16/04/2020

Antonov prépare l’assemblage de l’AN-178 pour le Pérou !

3395540292.jpeg

L’avionneur Antonov travaille à la préparation de l’An-178 destiné au Pérou. À ce jour, les travaux préparatoires pour l'assemblage du gabarit du fuselage de l'avion sont terminés et ceci malgré les limitations imposées dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Au total, 25 entreprises ukrainiennes et une trentaine de fournisseurs européens et nord-américains participent à la chaîne d'approvisionnement du nouvel An-178. Afin d'organiser l'exécution du contrat, la grande banque ukrainienne ainsi que trois institutions bancaires et financières étrangères sont impliquées.

Rappel :

C’est en novembre 2019, que la société SpetsTechnoExport, qui fait partie de la société d'État «Ukroboronprom», a achevé la procédure de signature d'un contrat avec le ministère de l'Intérieur de la République du Pérou pour la fourniture d'un avion de transport moyen An-178. La signature de l'accord a ouvert le marché latino-américain pour une nouvelle génération d'avions Antonov.

Le Pérou est le premier pays d’Amérique-Latine à opter pour l’An-178. L’avion va venir compléter la flotte de Leonardo C-27J déjà en service dans le pays. L’Arabie Saoudite est le premier client à l’exportation avec 30 appareils.

Assemblage en cours :

Selon l’avionneur ukrainien, l'assemblage de la partie avant du fuselage (F1) et de la section centrale du fuselage (F-2) est au stade final dans l'atelier de production. La Fabrication de la partie centrale de l'aile, des parties en porte-à-faux gauche et droite de l'aile, l'empennage est entièrement achevé. Deux pylônes de moteur sont prêts pour l’intégration dans l'avion.

La configuration de l'avion commandé par le Ministère de l'intérieur de la République du Pérou permet d'effectuer le transport de personnel (100 personnes), le transport de passagers (80 personnes), la livraison de marchandises (jusqu'à 18 tonnes), l'évacuation des blessés avec assistance médicale (40 personnes).

l’Antonov An-178: 

L'An-178 est conçu pour remplacer les avions de transports de type An-12, An-26 et An-32 et concurrencer les  Lockheed-Martin C-130J, ainsi que de l’Embraer KC-390.

En comparaison avec l'An-12, sa vitesse de croisière maximale est augmentée de 225 kilomètres par heure, le plafond de service de 3’000 mètres et la plage de vol avec une cargaison de 10 tonnes est augmentée de 800 km. L’avion dispose d’une avionique moderne avec écrans EFIS. Le système de commande de vol est un système "fly-by-wire" double duplex, composé de deux parties: FCS-A et FCS-B, chacune étant responsable de deux canaux de commande. Il est motorisé par deux réacteurs Progress D-346-148FM. L’Antonov An-178 a effectué son vol inaugural le 8 mai 2015, il a obtenu ces certifications durant l’année 2016.

842581729.jpeg

Photos : An-178 @ Antonov

 

 

17/03/2020

Le Pérou prépare l’achat de C-27J supplémentaires !

3254027609.jpg

Le Pérou prévoit de renforcer sa flotte actuelle d’avions de transport tactique Leonardo C-27J « Spartan ». Au total se sont 8 appareils qui vont être acquis prochainement pour remplacer les vieux DHC-6 et Antonov An-32b. Lima utilise déjà 4 C-27J depuis 2015.

Selon le Ministère de la défense péruvien, il est prévu de commander deux appareils cette année et six autres au cours des trois prochaines années. Si le Pérou procédait à l'acquisition complète de ces nouveaux C-27J, cela en ferait le plus grand opérateur de transport de construction italienne au monde et donnerait au constructeur une impulsion majeure pour le type, qui a eu du mal à gagner des commandes ces dernières années.

