03/05/2017

Le chinois AVIC offre une nouvelle variante de son L-15 !

Hongdu_L-15_Falcon.jpg

En 2016, lors de la célébration du 65e anniversaire du groupe Aviation Industries Hongdu (AVIC), une version armée de l’avion école L-15 « Falcon » a été photographiée. Mais rien d’officiel à l’époque. Ce 1er mai, l’avionneur chinois a présenté officiellement cette fois, sa nouvelle variante d'attaque de son L-15.

1356527016.jpg

Désignée L-15B, il s’agit d’une une version améliorée de la variante L-15 LIFT (Lead In Fighter Trainer) utilisée par la Force aérienne de l'Armée de libération populaire et de l'Armée de l'air navale de l'Armée populaire de libération. Le L-15B est également motorisé par deux turboréacteurs ukrainiens Ivchenko-Progress AI-222K-25F, permettant a l’avion d’atteindre la vitesse supersonique de Mach 1,4. Selon les spécifications d'AVIC, le L-15B a un poids maximum au décollage de 11,6 tonnes et d'une distance franchissable d'environ 2'600km. Le L-15B dispose d’un nez plus grand, qui abrite un radar multifonction expérimental une portée d'environ 75 km, selon les données divulguées. Il semble également que le bus de données Arinc 429 a été remplacé par un système chinois HB6096-SZ-01, plus simple.

L’avion semble pouvoir emporter une charge utile maximale de 3,5 tonnes, composée du missile PL-12 à guidage radar de type BVR, des bombes guidées au laser LT-2 et une nacelle canon sous le ventre.

j-15_ss.png

Le Hongdu L-15 :

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) dispose d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M. Zhang Hong. Le L-15 « Falcon » reprend les lignes du Yak-130, mais dispose d’une capacité supersonique.

Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (postcombustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,4. Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe. Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars et pourrait bien trouver sa place à l’exportation à l’avenir.

p1693122.jpg

Photos : 1 Le L-15 LIFT 2 Première photo du L-15B 3 & 4 présentation du L-15B @ CCTC/Chine nouvelle

 

29/04/2017

L’Argentine commande le T-6C « Texan » !

Beechcraft_T-6C_coast.jpg

Le gouvernement argentin a signé un contrat pour l’achat d’un premier lot de quatre avions école de type Beechcraft T-6C « Texan II ». Le contrat est estimé à près de 88 millions de dollars. Les livraisons débuteront en avril 2018.

Au total, se sont 12 appareils qui devront être achetés pour venir remplacer les actuel Embraer EMB-312 « Tucano » au sein de l’école des pilotes de la force aérienne.

Le T-6 « Texan II » :

Le Hawker-Beechcraft T-6 « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec  panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6 dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6 est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la  voltige.

 Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

Le modèle T-6C est le même que le modèle que le  «B» mais permet l’usage d’armes de bord, telles que : canons, roquettes et bombes.

 

Beechcraft_T-6C_interior.jpg

Photos : 1 T-6C Texan II 2 Cockpit @ Beechraft

 

 

04/03/2017

RAAF, Le PC-21 en présentation à Avalon !

PC21-1_PS.jpg

 

Le PC-21 jouera un rôle clé dans le nouveau système pilote de formation des pilotes de la prochaine génération au sein de la RAAF. Les deux premiers exemplaires du nouvel avion école ont été présentés lors du Salon aéronautique d’Avalon en Australie en grande première.

Le PC-21 est un élément clé du programme AIR 5428 des capacités de simulations de formation à la pointe de la technologie et ceci grâce à un environnement d'apprentissage électronique. Le système est conçu pour former les pilotes de la prochaine génération plus rapidement et à un niveau plus élevé.

L’arrivée des PC-21 en Australie a été célébrée par le Chef de l'Armée de l'Air, le Maréchal de l'Air Leo Davies ainsi que par le ministre de la Défense.

 

Rappel :

La Force de défense australienne avait lancé un appel d’offre pour remplacer ses actuels Pilatus PC-9M avec un nouveau système de formation dénommé "Air Project 5428" à partir duquel le PC-21 est sorti vainqueur après les négociations et l'évaluation approfondie. Ce paquet va harmoniser la formation avec le PC-21 assurant un système moderne de formation rentable pour la formation de base et avancé des pilotes de la RAAF.

