05/04/2018

Le Sénégal opte pour le L-39NG !

2542452017.jpg

Aero Vodochody a obtenu son premier acheteur pour la nouvelle génération de avion école et d’attaque légère L-39NG. La commande du Sénégal comprend 4 appareils, la fourniture de services de formation pour les pilotes et les techniciens de maintenance, ainsi que du matériel de soutien au sol, des pièces de rechange et un soutien logistique.

Les L-39NG viendront compléter le trio d'avions Embraer EMB-314 « Super Tucano » de l'armée de l'air sénégalaise. Les livraisons du nouveau modèle devraient débuter en 2020.

Le L-39NG est alimenté avec un nouveau moteur Williams FJ44-4M. L'avion a effectué son premier vol le 14 Septembre 2015 avec notamment l'essai une nouvelle centrale électrique. Les récents tests ont également permis de vérifier le bon fonctionnement de l’avionique qui équipe le poste de pilotage. Le L-39NG est doté du système Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD).

Pour l’avionneur tchèque le L-39NG sera un avion école moderne et efficace, conçu comme un système d'entraînement complet et unifié pour les forces aériennes modernes. Le L-39NG est basé sur le concept aérodynamique du célèbre L-39, mais utilise les dernières technologies. La nouvelle avionique de l'avion permettra de venir former les futurs pilotes d'avions de 4ème et de 5ème générations. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour des armes. L'avion dispose d'un large éventail de technologies de simulation, y compris l'intégration dans les centres de simulation tactique de haute technologie dans le but d'accroître l'efficacité de l'entraînement. 

Pour Aero Vodochody le L-39NG est une solution moderne ayant un faible coût. Ce concept doit répondre aux besoins des Forces aériennes qui doivent régulièrement revoir les dépenses à la baisse.

751248561.jpg

Photos :Le L-39NG @ Aero Vodochody

 

 

19/03/2018

L’Uruguay s’intéresse au L-15 armé !

9.jpg

La Fuerza Aérea Uruguaya (Armée de l'air uruguayenne, FAU) s’intéresse de près à la version armée de l’avion école et d’attaque au sol Hongdu Aviation Industry Corporation (HAIG) L-15 chinois.

Remplacer les IA-58 « Pucara » et Cessna A-37B :

La FAU a désespérément besoin de modernisation, mais manque de liquidités. L'IA-58 aurait été déclassée en 2017 en raison d'un manque de pièces de rechange, tandis que la dernière douzaine de A-37B opérationnels sont maintenus en achetant des pièces de rechange et en sous-traitant des fournisseurs des États voisins. De fait, il devient urgent de remplacer ces deux aéronefs.

Facilités de paiements :

L’Uruguay est à la recherche d'un avion moderne dans le rôle d'attaque légère, mais dispose d’une faible marge de manoeuvre en ce qui concerne le financement du futur avion. La Chine semble se montrer particulièrement souple à ce sujet.

Des essais en Chine :

Un rapport chinois antérieur a révélé que la FAU avait envoyé une équipe d'officiers en Chine en août 2016 pour évaluer le L-15. Les photos ont révélé que les pilotes évaluateurs venaient de Escuadrón Aéreo n ° 1 Ataque et Escuadrón Aéreo n ° 2 Caza, qui volent les FMA IA-58 Pucará et Cessna A-37B. Si la transaction se réalise, le pays deviendra le premier client du L-15 en Amérique-latines.

Le Hongdu L-15 :

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) dispose d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M. Zhang Hong. Le L-15 « Falcon » reprend les lignes du Yak-130, mais dispose d’une capacité supersonique.

Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (postcombustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6. Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe. Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars. Le L-15 a connu un succès à l'exportation en Zambie, où il est désigné L-15Z, avec des livraisons de six avions achevés en 2017.

7.jpg

Photos : HAIG L-15 @Weimeng

22/02/2018

Arrivée du T-6C pour la RAF !

