeing et les équipes de l’US Air Force ont terminé tous les essais en vol requis pour la première livraison de l’avion. La semaine dernière, l'équipe en charge du KC-46 a conclu à la fois ses essais de certification de type militaire et les tests de certification de récepteur avec KC-135, F-16 et C-17. 

« Ceci est une réalisation importante sur le chemin vers la première livraison en octobre », a déclaré Mike Gibbons, Boeing ravitailleur KC-46A vice-président et gestionnaire de programme.

La certification du récepteur, qui a commencé en avril, a été menée de Boeing Field à Seattle et depuis Edwards Air Force Base, en Californie. Dans le cadre de l'essai, le KC-46 et des avions récepteurs ont effectué des vols à différentes vitesses à des altitudes et des configurations spécifiques pour assurer la compatibilité et les performances tout au long de l’enveloppe de chaque récepteur de ravitaillement en carburant. 

L'équipe de test KC-46 a terminé les essais en vol STC en avril et travaille maintenant à travers les documents associés avant l'attributionde la STC. Le programme a six avions à terminés 3’300 heures de vol et délestée deux millions de livres de carburant pendant le ravitaillement des vols avec sur des avons F-16, F/A-18, AV-8B, C-17, A-10, des avions KC-10 et KC-46. 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3797140504.jpg

Photos :le KC-46A « Pegasus » @ Boeing

10/05/2018

Boeing débute la production en série du KC-46A !

p1702175_main.jpg

Boeing a débuté la production des premiers KC-46A « Pegasus ». Ces appareils ne nécessiteront pas de modifications après construction contrairement aux versions de préséries.

Mike Gibbons, vice-président et directeur du programme KC-46, a déclaré aux journalistes le 3 mai que l'avion, qui porte le numéro 1149, se dirigera vers le centre de finition de l'entreprise, où le ravitaillement et l'avionique militaire classifiée seront installés.

Boeing a modifié la post-production des avions pour rectifier les problèmes rencontrés lors des essais en vol ou de la certification de la Federal Aviation Administration (FAA). Le porte-parole de Boeing, Charles Ramey, a déclaré le 9 mai que ces problèmes de remaniement concernaient principalement le câblage, qui, selon lui, a évolué pour intégrer les améliorations de la productivité dans les blocs d'avions ultérieurs.

Les appareils qui seront maintenant produit vont respecter les normes définies pour la certification. Cependant, il faut ajouter que l’avionneur américain travaille maintenant avec l’US Air Force afin de déterminer la finalité des dates de livraison des différents lots de KC-46A.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

4009250882.jpg

Photos : 1ligne de production de KC-46A 2KC-46a @ Boeing