26/02/2017

Premier ravitaillement avec un KC-390 !

345.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a terminé avec succès le premier ravitaillement en vol à partir de son KC-390. Ce premier ravitaillement a été réalisé avec un Northrop F-5 de la force aérienne brésilienne. L’avion de chasse est venu se placer derrière le KC-390 est à procéder à l’approche du panier ravitailleur. Puis le pilote a pu enquiller le panier et recevoir le carburant. Le KC-390 était doté de deux tuyaux de ravitaillement. Ce test a eu lie non loin de la base aérienne de Santa Cruz près de Rio de Janeiro.

Frederico Lemos, directeur d'Embraer pour le développement, a déclaré que l'avion avait désormais fait ses preuves et notamment l’enveloppe de ravitaillement. Le KC-390 pourra également vole à faible vitesse pour effectuer des ravitaillement d’hélicoptères.

Le point sur les essais :

L’année prochaine Embraer procédera à des essais sur pistes austères y compris la glace et la neige. Les deux prototypes ont maintenant terminé 850 heures de vol avec des essais à 0,8 Mach jusqu'à 36.000 ft. Embraer a terminé les essais de flottement et confirmé les capacités du système « fly-by-wire » des commandes de vol en mode "normal" avec les protections d'enveloppe.

L’avionneur a commencé l'assemblage du premier avion de série sur la chaîne de montage de Gaviao Peixoto. Le deuxième avion suit de près. Les deux seront livrés à l'armée de l'air brésilienne en 2018. Plus tard cette année, la société va procéder à des évaluations de givrage artificielles à McKinley au sein du laboratoire d’Eglin AFB, en Floride, tandis qu'une série de vol avec vent de travers fort seront effectués à Punta Arenas au sud pointe du Chili.

La force aérienne brésilienne veut atteindre à la capacité opérationnelle initiale et la certification en 2017, alors que la capacité opérationnelle complète est prévue pour 2018.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

Unknown.jpeg

Photos : 1KC-390 2 Ravitaillement depuis le F-5 @FAB

 

 

28/12/2016

Le Mali a reçu son C295W !

1692724_0-_main.jpg

Le Mali a réceptionné son avion de transport militaire Airbus C295W. L’avion a été officiellement remis à l'usine d'Airbus Défense à Séville, en Espagne. Le contrat pour l'acquisition de cet unique C295W avait été annoncé par Airbus DS le 16 février dernier.

Le C295W a ensuite a quitté Séville et est arrivé à Bamako après une escale à Gando Air Base dans les îles Canaries. L'avion immatriculé TZ-11T sera basé à Bamako et fournira un soutien logistique, d'évacuation sanitaire (EVASAN) ainsi que les capacités de transport de troupes aux forces terrestres maliennes. Ce C295W pourra notamment voler de Bamako et rejoindre la piste d'atterrissage à Thessalit ou Kidal dans le nord du pays et effectuer ainsi un aller-retour de plus de 2500 km dans le cas de Thessalit sans ravitaillement.

La robustesse de l'avion et sa capacité à atterrir sur des pistes non revêtues, comme celui de Thessalit avec seulement une visibilité limitée a également été d'un grand intérêt pour le choix des Maliens.

Le C295W :

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1’000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Photo : le C295W malien @ Airbus DS

 

 

 

14/08/2013

L’Il-112 est relancé !

 

800px-Maquette_Ilyushin_Il-112.jpg

 

MOSCOU, le premier vice-ministre de la Défense Iouri Borissov a pris la décision de relancer le programme, achevé en 2011, de conception et de production de l'avion de transport militaire léger Il-112, a annoncé Viktor Livanov, directeur général du groupe Iliouchine. Selon une source de la Compagnie aéronautique unifiée (OAK), la décision a été effectivement adoptée.

 

L'avion de transport militaire léger Il-112 destiné à remplacer l'obsolète An-26 était développé par Iliouchine d'après le cahier des charges du ministère de la Défense datant de 2003. L'assemblage du premier exemplaire d'essai avait même commencé à l'usine de Voronej, mais en 2011 le ministre de la défense de l’époque avait décidé de mettre fin au projet.

