08/09/2017

Le premier A330MRTT de l’Armée de l’air s’est envolé !

yourfile.jpg

Airbus DS a réalisé avec succès le vol inaugural du premier A330 MRTT destiné à l'armée de l'air française. Ce premier vol a été réalisé à partir du site de Getafe en Espagne de l’avionneur européen. L’avion a effectué un vol d’une durée de 3h 25 minutes. La France prendra livraison de neuf A330MRTT sous la dénomination « Phénix » à partir de 2018.

La flotte de « Phénix » de l’Armée de l’air emportera à la fois un système de perche de ravitaillement sous voilure flexible et un entonnoir à gousses de ravitaillement. Les « Phénix » pourront également être reconfigurés pour transporter 271 passagers en tant qu’avion de transport. En version évacuation médicale (MEDEVAC) l'avion sera équipé du module « Morphee » de soins intensifs, qui peut transporter 10 patients et 88 passagers. Les A330 MRTT français seront motorisés par des Rolls-Royce Trent 700.

Rappel :

C’est en septembre 2011 que l’Armée de l’air française à choisit comme nouveau ravitailleur le modèle de l’A330 MRTT du consortium Airbus. Mais il faudra attendre décembre 2015 pour voir la commande se concrêtiser, soit un contrat de 3,3 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

L‘A330 MRTT :

L’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

A ce jour, 28 A330 MRTT ont été livré pour les forces aériennes de l'Australie, de l'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et du Royaume-Uni. 23 autres sont en commande, y compris pour la France et Singapour. Une coalition de partenaires de l'OTAN, l'Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Norvège acquerront également ce type d’appareil ainsi que le Qatar et la Corée du Sud.

 

1953695605.jpg

Photos : 1 le premier A330 MRTT français 2 A330 MRTT ravitaillant des F/A-18A/B espagnols @ Airbus DS

29/07/2017

Tests électromagnétiques pour le KC-46A !

Electromagnetic_High-Res.jpg

Boeing, l'US Air Force et la marine américaine ont complété les tests électromagnétiques (EME) sur un avion ravitailleur de nouvelle génération KC-46A durant le mois de juillet. Cette étape devait être effectuée pour que le fabricant puisse livrer son premier avion à l'USAF à la fin de cette année.

Le processus de test EME a évalué la capacité du KC-46A à voler à travers les champs électromagnétiques produits par des radars et des fréquences radio. Boeing a testé son deuxième avion de production à taux faible dans sa pleine configuration, y compris avec les gousses de ravitaillement. Pendant la simulation, l'avion a reçu des impulsions d'un grand transformateur positionné au-dessus de celui-ci, qui a testé la protection contre les impulsions électromagnétiques du KC-46A en vol. Le ravitailleur KC-46 est protégé par diverses technologies de protection conçues pour que l'avion résiste à toutes sortes d’impulsions électromagnétiques.

Les tests EME sont très importants pour la finalisation des essais de l’avion. Par contre, la phase finale des essais en vue de la certification n’est pas encore terminée pour le KC-46A. Boeing exige toujours une certification de type modifiée de la Federal Aviation Administration des États-Unis sur la base de référence du « 767 » avec les dispositions relatives aux avions citernes et une certification de type supplémentaire pour la variante militarisée.

L'armée de l'air a déjà déclaré qu'elle aurait une plus grande confiance dans le calendrier du programme, une fois que Boeing assurera les approbations de conception finale de la FAA, ce qui lui permettra de mener un ensemble définitif de vols de certification nécessaires à la livraison. Boeing prévoit recevoir l'approbation dès le mois d'août.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

4009250882.jpg

Photos : 1 tests EME 2 KC-46A au décolalge@ Boeing

 

11/06/2017

Le KC-46A entrera en service en 2018 !

4009250882.jpg

L'US Air Force s'attend à ce que Boeing fournisse le premier des nouveaux ravitailleurs KC-46A à la fin de la fin de 2018, soit plusieurs mois après une date prévue précédemment en septembre 2017.

