17/09/2020

Vol inaugural pour le L'ATR 72-600F !

EiC5NKcXYAEedZh.jpeg

L’avionneur ATR Aircraft a réalisé avec succès le vol inaugural de son nouvel avion-cargo régional, l’ATR 72-600 F. L’avion a été conçu dès l’origine pour le transport cargo et n’est pas dérivé d’une version passagers.

L’appareil a décollé le 16 septembre à 14 heures de son site de Saint-Martin et le vol a duré deux heures. Au cours du vol, l’équipage a effectué un certain nombre d’essais pour mesurer le domaine et les performances de vol du nouvel appareil.  

FedEx client de lancement :

La première livraison de l’avion aura lieu auprès de FedEx Express, la plus grande compagnie de fret aérien et de transport express au monde. En novembre 2017, FedEx Express avait signé une commande ferme de 30 appareils, plus 20 options. L’arrivée du nouvel appareil renforce la position de leader d’ATR sur le marché régional des avions-cargos, où les ATR représentent déjà un tiers de la flotte en service. 

1531084695.jpg


 
Ce nouvel avion-cargo, sorti tout droit de la chaîne d’assemblage, offrira aux opérateurs des avantages uniques. Grâce à sa grande porte cargo incluse dans la conception d'origine et à la même large section transversale que tous les appareils ATR, cet avion-cargo pourra accueillir des marchandises en vrac ainsi que des palettes et des conteneurs conformes aux normes de l'industrie. L'appareil fournira également aux opérateurs la toute dernière suite avionique évolutive. Elle permettra au cockpit ultramoderne du -600F de rester à la pointe de la technologie, les compagnies aériennes de fret pouvant y intégrer toutes les futures innovations, afin d’améliorer encore les performances de l’appareil.

L'ATR 72-600F est le seul nouveau grand cargo régional du marché. Il intègre toutes les dernières technologies de la série ATR -600 tout en bénéficiant d'une conception optimisée pour les opérations de cargo. La capacité unique de transporter à la fois des dispositifs de charge unitaire en vrac et standard de l'industrie fait de l'ATR 72-600F un avion très polyvalent.

Caractéristiques :  

L’avion dispose d’une grande porte avant 2,94 x 1,8 m et d’une porte arrière supérieure à charnière en remplacement de la porte passager standard. Le fuselage n’a plus de fenêtres, les panneaux de plancher sont renforcés à 488 kg /m2 et dispose de points de fixation en filet. L’avion est doté d’une capacité de chargement de fret (CLS) d’un éclairage LED intégré et d’un compartiment de chargement de classe E. 

unnamed.jpg

Photos : 1 Vol inaugural 2 Aux couleurs de FedEx 3 Image du chargement @ ATR Aircraft

 

22/08/2020

Premier B777F pour Volga-Dnepr Group !

NSF20-0817-MAL-2081-highres-2.jpg

Le premier  Boeing B777 Freighter a rejoint cette semaine la flotte du Volga-Dnepr Group. La compagnie possède 22 cargos de l’avionneur Boeing. Ce nouvel appareil commencera ses opérations avec AirBridgeCargo, une filiale de Volga-Dnepr. AirBridgeCargo exploitera l'avion via un accord de cession-bail avec Dubai Aerospace Enterprise (DAE).

Le groupe Volga-Dnepr fait partie des plus grands exploitants de Boeing cargo au monde, avec 17 B747 cargos et 5 B737 cargos, dont 13 B747-8F, 4 B747-400ERF, 2 B737-800BCF et 3 B737-400SF.

Le B777 Freighter, qui peut parcourir 9’200 kilomètres, peut transporter une charge utile 102 ‘010 kg, et offre plus de capacité de chargement que tout autre cargo bimoteur. De tous les cargos de production, seuls les B747F et B777 Freighter sont capables de transporter des chargements de grande taille et hors normes sur des palettes de 3 mètres de hauteur. Cette capacité commune de hauteur de palette sur le pont principal permet des palettes interchangeables pour les deux modèles. De plus, la porte cargo latérale du pont principal du B777F est extraordinairement large avec 3,72 mètres, ce qui confère à cet avion une capacité de transport surdimensionnée au-delà des charges utiles élevées.

Boeing fournit plus de 90% de la capacité mondiale d’avions dédiée aux cargos. Les clients ont commandé 231 B777 Freighters depuis le début du programme en 2005. Volga-Dnepr devient le 19e opérateur à ce jour à utiliser le cargo bimoteur de grande capacité.