 

 

il-112,armée russe,avion de transport militaire

 

 

A la fin de l'année dernière, lorsque la nouvelle direction du ministère de la Défense a revu les plans de commande d'avions de transport militaire, l'armée en a conclu qu'elle avait besoin d'un avion léger. Cependant, la question était de savoir quel appareil il fallait commander. La principale alternative à la reprise du développement de l'Il-112 était l'achat des An-140 construits à l'usine de Samara et dont 12 unités ont déjà commandées par le ministère de la Défense en version de transport de troupes.

 

Cependant, le ministère a finalement opté pour l'Il-112, car la mise au point de la version de transport militaire de l'An-140 aurait nécessité une augmentation du diamètre du fuselage et la création de facto d'un nouvel appareil, explique Viktor Livanov. De plus, il existe le risque d'une rupture des livraisons de pièces détachées en provenance d'Ukraine.

 

On ne connait pas le coût de la mise au point de l'Il-112. L'hiver dernier, une source du ministère de la Défense annonçait que le montant était estimé à près de 175 millions d'euros. Selon Livanov, Iliouchine a proposé de signer avant la fin de l'année deux contrats simultanément: un pour terminer la conception (travaux de recherche et développement) et un pour l'achat de 62 avions de série, ce qui permettrait de réduire le coût de ces travaux. Une source du ministère de la Défense a confirmé que cette proposition était examinée actuellement.

 

Les militaires russes insistent sur le début des essais de vol en 2015 et sur le lancement des livraisons en 2017.

 

 

 

Photos : Maquette du futur IL-112 @ Iliouchine

 

 

26/06/2012

Inédit : Boeing va collaborer avec Embraer sur le KC-390 !

 

498725144.jpg


 

SÃO PAULO, Brésil, il y a parfois des nouvelles qui ne manquent pas surprendre, et celle-ci en est- une ! Boeing Company et Embraer viennent d’annoncer en fin de journée un accord de collaboration sur le programme KC-390 d’avions de transport tactique.

En vertu de cet accord, Boeing et Embraer se partageront une certaine connaissance technique spécifique et afin d'évaluer les marchés où ils peuvent  joindre à leurs efforts de vente pour ce type d’appareil de transport militaires.

"Boeing possède une vaste expérience dans le transport militaire et des avions de ravitaillement en vol, ainsi que la connaissance approfondie des marchés potentiels pour le KC-390, en particulier ceux qui n'ont pas été pris en compte dans notre plan de marketing originale», a déclaré Luiz Carlos Aguiar, président et chef de la direction d'Embraer Defesa e Segurança. "Cet accord va renforcer le KC-390 dans sa position de premier plan dans le marché du transport militaire mondial."

La collaboration sur le  KC-390 s'inscrit dans le cadre d'un accord plus large que Boeing et Embraer ont signé en Avril. Les entreprises déjà annoncé qu'ils étudient les moyens de coopérer en matière d'efficacité d’avion commercial et en ce qui concerne la sécurité, la recherche et la technologie, et les biocarburants durables de l'aviation.

Boeing et Embraer procéderont  à une évaluation des marchés communs pour le

transport de moyen militaire et d'analyser les modèles de collaboration d'affaires. L'évaluation du marché comprend les clients potentiels qui n'avaient pas été pris en compte dans les perspectives du marché initial pour le KC-390.

Rappel :

Il faut remonter en 2006, pour  trouver les premières études de faisabilité chez Embraer sur la conception d’un avion de transport de type cargo ayant des applications civiles et militaires. De la  taille d’un Hercules C-130, mais doté de réacteurs, sous l’appellation C-390. De taille moyenne, l’avion doit permettre de remplacer les C-130, C-160 et autres AN-12. Développer avec des technologies modernes issus des Embraer E-Jets, le futur cargo sera moins chère que la concurrence, soit un prix avoisinant les US $50 millions.

Le programme prit définitivement son envol en mars 2008, avec la décision du gouvernement brésilien d’investir US$ 30 millions pour soutenir le lancement du projet. En parallèle, le service postal brésilien s’est porté client de la version cargo civil pour 25 appareils.  A la suite de cette première commande, le gouvernement ajouta US$ 470 millions pour soutenir de manière définitive le programme et annonça du même coup que l’avion serait utilisé par l’ensemble des Forces armées du Brésil.

Capacités de l’avion :

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo  à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifique comme l’écoute électronique par exemple.

