08/03/2017

Embraer présente l’E195-E2 !

A_rolloutE195E2.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a présenté son nouvel avion régional l’E195-E2 sur ses installations de Sao José dos Campo près de Sao Paulo.

Le E195-E2 dispose de trois rangées de sièges de plus par rapport au E195 de la génération précédente. Il peut ainsi être configuré avec 120 sièges en deux classes ou jusqu'à 146 dans une seule classe. L'avion a dispose également d’une augmentation significative de son rayon d’action de plus de 800 kilomètres (450 milles marins), qui lui permettra de parcourir 4500 km de distance.

Embraer utilisera deux avions dans la campagne de certification de l’E195-E2. Le premier prototype sera utilisé pour l'aérodynamique et les tests de performance, tandis que le second effectuera le premier vol plus tard cette année et sera utilisé dans les tâches de validation et d'entretien.

Le programme E2 réaffirme l'engagement de l’avionneur brésilien pour maintenir sa position de leader dans le segment des avions de 70 à 130 sièges. La nouvelle génération est motorisée avec des Pratt & Whitney PurePower Geared turbofan à taux de dilution élevé (PW1700G sur le E175-E2, PW1900G sur le E190-E2 et E195-E2). La nouvelle génération dispose également de nouvelles ailes aérodynamiquement avancées, des contrôles complets « fly-by-wire » et des améliorations sur divers systèmes. La gamme E2 va considérablement réduire la consommation de carburant, les émissions et le bruit extérieur. L’avionneur brésilien a également travaillé à la réduction des coûts d’entretien.

Depuis le lancement, l'E2 a atteint 505 demandes soit : 90 pour E195-E2, et 415 options et droits d'achat, et parmi ses clients des compagnies aériennes et les sociétés de crédit-bail. Actuellement, la famille des E-Jets fonctionne avec environ 70 clients dans 50 pays et est un leader mondial dans le segment jusqu'à 130 sièges, avec une part de marché de plus de 50%.

 

JAV20170307205329.jpg

Photos : L’E195-E2 lors du Roll Out @ Embraer

 

 

 

01/10/2016

Le MRJ débute ses essais aux USA !

mrj_ferry_flight_2.jpg

Le premier prototype du Mitsubishi MRJ n° FTA-1 atterri à l'aéroport international de Grant Couty à Moses Lake, près de Washington. L’avion avait décollé de Nagoya Aéroport au Japon à 13h28 heure locale, le 26 septembre, après un arrêt à l'aéroport Shin Chitose de Hokkaido, il a volé à Petropavlovsk-Kamchatsky dans l'extrême est de la Russie, d'où il a atteint l’Alaska pour le ravitaillement avant de faire son chemin vers le bas de la côte Pacifique de l'Amérique du nord, jusqu'à sa destination finale.

Les tests prévus aux Etats-Unis se feront depuis le nouveau centre d'ingénierie de Mitsubishi. Ces essais doivent permettre d’accélérer la programme en vue d’une certification en 2018.

Mitsubishi MRJ :

Mitsubishi Heavy Industrie décline sont MRJ en deux classes, soit : le MRJ 70 (72 à 76 places) et le MRJ 90 (92 à 96 places), les deux versions seront également proposées aux standards : ER (Extended Range) et LR (long Range.Le MRJ sera le «  Regional jet » qui comprendra le plus de matériaux composite afin de diminuer l’impact sur l’environnement. Des recherches ont été menées par l’Energy and Indusrial Development Organization en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise JAXA à ce sujet.

 Le MRJ devrait pouvoir concurrencer en matière de coûts les actuels Bombardier CRJ900 et Embraer E175 avec une consommation en kérosène inférieure de l’ordre de 11% au premier et 13% au second. Toujours selon le constructeur, le MRJ doté des moteurs Pratt & Whitney PurePower PW1217G réduira l'empreinte de bruit au décollage de 40% par rapport à l’Embraer E190. Le MRJ pourra effectuer des vols sans escale au départ de Denver à New York ou à Miami par exemple.

Question confort, la cabine du MRJ permet l’installation de la nouvelle génération de «sièges minces», qui disposent d'un dossier de siège plus fin et qui prendront moins de place entre les rangées, en offrant un espace pour les genoux des passagers de 31 pouces. Ces sièges contribuent également à la réduction du poids de l’avion.

 

Mitsubishi-RJ.jpg

Photos : 1 Arrivée aux Etats-Unis du MRJ 2 En vol @ Mitsubishi

 

 

01/06/2016

Le second MRJ rejoint les essais en vol !

MRJ_FTA-2-700x485.jpg

Mitsubishi Aircraft a réussi le premier vol du second prototype de son jet régional MRJ n°FTA-2. L’avion va pouvoir ainsi participer aux tests destinés à la campagne de certification.

Au total, l’avionneur japonais a prévu cinq appareils d’essai pour la campagne de certification. Ceux-ci devront 2.500 heures de vol. Cet été, Mitsubishi va transférer son centre d’essai et ses avions vers les Etats-Unis, dans l’Etat de Washington pour la suite des tests. La livraison du premier MRJ est prévue la mi-2018.

Le MRJ :

Mitsubishi Heavy Industrie décline sont MRJ en deux classes, soit : le MRJ 70 (72 à 76 places) et le MRJ 90 (92 à 96 places), les deux versions seront également proposées aux standards : ER (Extended Range) et LR (long Range). Le MRJ sera le « Regional jet » qui comprendra le plus de matériaux composite afin de diminuer l’impact sur l’environnement. Des recherches ont été menées par l’Energy and Indusrial Development Organization en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise JAXA à ce sujet.

Le MRJ devrait pouvoir concurrencer en matière de coûts les actuels Bombardier CRJ900 et Embraer E175 avec une consommation en kérosène inférieure de l’ordre de 11% au premier et 13% au second. Toujours selon le constructeur, le MRJ doté des moteurs Pratt & Whitney PurePower PW1217G réduira l'empreinte de bruit au décollage de 40% par rapport à l’Embraer E190. Le MRJ pourra effectuer des vols sans escale au départ de Denver à New York ou à Miami par exemple.

Question confort, la cabine du MRJ permet l’installation de la nouvelle génération de «sièges minces», qui disposent d'un dossier de siège plus fin et qui prendront moins de place entre les rangées, en offrant un espace pour les genoux des passagers de 31 pouces. Ces sièges contribuent également à la réduction du poids de l’avion.

 

yourfile.jpg

Photos : Le deuxième MRJ FTA-2 @ Mitsubishi Heavy Industrie