11/02/2019

Début des essais en vol de l’A-100 AEW&C !

1154539191.jpg

La Russie a entamé les essais en vol préliminaires de son avion de contrôle et d’alerte avancée A-100 AEW&C basé sur la cellule améliorée Ilyushin Il-76MD-90A (Il-476). Cette étape, annoncée par le ministère russe de la Défense, intervient environ 15 mois après le vol inaugural du prototype fin 2017. Elle constitue la dernière condition préalable au lancement d'un programme complet d'essais en vol de la plateforme A-100.

Selon les premières informations disponibles à ce jour, le nouvel de détection et d’alerte avancée A-100 dispose d’une antenne radar tridimensionnel AESA « Vega » en bande S qui effectue 12 rotations par minute. Le nouveau radar serait capable de détecter des cibles aériennes à 600 km et des navires à 400 km. Le système devrait pouvoir assurer le guidage de 30 appareils amis. L’A-100 semble doté d’un équipement de guerre-électronique LSZ-100.

Le passage à la cellule Il-76MD-90A procure des avantages liés à la nouvelle avionique (charge de travail réduite de l'équipage) et à une économie de carburant améliorée. L'A-100 est doté d’une nouvelle avionique numérique. L’avion est doté des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90A-76, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

l’Il-476 / Il-76MD-90A 

L'avion de transport lourd Il-476/ Il-76MD-90A est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. L’avion présente une voilure revue et corrigée, ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil dispose d’une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (deux pilotes et un mécanicien). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés.

Russia_A-100_AEW_aircraft_made_second_test_flight_001.jpg

Photos :Prototype de l’A-100 @ Rostec

29/05/2016

Aviadarts 2016 en Crimée !

58316463953ce0fbc477d4.jpg

La compétition internationale de tir en avions de combat et hélicoptères, baptisé «Aviadarts» se déroulera du 28 mai au 5 juin sur les aérodromes de Kirovskoïe et de Belbek sur le polygone de tir de Tchaouda, près de Féodossie, en Crimée.

Historique : 

Durant l’été 2013, la Russie a organisé son premier tournoi de tir en avion de combat sur le polygone de Pogonovo, dans la région de Voronej. Selon les médias russes, plus de 130 pilotes de chasseurs Sukhoi (Su-25 et Su-25SM) et d'hélicoptères Mil (Mi-24, Mi-28-N) et Kamov (Ka-52) se sont disputés le titre de meilleur pilote de Russie. 

Un pied de nez à l’OTAN :

1025345127.jpg

En organisant cette compétition en Crimée, la Russie fait un joli pied der nez à l’OTAN. L’exercice de cette année prévoit de réunir 59 équipages pilotant des chasseurs, des avions de transport et des avions à long rayon d'action.

Cette année, la Russie accueillera des pilotes en provenances d'Inde d'Egypte, du Pakistan et de l'Arménie. Il se pourrait également que des équipages biélorusses, kazakhs et chinois puissent être présent. Mais sans confirmation pour l’instant.

Parmi les appareils participants figurent notamment des avions Sukhoi Su-25SM, Su-27SM, Su-30SM, Su-35S, Su-24, Su-34, MiG-29SMT, Iliouchine Il-76MD, Tupolev Tu-22M3 et des hélicoptères Kamov Ka-52, Mil Mi-24, Mi-28N, Mi-8MT et Mi-8AMT. Un spectacle aérien marquant la fin du tournoi aura lieu le 5 juin à Sébastopol.

Déroulement :

Pendant le tournoi «Aviadarts», les équipages doivent détruire des cibles terrestres en utilisant des roquettes, des mitrailleuses et des canons embarqués et surmonter la défense antiaérienne, qui sera représentée par les systèmes Pantsir-S1 et les missiles polyvalents Kornet-EM. Des drones surveilleront le déroulement du tournoi.

 

16959310.jpg

Photos : 1 Su-34 2 Su-25 3 Su-35SM@ VVS