13/07/2020

A321LR pour la Luftwaffe !

74447075-9675-4511-BA60-4DE13A9896E0-1000x269.jpeg

Lufthansa Technik a signé un accord avec l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et du support en service de la Bundeswehr (BAAINBw) pour équiper deux nouveaux avions Airbus A321neoLR pour l'armée de l'air allemande. La livraison de ces avions devrait être terminée en 2022.

Réduction chez Lufthansa :

Les deux avions proviennent d’une commande initiale de Lufthansa qui doit réduire sa flotte en raison de la crise du COVID-19. La compagnie aérienne allemande n’ayant pu accepter les avions en raison de la crise, ils doivent maintenant être livrés à l'armée de l'air allemande. Les deux A321 vont devenir des transporteurs de troupes et des postes médicaux volants.

Rappel :

Les forces armées allemandes avaient déjà pris le contrôle d'un Airbus A321 Ceo mis hors service par la Lufthansa en 2018. L'avion avait déjà été largement transformé. Il a notamment reçu une cabine VIP, deux réservoirs supplémentaires et la possibilité de convertir une partie de la zone de délégation en salle médicalisée.

L’A321LR :

L’A321LR est une version longue portée (LR) de la famille A320neo la plus vendue et offre aux compagnies aériennes la possibilité d’effectuer des vols longue distance jusqu’à 7’400 km et d’exploiter de nouveaux marchés long-courriers auparavant inaccessible avec un avion monocouloir.

L’A320neo et ses dérivés constituent la famille d’avions monocouloirs la plus vendue au monde, avec plus de 6 500 commandes passées par plus de 100 clients. Il a été le pionnier et a incorporé les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et la conception de cabine de référence de l'industrie, permettant d'économiser 20% du coût en carburant par siège. L'A320neo offre également des avantages environnementaux significatifs avec une réduction de près de 50% de l'empreinte sonore par rapport aux avions de la génération précédente.

a321neo.jpg

Photos : 1 Futur A321LR de la Luftwaffe 2 A321LR @ Airbus

06/11/2019

L’Air Force One israélien a débuté ses essais !

IAI.jpg

On en sait un peu plus sur le nouvel avion du gouvernement israélien voulu par l’actuel premier Ministre Benjamin Netanyahu. Le futur « Air Force One » israélien est basé sur une cellule de Boeing B767-300ER (MSN 30186) d’occasion. L’avion  a été acheté auprès de la compagnie australienne Qantas (Ex : VH-OGV). Selon le gouvernement de l’Etat Hébreu, le coût estimé de l’achat et de la transformation et l’aménagement est de 206 millions de dollars. L'avion sera utilisé à la fois par le Premier ministre et le président israéliens, lors de voyages officiels à l'étranger. L’identification officielle de l'avion est 4X-ISR. «4X» est la dénomination de tous les aéronefs israéliens et les lettres restantes sont censées indiquer qu'il s'agit de l'avion officiel de l'État d'Israël.

Mise à niveau :

Arrivé en 2016 d’Australie, l’avion a subi une mise à niveau au sein de l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI) durant deux ans. IAI a doté l’appareil d’un grand nombre d’équipements spéciaux, comme des systèmes de communication sophistiqués et cryptés, permettant des conversations confidentielles avec des contacts en Israël ou avec des dirigeants internationaux. L’avion est également doté de système brouillage-électronique ainsi que de la suite de protection anti-missile DIRCM (Directed IR Countermeasures) MUSIC-C (Multi Spectral Infrared Countermeasures) d’Elbit Systems. Le DIRCM MUSIC-C intègre une technologie laser avancée à fibres optiques, une caméra thermique à haute cadence et une petite tourelle à miroir hautement dynamique. Cette combinaison de pointe offre une protection efficace, fiable contre les menaces multiples des missiles infrarouges sol-air.  En parallèle, l’intérieur a été aménagé avec une salle de repos, un bureau complet permettant de travailler durant de longues heures de vol.

Le B767-900ER, 4X-ISR, est capable de voler sans escale en direction de la Chine et le Japon ou les États-Unis et le Brésil par exemple.

Présentation officielle :

Un tel avion requiert une certaine discrétion. L'avion a été dévoilé pour la première fois jeudi dernier, à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Une brève cérémonie de présentation a été donnée pour le gouvernement et la presse et son nom de baptême révélé : "l'Aile de Tzion".

Début des essais en vol :

Lors d'un test de piste effectué avant le vol d'essai, des équipes de secours d'urgence ont été appelées après une importante accumulation de chaleur dans les freins. Le problème est dû, à la non- utilisation des freins durant une longue période. L'avion a décollé dimanche matin pour un court vol, accompagné d'un hélicoptère Black-Hawk, les tests concernant les systèmes de base, de navigation et hydraulique se sont révéler positifs.

L’avion a continué en début de semaine ses essais, les quatre premières heures de vol d’essai ont servi à vérifier les systèmes de vol du Boeing B767. Au cours des prochaines semaines, les vols seront principalement consacrés à l’essai des systèmes spéciaux installés sur l’aéronef, tels que les systèmes de protection et de communication.

Après l'achèvement de tous les vols d'essai et l'approbation de tous les systèmes, le B767 sera remis à l'armée de l'air israélienne (IAF), qui l'exploitera sur des vols officiels. La maintenance sera effectuée par Israel Aerospace Industries.

IMG-20191103-WA0004.jpg

Photos : 1 Présentation du B767 4X-ISR par IAI 2 Lors de son premier vol @ Alon Ron

10/04/2019

Des Falcon 7X pour la RAAF !

E6454759-BB0C-486D-B224-13F7D6BBDC28.jpeg

La Royal Australian Air Force va louer  trois jets d’affaires Dassault 7X pour le transport  VVIP. Ces appareils vont venir remplacer la flotte actuelle de trois Bombardier CL604 « Challengers » âgés de 16 ans, eux-mêmes en location a déclaré le Département de la défense australien.

Les nouveaux appareils permettront de réduire les coûts d’exploitation tout en offrant des capacités de communication modernes, ainsi qu’une autonomie et une endurance accrues. Les Falcon 7X entreront en service d’ici le troisième trimestre de 2019.

Le Falcon 7X :

Le Falcon 7X est le premier jet d'affaires à intégrer un système de vol de contrôle numérique, qui fournit une enveloppe avec une plus grande sécurité. L'avion est également livré en standard avec le poste de pilotage EASy. Le système Cockpit EASy de nouvelle génération comprend : un mini-manche latéral, le Digital Flight Control System, le système Primus Epic d’Honeywell, l’automanette et un affichage tête haute optionnel Collins et le système de vision améliorée EFVS (Enhanced Flight Vision System).

Le Falcon 7X est alimenté par trois moteurs Pratt & Whitney PW307A Canada de 6402 lb (28,5 kN) de poussée chacun (SL ISA+17 °C) et offre une efficacité de carburant supérieure de 15 à 30% face aux autres aéronefs de la même catégorie.

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km) lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80.Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres, il est le seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA.

 

Photo : Falcon 7X @ Dassault Aviation