Leonardo C-27J « Spartan » :

Le C-27J « Spartan » est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1’900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10’000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10’000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

940054366.jpg

La nouvelle avionique du C-27J est conçue pour être conforme aux exigences en matière de contrôle de la circulation aérienne de nouvelle génération, telles que SESAR et NextGen et offre une fonctionnalité TCAS 7.1 (système de prévention des collisions de trafic). Elle comporte de nombreuses mises à niveau majeures, telles qu'un nouveau système FMS (système de gestion de vol) doté de fonctionnalités d'approche RNP (performances de navigation requises) et LPV (performances de localisateur avec guidage vertical). Le mode 5 de l'IFF (ami d'identification ou ennemi) a été mis à jour à la dernière norme. De nouveaux écrans de poste de pilotage, un nouveau radar météorologique, une nouvelle navigation par radio, des capacités de communication par satellite et de communication par radio améliorées, un nouveau système d'intercommunication, de nouveaux panneaux de poste de pilotage et de chargement ainsi qu'un système d'éclairage à technologie LED ont également été inclus. De plus, les anciens boîtiers d’interface avionique et systèmes généraux ont été remplacés par de nouveaux équipements fabriqués par la division Systèmes aéroportés et spatiaux de Leonardo.

Photos : 1 C-27J « Spartan » 2 Cockpit @ Leonardo

 

22/11/2019

Des C-130J « Super Hercules » pour la Nouvelle-Zélande !

C-130J-30.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpg

La Nouvelle-Zélande prévoit d’acquérir 5 avions de transport tactique Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules ». La DSCA (Agence de coopération pour la sécurité dans le domaine de la défense) confirme la demande et indique que le contrat est estimé à 1,4 milliards de dollars US.

Wellington semble bien privilégier l’offre américaine en lieu et place des A400M et KC-390 en vue du remplacement des actuels C-130H « Hercules » âgés de 53 ans. En plus de l'avion, le package comprend une large gamme d'équipements et de services liés à l'acquisition. Cette vente proposée fournira la capacité de soutenir des opérations nationales, des Nations Unies et autres coalitions.

L’offre de Lockheed-Martin comprend également des capteurs et des améliorations de performances qui aideront la Nouvelle-Zélande dans le cadre d’une surveillance et d’une reconnaissance maritimes étendues, ainsi que l’amélioration de ses capacités de recherche et de sauvetage. De plus, la capacité de fret supplémentaire et les performances des avions augmenteront considérablement les capacités de la mission antarctique néo-zélandaise, tout en augmentant simultanément les marges de sécurité.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE-2100D3, dotés d’hélices à six pales. L’avionique de dernière génération comprend notamment deux collimateurs tête haute (HUD) avec un poste de pilotage tout-écran. L’avion a une capacité de 26’000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11’000kg de carburant.

Photo : C-130J « Super Hercules » @ Lockheed-Martin

12/07/2019

Le Portugal commande le KC-390 !

1101842355.jpg

C’est fait, le Portugal devient le premier à l’exportation pour l’avion de transport tactique mulitrôle Embraer KC-390. Le Cabinet a approuvé les dépenses relatives à l’achat de cinq appareils ainsi qu’ un simulateur de vol et la logistique nécessaire.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres, le ministre de la Défense nationale, João Gomes Cravinho, a expliqué que l'avion, doté d'une autonomie intercontinentale et de véritables capacités multi-missions, serait capable d'exécuter des opérations stratégiques et tactiques, civiles et militaires, sans limitation du transport de troupes, véhicules et cargaisons, au lancement de parachutistes, et de ravitaillement en vol.

Le KC-390 pour remplacer le C-130 :

Les cinq appareils KC-390, remplaceront la flotte actuelle de C-130, entrée en service dans l’armée de l’air portugaise il y a environ 40 ans. Le ministre a déclaré qu'il s'agissait d'une mesure nécessaire, car la flotte de C-130 avait déjà atteint la limite de son utilisation.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

3922242913.jpg

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

1906699408.jpg

Photos : 1 & 3 KC-390 2 Cockpit @ Embraer

 

 

23/06/2019

La Tchèquie prépare un nouvel achat de C295 !

 

11360.jpg

Le ministre tchèque de la Défense, Lubomir Metnar, a soumis au gouvernement un plan d’acquisition portant sur deux avions de transport Airbus C295. Le pays dispose déjà de 4 appareils de se type.

L'armée de la République tchèque doit augmenter sa capacité de transport et remplacer les Yak-40 obsolètes, a déclaré le ministre Metnar, ajoutant que le nouvel avion serait plus économique, avec des systèmes plus modernes que ceux utilisés auparavant "Il a souligné la fiabilité et les faibles coûts d'exploitation des quatre C295 actuels de l'ACR, utilisés pour la formation et le transport de troupes et de personnalités.

Le C-295 : 

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents

Photo :C295 tchèque @ Julien Villière