25/06/2019

Mitsubishi Heavy Industrie rachète le programme CRJ !

CE6763FF-C082-49F2-B706-BAD2180943D4.jpeg

Je vous en parlais brièvement lors de la vente du programme Q400 de Bombardier à De Havilland, l’avionneur canadien se sépare maintenant de sa gamme CRJ (Canadian Regional Jet). Mitsubishi Heavy Industries, Ltd (MHI) et Bombardier Inc. ont annoncé aujourd’hui avoir conclu une entente définitive en vertu de laquelle MHI fera l’acquisition du programme d’avions régionaux de Bombardier pour une contrepartie en espèces de 550 millions de dollars us payable à Bombardier à la clôture. MHI assumera également des passifs d’un montant approximatif de 200 millions de dollars us. En vertu de l’entente, la participation au résultat net de Bombardier dans le programme de titrisation d’avions régionaux (RASPRO), laquelle est évaluée à environ 180 millions de dollars us, sera transférée à MHI.

En vertu de cette entente, MHI fera l’acquisition des activités de maintenance, de soutien, de remise à niveau, de marketing et de vente relatives aux avions CRJ Series, y compris les activités du réseau de service et de soutien situées à Montréal, Québec à Toronto, Ontario, à Bridgeport, Virginie-Occidentale et à Tucson, Arizona, ainsi que les certificats de type.

Les activités acquises sont complémentaires des activités existantes de MHI liées aux avions commerciaux, et tout particulièrement au développement, à la production, aux ventes et au soutien des avions commerciaux de la gamme Mitsubishi SpaceJet. Les capacités d’ingénierie et de maintenance du programme CRJ viendront améliorer les fonctions essentielles de soutien à la clientèle, un domaine d’activité stratégique pour MHI dans la poursuite de sa croissance à l’avenir.

Bombardier recentre ses activités :  

Allégé, le groupe Bombardier se reposera désormais sur deux piliers de croissance : Bombardier Transport, regroupant les activités de transport sur rail d’envergure mondiale, et Bombardier Aviation, regroupant les activités d’avions d’affaires de calibre international. Bombardier conservera le site de production d’avions CRJ à Mirabel, au Québec. Elle continuera à fournir des composants et des pièces de rechange et construira les avions CRJ du carnet de commandes actuel pour le compte de MHI. La production des avions CRJ devrait s'achever au cours du second semestre de 2020, une fois livrés les avions CRJ du carnet de commandes actuel.

Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. se développe :

Souvent considéré comme un acteur de peu d’importance dans le domaine de l’aviation, le japonais Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. (MHI), dont le siège social est situé à Tokyo, est l’un des leaders industriels mondiaux regroupant 80 000 employés et générant des revenus consolidées annuels d’environ 38 milliards $. MHI fournit des solutions intégrées et novatrices dans un large éventail d’industries, de l’aviation commerciale au transport en passant par les centrales électriques et turbines à gaz, de machines et d'infrastructures à des systèmes intégrés de défense et spatiaux. Avec l’acquisition du programme CRJ, l’avionneur nippon va ainsi renforcer sa position dans le secteur aéronautique et offrir une nouvelle synergie avec son programme MRJ (Mitsubishi Regional Jet) qui avait subi des retards. La combinaison devrait permettre à l’avionneur de se positionner sur le marché avec une gamme complète d’avions régionaux.

 

Photo : la gamme CRJ @ Bombardier

06/06/2019

La gamme CRJ  reprise par Mitsubishi ?

 

bombardier,crj,mitsubishi heavy industry,avions régionaux,les nouvelles de l'aviation,les ailes du québec,aviation canada,romandie aviation

Je vous l’annonçais dernièrement l’avionneur canadien a vendu sa gamme Q400 et pourrait prochainement se séparer du CRJ, afin de se concentrer sur les jets d’affaires. Des discussions ont débuté avec l’avionneur japonais Mitsubishi Heavy Industries.

 

Si Bombardier ne commente pas les rumeurs et les spéculations sur le marché. Toutefois, à la lumière des récents reportages médiatiques, Bombardier estime qu’il est prudent d’informer des discussions avec Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. concernant son programme CRJ. L’avionneur canadien n’en dit pas plus. 

Pourtant, dans un communiqué Bombardier ajoute : « Avant la conclusion de tout accord, un examen approfondi et une analyse sont requis, ainsi que l’approbation éventuelle du conseil d'administration de Bombardier. Mitsubishi Heavy Industries, Ltd. doit également mener à bien son processus de vérification préalable et son propre processus d'analyse et d'approbation, indépendants de la volonté de Bombardier. Rien ne garantit que de telles discussions aboutiront finalement à un accord ».