Photo : B777F @ Boeing

07/08/2019

Le volume du fret aérien en baisse !

699FE90B-690E-4EBF-A46B-9B432EE4EC1A.jpeg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié des données sur les marchés mondiaux du fret aérien montrant que la demande, mesurée en tonnes-kilomètres fret (FTK), avait diminué de 4,8% en juin 2019 par rapport à la même période en 2018. Une baisse générale se confirme, en effet, nous avons une diminution consécutive sur huit mois.

Stagnation du commerce mondial : 

Les signes d'une reprise modeste au cours des derniers mois semblent avoir été prématurés, la contraction de juin ayant été généralisée dans toutes les régions, à l'exception de l'Afrique. La croissance de la capacité reste modérée et le facteur de charge de la cargaison continue de diminuer. À l'échelle mondiale, la croissance du commerce stagne et l'incertitude des entreprises est aggravée par les dernières hausses de tarifs dans le différend commercial entre les États-Unis et la Chine.

La guerre économique engagée entre les USA et la Chine pèse considérablement sur les échanges internationaux. L’intensification de ces tensions ont pour effet direct de freiner le développement du fret aérien.

Les effets par régions :

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique et du Moyen-Orient ont encore une fois connu la plus forte baisse de la croissance annuelle du volume total de fret aérien en juin 2019. L'Afrique a été la seule région à afficher une croissance.

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique ont enregistré une demande de contrats de fret aérien de 5,4% en juin 2019 par rapport à la même période en 2018. Bien qu’il s’agisse d’un facteur important, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’est pas la seule responsable de cette chute. Les FTK pour le marché intra-asiatique ont diminué de plus de 10% au cours de la dernière année. La capacité de fret aérien a augmenté de 1,8% sur la même période.

La demande de fret des compagnies aériennes nord-américaines a diminué de 4,6% en juin 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. La capacité a augmenté de 1,9% au cours de la dernière année. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pèsent sur la performance, les FTK vers l'Asie ayant perdu 5%. Les FTK sur les routes en provenance d’Europe, d’Amérique du Sud et du Moyen-Orient étaient également plus faibles.

Les compagnies aériennes européennes ont enregistré une baisse de 3,6% de la demande de fret en juin 2019 par rapport à la même période de l'année précédente. Des volumes de fret relativement importants en Europe contribuent à minimiser l'impact de la faiblesse des exportations allemandes. La capacité a augmenté de 2,8% d'une année à l'autre.

Les volumes de fret des compagnies aériennes du Moyen-Orient ont diminué de 7,0% en juin 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. Capacité augmentée de 2,7%. La demande désaisonnalisée est en baisse depuis la fin de 2018 et les dernières données montrent que les volumes exportés vers l'Europe (-7,2%) et l'Asie-Pacifique (-6,5%) étaient particulièrement faibles.

Les compagnies aériennes latino-américaines ont vu leur demande de fret diminuer de 1,0% en juin 2019 par rapport à la même période de l'année dernière et leur capacité a augmenté de 4,6%. Une grande partie de la baisse du trafic peut être attribuée à la faiblesse du marché intérieur de l'Amérique du Sud (notamment le Brésil et l'Argentine), où les FTK ont chuté de 6,5%.

Les transporteurs africains ont été les seuls à faire état d'une croissance en juin 2019, avec une augmentation de la demande de 3,8% par rapport à la même période de l'année précédente. Cela fait de l'Afrique la région le plus performante pour le quatrième mois consécutif. La capacité a augmenté de 16,6%. L'analyse des itinéraires montre que la performance Afrique-Asie est forte, en hausse de 12% par rapport à l'année précédente. (Sources IATA).

Photo : B747 F @ Monarch

01/05/2018

La flotte de C-130J au complet à Yokota !

Yokota-C1302__thumbnail_2.jpg

Lockheed-Martin a livré les deux derniers avions de transport tactique C-130J-30 « Super Hercules » affectés à la base aérienne de l'US Air Force de Yokota, au Japon. Ces deux avions ont rejoint la 36th Airlift Squadron. Le nouvel avion recapitalisera l'ancienne flotte de C-130H de l'unité.

Les C-130J sont utilisés pour soutenir des opérations de maintien de la paix et de contingence critiques dans la région du Pacifique occidental, y compris la livraison de marchandises, le transport de troupes, le largage aérien et les missions aéromédicales (MEDEVAC). Le 36th AS connu sous le nom "Eagle Airlifters", il fait partie de la 374th Airlift Wing.

