22/02/2017

Le M-346FT bientôt prêt !

FC8.jpg

Leonardo avance dans son intention de développer sa nouvelle version de son M-346. Celle-ci sera spécialisée pour l’attaque au sol et l’appui tactique et la reconnaissance. La nouvelle version devrait être pleinement disponible l’année prochaine.

Le M-346FT :

Je vous avais révéler cette nouvelle version en juillet dernier, mais de nouvelles information sont aujourd’hui rendues publiques. L’avion emportera le radar Selex-ES Grifo multimodes qui est capable d’assurer le combat air-air et les opérations de surfaces. Par la suite, l’avionneur intégrera une antenne AESA sur le Grifo. L’avion disposera de cinq points d’emport externes et pourra tirer des bombes à guidages laser et GPS. Par ailleurs une liaison de données Link16 et un nouveau système de communication sécurisé seront installés.

Dernièrement, l’avionneur a testé le prototype du M-346FT pour le largage de bombes de type Mk82 de 500lb, ainsi que des bombes « Lizard » d’Elbits Systems.  Les essais ont également montrés la possibilité d’installer un pod canon de 12.7mm et des roquettes guidées.

Cette nouvelle variante du M-346, doit permettre aux utilisateurs actuels de pouvoir grâce à l’armement de bord, préparer les pilotes à l’attaque au sol avec des moyens modernes. Mais cette nouvelle version peut aussi venir concurrencer les actuels Embraer EMB-312 « Super Tucano » et Beechraft AT-6 notamment sur les marchés de la contre-insurrection et de l’anti-guérilla. La nouvelle plate-forme offre un potentiel de croissance en termes de capteurs et d'autres armes, selon l’avionneur. La nouvelle version M-346FT être certifiée en 2018

Les principales caractéristiques de l’Aermacchi M-346FT:

Configuration bimoteur et commandes de type fly-by-wire quadruplées pour assurer la redondance et la meilleure sécurité opérationnelle.

 Capacité de ravitaillement en vol pour les missions de longue portée ou la persistance opérationnelle prolongée.

 Haute vitesse à basse altitude et la vitesse de montée élevée.

 Communication en réseau centré.

 Data Link tactique.

 Récepteur d'alerte radar (RWR);

 Distributeur de Chaff et de Flares (CFD)

 kit pour la réduction de la signature radar.

 Bombe Paveways II GBU-12 (500 lb) LGB.

 Bombe Enhanced Paveways GBU-49 (500 lb) GPS / LGB.

 Bombe Lizard 2 LGB

 Bombe JDAM GBU-38 (500 lb).

 Bombe Lizard 4 LGB (500 lb).

 Bombe de Petit diamètre (SDB).

 lance-roquettes

 Bombe Mk.82 (500 lb) à usage général.

 Bombe MK.82HD Snakeye (500 lb) à usage général.

 Gun pod

 Air-to-Air missiles IR

 Réservoir auxiliaire de 630 lt.

 Pod de Reconnaissance.

 Pod de Désignation Laser.

m356.jpg

Photos : Le prototype du M-346 FT @ Leonardo

 

09/02/2017

Nouvelle prolongation des A-10 !

3107729982.jpg

Washington, l’année dernière, l'US Air Force avait annoncé un nouveau sauvetage pour la flotte de Fairchild République A-10 «Thunderbolt II» avec une prolongation de celui-ci jusqu’en 2021. Hors, selon le dernier rapport disponible, les A-10 pourraient bien rester en service jusqu’en 2025 voir plus.

La secrétaire de la Force aérienne Deborah Lee James a annoncé que la retraite de la flotte des A-10 serait retardée une fois de plus. Le secrétaire de la Défense Ashton Carter a annoncé que la production d'aile continue pour venir rééquiper et maintenir l’avion le plus longtemps possible. Selon Boeing, il serait même possible de maintenir les A-10 jusqu’en 2040 ! Sans confirmer cette option, le chef de l’Air Combat Command le Genéral Herbert Carlisle a déclaré que les nouvelles ailes rendraient l'avion viable pour l'avenir aussi longtemps que le service a besoin d'eux.

Sans préciser exactement une date butoir, le Genéral Herbert Carlisle annonce que l’Air Force va continuer à utiliser les A-10 durant les années 2020 à 2030. La prochaine échéance pour décider du retrait de l’avion n’interviendra pas avant 2025.

Pour l’US Air force, il est maintenant évident que seul six escadrons de F-35 seront réellement opérationnels à partir de 2022 et que le maintien de huit escadrons de A-10 est aujourd’hui clairement une nécessité.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthain, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 « Thunderbolt II » a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

 

 

188th_FW_A-10_Warthog_fires_Maverick_in_training.jpg

Photos : l’A-10 semble avoir encore un petit avenir @ USAF