08/03/2013

Le Conseil Fédéral volera en Falcon 900EX Easy !

1359323M.jpg

Je vous en avais parlé en date du 27.06.2012, la Confédération cherchait à remplacer le bon vieux Falcon 50 par un avion de la gamme 900. Pour des raisons économiques, l’avion choisit devait être d’occasion, afin, de ne pas dépasser un plafond limité financièrement. Le choix retenu par armasuisse est un Falcon 900EX Easy.

Un avion Princier :

Le Dassault Falcon 900EX Easy sélectionné a appartenu à la famille princière de Monaco, l’appareil date de 2008 et porte le no de série 195, immatriculé jusqu’ici 3A-MGA (photo ci-dessus). Bien que d’occasion, l’avion reste très récent et particulièrement moderne.

Le Falcon 900EX Easy :

 

2a0a533982.jpg

En 2003, Dassault Aviation étudie une nouvelle modification de l'avionique du Falcon 900 et développe un système complètement intégré EASy (Enhanced Avionics System) basé sur la suite Primus/Epic d’Honeywell. Cette nouvelle suite avionique est constituée de deux calculateurs modulaires (cartes processeurs génériques), quatre écrans LCD de 13 pouces avec désignation par Trackballs. Ce système intègre la gestion de tous les systèmes embarqués (carburant, hydraulique, conditionnement, radio, etc.)

La suite avionique EASy est le système de pilotage civil le plus moderne au monde. Le pilote a sous les yeux l’ensemble des informations, instruments, systèmes, fonctions avioniques, cartes, prévisions météo, en un mot tout ce qui est nécessaire pour voler à plus de 800 km/h.
Le pilotage s'effectue « tête haute » de manière intuitive, grâce à des icônes et des menus sélectionnés, affichés et contrôlés par le biais d'une boule roulante, équivalent d'une souris d'ordinateur qui leur permet de pointer et cliquer. Pilotes et copilotes bénéficient en permanence d’une vision globale et instantanée de la situation actuelle et future. La charge de travail est allégée ; la coordination optimisée au profit d’une sécurité sans précédent.

La cabine est particulièrement confortable et est dotée d’un coin bureau complet qui permettra au membres du gouvernement de travailler en parfaite sérénité et ceci avec une bien meilleure insonorisation. L’avion dispose d’un coin toilette avec lavabo. Il peut transporter jusqu'à 14 personnes, contre 9 pour le jet actuel et a une autonomie de vol de 8000 km, contre 4500 km aujourd'hui. L’avion est totalement IFR. Question motorisation, l’avion est doté de trois turbines Honeywell TFE731-60.

9c0c8997c3.jpg

L’appareil devra subir quelques modification avant de rejoindre en juin la flotte du STAC ( Service de Transport aérien de la Confédération) et recevoir une immatriculation militaire T-785. L'exploitation du Falcon 900EX Easy  au service de la Confédération nécessite une adaptation du design, une formation appropriée des pilotes et du personnel au sol des Forces aériennes, sans oublier la mise sur pied de la logistique correspondante.    

En effet,  
le STAC effectue, sur la base de l’ordonnance concernant le service de transport aérien de la Confédération (O-STAC), des vols en faveur des départements fédéraux. Le STAC composé d e pilotes militaires effectue des engagements militaires, par exemple au profit des contingents PSO de swissint et des Forces aériennes dans les Balkans ; des vols de mesures topographiques pour swisstopo. A cet effet, le STAC dispose d' une flotte mixte constituée de jets commerciaux, d’avions à hélice et d’hélicoptères.

 

 

Photos : 1 Le Falcon 900EX EASY 3 A-MGA 2 le Cockpit 3 Aménagement  intérieur