28/12/2018

Des M-346 supplémentaires pour la Pologne !

IMG_2173.JPG

La Pologne passé commande pour 4 avions d'entraînement M-346 auprès de l’avionneur italien Leonardo.  Il s’agit d’options qui sont ainsi libérées et porteront le nombre de M-346 à 12 au sein de l’école de pilote de chasse de l’armée de l’air polonaise basée à Debin.

Le M-346 en remplacement des Sukhoi Su-22 ?

Le M-346 dans sa version d’attaque au sol légère pourrait-il à l’avenir venir remplacer les derniers Sukhoi Su-22 « Fitter » en service en Pologne ? La question est ouvertement posée. Des discussions sont engagées depuis 2015 entre Leonardo et le Ministère polonais de la défense. Le modèle qui pourrait avoir les faveurs de Varsovie et le standard « LCA » du M-346. Un avion qui pourrait de fait intégrer rapidement l’armée de l’air et ceci pour un coût relativement modeste.

Le M-346 « LCA »

Le M-346 LCA (Light Combat Aircraft) est issue du programme M-346 FA  (Fighter Attack). Il s’agit d’une réponse adaptée aux besoins opérationnels les plus divers du client. L’appareil est équipé du radar multimode Leonardo Grifo (Selex ES) dont une version et maintenant disponible avec une antenne AESA. L’avion dispose également d’un capteur IRST issus de la famille qui équipe l’Eurofighter et le Gripen E. L'avion représente une solution tactique efficace et économique pour le champ de bataille moderne, tout en conservant toutes les fonctionnalités du M-346 offrant aux forces aériennes un maximum de souplesse opérationnelle. Le M-346 « LCA » dispose de 7 points durs externes pour l'utilisation d'une grande variété d'armes air-air et air-sol (guidées ou non par laser / GPS) ainsi que d’une nacelle de canon, de reconnaissance ou de désignation de cible. Il est possible d’intégrer une liaison de données tactique, un système d’autoprotection extrêmement complet, un système d’affichage à casque (HMD), une commande vocale, un système d’identification ami ou ennemi (IFF), un système de communication sécurisée, un module de guerre électronique.

IMG_2174.JPG

Le M-346 :

Le Leonardo M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de générateur d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Photos : 1 M-346 école polonais 2 Le M-346 LCA @ Leonardo

26/03/2017

Des YAK-130 supplémentaires pour la Birmanie !

577937097.jpg

La Birmanie (Myanmar) va acquérir un lot supplémentaire d’avions d’entraînement avancé Yak-130 (nombre non divulgué). Un contrat vient d’être signé avec Moscou. Les nouveaux appareils seront livrés dès 2018.

Le premier lot de trois avions d'entraînement avancé Yak-130 a été livré à la République de l'Union du Myanmar (Birmanie) en 2016. Le contrat avait été conclu en 2015.

 

Le Yakovlev YAK-130 :

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

2956808634.jpg

 

Photo : 1 YAK-130 russe 2 Cockpit @ Sergy

 

19/09/2016

Aero Vodochody relance la production du L-159 !

L-159___GBU-12__5_.jpg

L’avionneur tchèque Aero Vodochody a relancé la production de son L-159 « Alca » monoplace d’appui tactique et de reconnaissance pour venir équiper la force aérienne irakienne. Le contrat avec l’Irak a été signé en 2015 pour un montant de 27,3 millions d’euros.

La commande irakienne comprend deux appareils de type L-159B biplaces. Ceux-ci et un monoplace L-159 ont déjà été livrés en novembre de l’année dernière. Initialement les L-59 devaient tous provenir des surplus de la Tchéquie, cependant ceux-ci ont été modifiés en version biplace. Pour répondre à la demande irakienne, l’avionneur s’est retrouvé à devoir relancer la chaine de montage.

Le L-159 :

Le siège L-159 monoplace est un avion de combat multirôle léger conçu pour une variété d’opération air-air, air-sol et des missions de reconnaissance. L'avion est équipé d'un radar « state-of-the-art » multi-mode pour les opérations tous temps, jour et nuit et peut transporter un large éventail d’armement en service au sein de l’OTAN. La configuration du L-159 peut être adaptée aux exigences spécifiques des clients.

L’avionique comprend une interface homme/machine avec Head-Up Display, des écrans couleurs. Les fonctions sont de type HOTAS.L’avion dispose d’un bus de données MIL-STD-1553 couplé à un système de navigation précis avec gyroscope laser et système de navigation GPS. L’avion dispose d’un enregistreur de vol pour les débriefings avec vidéo. Le L-159 est équiper du système de d’oxygène de type OBOGS et d’un APU (Auxiliary Power Unit) qui le rende autonome et diminue le soutien au sol.

Le pilote peurt compter sur sept pylônes pour l’armement. Le L-159 est motorisé par un turboréacteur Honeywell GA F124-100 qui lui permet d’atteindre la vitesse de 955 km/h.

 

l-159-alca-02_2.jpg

Photos : L-159 @ Tchèque Air Force