 

La question est ouverte, à suivre…

04/10/2017

SpiceJet commande 25 Q400 !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé la conclusion d’une entente d’achat ferme avec SpiceJet Limited (« SpiceJet ») de Gurgaon, en Inde, qui pourrait aller jusqu’à 50 avions de type turbopropulseurs Q400. Il s’agit de la plus importante commande individuelle du programme d’avions Q400 et fait franchir le cap des 600 commandes fermes d’avions Q400. Au moment de la livraison, le transporteur aérien deviendra le premier au monde à exploiter un turbopropulseur de 90 places, sous réserve de la certification par les organismes de règlementation.

L’entente d’achat comprend 25 avions turbopropulseurs Q400 et des droits d’achat de 25 avions supplémentaires. Selon le prix courant de l’avion, la valeur de la commande s’élève à 1,7 milliard de dollars US.

Depuis 2010, SpiceJet a pris livraison de 15 nouveaux avions Q400. À l’heure actuelle, le transporteur aérien exploite 20 avions Q400 dans une configuration à 78 places vers des destinations au pays et à l’étranger.  Cette expansion de sa flotte permettra à SpiceJet de croître de façon rentable et de tirer parti de la forte demande prévue du marché régional de l’aviation qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde.

Les turbopropulseurs Q Series  ont fait d’importantes avancées dans la région de l’Australasie où 240 avions Q Series, sont en service ou commandés.

Si on inclut la commande de SpiceJet, Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 610 avions Q400. 

Photo : Q400 aux couleurs de SpiceJet@ bombardier

 

10/05/2017

IndiGo opte pour l’ATR 72-600!

ATR-72-600.jpg

La compagnie aérienne indienne IndiGo, a choisi de moderniser sa flotte d’avions régionaux avec des ATR 72-600. Au total, ce sont 50 ATR 72-600 qui sont concernés. Le contrat inclut une certaine flexibilité qui permettra de réduire le nombre d’avions livrés sous certaines conditions. La transaction est estimée à plus de 1,3 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2017. La compagnie indienne se prépare ainsi à développer considérablement son offre régionale.

Cette initiative d’IndiGo coïncide avec le lancement du Plan de connectivité régionale, baptisé « UDAN », élaboré par le gouvernement indien. Il vise à dynamiser le développement économique du pays, la création d’emplois et l’activité touristique en améliorant la connectivité avec les petites villes et les zones enclavées.

Avec près de 100 millions de passagers en 2016, le marché intérieur indien connaît une expansion rapide. Il enregistre ainsi une hausse continue de plus de 20 % par an et devrait se classer au rang de 3e plus grand marché régional au monde d’ici 2020. Ce plan gouvernemental de connectivité régionale permettra la création de 100 nouveaux aéroports d’ici deux à trois ans, et les compagnies aériennes bénéficieront d’un soutien financier et d’autres avantages incitatifs visant à rendre le transport aérien plus abordable.

 

Photo : ATR 72-600 @ ATR Aircraft

28/04/2017

JamboJet opte pour le Q400 !

Nairobi cityscape - capital city of Kenya.jpeg

Bombardier Avions commerciaux confirme qu’Ilyushin Finance Co. (IFC) a passé une commande ferme de deux avions Q400, et conclu une entente de location avec Jambojet Limited (Jambojet) du Kenya pour ces deux avions.

Jambojet devrait prendre livraison du premier Q400 en location au mois de mai 2017 et du deuxième plus tard au cours de l’année. Les livraisons de ces deux turbopropulseurs porteront le nombre d’avions Q Series en Afrique à plus de 120 avions incluant environ 70 avions Q400.

Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 573 avions Q400 à ce jour.

À propos de Jambojet :

Jambojet, est un transporteur aérien à bas prix qui offre des liaisons intérieures de Nairobi à Mombasa, Eldoret, Kisumu, Lamu, Malindi et Ukunda (Diani). Il a établi un record pour la région en 2016, avec plus de 1 million de clients servis en moins de deux ans d’exploitation. Et ce nombre ne peut que croître à mesure que plus de Kényans et d’étrangers découvriront les avantages des vols à faible coût. Parmi les clients de Jambojet, environ 30 % prennent l’avion pour la première fois.

Photo : Q400 aux couleurs de JamboJet@ Bombardier