Au total l’avionneur Lockheed-Martin a livré neuf C-130J-30 à Yokota, qui exploite au total 14 « Super Hercules » Yokota a reçu ses autres C-130J d'autres exploitants de la Force aérienne des États-Unis grâce à une initiative de rééquilibrage de la flotte.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

Les nations qui exploitent actuellement le C-130J sont : l’Australie (Royal Australian Air Force), le Canada (Royal Canadian Air Force), le Danemark (Royal Danish Air Force), l'Inde (Indian Air Force), l'Irak (armée de l'air irakienne), Israël (Israeli Air Force), Italie (Italian Air Force ), Corée (République de Corée Air force), le Koweït (Koweït Air force), la Norvège (royal Norwegian Air force), Oman (royal Flight of Oman et la royal Air force d'Oman), Qatar (force Qatari Air), la Tunisie ( Tunisie Air force), le Royaume-Uni (royal Air force), et les États-Unis (USAF, y compris le service actif, la Garde nationale aérienne et Air force Reserve Command, de la Garde côtière des États-Unis, et USMC) et l’Armée de l’air française.

Yokota-C1301__thumbnail.jpg

Photos :Les deux C-130J au départ pour le Japon @ Lockheed-Martin

 

 

18/07/2016

Nouvelle baisse de la demande de fret !

32.jpg

L’Association du transport aérien international a publié ses statistiques sur le secteur mondial du fret aérien, qui indiquent que la demande, mesurée en tonnes- kilomètres de fret (FTK) a ralenti en mai, avec une croissance de 0,9 % en glissement annuel. Les rendements demeurent sous pression puisque la capacité, mesurée en tonnes-kilomètres disponibles (AFTK), a augmenté de 4,9 % en glissement annuel.

La demande dans le secteur du fret aérien a diminué ou est restée inchangée en mai dans toutes les régions sauf l’Europe et le Moyen-Orient. Ces régions ont enregistré en mai des taux de croissance des volumes de fret de 4,5 % et 3,2 % respectivement, comparativement à la même période l’an dernier.

La faiblesse généralisée des volumes commerciaux mondiaux, qui, dans l’ensemble, font du surplace depuis la fin de 2014, est responsable d’environ 80 % de la performance morose du fret aérien.

« Le commerce mondial fait du surplace depuis la fin de 2014 et le fret aérien suit. Les espoirs d’une année 2016 forte s’amenuisent, alors que l’incertitude économique et politique augmente. Le fret aérien est vital pour l’économie mondiale. Mais l’environnement d’affaires est extrêmement difficile et on ne voit pas de signe d’un soulagement à court terme », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique ont enregistré en une diminution de 0,7 % de la demande dans le secteur du fret aérien, par rapport à l’an dernier. La capacité a augmenté de

3,7 %. Les transporteurs d’Asie-Pacifique affrontent des vents contraires dans le contexte du faible niveau de commerce dans la région et dans le monde.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont subi un déclin de la demande de 0,2 % en glissement annuel. Les volumes de fret aérien ont souffert de la force du dollar américain, qui a placé les marchés d’exportation américains sous pression. Cela a fait en sorte que la demande de transport de fret chez les transporteurs américains est demeurée négative depuis douze mois consécutifs.

Les transporteurs d’Europe rapportent une augmentation de 4,5 % des volumes de fret et une hausse de capacité de 5,7 % en mai 2016. La performance positive de l’Europe correspond à l’augmentation des commandes d’exportation en Allemagne au cours des derniers mois.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de la demande de 3,2 % et une augmentation de capacité de 9,5 % en mai 2016, comparativement à la même période l’an dernier. Bien que les transporteurs de la région affichent la plus forte demande globale, les conditions de la demande se sont détériorées considérablement. La croissance annuelle en mai 2016 représentait le cinquième du rythme enregistré en mai 2015. Cela reflète à la fois un ralentissement de l’expansion du réseau chez les principaux transporteurs de la région au cours des six derniers mois et les faibles conditions commerciales.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent un déclin de la demande de 9,7 % et une baisse de capacité de 7 %, alors que les conditions économiques continuent de se dégrader en Amérique latine, particulièrement dans la plus grande économie de la région, le Brésil.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en mai 2016 une croissance de 0,3 % par rapport à la même période l’an dernier. La capacité des compagnies aériennes africaines a augmenté de 22,2 % en glissement annuel, à cause de la tendance expansionniste des opérations long-courriers depuis décembre 2015.

464.jpg

Photos : 1 B757 DHL 2 B747 Cargolux @ John Fleck