13/07/2011

Un petit ZEHST de supersonique ?

RTEmagicP_ZEHST-climbing_txdam22881_e5f6d6.jpg

Le groupe EADS a présenté au dernier Salon du Bourget l’une de ses idées en matière de R&D (Recherche & Développement) dont l’objectif serait de trouver un remplaçant au défunt Concorde. Le nouvel appareil devrait par contre être complètement éco-efficient. Mi-avion mi-fusée, le programme ZEHST (Zero Emission High Supersonic Transport) pourrait donc servir de pistes pour des développements futurs.

Le programme de recherche ZEHST :

Le programme Zero Emission High Supersonic Transport doit permettre d’évaluer  la faisabilité d’un appareil susceptible de voler au niveau de la stratosphère (La stratosphère est située entre 8 et 20 kilomètres d'altitude) à des vitesses proches de Mach4 à l’aide de biocarburants. EADS prévoit de déboucher sur un démonstrateur dont permettant de valider plusieurs nouvelles technologies ainsi que de nouvelles normes en matière de rejet de CO2, soit -75%,une baisse de 90% des oxydes nitriques et une diminution du bruit de l’ordre de 65%.

Trois modes de propulsion :

Ce projet sera également révolutionnaire en matière de propulsion avec trois modes distincts qui seront utilisés en fonction des phases du vol. Pour le décollage et l’atterrissage, l’appareil utilisera réacteur classique mais approvisionné en biocarburant de 3e génération exclusivement. Ce premier mode sera utile jusqu’à une altitude de 5000 mètres. Lors de la montée en altitude, au-delà de 20.000 mètres à 0,8 mach, l'appareil utilisera des moteurs cryogéniques comme ceux du lanceur Ariane, alimentés par de l'hydrogène. Puis pour le passage à sa très grande vitesse de croisière (mach 4) et à une très haute altitude (32.000 mètres) ZEHST basculera sur des moteurs appelés de type « Ramjets » (qui équipent aujourd'hui les missiles de croisière).

 

Quel usage commercial ?

Au cas où ce projet déboucherait sur un appareil commercial, celui-ci aurait une capacité de 50 à 100 sièges et permettrait par exemple de relier Paris à Tokyo en 2H30. Aux vues de la faible capacité de transport, l’avion aurait vocation d’être destiné à une clientèle restreinte pratiquant les voyages d’affaires.

Rêve ou réalité ?

Le programme ZEHST est un équivalent de ce que l’on nomme dans l’industrie de l’automobile les « Concept Car ». Un tel projet au-delà d’un démonstrateur non habité qui pourrait voler d’ici quelques années, ne pourrait être viable avant les années 2050. Beaucoup reste à faire en matière de nouvelles technologies, valider les concepts. Mais ce genre de projet permet aussi de créer des systèmes et des modes d’industrialisation qui eux pourraient intégrer l’aviation de tous les jours et ceci d’ici quelques années déjà ! Et puis reste une grande inconnue d’un tel projet, la rentabilité ? Ce qui a manqué d’ailleurs au programme du Concorde.

Un élément lui reste intéressant, porteur : la créativité ! Car, sans la créativité l’aviation n’a pas d’avenir et la base de celle-ci, ne vient-elle pas du rêve ?

article-2005513-0ca1c3ef00000578-195_964x563-620x362.jpg

 Photos :  Images de synthèse du programme ZEHST@ EADS