Embraer estime que 700 appareils militaires de type KC-390 seront livrés dans le monde pour une valeur de plus de 50 milliards de dollars d’ici à 2025. Fin mai, Thales qui fournit les systèmes de guidage inertiel et le GPS de l’appareil brésilien, avait estimé que les ventes pourraient atteindre quelque 250 exemplaires dans le monde. L’accord avec Boeing doit augmenter ce potentiel.

Il totalise à ce jour 60 engagements d’achat de la part de 6 pays partenaires : le Brésil (29 exemplaires), la Colomobie (12), l’Argentine (6), le Chili (6) ainsi que deux pays européens, le Portugal (6) et la République Tchèque (2).

Doté de deux réacteurs de dernières générations, probablement des Pratt & Whitney PW6000 et/ou des Rolls-Royce VR715. L’avion se montrera plus rapide que les modèles existants aujourd’hui.

 

1415566063.jpg

 

 

Photos : 1 image de synthèse KC-390 2 plan trois vues @ Embraer

 

03/06/2012

L’Inde et la Russie préparent un avion de transport militaire !

 

MTS_Il214_maks2009.jpg


 

La coopération entre l’Inde et la Russie ne se limitera pas à l’avion de combat de 5e génération PAK/FA T-50, mais va se prolonger avec un programme d’avion de transport militaire. En effet, Hindustan Aeronautics (HAL) a signé un contrat avec le groupe russe Ilyushin Aviation Complex et IRKUT un contrat  pour co-développer un avion de transport multirôle (MTA). Cette joint-venture fait suite aux recherches dans le domaine entre les deux nations depuis 2010.

Un dérivé du projet Il-214 :

Le MTA est susceptible d'être dérivé du projet d’avion de transport de nouvelle génération bimoteurs Il-214 dont la  conception est issues du bureau d'études Iliouchine. Il aura une masse maximale au décollage de 65 tonnes métriques, offrant une  capacité de charge utile de 15 à 20 tonnes métriques. La  vitesse de croisière d’environ 430 noeuds avec une portée allant jusqu'à 1.460 nm et un plafond  pratique de 39.400 pieds (12.000 m). L’investissement est estimé à 771 millions de dollars.

Remplacer une flotte hétéroclite :

Le nouvel avion de transport tactique devra remplacer, une flotte hétéroclite qui équipe actuellement, les deux pays. Pour l’Inde, il s’agira entre autre de remplacer en premier  lieu une flotte de 105 appareils de type Antonov An-32. En Russie l’appareil va remplacer les An-12 et An-26. Les premières projections en matière d’acquisition rendue publiques laissent entendre qu’il faudra produire un premier lot de 205 appareils soit 100 pour l’Inde et 45 pour la Russie, ainsi qu’au moins 60 appareils pourraient directement intéresser des pays tiers dans un premier temps.

photo_2.jpg

 

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisé l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Spécifications du MTA :

Selon les premières informations disponibles sur le programme MTA, l’avion sera décliné en deux versions, l’une militaire et l’autre en cargo/passagers civil. La version militaire doit pouvoir emporter jusqu’à 20 tonnes de matériel dont des palettes aéro-largable ou 82 parachutistes armés. En version civile, l’appareil  doit pouvoir emporter le même tonnage en palettes standards ou pourra être configuré pour le transport de 100 passagers.

La rampe arrière contribuera à l'efficacité des opérations de largage, ainsi que de la facilité de chargement / déchargement. Deux téléphériques, un treuil de fret et l’équipement de manutention en version cargo civil ou militaire.

Une alternative aux programmes occidentaux :

Le programme d’avion de transport tactique multirôles «hindo-russe» semble être à terme une bonne alternative aux divers programmes occidentaux comme l’Embraer KC-390 dont la ressemble et le mode de motorisation est proche. Mais également en ce qui concerne les C-27 «Spartan» et dans une moindre mesure le C-130.  L’avion certainement très abordable en matière de prix et doté le cas échéant d’une motorisation occidentale offrira, alors, une solution très attractive. L’appareil pourrait être disponible d’ici 2020-2022.

MTA_1-564x451.jpg

 

 

Photos : 1 Maquette IL-24 2 Image de synthèse de la version indienne 3 vue d’artiste @ IIyushin/HAL