876.jpg

 

La Royal Air Force a réceptionné ses deux premiers avions écoles améliorés Textron Aviation Incorporated T-6C « Texan II » sur la base aérienne de Valley.

Les deux biturbopropulseurs T-6C font partie d'une flotte de 10 avions prévus pour offrir un entraînement aux pilotes de la RAF et de la Royal Navy à partir de 2019. Leur arrivée représente un développement supplémentaire dans la livraison du système britannique d'entraînement au vol militaire UK Military Flying Training System (UKMFTS). L'UKMFTS est un partenariat entre le ministère de la Défense du Royaume-Uni et Ascent Flight Training Ltd, qui remplacera le système actuel de formation au pilotage militaire par un système de formation moderne mieux équipé pour répondre aux besoins de la prochaine génération d'avions.

Le Textron T-6C « Texan II » :

 Le Textron (Ex Beechcraft) T-6C « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T-6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6C dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6C est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la voltige, ainsi que l’introduction aux armes.

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifié de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

190896_1F.jpg

Photos : T-6C aux couleurs de la RAF @ RAF

27/09/2017

Séoul désire plus de T-50 « Golden Eagle » !

2321.jpg

Séoul prépare l’acquisition d’un nouveau lot d’avions écoles T-50 auprès de Korean Aerospace Industries (KAI), afin de pouvoir tenir sa capacité de formation. En effet, un l’augmentation du besoin en nouveaux avions formateurs est nécessaire en raison de l’arrivée prochaine du Lockheed-Martin F-35 dans les années 2020 et plus tard, du futur avion de combat coréen KAI KFX.

Les acquisitions devraient débuter en 2019, selon le ministère coréen de la Défense, cependant, le nombre d'appareils n'est pour l'heure pas communiqué. Les nouveaux T-50 devraient prendre la relève des 36 avions formateurs Northrop F-5F en service au sein de la ROKAF.

Le KAI T-50 : 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

2d138lu.jpg

Photos : 1 T-50 de la ROKAF @ Darren Mottram 2 T-50 Golden Eagle@ KAI

31/07/2017

La Royal Air Force d'Oman a pris livraison de ses premiers Hawk !

2332.jpg

Une cérémonie a eu lieu pour marquer la livraison des deux premiers avions formateurs BAe Hawk MK166  Advanced Jet Trainer (AJT) à la Royal Air Force d'Oman. Les deux avions sont arrivés à la base aérienne de Masirah le 29 juillet  et serviront à la formation des élèves-pilotes, en vue de leur transition sur les nouveaux avions de combat  Eurofighter  « Typhoon II » T2, dont les livraisons ont débuté en jun dernier.

Rappel : 

C’est en 2012 que le Sultanat d’Oman a passé une double commande concernant concerant 12 avions de comabt Airbus DS Eurofighter et 8 avions école Hawk pour.

Au mois de mai, les premiers avions  « Hawk » et « Typhoon » ont été formellement présentés au client lors d'une cérémonie qui s’est tenue au sur les installations de BAE Systems au Royaume-Uni, devant un public, composé notamment de son Excellence Sayyid Badr bin Saud al Busaidi,  Ministre de l'État d'Oman responsable des affaires de défense (MRDA) et le Commandant de la Royal Air Force d'Oman, le vice-maréchal de l'air Mattar bin Ali bin Mattar Al Obaidani.

 Le BAe Hawk AJT : 

La version Hawk MK166 Export AJT (T2 dans la RAF) et le standard destiné à la Royal Air Force d’Oman fait partie de la nouvelle génération de jet destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2/MK166 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre".  Les Hawk d’Oman sont doté du nouveau logiciel OC2 qui équipe la RAF et l’Arabie Saoudite. Il utilise un moteur Rolls-Royce Adour 951.Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

1434600087145.jpg

 

Photos : Le Hawk MK166 aux couleurs de la Royal Air Force d'Oman @ Bae Systems