Le contrat de services d'une valeur de 1,2 milliard de dollars verra Lockheed-Martin Australie livrer en partenariat avec l’avionneur suisse Pilatus 49 avions écoles de nouvelle génération PC-21. Le contrat comprend également sept simulateurs de vol, ainsi que l’ensemble des systèmes d’apprentissage au sol et pièces détachées. La Ministre de la défense Marise Payne a déclaré, que le nouveau système de formation assurerait aux pilotes les connaissances et les compétences nécessaires leurs permettant de passer directement sur des avions militaires de pointe, comme le Super Hornet et le futur F-35.

L’Australie devient ainsi le 6ème client pour le système d’entrainement PC-21, les autres pays sont : la Suisse avec 8 appareils (2 en options), Singapour 19 aéronefs, les Emirats Arabes Unis 25 appareils, l’Arabie Saoudite 55 appareils en commandes et le Qatar avec 24 appareils en commandes. En décembre dernier l’Armée de l’Air française a sélectionné le PC-21 pour venir remplacer ses Alpha-Jet. Les 17 PC-21 seront loués auprès d’une société anglaise.

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

Photo : PC-21 à Avalon Australie@ RAAF

 

26/01/2017

L’Inde présente son Hawk 132 amélioré !

16299108_1321409404603778_7187978756082376175_n.jpg

New Delhi, l'entreprise indienne Hindustan Aeronautics (HAL) a présenté une version améliorée de l’avion école Hawk Mk132 de BAE Systems. L’avion nommé « Hawk i » sera présenté officiellement lors du Salon aéronautique Aero India qui se tiendra les 14 au 18 février prochain à Bangalore.

Le 100ème Hawk :

Ce hawk Mk132 amélioré est également le 100ème appareil à être produit en Inde par HAL dans le cadre du programme « Make in India ». Au total se sont 123 appareils qui ont été commandés par le gouvernement indien.

Le Hawk i MK132 comporte un ordinateur de mission développé de manière indigène et introduit un système de génération de cartes numériques (DMG) qui fournit une meilleure connaissance de la situation. Un système de formation virtuel intégré (EVTS) offrant une capacité de formation améliorée par rapport au système existant, des communications vocales sécurisées Softnet et des capacités de liaison de données ont également été incorporés. Les pilotes pourront configurer et sélectionner l'interface homme-machine (IHM) du poste de pilotage pour différentes plates-formes d'avions. L’ensemble de ces améliorations doivent contribuer à renforcer les capacités opérationnelles et d'entraînement de l'aéronef.

A noter que la modernisation a été réalisée de façon à être indépendante en ce qui concerne l'intégration de nouveaux sous-systèmes ou de modifications, la gestion de l'obsolescence des systèmes avioniques. HAL a déployé son propre avion avec les mises à niveau en un temps record selon les déclarations du porte-parole de HAL.

 

yourfile.jpg

Photos : le Hawk i MK132 de HAL @ HAL

 

 

20/12/2016

Le TX de Saab/ Boeing a effectué son vol inaugural !

T-X first flight takeoff 12.20.16_high-res.jpg

St-Louis, Boeing et son partenaire suédois Saab ont achevé aujourd'hui le premier vol de leur tout nouvel avion e démonstration TX, qui est conçu spécifiquement pour les besoins de la formation de l'US Air Force.

Durant le vol de 55 minutes, les pilotes d’essais Steven Schmidt Dan Draegeront ont pu valider les aspects clés du jet et ont démontré les performances de la de l’avion école.

Programme TX :

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing. L’équipe Boeing/Saab forme le dernier des quatre concurrents principaux susceptibles de venir remplacer la flotte actuelle de Northrop T-38 « Talon ». En ce qui concerne le calendrier, Boeing et Saab prévoient une phase de développement de quatre ans et demi avec l'entrée en service prévue pour 2024.

Le duo américano-suédois estime les besoins non seulement pour les Etats-Unis, mais également pour l’Otan à près de 350 nouveaux avions. Le développement de ce projet est issu d’un travail en commun réalisé à Saint-Louis aux USA et à Linköping en Suède. L’avion pourra être adapté aux besoins du client.

Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le Hornet et le Gripen. Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le Boeing TX est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab TX est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.

 

tx_rollout_630x354.jpg

Photos : 1 Vol inaugural du TX de Boeing/Saab@ Boeing 2 Présentation du TX@ Saab/Boeing