07/10/2016

Le C295W en mode ravitailleur !

1686699_-_main.jpg

Airbus DS a démontré avec succès la capacité de ravitaillement air-air (AAR) de l'avion de transport moyen de type C295W. Ces essais viennent confirmer la gamme des possibilités d’engagement de l’avion.

Capacité de ravitaillement :

Un C295W d’Airbus DS a été équipé d'un kit de ravitaillement AAR monté sur palettes et a effectué une série de contacts avec un avion récepteur de l’Armée de l’air espagnole de type C295. Ces tests se sont déroulés à différentes vitesses jusqu'à 110kt.

Selon l’avionneur européen, le C295W en mode AAR pourra effectuer des ravitaillements avec plusieurs sortes d’aéronefs. D’ici la fin de l’année, des essais seront effectués avec des hélicoptères.

Un avion multirôle :

Cette nouvelle capacité vient s’ajouter à celle offerte par Airbus DS en ce qui concerne la version de surveillance aéroportée testée en mars 2014. Deux type de radar peuvent ainsi venir surmonter le C295W, l’un américain développé par Lockheed-Martin qui réunit une équipe composée de Patria Oy, Rockwell Collins, DRS Technologies, Applied Signal Technology, AdamWorks et L3 Communications. 

 La seconde offre radar vient de l’équipementier Israël Aerospace Industries et sa filiale Elta Systems. Le modèle israélien offre un radar à antenne électronique (AESA) avec une détection complète sur 360°.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

1987391794.jpg

Photos : 1 Essais de ravitaillement en vol 2 C295W @ Airbus DS

 

17/06/2016

Le premier A400M destiné à l’Espagne !

06_17_2016.jpg

Le premier Airbus A400M destiné à l'Armée de l'Air espagnole a terminé son processus de peinture et est apparu dans les couleurs du client. L'avion, numéro de production MSN44, a quitté l'atelier de peinture de la ligne d'assemblage finale (FAL) à Séville et va maintenant subir des essais au sol en vue de son premier vol à la mi-juillet. Puis serra la livraison au client. Au total l’Espagne a passé commande pour 27 exemplaires de l’A400M.

L’autre bonne nouvelle :

Une bonne nouvelle ne vient que rarement seule, L’Armée de l’air française a réceptionné sur la base aérienne 123 d’Orléans Bricy son premier A400M doté des nouvelles capacités tactiques. A noter tout de même, que pour l’instant, les A400M continuent d’être livrés avec le boîtier de transmission défaillant, ce qui oblige une révision toutes les 20 heures de vol. Il faudra attendre septembre prochain pour voir arriver la nouvelle pièce.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : le premier A400M espagnol @ Airbus DS