À la suite d'une évaluation annuelle du risque de planification concernant le programme KC-46A au début de cette semaine, l'USAF a déterminé que des progrès plus lents que prévus dans le programme de test en vol et la capacité de Boeing à obtenir les certifications de l'Administration fédérale de l'aviation américaines retarderaient la première livraison de plusieurs mois. Boeing prévoit de sécuriser les approbations de conception restantes en juillet prochain 

"Je ne suis pas frustré", a déclaré le lieutenant général Arnold Bunch aux journalistes le 7 juin. "Bien, que je n'aime pas les retards. Boeing a lancé des ressources et fait tout son possible pour avancer, c'est la partie sur laquelle je suis très optimiste".

Les responsables de Boeing ont convenu avec l'USAF que des risques existent encore, mais disent qu'ils travaillent étroitement avec le service pour livrer des avions la plus rapidement possible

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3076926723.jpg

Photos : KC-46A @ Boeing

02/05/2017

Le 6ème KC-46A a rejoint les essais !

KC-46Tanker 1-2FF_248_high-res.jpg

Everett, Washington, le 6ème avion ravitailleur de nouvelle génération KC-46A a rejoint les essais. L’avion va ainsi permettre d’élargir la finalisation des tests en vue de l’obtention de la certification.

Ce nouvel avion de ravitaillement en vol KC-46, fait partie du deuxième plan de production initiale à faible taux. L’avion avait effectué son premier vol le 29 avril dernier. L’avion va participer aux essais électromagnétiques produits par les radars, les tours de radio et d'autres systèmes.

Rappel :

À ce jour, les avions d'essai du programme ont complété plus de 1’600 heures de vol et plus de 1’200 « contacts » pendant le ravitaillement en vol avec des aéronefs de types : F-16, F/A-18, AV-8B, C-17, A-10 et KC-10. Boeing prévoit de construire 179 appareils dans son usine Everett. 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3076926723.jpg

Photos : 1 Le 6ème KC-46A 2 Essai de ravitaillment avec un C-17 @ Boeing

 

 

27/04/2017

L’US Air Force a modernisé ses KC-10A !

32456.jpg

L'US Air Force (USAF) a vient de terminé son programme de mise à niveau destiné à sa flotte de d’avions ravitailleurs McDonnell Douglas KC-10A « Extender ». Le dernier avion modernisé a été livré cette semaine à la Base aérienne de Travis (AFB) en Californie.

La livraison du 59ème et dernier KC-10A « Extender » a été effectuée conformément au programme. La mise à jour des KC-10A impliquait le remplacement du système de gestion de vol (FMS) 800 avec un nouveau système de communication, de navigation, de surveillance du trafic aérien (CNS / ATM). Cette mise à jour permet d’augmenter l'efficacité de la mission et améliore la consommation de carburant.

Cette mise à jour dit permettre de maintenir ces appareils en service dans de bonnes conditions jusqu’à l’arrivée des nouveaux avions de ravitaillement Boeing KC-46A. La flotte actuelle d’avion ravitailleurs de l’US Air Force comprend : 510 appareils, soit 59 McDonnell Douglas KC-10A « Extenders », 342 Boeing KC-135R « Stratotankers », 54 KC-135T « Stratotankers », 18 Lockheed Martin MC-130H « Combat Talon II » et 37 MC-130J « Commando II ».

La petite phrase :

S'exprimant devant le Congrès en avril, le général Darren McDew est allé jusqu'à dire que le déficit de la capacité de ravitaillement air-air de l'USAF lui fait perdre son sommeil la nuit.

Cette petite phase fait allusion aux 14 mois sur le programme du Boeing KC-46A « Pegasus ». Le Genéral McDew a déclaré que les plans pour retirer la flotte de KC-10A de 2019 à 2024 sont en cours de réexamen.

 

Photo : KC-10A Extender@ Matthias Becker